Connexion : supprimer Ou

... des âmes qui écrivent et nous ressemblent !

De Plume en Plume est un site littéraire participatif – tout public – qui offre l’opportunité aux auteurs d’y publier leurs romans, poèmes, nouvelles, histoires, contes, fables, articles, etc.

Un site participatif est un espace où chaque auteur qui publie s’engage à lire d’autres auteurs afin de créer la dynamique utile et nécessaire à la vie du site. C’est du plaisir nourri par l’échange que perdure l’envie de partager plume et expérience.

Cette tribune vous permettra d’être lus et le cas échéant de promouvoir vos écrits qu’ils soient ou non autoédités. Saisissez la plume au vol et venez publier pour élargir votre public et communauté de lecteurs.

DPP vous offre également l’opportunité de faire de la correspondance avec les membres de votre région ou d’ailleurs.

L'espace jeune GDP, les Graines De Plume, vient compléter l'espace des DPPlumes.

De Plume en Plume vous permet de protéger vos écrits à un prix ultra compétitif. Certifiez vos romans, nouvelles, articles, textes, poésies... et partagez-les sur la toile l'esprit tranquille. Sécurisez et identifiez l'ensemble de vos écrits dans votre Salle des Archives. Consultez les tarifs de la graphiste qui vous propose de concevoir la couverture de votre roman ou autres.

Membres plus & Membres SDA : rejoignez-les ►

Elea Laureen
RémiG
Davy
Joëlle
 Toubabdallah
lliryC
Brune*
Benadel
Pierre
Bob
Jenny
Ancolies
Chris31
Ethan Mendesbaum
Stephanevor
Evzone
Sté Toqué
Noureddine
Eugénie Delcombes
Valerie Pocard
Yanerwan
Judith 17000
Lucky3
Jack Jdarck
Isabelle M. Schindler
MrBurns
Julie.M
Hika
Emmalys
Pascal Adamson
FuturTibetain
Damien Origine.
Ronda.Iconx
Marilyse
Séléné
Leptotenes
Vincenzlo
Paradise
Christiane Bonnavion
Annefleur16
Paulette Pairoy-Dupré

 

De Plume en Plume. Bienvenue !

 

 

 

PARTICIPATIF PUBLIEZ Participez COMMENTEZ

 

Ne BRISEZ pas la chaine Commentez ceux qui vous commentent

 

 

COMMENTAIRES  Respectez vos lecteurs en y répondant.

HELLO  Répondez à vos commentaires et avertissez vos lecteurs.

REP  Réclamez une réponse à votre commentaire.

SVP  Esprit participatif : Invitez ceux que vous commentez à vous lire.

 

CHRONIQUES  Partagez et publiez vos critiques (livres, films, etc.)

DOMAINE Public  Partagez vos coups de cœur  À découvrir

RECUEIL  Classez vos textes par recueil  Allez dans éditer.

VIDEOS ♫  Une  Fin de texte – sauf chanson & chronique.

 

ESPACE BLOG  voir infos dans la F.A.Q

ESPACE VIDEOS MUSICIENS  Proposez vos maquettes ♫

ESPACE Graines de Plume  13 à 16 ans.

FB  Vous arrivez de FB, passez en mode site  clic en haut à droite.

PARTAGES & DIVERS  Proposez vidéo & petit texte d'accompagnement 

REMONTER votre TEXTE Visible sur Partages à lire/relire & Vidéos 

 

Tous les SERVICES dans votre menu

HÉBERGER VOS IMAGES Illustrez vos textes.

MEMBRES PLUS  Créez vos ambiances sur vos espaces ←

COUVERTURE  Personnalisez vos oeuvres en ligne F.A.Q

 

PROTÉGEZ vos DROITS D'AUTEUR avec DPP

CERTIFICATIONS numériques à VIE   Changez gratuitement votre couverture.

SALLE des ARCHIVES  Archivez vos écrits & avantages  liste 

     ► Membres SDAGénérateur gratuit de couvertures.

 

WebBureau   WEB BUREAU   voir les services

Stats  STATISTIQUES vos visiteurs

Liste de lecture LECTURE ➺ Ajoutez un texte à votre liste "Prévoir de Lire".

Remonter dans la bibliothèque TEXTES ➺ Remontez vos textes dans la bibliothèque & +

Signaler  NON RESPECT DE LA CHARTE  

Pertinence   PERTINENCE Signalez un texte que vous avez aimé.

