Connexion : supprimer Ou

... des âmes qui écrivent et nous ressemblent !

De Plume en Plume est un site littéraire participatif – tout public – qui offre l’opportunité aux auteurs d’y publier leurs romans, poèmes, nouvelles, histoires, contes, fables, articles, etc.

Un site participatif est un espace où chaque auteur qui publie s’engage à lire d’autres auteurs afin de créer la dynamique utile et nécessaire à la vie du site. C’est du plaisir nourri par l’échange que perdure l’envie de partager plume et expérience.

Cette tribune vous permettra d’être lus et le cas échéant de promouvoir vos écrits qu’ils soient ou non autoédités. Saisissez la plume au vol et venez publier pour élargir votre public et communauté de lecteurs.

DPP vous offre également l’opportunité de faire de la correspondance avec les membres de votre région ou d’ailleurs.

L'espace jeune GDP, les Graines De Plume, vient compléter l'espace des DPPlumes.

De Plume en Plume vous permet de protéger vos écrits à un prix ultra compétitif. Certifiez vos romans, nouvelles, articles, textes, poésies... et partagez-les sur la toile l'esprit tranquille. Sécurisez et identifiez l'ensemble de vos écrits dans votre Salle des Archives. Consultez les tarifs de la graphiste qui vous propose de concevoir la couverture de votre roman ou autres.

 

De Plume en Plume. Bienvenue !

 

 

PARTICIPATIF PUBLIEZ Participez COMMENTEZ

 

Ne BRISEZ pas la chaineCommentez ceux qui vous commentent

 

 

COMMENTAIRES  Respectez vos lecteurs en y répondant.

HELLO  Répondez à vos commentaires et avertissez vos lecteurs.

REP  Sollicitez une réponse à votre commentaire.

SVP  Esprit participatif : Invitez ceux que vous commentez à vous lire.

FAQ ➺ Respectez les consignes de publication.

 

CHRONIQUES  Partagez et publiez vos critiques (livres, films, etc.)

DOMAINE Public  Partagez vos coups de cœur  À découvrir

RECUEIL  Classez vos textes par recueil  Allez dans éditer.

VIDEOS ♫  Une  Fin de texte – sauf chanson & chronique.

 

ESPACE BLOG  voir infos dans la F.A.Q

VIDEOS MUSICIENS  Proposez vos maquettes ♫

GRAINES de Plume  14 à 16 ans.

FB  Vous arrivez de FB, passez en mode site  clic en haut à droite.

 

PARTAGES & DIVERS  Proposez vidéo & petit texte d'accompagnement 

REMONTER votre TEXTE Visible sur Partages à lire/relire & Vidéos 

 

Tous les SERVICES  dans votre Menu

HÉBERGER VOS IMAGES Illustrez vos textes.

MEMBRES PLUS  Créez vos ambiances sur vos espaces ←

COUVERTURE  Personnalisez vos oeuvres en ligne F.A.Q

 

PROTÉGEZ vos DROITS D'AUTEUR avec DPP

CERTIFICATIONS numériques à VIE   Changez gratuitement votre couverture.

 

SALLE des ARCHIVES  Archivez vos écrits & avantages  liste 

     ► Membres SDAGénérateur gratuit de couvertures.

 

WebBureau   WEB BUREAU   voir les services

Stats  STATISTIQUES vos visiteurs

Liste de lecture LECTURE ➺ Ajoutez un texte à votre liste "Prévoir de Lire".

Remonter dans la bibliothèque TEXTES ➺ Remontez vos textes dans la bibliothèque & +

Signaler  NON RESPECT DE LA CHARTE  

Pertinence   PERTINENCE Signalez un texte que vous avez aimé.

