Connexion : supprimer Ou

... des âmes qui écrivent et nous ressemblent !

De Plume en Plume est un site littéraire participatif – tout public – qui offre l’opportunité aux auteurs d’y publier leurs romans, poèmes, nouvelles, histoires, contes, fables, articles, etc.

Un site participatif est un espace où chaque auteur qui publie s’engage à lire d’autres auteurs afin de créer la dynamique utile et nécessaire à la vie du site. C’est du plaisir nourri par l’échange que perdure l’envie de partager plume et expérience.

Cette tribune vous permettra d’être lus et le cas échéant de promouvoir vos écrits qu’ils soient ou non autoédités. Saisissez la plume au vol et venez publier pour élargir votre public et communauté de lecteurs.

DPP vous offre également l’opportunité de faire de la correspondance avec les membres de votre région ou d’ailleurs.

L'espace jeune GDP, les Graines De Plume, vient compléter l'espace des DPPlumes.

De Plume en Plume vous permet de protéger vos écrits à un prix ultra compétitif. Certifiez vos romans, nouvelles, articles, textes, poésies... et partagez-les sur la toile l'esprit tranquille. Sécurisez et identifiez l'ensemble de vos écrits dans votre Salle des Archives. Consultez les tarifs de la graphiste qui vous propose de concevoir la couverture de votre roman ou autres.

 

De Plume en Plume. Bienvenue !

 

 

PARTICIPATIF PUBLIEZ Participez COMMENTEZ

 

Ne BRISEZ pas la chaineCommentez ceux qui vous commentent

 

COMMENTAIRES  Respectez vos lecteurs en y répondant.

HELLO  Répondez à vos commentaires et avertissez vos lecteurs.

REP  Sollicitez une réponse à votre commentaire.

SVP  Esprit participatif : Invitez ceux que vous commentez à vous lire.

FAQ ➺ Respectez les consignes de publication.

 

CHRONIQUES  Partagez et publiez vos critiques (livres, films, etc.)

DOMAINE Public  Partagez vos coups de cœur  À découvrir

RECUEIL  Classez vos textes par recueil  Allez dans éditer.

VIDEOS ♫  Une  Fin de texte – sauf chanson & chronique.

 

ESPACE BLOG  voir infos dans la F.A.Q

VIDEOS MUSICIENS  Proposez vos maquettes ♫

GRAINES de Plume  14 à 16 ans.

FB  Vous arrivez de FB, passez en mode site  clic en haut à droite.

 

PARTAGES & DIVERS  Proposez vidéo & petit texte d'accompagnement 

REMONTER votre TEXTE Visible sur Partages à lire/relire & Vidéos 

 

Tous les SERVICES  dans votre Menu

HÉBERGER VOS IMAGES Illustrez vos textes.

MEMBRES PLUS  Créez vos ambiances sur vos espaces ←

COUVERTURE  Personnalisez vos oeuvres en ligne F.A.Q

 

PROTÉGEZ vos DROITS D'AUTEUR avec DPP

CERTIFICATIONS numériques à VIE   Changez gratuitement votre couverture.

 

SALLE des ARCHIVES  Archivez vos écrits & avantages  liste 

     ► Membres SDAGénérateur gratuit de couvertures.

 

WebBureau   WEB BUREAU   voir les services

Stats  STATISTIQUES vos visiteurs

Liste de lecture LECTURE ➺ Ajoutez un texte à votre liste "Prévoir de Lire".

Remonter dans la bibliothèque TEXTES ➺ Remontez vos textes dans la bibliothèque & +

Signaler  NON RESPECT DE LA CHARTE  

Pertinence   PERTINENCE Signalez un texte que vous avez aimé.

 

 

De Plume en Plume Soutenez DPP 

 

Publications Actus SDA

Ted
Cocktail d'anniversaire & Porte bonheur Cocktail d'anniversaire Une aquarelle, Deux tourterelles, Une escapade au musée, Une cuillère à thé, Trois amis, Quelques bougies, Un chouette noeud Dans tes cheveux, Ton si joli sourire Pour notre plaisir. Un rayon de soleil, Pour caresser ton coeur Et te déposer au réveil Ce poème en prose, Deux ou trois roses, Et un baiser porte-bonheur. Porte Bonheur Toi que j'imagine Si frêle et gracile, Reçois ce trèfle Couleu...suite
Benadel
La chorale des sentiments La gardénia couvre de blancheur, D’ingénuité sincères , Les secrets qui s’empourprent Dans la moelle de l’amour ; Cette fleur traduit le langage Des paroles qui rougissent Au feu d’un cœur épris. Le glaïeul exprime avec couleur Sa mainmise sur l’âme et le cœur ; Des pointes fleuries Impressionnent l’amour Avec les teints du firmament, L’arc-en-ciel des sentiments. L’hibiscus, fleur féminine, Susurre la féminitude ; Fleuron de la féminité...suite
Deogratias
Policier Je suis fatiguée d’entendre sans arrêt critiquer la police. Fatiguée par tant de mépris et de colères. Pour un mauvais policier, on en méprise cent autres, qui eux, sont droits, justes et bons. C'est une si belle et si grande vocation ! C’est emmagasiner en soi des tas d’horreurs. C’est garder le souvenir de cadavres, de meurtres, d’enfants battus. C’est toujours rester prudent. C’est souffrir de milles maux. C’est aimer son métier. C’est devancer, rassur...suite
Valerie Pocard
Hâte de se retrouver Hâte de se retrouver La route est loin La route est longue D’ici à mon cœur D’ici à ton cœur Cœurs hésitants Cœurs en suspend Cœurs saisissants Sur les ailes d’un fétu de paille Aérien, sibyllin Sur les flottaisons d’une brindille Légère, diaphane Le souffle vibrant Te cherche T’espère Te guette Te respire T’aspire Et...suite
Ancolies
Au niveau de l’amer Non tu ne m’auras pas Non tu ne gagneras pas Tu ne m‘entrainera pas si bas Dans tes fosses nauséabondes M’intéresse pas tes putains d’ondes Rien de toi, je ne te veux pas Même quand mille bonnes raisons s’offrent à moi Non tu ne m’auras pas Tu pourras pousser le chant des sirènes Ou celui des cigales mâles Qui ainsi appellent leur belle Non je ne descendrai pas Rejoindre ta foule de fidèles Qui tirent des mines de six pieds Et sont par la frust...suite

