Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

... des âmes qui écrivent et nous ressemblent !

De Plume en Plume est un site littéraire participatif – tout public – qui offre l’opportunité aux auteurs d’y publier leurs romans, poèmes, nouvelles, histoires, contes, fables, articles, etc.

Un site participatif est un espace où chaque auteur qui publie s’engage à lire d’autres auteurs afin de créer la dynamique utile et nécessaire à la vie du site. C’est du plaisir nourri par l’échange que perdure l’envie de partager plume et expérience.

Cette tribune vous permettra d’être lus et le cas échéant de promouvoir vos écrits qu’ils soient ou non autoédités. Saisissez la plume au vol et venez publier pour élargir votre public et communauté de lecteurs.

DPP vous offre également l’opportunité de faire de la correspondance avec les membres de votre région ou d’ailleurs.

L'espace jeune GDP, les Graines De Plume, vient compléter l'espace des DPPlumes.

De Plume en Plume vous permet de protéger vos écrits à un prix ultra compétitif. Certifiez vos romans, nouvelles, articles, textes, poésies... et partagez-les sur la toile l'esprit tranquille. Sécurisez et identifiez l'ensemble de vos écrits dans votre Salle des Archives. Consultez les tarifs de la graphiste qui vous propose de concevoir la couverture de votre roman ou autres.

Membres qui soutiennent DPP :

Sandra Noureddine LN-M Mireille Masson Shovnigorath Yanis Laric Hika Paradise Jenny Jean Didier emmalys Pierre Séléné Antoine A. Bob arlo Sally Ancolies Vertendre Marcel Moreau cesarius GwenAlice Simple moi Donald Ghautier Ecriture Serge Hervé Dutoit Guy Favregros Stéphanie Sellier Medea mama217 Fox Maré Didier Lemariey Fatima Alain Pattou Venusia Joaquim Miranda Alex Legrand Cath Lefebvre Cameus Demens Laurence Massonnet Francis A.Denis ThomasL-L Julie.M Suzie A quai (Jeanne) Benadel jujuu Paulette Pairoy-Dupré Etoilefilante Jean-Luc Broudin lylly Manu Fox Iva Evzone

  De Plume en Plume. Bienvenue !

 

 

 

PARTICIPATIF PUBLIEZ Participez COMMENTEZ

 

 

COMMENTAIRES  Respectez vos lecteurs en y répondant.

HELLO  Répondez à vos commentaires et avertissez vos lecteurs.

REP  Réclamez une réponse à votre commentaire.

SVP  Invitez ceux que vous commentez à vous lire.

 

CHRONIQUES  Partagez et publiez vos critiques (livres, films, etc.)

DOMAINE Public  Partagez vos coups de cœur  À découvrir

RECUEIL  Classez vos textes par recueil  Allez dans éditer.

VIDEOS ♫  Une  Fin de texte – sauf chanson & chronique.

 

ESPACE BLOG  voir infos dans la F.A.Q

ESPACE MUSICIENS  Proposez vos maquettes.

ESPACE Graines de Plume  13 à 15 ans.

FB  Vous arrivez de FB, passez en mode site  clic en haut à droite.

 

Tous les SERVICES dans votre menu

MEMBRES PLUS  Créez vos ambiances sur vos espaces ←

COUVERTURE  Personnalisez vos oeuvres en ligne F.A.Q

 

PROTÉGEZ vos DROITS D'AUTEUR avec DPP

CERTIFICATIONS numériques à VIE   Changez gratuitement votre couverture.

 

SALLE des ARCHIVES  Archivez vos écrits & avantages  liste 

     ► Membres SDAGénérateur gratuit de couvertures.

 

WebBureau   WEB BUREAU   voir les services

Stats  STATISTIQUES vos visiteurs

Signaler  NON RESPECT DE LA CHARTE  

Pertinence   PERTINENCE Signalez un texte

 

 

De Plume en Plume

Soutenez DPP !