 

 

De Plume en Plume Soutenez DPP 

 

Publications Actus SDA

Deogratias
Les désenchantées J'avais déjà remarqué combien cette écrivaine était souvent citée dans les ouvrages beaucoup appréciés par de nombreux lecteurs. Au début de ma lecture, j'étais peu enthousiaste. Je trouvais l'écriture tout à fait quelconque. Il faut bien avouer qu'après le premier roman très réussi que je venais de lire, (Eric Chacour), c'était juste normale comme impression. Puis, après quelque chapitres, j'ai été emportée dans cette histoire, sans pouvoir lâch...suite
Ted
Et cela change tout Adulte Pour une fois, Tu me parles sans heurts. Quel bonheur ! Ta colère est douce, Dans cette nuit propice, M'aimes-tu quelquefois ? Je t'écoute jusqu'au bout, Sans un mot, sans un bruit, Dans cette nuit calme, Il me vient une larme, Et cela change tout. Mais à la première heure, Tu as tout anéanti. Quel malheur! ~⚛~ Enfant Cette photo jaunie, En noir et blanc, De toi petite, À peine dix ans, La tristesse dans tes yeux, Un immense gouffre, Ton...suite
Ancolies
Tu le fais express Federal express Ben quoi mon gars, prends ton temps Rien sauf la solitude ne presse Pourquoi que t’as le feu aux fesses T'as vu le loup alors tu stresses Trans-Europe express Pas l’ temps de voir les vertes campagnes Pas l’ temps de voir paître les vaches Faut traverser ça vite fait Pour arriver à l’heure à la messe De Pétaouchnock ou Bourg-en-Bresse American express T’as plus de sous dans les caisses Plaie d’argent n’est pas mortelle Disent ceu...suite
Sanjar
L'aile d'une plume Ma plume trépigne d’une soif dont je ne sais ou l’abreuver ! Elle court, je l’espère... Je m’égraine, elle s’active... Ainsi j’entre dans l’oubli pour mieux m’y fondre. Alors je disparais... Puis transparait, translucide, prenant corps de son huile ou une perle dans une huitre... Enfin la nuit tombe. Le bois s’obscurcit, le feu crépite, la théière hurle des parfums suaves dansants en volutes et je quitte ma terre, mon écuelle vide et ...suite
Benadel
Un sensuel oreiller (une fiction) Un sensuel oreiller (une fiction) Tourmenté par les vicissitudes Qui ébranlent le cours de ses jours, Il jette les angoissants ténèbres Dans l’hébétude torpide Qu’engendre, son ami, l’édredon, Qui enveloppe ses yeux ensablés. Se délectant des perspectives Apaisantes et câlines Tirant le rideau sur les pensées Il se love dans la tendresse du duvet Celui qui annihilera ses regrets Celui qui séchera les larmes de son âme. Les effluv...suite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Participatifs. Un p'tit tour par ici...  

Elea Laureen
Cœur Brisé, Papier Maché Au cœur de l'insolite Sur papier composite J'ai gravé l'impensable Voire l'inimaginable ❦ Comment recommencer Ce qui a basculé Quand sans l'ombre d'un doute Tracée est notre route ... ❦ Sans jamais s'interdire Le bon et doux plaisir Auréolé d'espoir Lueur de nos mémoires ❦ Oublions la menace Qui fait rancune tenace Au cœur papier maché Véhicule brisé ❦ Audacieux sont les...suite
Sanjar
Jean La pluie redoublait en ce jour printanier de 1978, Jean était sous un réverbère, dans son bleu de travail paraissant faire office de matière à infuser. De temps à autre, il haussait les épaules en observant l’ombre dans la gueule ouverte du porche de l’église qui finissait toujours par l’effrayer. Alors il rabaissait ses deux yeux sur ses godillots, regardant avec insistance ses lacets défa...suite
Ted
Le chat, la souris et le petit lapin Sous les rayons de lune pâle, Un jeune homme attend sa belle, Un cœur battant, une âme en peine, Prêt à accueillir sa reine. Comme un chat guettant sa proie, Il épie chaque bruit, chaque ombre, Espérant voir surgir sa joie, Et chasser ses tourments sans nombre. Mais la souris, craintive et rusée, Ne se montre point à ses yeux, Le laissant seul, la nuit embrum...suite
Deogratias
Tes bras Tu es tant pour moi. Un partage, un échange en profondeur, un regard et des bras. Tes bras. Ils sont : Grands ouverts comme les ailes des grands oiseaux au moment de l'envol. Pureté souveraine tel un enfant tourné vers la grandeur du ciel. Une valise où déposer mes pesanteurs, Un ascenseur qui ne s’arrête jamais. Une grotte où cacher mes secrets, Un arc en ciel que les oiseaux traversen...suite
Ronda
Les fruits d'un labeur impérieux A courber l'échine sous le soleil Brûle ma peau couleur vermeille Labourer les blés au son des clochers Me rend embuée à la chaleur d'été Quant aux nombreux désagréments Mal de dos et canicule extrêmes Je me tâte à consolider doucement Mon armure d'acier sous les problèmes Il manque d'eau pour la terre Il y fait une rude atmosphère Comment s'activer sous cet...suite