 

 

 

 

 

 

 

 

Participatifs. Un p'tit tour par ici...  

Ted
Toi moi nous & TER Mélancolie Toi moi nous Deux petites bises le matin Et puis plus rien, Toujours le même refrain. Alors je prends le train... Pour m'éloigner de Toi moi nous Fuir ce bonheur A trois cents kilomètres heure. Toi moi nous! Et quand j'arrive à Niort Ironie du sort Je suis seul à nouveau Avec Toi moi nous! Une fois de retour, Joli méli-mélo, Toujours le même discours... Toi moi ...suite
Benadel
Une société plus mature Pourquoi discriminer cette féminité Aimée intimement, Vilement discernée Dans la réalité Et quotidiennement ? Quantité de fonctions Leurs sont pas accessibles, Réservées qu’elles sont Aux discriminations Rendant impossible D’accueillir sans façon Dans l’antre masculin Le labeur de la femme Valant un large prix, Car l’homme sibyllin Se complaît dans l’infâme Et usuel mépr...suite
Albert B
Les Perles de l'Amitié Dans le tissu de l'existence, l'amitié est un fil d'or, Tissant des liens solides entre les cœurs, Elle est un phare dans les nuits sombres, Éclairant notre chemin avec douceur. Les amis sont des joyaux dans notre existence, Brillant de leur lumière même dans les temps troubles, Leurs sourires sont des rayons de soleil, Réchauffant nos âmes dans le froid de la solitu...suite
Deogratias
Pourquoi j'écris ? Je crois que c’est à cause du temps qui passe. Il me file entre les doigts comme un enfant facétieux ne veut pas quitter son aire de jeux. Insupportable, il ne me laisse aucun répit, ses horloges expertes en nombres me laissent froide comme l’hiver. L’écriture est mon enfance. Je crois que c’est par isolement du cœur. Dans ma solitude inerte, les lettres, les mots, les ph...suite
Ancolies
De la patience, la pub et la résilience La patience c’est la vie qui me l’a apprise. A force d’attendre sans retour des éditeurs de musique, des labels reconnus, des indés réputés, des majors établies, des programmateurs radio, des agents artistiques, des artistes, des éditeurs littéraires…, j’ai arrêté d’attendre. Oui je suis devenu très patient avec ces gens-là et il en sera probablement de m...suite

Participatifs. Un p'tit tour par là...  

Paulette Pairoy-Dupré
L'Armagnac relève la mêlée « L’Armagnac relève la mêlée » C’est écrit sur la première de couverture. Vous tenez en vos mains un polar gourmand écrit à quatre mains par un journaliste épicurien, Jacques Garay, et un chef étoilé, Jean Claude Tellechea et préfacé par Pascal Ondarts, joueur de rugby à XV ayant remporté trois éditions du Tournoi des cinq nations, et devenu restaurateur sur la Cô...suite
Albert B
Sérénade du Sourire Sur le fil des instants, la joie tisse sa trame, Comme un doux parfum, elle nous enflamme. Elle danse dans le rire des rencontres, Une mélodie légère, sans remords ni ombres. La joie, éclat de lumière dans le quotidien, Un phare qui guide nos pas, un chemin. Elle éclaire les cieux de nos aspirations, Une étreinte chaleureuse, une célébration. Elle se niche dans les petites vi...suite
Elea Laureen
Résonance Souvent, je m'abandonne Pour une parenthèse enchantée Oubliant cette vie qui bouillonne M'aventurant dans cette peupleraie ✾ Comment vous faire comprendre Cette atmosphère envoûtante Transportée sans m'y attendre Echo, d'une âme confidente ✾ Sur ces sentiers aux mille passages Résonnent toutes sensibilités du passé Au souffle du vent, emportées Oscillations vibratoires en héritage ✾ Gé...suite
Benadel
L'humain, l'observateuur Le petit corps entortillé Dans la nouvelle existence Est aussitôt habité Par un contemplateur Sentant les nécessités Et éprouvant l’apaisement. Le bébé en grandissant Perçoit à travers la fenêtre De ses admirations Un monde de vicissitudes Un univers de plénitude Influançant l’esprit. Durant les années de verdeur, L’observateur au sein d’un corps Devient le tr...suite
Deogratias
Une psy bien comme il faut J’arrivais dans son bureau plus de 25 ans après la première rencontre avec une autre psychologue devenue entretemps ma mère adoptive. Celle-ci était bien différente. D’origine étrangère, d’une tout autre culture que moi, j’avais fait exprès de porter mon choix sur elle. Justement à cause de nos différences incontestables. Je désirais avancer à cette étape de ma vie où...suite