 

 

   

 

 

 DPP    ►    Encore plus de visibilité    ◄

 

 

Membres qui commentent le plus :

Jenny Benadel Mireille Masson Alain Pattou Ancolies Evzone Jean-Luc Broudin Stéphanie Sellier emmalys Francis A.Denis Sally

Publications SDA

Benadel
Un peu d'indulgence Depuis quelque temps il écrit Pourtant jeune il n’a rien appris Il essaie de dire je t’aime A travers ses divers poèmes L’individu croit qu’il compose Des romans des très belles choses Mais il ne sait pas rédiger L’œuvre doit être corrigé Cache-toi donc sot prétentieux De paresser tu ferais mieux Laisse-le homme cultivé Cesse donc de l’invectiver Ses nombreuses étourder...suite
Ancolies
Cerises-Party cerises party tout est blanc, les longs doigts de l'hiver le cœur de la fleur nue ensorcelée de neige les nuages qui s'élèvent des lèvres des enfants qui glissent sur l'étang, sur la glace du temps blancs les nuages qui s'élèvent des lèvres des enfants qui glissent sur l'étang sur la glace du temps ils ont des écharpes, ils ont mis des gants comme font les grands cygne, et les goél...suite
Sandra
Le ciel et ses saisons La couleur bleue du ciel me donne des ailes, pour aller au delà, de ce tissu de soie. Un oiseau qui prend son envol et qui rase un peu le sol c'est la marque de liberté que nous aimerions tous gagner. Un nuage de coton blanc apporté par le vent svelte et élancé, passe dans le ciel éveillé. Une planète au dessus de tout brille comme les yeux d'une jeune fille, le soleil, l...suite
Serge Hervé Dutoit
Un jeune homme anthume Le garçon les jambes en équerre a posé les feuilles annotées ; Mâle, jeune et musclé, il a l'avidité d'être un boxeur fort, Il boxe les idées, ses cahiers étalés sur la rambarde, Le garçon, tout sourire éclairé, la royauté sans écharde ; Le velours de son sexe, sa bonté évidente, il n'est pas mort Stupéfié du concept, arasé des leçons ; il est le barde Vocalisant Hegel, s...suite
Ancolies
On the moon again Paris, 1995. Tranquille la mer, larges les critères Creusés dans la pierre, sillons de poussières Les pensées sombrent, les pensées plus sombres Les ombres sans rien qui les retienne s'éclipsent, s'éteignent On the moon again, où il n'y a rien d'important, rien qui ne m'atteigne On the moon again, simplement que l'on meure quand même Tranquille la dune pourtant de lacunes Mon ...suite
Shovnigorath
Dame Marie-Jeanne *** Dans une Dame-Jeanne j’ai construit un bonheur, Un sourire de femme, couronné d’une fleur, Dans une Dame-Jeanne, j’ai créé un jardin Où des pensées profanes allaient à leur déclin. Dans une Dame-Jeanne, j’ai rencontré Marie, Gaulée comme une liane, et vêtue d’interdit. Avec l...suite
Stéphanie Sellier
Et je ferme les yeux / L'infirmière Et je ferme les yeux Et je ferme les yeux et j'entends crépiter, Assise au coin du feu, lovée dans mon foyer, Les flammes en jolis chœurs qui couvrent tous ces bips De capteurs sur mon cœur qui m'assaillent et m'agrippent. Et je ferme les yeux et le parfum des prés Embaume tous mes vœux et rêves de santé...suite
Serge Hervé Dutoit
Le silence a des griffures, le silence a des ratures Le silence a des griffures, le silence a des ratures ! Un cri racle une gorge, il passe inaperçu Car il est étouffé par les déconfitures D'ailes sombres et revêches, pourrissantes natures ! Le type a des grillages, il encode sa vue En détruisant ses larmes ; un lamentable mur Cadenasse sa tête ; pleurer est la bévue Des hommes droit devant, l...suite
Mireille Masson
Je vous entends, Monsieur ... Phébus, Ô ta beauté est voilée de soie grise, Ton royaume de grâce, au grand oubli s'enfuit. Terrassées, par l'Inculte, lovées dans son emprise, Tes Muses se consument, avalées par la nuit. Calliope et Clio, faméliques déesses, Et leurs soeurs avec elles, ont quitté notre monde, Exempt de la ferveur, exempt de l'allégresse, Qui nourrissait l'esprit d'une manne féco...suite
Evzone
Que sont nos rêves devenus? Ils étaient imminents, ils étaient pour demain Tous ces rêves d’enfants à portée de la main. Nous les sentions très proches, toujours envisageables Car nous n’avions pas peur, ils étaient raisonnables. Lorsqu’on a l’assurance, qu’on en a grande envie Pourquoi passer toujours à côté de sa vie ? Faut-il que l’enfant meure au fil de l’existence, Pour faire place à l’adul...suite
Hika
Dans les pas de KHI Il faisait froid. L’hiver agaçait les visages rentrés sous les chapeaux. Un homme jeune marchait devant et savait derrière lui la neige jaune sous les pas, les manteaux serrés, la lourdeur des pensées. Mais il n’était pas triste, pas vraiment, car il voyait la campagne en blanc, les talus de cristal réfléchir le soleil et sa Mère, devant, que le village accompagnait à petits ...suite
Alain Pattou
L'étoile L’étoile Une étoile s’est éteinte Dans la nuit qui s’achève Sans une seule plainte C’est terminé son rêve. Une étoile qui brillait Chaque soir sur nos villes Prodiguant sa clarté Pour apaiser nos vies. Une étoile disparue Parmi des millions d’autres On ne la verra plus Sauf quelques apôtres. Une étoile m’a quitté Sans se douter peut-être De toute cette gaité Qu’en moi elle faisait ...suite
Graine de plume Accédez aux Avis & DiscussionsGraine de plume