 

 

 

 

De Plume en Plume Soutenez DPP 

 

Publications SDA

Ancolies
J'ai vu J’ai vu J’ai vu. Qu’est-ce que j’ai vu ? Ah j'en ai vu des imprévus. Des gens applaudir dans une église. Inattendu. J’ai vu le vent souffler au fond des mers. C’était beau. Après je ne pouvais plus dormir. J’ai aussi vu l’homme rejeter son frère. Là ce n’était pas joli joli. Sois poli si t’es pas joli, je lui ai pas dit, désireux d’éviter les clichés comme les conflits. Qu’est-ce que j’ai vu encore ? L’homme qu’a vu l’homme qu’a vu l’homme. De drôles ...suite
Benadel
Seul... Seul, il parcourt les rues Bordée par les assemblages D'intimités bétonnées ; Mais l'homme plein de verrues, Avec autrui se soulage Sous la fenêtre étonnée. Seul, il longe le rivage Caillouteux de l'océan Le plongeant dans l’immuable. Le temps a fait ses ravages ; Courbé sous le poids des ans, Il tombe sur l'ineffable. Seul, il grimpe la paroi Raide et inhospitalière D'une montagne enneigée ; Sous lui, le vide, l'effroi, Erre le long des filières D'une mor...suite
Elea Laureen
Ne Pleure Pas ! (12) Ne pleure pas, je suis là, près de toi... Je sais que rien n'est plus comme avant, que mon absence te pèse ! Pourtant je sais que tu me ressens, que parfois même la connexion entre nous est une évidence ! Peu importe où tu vas, peu importe où je suis, le fil n'est pas coupé, je suis toujours à tes côtés ... J'entends chacune de tes pensées, elles influent au murmure du vent, je ressens chacun de tes sentiments ... Ne sois pas triste, continue ...suite
RémiG
A toi l'écolo pointu... Toi l'écolo pointu et sûrement un peu perdu Au moins le sais-tu ? Que l'avion que tu as pris pour venir ici Consomme dix tonnes de carburant par heure de vol au bas prix... Rejette quatre fois ce poids de dioxyde de carbone ! Sais-tu qu'un char de combat fait de même toi l'écolo bien jeunot si tôt va-t-en guerre d'une guerre bien controversée en vérité ! Avec son fioul ou son kérosène A raison d'une tonne par jour et cela pour tuer des...suite
Hika
Credo Inutile de le nier, on a tous en naissant De l’ogre l’appétit, c’est l’instinct conquérant Et celui de s’unir, pour contrer l’attaquant, Lors, préserver sa vie, est donc, bon an mal an -A chacun sa lumière, ses façons, et son temps C’est là où intervient une toute autre aptitude, Elle n’a pas de frontière, ne se définit pas, Elle rassemble autrement, elle prend autre altitude Elle fait rire et sourire, qu’on ait des mots ou pas -Mais elle n’oppose pas les se...suite

 

 

MERCI

 

De l''encourager ► lien du texte ci-dessous

 

https://www.de-plume-en-plume.fr/histoire/tout-est-blanc-2

 

 

 

 

  Aimez-vous cette chanson d' Ancolies ?

 

 

 

 

 

 

Frédéric Lenoir, philosophe et écrivain français

«Jung, Un voyage vers soi»

 

 

 

 

 

SDA Accédez aux actualités SDA SDA

Participatifs. Un p'tit tour par ici...  

Ancolies
Il était temps encore Se balance la houle Aujourd’hui se déroule Il est encore temps D’aller guitare chantant Mais trop vieux et trop las je me sens Alors je reste seul languissant Brille le soleil couchant Je pourrais bien sortir Je pourrais faire un tour Et je n’ai pas l’excuse L’excuse d’avoir sommeil Mais je reste comme en veille Et je le sais déjà Dans 10 ans ce sera Je regarderai hier Ce ...suite
Elea Laureen
Voie d'Extinction Dans un monde où tout va trop vite Où réfléchir est devenu insipide Quand tout ce qui compte c'est l'élite De ces maniaques du dollars, perfides Quand ils auront brulé toutes nos forêts Et que l'air que l'on respire Par leurs avions, sera frelaté Pour satisfaire tous ces vampires Ils leur faudra alors trouver Sans pitié et sans scrupules D'autres biens à sacrifier Pour leu...suite
Benadel
Les contrastes en photo Une figure pleine de vie Dardant d’une photo Des éclairs de jeunesse Est un symbole d’éternité Des yeux remplis d’optimisme Déverse cette sûreté fière De la photographie Défiant des annales du temps L’apparence ironique Des lèvres bien en chair Incrusté dans un cliché Suinte l’intemporel Un visage ratatiné De vieillesse photographique S’emmêlent d’éternelle froideur Dans...suite
Jenny
Les Oubliés « Je vais te dire une chose qu'il ne faut pas que tu oublies. la vie, c'est comme les montagnes russes, tu descends très vite, tu restes longtemps en bas et tu remontes avec peine. » J-M Guenassia — Ils sont à la merci des hommes de l’esprit Qui soufflent sur leurs vies les lobbies et leurs prix. Ils ne croient plus en ceux qui peuvent se délecter Ils marchent près de leur tombe et j...suite

Participatifs. Un p'tit tour par là...  