 

 

Avez-vous lu ?  

Deogratias
Après la pluie, le beau temps ! Après la pluie, vient le beau temps ! Elsa avance sans trop y croire, l’appartement que sa propriétaire lui loue pour un loyer modeste, cet endroit sombre, dans une ruelle étroite, avec une hauteur de plafond démesurée, bref, voilà qu’il a pris l’eau ! Tout d’un coup, le voilà avec des traces d’eau partout sur les murs, à hauteur de son cou. Elle s’était absentée ...suite
Paulette Pairoy-Dupré
Insomnies Elle ne dormit que très peu cette nuit-là. Elle avait dû quitter son bureau précipitamment, laissant sa page d’écriture inachevée, un insecte, guêpe géante aux pattes velues, portant l’habit des Daltons, maillot bariolé de noir et de jaune, et bourdonnant sauvagement autour de sa tête. Bourdon ou frelon ? Elle n’aurait su le dire ! Elle était restée un instant, figée sur l’écran, n’osa...suite
Albert B
Les Vagues Enchantées du Teppaz Tourne, tourne, cher Teppaz, Sur ta platine, la musique s'épanouit avec éclat, Ton aiguille délicatement posée sur le sillon, Révèle des mélodies qui touchent nos émotions. Tes courbes fines et élégantes, Evoquent une époque révolue, mais toujours enivrante, Symbole d'une passion pour le son et la sensation, Tu restes un objet chargé de nostalgie et d'admiration....suite
Esprits participatifs → Ne brisez pas la chaine → Commentez les membres qui vous commentent → Commentez et faites-vous connaitre → Chaque auteur aspire à être lu → Ecoutez les compositions des musiciens → N'oubliez pas un sourire et un pouce si vous aimez...
Graine de plume Sélection Avis & DiscussionsGraine de plume

Lire - Commenter - Echanger

Elea Laureen
Un matin clair Vote positif Coucou mon cher Ancolies, quelle douceur, quelle beauté ! Je bois ce poème tellement il est magique ... Je suis oiseau, je suis eau et je vole et je coule, limpide et pure ... Le bonheur est là et rien n'a d'importance ! La sérénité de l'instant, une parenthèse enchantée, la quintessence++ ... Merci infiniment pour ce doux moment qui a...
Albert B
Vert et variations Vote positif Bonsoir David. Votre poème sur le vert et ses variations est vraiment captivant ! Il capture parfaitement la vitalité et la diversité de cette couleur si riche en nuances. Les images que vous utilisez, comme celle de l'herbe nouveau-né et des fruits verts acidulés, sont très évocatrices et donnent vie à vos mots. On ressent également u...
Ancolies
Entre Vote positif Re bonjour Forêt. Votre entre est très intéressant et je rejoins le commentaire d'Albert. Votre plume vous a merveilleusement guidé tout au long de ce texte je pense jailli pour partie de votre inconscient je pense. Et si nous étions justement toujours entre ? Entre chien et loup, entre dur et mou, entre aujourd'hui et demain, entre de...
SDA Accédez aux actualités SDA SDA

Partages & Divers

Jenny
Et la vache en rit ! Eh bien c’est élémentaire mon cher Watson ! La belle vache en robe rouge pas enragée pour un sou tenait en son bec, non pas un fromage, mais un secret qui fit le bonheur de toute une génération. Mon père, tout sauf un farceur, qui d’ailleurs considérait cette vache-là tout juste bonne pour le dessert de ses moutards s’éclatait de rire lorsque la boite enfin vidée, il pouvai...suite
Benadel
L'oncle Joseph L’oncle Joseph était un personnage rustre; Ses yeux en amande reflétaient la bonté D’un petit homme trapu aux manières frustres Qui comprenait le malheur des déshérités. Son nez ressemblait à celui d’un clown illustre; Son air comique déchaînait l’hilarité. Souvent install&eacu...suite

Suggestions Actif

Hika
Le varan Le varan Il naît dans le silence, il avance sans bruit Varan de Komodo , épais sous ses écailles, Sa langue cherche , hume, la proie et le maudit Pour en faire ripaille Quand il mord une fois, le poison se répand, On est sûr de mourir, si l on n’y prend garde, Car on se putréfie, son venin est savant S’ouvre alors la mort et lente débandade. Son appétit féroce aiguise les détresses, Il...suite
Hika
Après De l’humus détrempé par l’orage qui fuit Sortent les escargots qui vont nonchalamment Déposant sur les feuilles des sillons d’argent Et la lune s’enroule aux ombres de la nuit. Le tonnerre est calmé, il gronde encore là-bas Le lapin dresse droit ses oreilles immenses Il fait un petit saut, puis un autre, en prudences Sous les branches pliées, par gifles des fracas. La futaie peu à peu s’h...suite
Accédez à l'espace Partages à lire/relire & Vidéos

à suivre... chroniques, jeux, etc.  