Participatifs. Un p'tit tour par là...  

Deogratias
Une île Une île perdue au milieu de nulle part Je la croyais arrimée, ancrée dans l’océan Etrangère pour mes amis, inconnue pour les autres Je n’ai plus le goût de la rencontre, Je veux juste m’allonger sur le sable Regarder les cimes des arbres s’agiter Et ne plus rien penser. Une île sauvage au milieu de ma solitude J’avais laissé la porte ouverte, j’invitais qui veut entrer Invisible pour me...suite
Benadel
Pleurons les âmes vertueuses... Le soleil noir de la haine Brille au dessus d’une mer de paix Tant d’ententes s’évaporent Sous les rayons enfiellés Elles formeront les nuages sombres Tapissant l’harmonie céleste Maintes et maintes horreurs pleuvent De l’obscurité guerrière Jusqu’à ce que les soudards se noient Dans un océan de turpitude Jusqu’à ce que l’astre ensoleillé Éclipse le soleil fourvo...suite
Ancolies
Trop vieux Pisser sur les autres Leur regard sur soi Avoir raison ou tort Râler sur son sort Chuis trop vieux pour ces conn’ ries Gambader dans l’herbe Jouer aux amourettes Marchander le petit commerce Chuis trop vieux pour ces conn’ ries Les choses à cacher Les choses à prouver Le manque de liberté Correctement se raser Chuis trop vieux pour ces conn’ ries Me r’ garder dans la glace Tourner p...suite
Arthyyr
Lettre P P Pestacle (n.m) Ph. pɛstakl Mot d'enfant. Punitions (n.f) Ph. py.ni.sjɔ̃ Maux d'adulte. Paillardise (n.f) Ph. pajaʁdiz Mots très crus. Primal scream (n.m) Ph. praɪml skriːm Mötley Crüe. Plastique (n.m) Ph. plastik Matériau admirable, polymère enchanté fait d'éthylène, propylène, acétylène, benzène, tant de haines opposées à une source de bienfait à qui l'on prête, à tort, le pouvoir de...suite
Paradise
Inception Très recherché pour ses talents dans l’univers trouble de l’espionnage industriel, Cobb est aussi devenu un fugitif traqué dans le monde entier qui a perdu tout ce qui lui est cher. Mais une ultime mission pourrait lui permettre de retrouver sa vie d’avant – à condition qu’il puisse accomplir l’impossible : l’inception. — Très bon film de SF original et intelligent. L’idée sur laquelle...suite

 

 

Esprits participatifs → Ne brisez pas la chaine → Commentez les membres qui vous commentent → Commentez et faites-vous connaitre → Chaque auteur aspire à être lu → Ecoutez les compositions des musiciens → N'oubliez pas un sourire et un pouce si vous aimez...
Graine de plume Sélection Avis & DiscussionsGraine de plume