Participatifs

Benadel
Un peu d'indulgence Depuis quelque temps il écrit Pourtant jeune il n’a rien appris Il essaie de dire je t’aime A travers ses divers poèmes L’individu croit qu’il compose Des romans des très belles choses Mais il ne sait pas rédiger L’œuvre doit être corrigé Cache-toi donc sot prétentieux De paresser tu ferais mieux Laisse-le homme cultivé Cesse donc de l’invectiver Ses nombreuses étourder...suite
Ancolies
Cerises-Party cerises party tout est blanc, les longs doigts de l'hiver le cœur de la fleur nue ensorcelée de neige les nuages qui s'élèvent des lèvres des enfants qui glissent sur l'étang, sur la glace du temps blancs les nuages qui s'élèvent des lèvres des enfants qui glissent sur l'étang sur la glace du temps ils ont des écharpes, ils ont mis des gants comme font les grands cygne, et les goél...suite
Mireille Masson
Je vous entends, Monsieur ... Phébus, Ô ta beauté est voilée de soie grise, Ton royaume de grâce, au grand oubli s'enfuit. Terrassées, par l'Inculte, lovées dans son emprise, Tes Muses se consument, avalées par la nuit. Calliope et Clio, faméliques déesses, Et leurs soeurs avec elles, ont quitté notre monde, Exempt de la ferveur, exempt de l'allégresse, Qui nourrissait l'esprit d'une manne féco...suite
Evzone
Que sont nos rêves devenus? Ils étaient imminents, ils étaient pour demain Tous ces rêves d’enfants à portée de la main. Nous les sentions très proches, toujours envisageables Car nous n’avions pas peur, ils étaient raisonnables. Lorsqu’on a l’assurance, qu’on en a grande envie Pourquoi passer toujours à côté de sa vie ? Faut-il que l’enfant meure au fil de l’existence, Pour faire place à l’adul...suite
Marcel Moreau
Ah, si... Ah, si l’amour ne me jetait pas la pierre tous les quatre matins, j’aurais moins de blessures au cœur et j’aurais construit un sanctuaire à son honneur et composer un hymne à sa gloire. Mais je me garde bien de déployer de sentiments hostiles à son égard car je sais bien, malgré tout, que l’éloge du désir, de la passion et de l’intimité est une philosophie. Pour moi, il est capable de ...suite
Benadel
Puissent les rituels de la nuit de Noël... Puissent les rituels de la nuit de Noël... Les existences manquant de sel Ont un bon goût le jour de Noël. Les bouches déversant des propos pleins de fiel Se taisent, elles prient en ce jour de Noël. Les mains repoussant les gueux, les romanichels, Leur servent un bon repas le soir de Noël. Les jambes courant après un gain personnel Se dépêchent d’offr...suite