Séléné
Le passé, c’est un second coeur qui bat... Le passé, c’est un second cœur qui bat en nous... On l’entend, dans nos chairs, rythmer à petits coups, Sa cadence, pareille à l’autre cœur, — plus loin, L’espace est imprécis où ce cœur a sa place, Mais on l’entend, comme un grand écho, néanmoins, Alimenter le fond de l’être et sa surface. Il bat. Quand le silence en nous se fait plus fort Cette pulsat...suite
Paulette Pairoy-Dupré
Boléro, un film d'Anne Fontaine « Boléro » un film d’Anne Fontaine Un spectacle magnifique, envoûtant, explosif comme peut l’être le chef œuvre musical de Maurice Ravel ! Anne Fontaine, dote le film d’une belle distribution : Rafaël Personnaz, Doria Tillier, Jeanne Balibar, Emmanuelle Devos, Sophie Guillemin, Vincent Perez, Anne Alvaro… La réalisatrice s’intéresse à la vie du compositeur de...suite
Gg de Bacquey
Journal d'Harold, au commencement... 8 Novembre 2001 - 29 Avril 2003 Genre : Journal Intime * Jeudi 8 Novembre 2001 . Stylo bic quatre couleurs en main et clope au bec , Harold Ambleside , après s'être lavé les mains ( tel un quelconque croyant ayant fait ses albutions pour l'exercice du sacré ) , se met à relater cette journée . Le style sans doute sera incorrect , les phrases longues peu...suite
Deogratias
Son odeur après la pluie L'auteur ne se contente pas de nous retracer l'histoire qu'il a vécu avec son chien Ubac, un Bouvier Bernois, non, il nous raconte quelque chose de plus. Il nous parle aussi de la vie, de la mort, de notre société numérisée, de la qualité de nos relations, de la famille, de notre lien avec la nature, de la profondeur du silence, de nos manques, de nos désirs, de notre âm...suite

 

 Ancolies vous propose

 

  

 


 

 

Publications certifiées DPP  

Elea Laureen
Résonance Souvent, je m'abandonne Pour une parenthèse enchantée Oubliant cette vie qui bouillonne M'aventurant dans cette peupleraie ✾ Comment vous faire comprendre Cette atmosphère envoûtante Transportée sans m'y attendre Echo, d'une âme confidente ✾ Sur ces sentiers aux mille passages Résonnent toutes sensibilités du passé Au souffle du vent, emportées Oscillations vibratoires en héritage ✾ Gé...suite
Deogratias
Pourquoi j'écris ? Je crois que c’est à cause du temps qui passe. Il me file entre les doigts comme un enfant facétieux ne veut pas quitter son aire de jeux. Insupportable, il ne me laisse aucun répit, ses horloges expertes en nombres me laissent froide comme l’hiver. L’écriture est mon enfance. Je crois que c’est par isolement du cœur. Dans ma solitude inerte, les lettres, les mots, les ph...suite
Artdesmots73
Flamme jumelle Dans l'abîme de l'infini où naissent les rêves. Deux flammes jumelles, en secret, s'élèvent. Elles dansent, s'unissent, et puis s'éloignent. Dans un ballet éternel qui en témoigne. La première, ardente et d'une clarté pure. Brille de mille feux, d'une passion mature. Elle cherche son autre, son écho, sa moitié. Dans le vaste cosmos, dans l'éternité. Sa sœur, tout aussi vive, tou...suite
Elea Laureen
Derrière vos Paupières "Tout l'univers obéit à l'amour" Laissez-vous envahir Par l'amour et la joie Puisse ce doux plaisir Vous guider sur la voie ❤ Je suis là portant vos fardeaux Dans vos peurs et vos doutes Je suis l'eau qui écoute La main incognito ❤ Qui viendra en aide Pour un sourire peut-être Issue de l'horizon D'un envol d'émotions ❤ Je devine vos prières Recevez ma lumière Ce monde est ...suite
Deogratias
Une psy pas comme les autres (En ce week-end pascal, je vous partage le récit d'une résurrection dans ma petite vie) C’est l’histoire d’une jeune femme de 34 ans qui arrivait pour la première fois dans le bureau d’une psychologue. Cette dernière avait sans doute beaucoup d’expérience au vu de son âge avancé mais aussi parce qu’elle exerçait ce métier d’accompagnement depuis de nombreuses années...suite
André Nolat
Le Montmartre, cabaret-dancing Les lueurs pourpres de l’enseigne Imitant une écriture haute et penchée Se reflètent sur la neige, toute neuve, Comme des traînées de sang pâle. Un tango, célèbre dans les années cinquante, Hache la nuit de son phrasé cruel et languide. Passée la porte, doublée de tôle, Sur laquelle déteint le safran d’une affiche, Passé le sas triangulaire qu’ouvre, À bon escient,...suite
Oliv1
Ouvrant oscillo-battant Assis sur le rebord de la fenêtre A l’horizon d’une lune d’automne De mes lèvres la fumée frisonne Je souffle le froid de mon être La nuit au hasard s’élance En étreinte d’ombres inachevées Aux heures où le silence se balance Sur le rythme du réveil déglingué Assis sur le rebord de la fenêtre Les yeux fardés d’étoiles Je fuis le sommeil carcéral Et le matin qui chasse le...suite
Jenny
"La coupe est pleine" Il me semble que pour être pleine, la coupe l'est et déborde depuis longtemps. Je tends donc l'oreille depuis quelque temps et me couvre la tête au cas où sa colère nous tomberait dessus et nous vitrifierait dans l'instant. Car la colère peut être irruptive ; raison pour laquelle je la guette tout en la redoutant. Bon, laissons Dieu à ses affaires ; il y a longtem...suite
Elea Laureen
Mon Cœur d'Alouette Mon Coeur d'Alouette J'ai dans la tête Un bouquet de plumes d'amourette Et dans le cerveau Ces vibratos de chants d'oiseaux ! ❈ Bout d'autres planètes Qui brulent comme une allumette Et qui font grincer Le temps présent pour le passé ❈ Et dans mon cerveau d'alouette Légère, je conte fleurette Témoin de l'heure dorée Qui brode mes secrètes pensées ❈ Dans cette texture ill...suite