Evzone
Une véritable Amitié Je voudrais vous avouer ce que je ne peux dire À d’autres que vous-même car vous le méritez. Vous êtes la personne avec qui l’on peut rire Mais aussi partager toute une Vérité. Lorsque les mots sont vains, sous forme de gageure, Il est bien difficile en guise de confession De jouer à l’innocent , d’imiter le parjure Et simultanément donner bonne impression. Alors faut-il us...suite
Sté Toqué
L'enfant du littoral Il n’oublierait jamais, l’enfant du littoral Le jour où l’horizon s’obscurcit, devint noir Fut-ce ce matin-là la fin de l’enchantement Qui le poussait toujours à courir sur la plage? A courir vers la vague de son regard brillant Pour d’un coup de crayon dessiner son histoire Et sa langueur bleutée, turquoise ou métal Il n’oublierait jamais ces « caresses » sournoises S’...suite
Elea Laureen
Dans l'Impalpable Immensité Derrière cette frontière invisible Dans ce flux perpétuel qui vibre Combien d'énergie, combien de vies Ont sillonné, franchi et voyagé Aux confins de cet univers ☙ Une onde diaphane Un souffle stellaire Tous ces flux, influx, artefacts Qui ont foulé maintes fois ces espaces Déposant ici et là sens et essences ☙ Laissant leur éther subtil Dans la matière prendre r...suite
Judith 17000
Ma tendre amie D'aucuns te fuient te trouvent agressive Craignant que tu les mènes à la dérive Refusent de t'ouvrir la porte de leur maison De peur de t'y voir entrer jusqu'à la déraison Sans savoir que dans ton impénétrable silence Se trouve caché tout un trésor d'indulgence. J'entends des voix s'élever pour te maudire Hurler ton nom et même te haïr Libre à eux de te fermer leur porte Et de cri...suite

Avez-vous lu ?  

Sté Toqué
Voix éthérées pour sauver la planète Voix pour sauver la planète Un jour, les farfadets, les lutins et les fées Se réunirent tous en grand conciliabule La planète est en proie au plus grand des dangers Et ce danger c’est l’homme qui pille et qui brûle Etre s’en va-t-en guerre dans tous les génocides Avide de conquêtes, de sang et d’étripages Ne le voyez-vous pas qui mutile et trucide Sur le chem...suite
Judith 17000
Marée noire Corentin a répondu favorablement à un appel de bénévoles pour le nettoyage des plages, entraînant dans son sillage son cercle d'amis-défenseurs de la nature prêts à s'investir dans des causes écologiques. Ses grands-parents, bretons dans l'âme, sont heureux de cette initiative s'étant eux-mêmes impliqués lors du naufrage du pétrolier Amoco Cadiz sur les côtes bretonnes. C'est même p...suite
Esprits participatifs → Ne brisez pas la chaine → Commentez les membres qui vous commentent → Commentez et faites-vous connaitre → Chaque auteur aspire à être lu → Ecoutez les compositions des musiciens → N'oubliez pas un sourire et un pouce si vous aimez...

Lire - Commenter - Echanger

Sté Toqué
Credo Vote positif Bonjour Hika. Je partage tout à fait votre élan... On ne partage pas que les peurs, les pleurs, rancoeurs quelquefois. En ce qui me concerne, même lorsqu'il m'arrive de partager ces dernières (lire mon dernier poème > "L'enfant du littoral" <), je m'efforce de finir sur d'autres instants :-) Par le conte, par l'humour ou par ma volonté...
Judith 17000
L'art d'offenser Bonjour Emma. Ce coup de gueule est celui que j'ai envie de pousser depuis quelque temps. Depuis mon inscription, somme toute assez récente, je m'investis au mieux sur ce site. Chaque jour, je lis, commente et vote pour les textes qui me plaisent. J'ai réuni un petit groupe d'abonnés fidèles qui me retiennent et sans lesquels j'aurais ...
Ancolies
Reflexions d'outre-tombe Vote positif Bob, je reste pour le moins époustouflé relativement à votre essai ci-dessous. La qualité de l'écriture est plus qu'évidente mais à quoi sert-elle si elle n'est qu'au service du vide, ce que l'on voit trop souvent (sans compter les vides mal-écrits mais ne perdons pas de temps). Ici elle sert un propos et un sens où vous résumez en tro...
Sté Toqué
Solstices Vote positif Bonsoir Laureen... Charmante farandole des solstices, danse des saisons menée ici avec la sensibilité qui te caractérise... Pas de deux, pas de trois qui nous emmène vers une conscience plus profonde du monde qui nous entoure. Que n'avons-nous la chance, nous qui sommes bien vivants, de pouvoir goûter, de pouvoir vivre, de pouvoir fair...
Graine de plume Accédez aux Avis & DiscussionsGraine de plume
Accédez à l'espace Partages à lire/relire & Vidéos

 

 

 Ancolies vous propose

 

 

 

 

  

à suivre... chroniques, jeux, etc.  