Lire - Commenter - Echanger

Benadel
Etat des lieux Vote positif Noureddine, votre lettre à votre éditeur me laisse bien pensif. Sus à ces éditeurs sans scrupules qui s’adonnent à la publicité fallacieuse pour amadouer des écrivains pensant tirer quelques profits d’un travail littéraire. Avec le slogan « Éditez votre livre », sans en préciser les conditions dés le départ, l’auteur prend sur son temp...
Serge Hervé Dutoit
Muses envoûtantes Cesarius, rude travail que cette tentative de réanimation des Muses, qui ne signifient plus rien dans notre culture, sinon à titre archéologique, et pour l'histoire de la littérature ; elles ont perdu toute présence chargée de sens. Je pense donc que cette réanimation ne réussira pas ! Puisque nous sommes dans la section dite classique...
Sally
Ce Poème me fit choc, et me h... Vote positif C'est une très belle et juste description du poème de Leconte de Liste que je suis partie découvrir juste après la lecture de ce texte et je ne peux que confirmer le ressenti éprouvé à la lecture de ce poème. Malgré toute la tristesse de l'histoire que raconte ce poème, je le trouve paradoxalement très solaire. Le fait que la conclusio...
Jenny
Etat des lieux Vote positif Bonsoir, Noureddine. Voilà un état des lieux extrêmement détaillé, sans intérêt pour cette entité commerciale qui sans même en connaître le nom n’est bien évidemment pas une véritable maison d’édition. Malheureusement la toile regorge de ces officines de façade qui acceptent n’importe quel ouvrage dans l’unique but d’exploiter un filon...
Vertendre
Je vous entends, Monsieur ... Vote positif Chère Mireille. Non je n'avais pas encore lu ce beau poème classique ! Sa lecture (à l'instant) montre votre talent déjà remarqué dans bien d'autres écrits. La culture classique s'éloigne et s'oublie comme la nécessité de lire ou d'écrire avec des mots différents du cryptage "jeuniste" qui désole tant et tant. Vulgaire et éphémère la p...
Fortes
Quinze ans... J'aime beaucoup vos textes, je ne sais pas si c'est le fait de baigner dans une culture asiatique, mais la piété filiale, le respect des anciens, base même du confucianisme, j'y accorde beaucoup d'importance. Je suis montée en émotion en vous lisant et ai terminé l'histoire rassurée par ce beau dénouement. Au plaisir de vous lire encore.
Logo DPP Accédez aux actualités DPP Logo DPP