Actus du plus long au moins long

  • Texte Texte
    De la patience, la pub et la résilience

    Texte

    La patience c’est la vie qui me l’a apprise. A force d’attendre sans retour des éditeurs de musique, des labels reconnus, des indés réputés, des majors établies, des programmateurs radio, des agents artistiques, des artistes, des éditeurs littéraires…, j’ai arrêté d’attendre. Oui je suis devenu très patient avec ces gens-là et il en sera probablement de même - aucun retour - jusqu’au jour de ma disparition. D’aucuns me disent que j’existerai artistiquement posthume. Est-ce que cela m’intéres...
  • Tranche de Vie Tranche de Vie
    Une psy pas comme les autres

    Tranche de Vie

    (En ce week-end pascal, je vous partage le récit d'une résurrection dans ma petite vie) C’est l’histoire d’une jeune femme de 34 ans qui arrivait pour la première fois dans le bureau d’une psychologue. Cette dernière avait sans doute beaucoup d’expérience au vu de son âge avancé mais aussi parce qu’elle exerçait ce métier d’accompagnement depuis de nombreuses années. La jeune femme, quant à elle, entrait pour la première fois ou presque dans le local d’une spécialiste clinicienne. Elle était...
  • Texte Texte
    Vol au-dessus d’un nid de chansons

    Texte

    La vie est un combat permanent pour un dépressif originel. Pas pour lui les rires faciles ou non, les charmes magiques qui accompagnent la jeunesse, la légèreté, l’insouciance. Non, vraiment pas une partie de plaisirs. Dans ses jeunes années, assommé de cachets prescrits par de gentils psys (entre autres antidépresseurs et régulateurs d’humeur, un cacheton pour préparer le sommeil, un autre pour dormir, un troisième pour préparer le réveil, et un tranxène 50 au petit déjeuner pour bien démar...
  • Grand Scénario ou Pièce de théâtre Grand Scénario ou Pièce de théâtre
    Le couvent San Marco

    Grand Scénario ou Pièce de théâtre

    On est en 2011. Un endroit dans la campagne entouré de buissons et d’arbres. Il fait nuit noire. On est proche d’une autoroute car parfois on entend passer des voitures à grande vitesse, et on distingue le faisceau rapide des phares. On perçoit aussi la lumière d’un gyrophare. Maud observe à travers les branchages en direction du gyrophare. Maud - On aperçoit le conducteur. Il est inconscient. J'ai l'impression que sa chemise est pleine de sang. Philippe - Je me répète sans doute, mais je ne ...

  • Article Article
    L'Armagnac relève la mêlée

    Article

    « L’Armagnac relève la mêlée » C’est écrit sur la première de couverture. Vous tenez en vos mains un polar gourmand écrit à quatre mains par un journaliste épicurien, Jacques Garay, et un chef étoilé, Jean Claude Tellechea et préfacé par Pascal Ondarts, joueur de rugby à XV ayant remporté trois éditions du Tournoi des cinq nations, et devenu restaurateur sur la Côte Basque. Si les amateurs de polars seront un peu déçus par ce roman – poursuite, car la mise sous tension du lecteur est moindre,...
  • Texte court Texte court
    Pourquoi j'écris ?