Sté Toqué
Plaies d'amour - Amour obscur Federico García Lorca 1899 - 1936 à Grenade (Espagne). Sonnets de l’amour obscur Plaies D'amour Cette lumière, ce feu qui dévore, ce paysage gris qui m’accompagne, cette douleur pour une seule image, cette angoisse de ciel, d’heure et de monde, toutes ces larmes de sang qui décorent, torche glissante, une lyre sans âme et ce poids de la mer qui vient me battre ...suite
Sté Toqué
J'aime - Tu aimes Rubén Dario - 1867-1916 Aimer, aimer, aimer, aimer toujours, avec tout l’être et avec la terre et avec le ciel Avec la lumière du soleil et la noirceur de la boue Aimer pour toute science et aimer pour tout désir Et quand la montagne de la vie S'avère être dure et longue et haute et pleine d’abîmes Aimer l'immensité, celle d’amour allumée Puis brûler dans la fusion de nos ...suite
Séléné
L'Homme et son image - Jean de La Fontaine Onzième fable du livre IX publiée en 1668 Cette fable est dédiée au duc de La Rochefoucauld * * * Un Homme qui s'aimait sans avoir de rivaux Passait dans son esprit pour le plus beau du monde : Il accusait toujours les miroirs d'être faux, Vivant plus que content dans son erreur profonde. Afin de le guérir, le Sort officieux Présentait partout à ...suite
Paulette Pairoy-Dupré
Les couleurs de l'incendie Clovis Cornillac porte à l’écran « Couleurs d’incendie », le second volet de la trilogie, « Les enfants du désastre » de Pierre Lemaître qui en a signé le scénario. A la fin des années folles, sur un fond de crise économique et de montée du nazisme, le film raconte l’histoire d’une vengeance. Il s’ouvre sur les obsèques grandioses de Marcel Péricourt, riche et res...suite
Logo DPP Accédez aux actualités DPP Logo DPP

Partages & Divers

Ancolies
La drogue c'est pas bien ! Le petit lapin court dans la forêt. Il rencontre une grande girafe qui tête un gros joint. Oh ! la drogue c'est pas bien, dit-t'il, viens plutôt courir dans la forêt avec moi ! Entendu, dit la girafe, et les voici à courir tous les 2. Après quelques instants, ils rencontrent un gros néléphant occupé à s'envoyer un gros rail de coke. Oh ! la drogue c'est pas bien, ...suite
Noureddine
"Femme d'oubli"ou les lancinantes Publié en 2004, le roman « Femme d’oubli », du romancier et critique marocain, Mohammed Berrada, a reçu de la part des lecteurs et les critiques un accueil chaleureux. L'alliage de l’agrément artistique à la rigueur normative du genre y est d'une grande qualité. Encore est-il que la lecture attentive des œuvres de cet écrivain nous met au cœur d'...suite
Elea Laureen
Ivana Besevic est une peintre et illustratrice numérique, basée entre Paris, France et Belgrade, Serbie. Elle pratique l'art dans divers médiums depuis dix ans. Elle passe ses journées avec sa famille et ses amis, en voyage ou dans son atelier. Tout a commencé au lycée de design de Belgrade à l’âge de 15 ans ; Dessin, peinture, cours d...suite

Suggestions Actif

Vincenzlo
Quand les oiseaux s'en iront Quand les oiseaux s’en iront ! Que restera t’il de notre poésie, de nos rêveries et surtout de nos vies quand les oiseaux de nos campagnes auront disparu? Le jour du printemps, j’ai appris comme beaucoup d’entre vous que nos chers oiseaux des plaines voyaient leur population diminuer régulièrement et semble t-il irréversiblement depuis plus de quinze ans. Amoure...suite
Evzone
Une plume m'a dit... Une plume m’a dit qu’il faut toujours y croire, Même si pour cela on doit lutter souvent Contre l’impéritie, les ragots et brocards, Ces gesticulations ne sont rien que du vent. … Afin de changer d’air, un peu désabusé, Au loin je suis parti en laissant mes pénates. J’ai marché très longtemps, résolu, apaisé, Méticuleusement, en parfait automate. … Faire le vide en soi...suite
Evzone
Rien qu'un regard Rien qu’un regard. Un regard singulier, pas besoin de paroles Pour être ce qu’on est sans vaine retenue ; Aucune affectation, chacun est dans son rôle Pour signifier à l’autre qu’il est le bienvenu. La connivence est telle qu’elle est inaccessible Pour qui ne ressent pas au-delà du réel ; Peut-on aimer quelqu’un et le rendre invisible Afin qu’il soit unique, pur et consubs...suite