Publications certifiées DPP

Vertendre
Matin d'octobre Le jour se montre à peine et mes pas sont prudents. La brume empêche encore une aurore incertaine. Le théâtre des ombres est assez confondant : campagne ensevelie où se cachent tes plaines ? Sous les arbres mouillés, les bruits sont étouffés et les doigts du brouillard enserrant les feuillages laissent imaginer un monde contrefait. Peinture inachevée, brouillon de paysage ? ...suite
cesarius
Muses envoûtantes Muses envoûtantes Reines aux multiples demeures, Avant tout le royaume des sons Les voici toutes pour faire honneur Dans son cortège, à Apollon Ce sont les Muses, et elles sont neuf Elles nous amusent, nous mettent à neuf Elles sont les filles de la Mémoire Nous inspirent tout un répertoire Calliope, la couronne dorée Majestueuse mère d'Orphée Éloquente, conte l'épopée Magistra...suite
Cameus
Avoir une belle langue Pourquoi tant de paroles haineuses ? Tant d’idéologies odieuses ? Tout en croyant dire le bien Pourquoi tant de mots par derrière ? Derrière un voile, jeter des pierres ? Médire des gens pour un rien La belle parole raffermit Et c’est agréable La parole scandaleuse nuit Et c’est insupportable Avoir une belle langue Partout, tous les jours En amitié ou en amour Une belle l...suite
Fortes
Joyeux Noël Joyeux Noël « Arrête de courir partout et viens essayer ta robe ! » Je suis excitée, les préparatifs de Noël battent leur plein. C’est toujours en grand que les choses se font ici. Les tables sont en train d’être disposées en forme de T dans la grande salle. Le bas de l’immense sapin est décoré depuis des jours, le sommet est de toute façon inaccessible, Papa a comme d’habitude pris ...suite
Montagnon
Noël, en vrai Noël, c'est une drôle de fête que tout le monde s'est approprié. Mais c'est avant tout une fête chrétienne. Et pour les catholiques, cette semaine est la deuxième de l'Avent. Il y en a quatre pour préparer la fête. Voici, pour suivre le conte "Un âne et un boeuf, vite !", une petite réflexion-méditation... "Image pieuse" oblige. Noël, en vrai... Un odorant sapin vert Des boules éca...suite
Marcel Moreau
Ah, si... Ah, si l’amour ne me jetait pas la pierre tous les quatre matins, j’aurais moins de blessures au cœur et j’aurais construit un sanctuaire à son honneur et composer un hymne à sa gloire. Mais je me garde bien de déployer de sentiments hostiles à son égard car je sais bien, malgré tout, que l’éloge du désir, de la passion et de l’intimité est une philosophie. Pour moi, il est capable de ...suite

Partages & Divers

Iva
Pierre Bottero Citation Je ne vous parlerai pas de vengeance, de guerre, de lutte et de sang. Je ne vous parlerai pas non plus d'injustice et de droit. Je ne vous parlerai même pas de ces gens qui font rimer ordre et terreur, lois et mensonges, morale et déchéance. Je veux vous parler de cette lumière qui brille en chacun de nous. Cette petite lumière qui fait ...suite
hervé houssel
Ecrans Ils se collent aux écrans, Aux vitrines de passage; S’étonnent comme l’enfant, Sans jeunesse, sans âge. Temps pulvérisé En instants connectés, Coulant comme du sable De verre Coloré Entre leurs doigts, Agiles et agités. Reflets adorables Qui attirent le moi. Ils se miroitent, Narcisses ou pies? Sont-ils des images d&rsquo...suite
Jenny
A la rencontre de Forrester Nan, je ne veux pas entendre de gloussements, j’assume mes failles ! Autre astuce, munie d’une zappette, j’accélère tout ce qui me heurte et poursuis le déroulement, le visage enfoui derrière un coussin. Quoi, ça glousse encore ?! Bon, OK, je ne suis pas de la génération sevrée aux images trash, je ne suis pas non plus très TV… Je suis, je suis…, ben je suis comme je ...suite
cesarius
L'eau et le train la voix du train et l'eau de là le lit ferroviaire et la voie des rivières L'omnibus enchanté sur la voie de l'au-delà, et l'eau de là lui répond de sa voix chantée, alitée dans la terre que voilà. La voie, là, des rivières parle au train qui, sur son lit ferroviaire voit la rive d'hier en train d...suite
Ancolies
Gare aux gares Gare. , bout d’ cigare. Gare à vous, gare à moi et ceux que j’aime par dessus tout. Gare aux gares qui nous égarent. Nous laissent rouler sur les quais, sous l’horloge impassible, insensible, implacable, inlassable. Nous laissent rouler sur place et tout de nous s’efface. Gare aux panneaux affichés, aux horaires annoncés,...suite
Aurèle Anbet
Le dard et son abeille La vanille de Madagascar Douce et parfumée comme ton dard A s’égosiller, virevolter Comme un grand rockeur révolté Tu as oublié ton abeille Qui dans son nid, n’trouve pas sommeil La nuit tombe et il se fait tard Très tard, trop tard petit dard Va, pars butiner autre part Ce n’est plus à côté d&...suite
♫ Accédez à l'espace  Musiciens ♫

 

Longue rencontre

 

 

 

 

 

Graine de plume Accédez aux actualités Graines de Plume Graine de plume