    Texte court

    Je crois que c’est à cause du temps qui passe. Il me file entre les doigts comme un enfant facétieux ne veut pas quitter son aire de jeux. Insupportable, il ne me laisse aucun répit, ses horloges expertes en nombres me laissent froide comme l’hiver. L’écriture est mon enfance. Je crois que c’est par isolement du cœur. Dans ma solitude inerte, les lettres, les mots, les phrases, toutes se rassemblent pour m’accueillir comme si j’étais leur seule compagnie. Je suis la bienvenue. Touchés par mes...
  • Carnet de Voyage Carnet de Voyage
    Vieux Tours

    Carnet de Voyage

    Le rayonnement de midi s’invite entre les pierres muettes se scindant à l’angle des rues entre ombre et lumière. Les vents s’égarent, comme les flâneurs avides de ruelles pavées d’histoire qui remplissent leurs cartons de souvenirs. Quand souffle le vent affamé ils s’arrêtent dans les odeurs de cuisine sur les terrasses s’immisçant toujours plus loin dans l’espace. La vieille ville n’est que calme déambulation jusqu’au jour vieillissant. Dès que la nuit accouche de ses étoiles les ruelles se...
  • Tranche de Vie Tranche de Vie
    Une psy bien comme il faut

    Tranche de Vie

    J’arrivais dans son bureau plus de 25 ans après la première rencontre avec une autre psychologue devenue entretemps ma mère adoptive. Celle-ci était bien différente. D’origine étrangère, d’une tout autre culture que moi, j’avais fait exprès de porter mon choix sur elle. Justement à cause de nos différences incontestables. Je désirais avancer à cette étape de ma vie où le sentiment d’être de plus en plus perdue m’étreignait presque à chaque instant. J’avais l’impression toujours tenace « de n...
  • Tranche de Vie Tranche de Vie
    Mon ordi et moi

    Tranche de Vie

    Si je râle parfois contre notre monde moderne, ses contraintes, ses contradictions, la pollution, les bouchons en accordéon, la technologie envahissante, les codes multipliés à l'infini, il est, il faut dire, un objet actuel m'apportant un petit bonheur, c'est mon PC. Souvent, c'est le dernier avec qui j'ai un contact avant de m'endormir, et le premier recueillant mes idées matinales, il me susurre des mots doux à travers des musiques apaisantes, me réveille dans la bonne humeur avec des ryt...
  • Tranche de Vie Tranche de Vie
    La jeunesse de Geneviève

    Tranche de Vie

    En rentrant de l'école, je me suis déchaussée et installée à table pour manger, ensuite, j'ai enfilé mon manteau et je suis partie chez mémère Gege. En arrivant chez elle, j'ai retiré mes chaussures au bas de la porte et je suis entrée, ensuite, je me suis installée sur une chaise en face d'elle et je lui ai posé une série de questions. Ses réponses étaient quelque peu déprimantes mais elle parlait de tout cela avec un tel sourire que je n'ai pû m'empêcher au fond de moi de ressentir un cert...
  • Tranche de Vie Tranche de Vie
    C’est bien ma veine

    Tranche de Vie

    L’expérimentée infirmière la sent. Elle roule sous ma peau. Ma veine. Mais c’est bien ma veine, l’infirmière ne parvient pas à l’isoler pour y planter l’aiguille. Chaque fois c’est pareil et une simple prise de sang devient bataille de Wagram. Ô j’en ai eu et j’en ai eu et à chaque fois c’est la même histoire. Mais l'infirmière a la patience d'une pro et il y a finalement toujours un vainqueur et elle s’en va triomphante munie de ses flacons remplis de sang rouge et noir. Ah elle était dure ...
  • Texte court Texte court
    Déclare, car je déclare

    Texte court

    Il lui dit de ne pas se laisser enfermer dans ce qu'il peut dire ou pas. Il lui dit de ne pas se laisser enfermer dans ce qu'il peut dire ou pas de lui. Il lui dit que parler est l'expression singulière de l'humain, et que sa conscience en est son code pénal. Il lui dit qu'il est sain de dire. Il lui montre par quel mécanisme le dire, la lettre sonore, sculpte le mot écrit. Le mot s'articulant aux mots, ainsi le fascinant jaillissement jusqu'aux maux, homonyme car racinairement liés et reliés...
  • Journal intime Journal intime
    La Nuit Noire de l'Âme (23)

    Journal intime

    La Nuit Noire de l'Âme Volet 23 Tout est régit par l'Univers, cette puissance cosmique, céleste, emplie de vide. C'est là que tout commence et tout s'achève de l'infiniment grand à l'infiniment petit ... Mais nous ne connaissons qu'une infime partie de ce néant qui pourtant nous envoie des messages, des signes parfois insignifiants ! C'est dans cette obscurité fertile que se lèvent toutes les graines stellaires, toutes planètes confondues ... Un monde réconfortant et pourtant intimidant qui p...
  • Texte court Texte court
    D'or