Lire - Commenter - Echanger

Arthyyr
La Naissance de Vénus Vote positif Bonsoir Ted. Dans les rues pavées de Florence, chaque pas résonne d'une romance envoûtante. Entre les étreintes sous le pont Vecchio et les baisers échangés près du Duomo, l'amour s'épanouit dans cette cité empreinte d'histoire et de passion. Chaque instant devient une toile vivante, où l'amour est le pinceau et Florence, la toile. Mer...
Paulette Pairoy-Dupré
En toi je deviens Apollon Vote positif Bonsoir David, Encore un très beau poème que j'ai beaucoup apprécié. Deux registres lexicaux qui s'opposent : la douceur, la tendresse symbolisée par la confiture, le miel, le coussin, l' oreiller... et puis le triste quotidien (solitude, amertume, échec). Tout cela est bien trouvé pour nous prouver que la manière dont l'autre nous reg...
Elea Laureen
La première chose Vote positif Bonsoir Ancolies, stupéfiante cette liste ... Je ne fais rien de tout ça parce que d'abord je suis pensionnée ;-) Et puis même si je travaillais encore, aucune de ces actions, ne me parle ... Mais chacun son truc ! La seule chose qu'on faisait en rentrant du boulot c'était de se mettre à l'aise un peu comme vous et de boire un verre .....
SDA Accédez aux actualités SDA SDA

Partages & Divers

Benadel
Des nuits réfexives Lorsque la nuit, je ne retrouve pas le sommeil, Je cherche le sens profond de notre existence; Cette quête nocturne me tient en éveil Mes efforts sont vains car grande est mon ignorance. Lorsque la lune prend la place du soleil, Sa clarté blanche éclaire l’inconsistance D’une croyance incrustée dans l’appareil D’une re...suite
Elea Laureen
Equinoxe Le temps se fend comme un fruit, entre obscurité et lumière et une brume habituelle traîne au dessus de cette étendue j'ai parcouru septembre de bout en bout, pieds nus, de pièce en pièce portant à la main un couteau bien aiguisé pour couper tige ou racine ou mèche Les yeux ouvertsaux coquilles d'abalone flammes des bougies c...suite

Suggestions Actif

Ancolies
Nos vies sont un jour 12 L'Ivoire Rouge ♪ TITRE 12 - Nos vies sont un jour, un seul et même jour Soupçonné mon amour, dans l'insomnie des jours Nos vies sont un jour, un seul et même jour Levé sur des faubourgs, traversés sans retour Nos vies sont un jour, si long et si court Si long et si court, qu'un jour long et court N'ont plus cours Et tout est alentour, tout est alentour Nos vies son...suite
Elea Laureen
Défi de Plumes 2 - Les mots oubliés Défi de Plumes 2 - Les mots oubliés -Dans un récit ou un poème riche à la base, au langage courant et/ou soutenu, je vous invite à y glisser quelques mots dits “ familiers - vieillots” ou de l'argot. Lire un texte avec un zeste de langage moins raffiné serait une expérience où tous les mots ont leur place, car même oubliés - en carton - au placard, certains mo...suite
Accédez à l'espace Partages à lire/relire & Vidéos

à suivre... chroniques, jeux, etc.  