    Texte court

    Elle avance dans l’allée. Le soleil est haut dans le ciel. Il illumine le plafond vitré du centre commercial. Ses rayons tombent en halos, comme des projecteurs sur les passants. Elle, elle brille. Ses cheveux, relevés en queue de cheval haute sur sa tête, cascadent sur ses épaules et le haut de son dos. Ils se balancent paresseusement au rythme de ses pas. Ils sont un million de petits rayons de soleil qui effleurent sa peau. Quand elle tourne le regard, une vague de lumière vient caresser ...
  • Texte court Texte court
    Je le veux

    Texte court

    Je ne sais pas ce que je suis. Ou qui je suis, peu importe. Je ne sais même pas comment me définir. Comment je veux me définir. Par mon aspect physique, ma taille, ma corpulence, ma pilosité, ma couleur ? Par ma couche sémantique, mon nom, ma nationalité, ma date de naissance ? Par mes activités, mes loisirs, ma profession ? Par mes relations, ma famille, mes amis, mes enfants ? Par mes possessions, mon argent, ma maison, ma voiture, mes vêtements ? Par mes valeurs, inclusion ou exclusion, te...
  • Histoire Très Courte Histoire Très Courte
    Une beauté...

    Histoire Très Courte

    Comme tous les soirs après une journée de service dans une enseigne de distribution, je me rendis après souper dans le bar musical d’un restaurant huppé sinué dans la vieille ville genevoise. Dix minutes de marche à pied m’y conduisait. Dans ce bar, le dépaysement musical me permettait de lâcher prise des sourires hypocrites et des paroles patelines distillées dans le brouhaha et la monotonie tapageuse d’une musique diffusée. Lorsque j’arrivais, un air de tango emplissait le salon-bar. La la...
  • Coup de gueule Coup de gueule
    "La coupe est pleine"

    Coup de gueule

    Il me semble que pour être pleine, la coupe l'est et déborde depuis longtemps. Je tends donc l'oreille depuis quelque temps et me couvre la tête au cas où sa colère nous tomberait dessus et nous vitrifierait dans l'instant. Car la colère peut être irruptive ; raison pour laquelle je la guette tout en la redoutant. Bon, laissons Dieu à ses affaires ; il y a longtemps que je pense que les nôtres n'occupent plus ses pensées, et sont encore moins ses priorités.
  • Tranche de Vie Tranche de Vie
    Pharaon (les lunettes)

    Tranche de Vie

    Pharaon (les lunettes) « Une seconde s’il vous plaît, il faut que je change de lunettes. ». Je pose le téléphone et file dans ma chambre à coucher chercher ma paire de lecture, plus puissante que celle que j’utilise pour travailler toute la sainte journée sur mon ordi. « Voilà, c’est bon Vous avez de quoi noter ? J’y suis, répond la femme. » Lors je me mets à péniblement déchiffrer les 2 lettres et surtout les 26 chiffres de mon numéro d’Iban. Dieu que cela est écrit petit ! C’est terrible ce...

  • Poème Classique Poème Classique
    Charles Trenet

    Poème Classique

    Au bout de chaque rue au balcon de la lune, Sa voix court sous l’écho d’un lointain échanson Que le vent en riant brode d’une chanson Pour égayer la mer d’une robe de dune. De Gruissan endormi tout près de la lagune Aux salins de l’Ayrolle en fil de paillasson Son chapeau de soleil aux notes de basson Chatouille dans le ciel les âmes une à une. Il se glisse sans bruit sur les ponts du faubourg Le cœur ébouriffé par un coup de tambour Qu’en passant l’hirondelle a cueilli d’une ganse. Les larm...
  • Poème Poème
    La raison est liquide

    Poème

    Solide Là où rien ne bouge. Apathie totale, battements zéro sous la masse accablante d'un temps en cessation, Permanence pétrifiée qui encombre l'esprit, obère ses projections, brise sa moindre vue, Horizon obstrué, paysages blessés, perspectives tendues, Ne reste que le calvaire d'un écoulement perdu. Attente Plasmatique Bloc d'osmium pilonné sans relâche, offensive au laser, offensé par les flammes, Désopprimer la voie, désagréger l'obstacle Toute la force du monde peut ne pas y suffire. Q...
  • Poème Poème
    Cocktail d'anniversaire & Porte bon...

    Poème

    Cocktail d'anniversaire Une aquarelle, Deux tourterelles, Une escapade au musée, Une cuillère à thé, Trois amis, Quelques bougies, Un chouette noeud Dans tes cheveux, Ton si joli sourire Pour notre plaisir. Un rayon de soleil, Pour caresser ton coeur Et te déposer au réveil Ce poème en prose, Deux ou trois roses, Et un baiser porte-bonheur. Porte Bonheur Toi que j'imagine Si frêle et gracile, Reçois ce trèfle Couleur de l'espérance. Une foliole pour la vie Une autre pour la beauté La troisièm...
  • Poème Poème
    Tourbillon de couleurs

    Poème

    Une tache de rouille au bord d’un tablier Inonde l’univers d’un parfum de cigale Et du trouble poison d’une jeune mygale Suspendue aux fils d’or d’un immense espalier. Chaque pas du soleil le long d’un muflier Résonne dans le ciel comme un coup de cymbale Quand déjà sous le toit de cette abbatiale Se blottit le raisin d’un cloître templier. Le miel soudain serpente au cœur de la garrigue Et mélange son sang à celui de la figue Selon la tradition des peintres du terroir. Quelques miettes d’or...
  • Poème Poème
    La chorale des sentiments

    Poème

    La gardénia couvre de blancheur, D’ingénuité sincères , Les secrets qui s’empourprent Dans la moelle de l’amour ; Cette fleur traduit le langage Des paroles qui rougissent Au feu d’un cœur épris. Le glaïeul exprime avec couleur Sa mainmise sur l’âme et le cœur ; Des pointes fleuries Impressionnent l’amour Avec les teints du firmament, L’arc-en-ciel des sentiments. L’hibiscus, fleur féminine, Susurre la féminitude ; Fleuron de la féminité Il orne l’auréole pilleuse La gent du sexe dit "faible...
  • Poème Classique Poème Classique
    Ne pas oublier

    Poème Classique

    Les champs de bataille regorgent de héros, De morts inutiles, de soldats inconnus, D’histoires d’hommes qui se sont battus Pour un idéal, pour un drapeau. Combien de pères, de fils ou de frères ont été tués Pour une chimère que l’on appelle « liberté » ? Combien ont tout quitté et sont partis Pour aller défendre leur mère-patrie, Pour aller combattre, la fleur au fusil, L’envahisseur qu’on appelait « ennemi » ? Que reste-t-il de leur bravoure aujourd’hui ? Des croix dans un cimetière condamn...
  • Coup de gueule Coup de gueule
    Policier

    Coup de gueule

    Je suis fatiguée d’entendre sans arrêt critiquer la police. Fatiguée par tant de mépris et de colères. Pour un mauvais policier, on en méprise cent autres, qui eux, sont droits, justes et bons. C'est une si belle et si grande vocation ! C’est emmagasiner en soi des tas d’horreurs. C’est garder le souvenir de cadavres, de meurtres, d’enfants battus. C’est toujours rester prudent. C’est souffrir de milles maux. C’est aimer son métier. C’est devancer, rassurer, protéger. C’est redouter de trouve...
  • Poème Poème
    Hâte de se retrouver

    Poème

    Hâte de se retrouver La route est loin La route est longue D’ici à mon cœur D’ici à ton cœur Cœurs hésitants Cœurs en suspend Cœurs saisissants Sur les ailes d’un fétu de paille Aérien, sibyllin Sur les flottaisons d’une brindille Légère, diaphane Le souffle vibrant Te cherche T’espère Te guette Te respire T’aspire Et soupire Dans l’attente D’un son D&rsq...
  • Poème Poème
    Sérénade du Sourire

    Poème

    Sur le fil des instants, la joie tisse sa trame, Comme un doux parfum, elle nous enflamme. Elle danse dans le rire des rencontres, Une mélodie légère, sans remords ni ombres. La joie, éclat de lumière dans le quotidien, Un phare qui guide nos pas, un chemin. Elle éclaire les cieux de nos aspirations, Une étreinte chaleureuse, une célébration. Elle se niche dans les petites victoires du jour, Dans le sourire qui efface tout détour. La joie, compagne de nos jours heureux, Un trésor précieux, un...
  • Poème Poème
    Au niveau de l’amer

    Poème

    Non tu ne m’auras pas Non tu ne gagneras pas Tu ne m‘entrainera pas si bas Dans tes fosses nauséabondes M’intéresse pas tes putains d’ondes Rien de toi, je ne te veux pas Même quand mille bonnes raisons s’offrent à moi Non tu ne m’auras pas Tu pourras pousser le chant des sirènes Ou celui des cigales mâles Qui ainsi appellent leur belle Non je ne descendrai pas Rejoindre ta foule de fidèles Qui tirent des mines de six pieds Et sont par la frustration rongés Non tu ne m’auras pas Tu ne m'entra...
  • Poème Poème
    Ami.e imaginaire

    Poème

    Concordance parfaite à la fusion des sphères, Tremblements persistants enfin évaporés, Haine-amour projetés au cœur d'une même cible, A faire vibrer d'envie ce monde qui nous entoure. Titanesque affrontement sans victoire ni défaite, Astucieux jeux conduits sans gloire ni déshonneur, Réduction concentrée de bien-être et de joie, Partager nos talents hors toute fatalité. Une note, un accord, et nos larmes sur nos joues, Deux ruisseaux qui convergent vers le même océan, Sur les berges desquelle...
  • Coup de gueule Coup de gueule
    Soudan : Guerre oubliée

    Coup de gueule

    Plus d’un an déjà Peut-on fêter ça La guerre au Soudan Qui n’en finit pas ? Deux protagonistes s’écharpent Sans regard pour ceux qu’ils massacrent Deux cartels de soldats Qu’aimeraient être rois. Le premier chef de ses milices Qui de pillage s'enrichissent, L'autre général islamiste Des affairistes qui résistent. Vers tous les pays d’à côté Le peuple tente d’échapper Ce duel entre gangsters Autrefois en affaires. Une guerre oubliée - On sait. On connaît Qui nourrit la bête On joue les muette...
Foire aux questions