Deogratias
Les désenchantées J'avais déjà remarqué combien cette écrivaine était souvent citée dans les ouvrages beaucoup appréciés par de nombreux lecteurs. Au début de ma lecture, j'étais peu enthousiaste. Je trouvais l'écriture tout à fait quelconque. Il faut bien avouer qu'après le premier roman très réussi que je venais de lire, (Eric Chacour), c'était juste normale comme impression. Puis, après quelq...suite
Deogratias
Défi de Plumes 4 - Les mots oubliés Dans un récit ou un poème riche à la base, au langage courant et/ou soutenu, je vous invite à y glisser quelques mots dits “ familiers - vieillots” ou de l'argot. Lire un texte avec un zeste de langage moins raffiné serait une expérience où tous les mots ont leur place, car même oubliés - en carton - au placard, certains mots sont pourtant très beaux et inté...suite
Arthyyr
Le nouveau club des 5 Claudine, François, Michel, Annie et Dagobert, de retour aux affaires. Ils ont (un peu) changé, mais ont gardé l'habitude de se mêler de ce qui ne les regarde pas... — NDA : une re-écriture du Club des 5, en mode que sont-ils devenus, a déjà été publiée en 2016 sous le titre "Le Club", par M. Pagel. La mienne se veut radicalement différente, écrite sans consulter le livre d...suite
Toucanos
Défi de Plumes 3 - Les Mots Oubliés Défi de Plumes 3 - Les mots oubliés - Dans un récit ou un poème riche à la base, au langage courant et/ou soutenu, je vous invite à y glisser quelques mots dits “ familiers - vieillots” ou de l'argot. Lire un texte avec un zeste de langage moins raffiné serait une expérience où tous les mots ont leur place, car même oubliés - en carton - au placard, certains m...suite

 

 Ancolies vous propose

 

  


 

 

Publications certifiées DPP  

cuicui
Mes larmes sur ton front Comme chaque matin, je tourne dans la petite route isolée qui mène à mon bureau en passant par la gare. Mon regard accroche une anomalie. Ma voiture s’arrête. Je l’abandonne pour me précipiter auprès de la forme allongée là, sur le bas-côté. Une jeune fille étendue, comme alanguie, inconsciente, son sac posé près de sa main. Elle semble dormir, la tête sur le goudron, s...suite
Deogratias
Tes bras Tu es tant pour moi. Un partage, un échange en profondeur, un regard et des bras. Tes bras. Ils sont : Grands ouverts comme les ailes des grands oiseaux au moment de l'envol. Pureté souveraine tel un enfant tourné vers la grandeur du ciel. Une valise où déposer mes pesanteurs, Un ascenseur qui ne s’arrête jamais. Une grotte où cacher mes secrets, Un arc en ciel que les oiseaux traversen...suite
cuicui
Sous le mélèze Elle commence toujours par les volets de la fenêtre nord, celle qui s’ouvre sur la table en bois, rustique, taillée sur mesure pour l’alcôve dédiée aux repas. Elle attend l’obscurité déjà installée, son reflet dans les vitres. Première station de son chemin qui en compte six. Son regard est attiré par la sombre masse des épicéas. Le ciel, pas encore noir, laisse apparaître le vol...suite
Deogratias
Une île Une île perdue au milieu de nulle part Je la croyais arrimée, ancrée dans l’océan Etrangère pour mes amis, inconnue pour les autres Je n’ai plus le goût de la rencontre, Je veux juste m’allonger sur le sable Regarder les cimes des arbres s’agiter Et ne plus rien penser. Une île sauvage au milieu de ma solitude J’avais laissé la porte ouverte, j’invitais qui veut entrer Invisible pour me...suite
Elea Laureen
Cœur Brisé, Papier Maché Au cœur de l'insolite Sur papier composite J'ai gravé l'impensable Voire l'inimaginable ❦ Comment recommencer Ce qui a basculé Quand sans l'ombre d'un doute Tracée est notre route ... ❦ Sans jamais s'interdire Le bon et doux plaisir Auréolé d'espoir Lueur de nos mémoires ❦ Oublions la menace Qui fait rancune tenace Au cœur papier maché Véhicule brisé ❦ Audacieux sont les...suite
Sanjar
Ramification Regard transparent Transperce le néant Ame vagabonde Loin de vos rangs Humeur conflictuelle Accueilli dans notre ronde Arbre enchanteur Pousse dans nos ruelles ! Mental décalé Absorbé dans l’éther Esprit enfermé D’un animal vulgaire Simple magique Partout sur cette planète Remède fantastique A tous les maux de nos êtres Humains silencieux Devant le brouha des écumes Parfois nerveux...suite
Deogratias
Accélérateur de Bonne Humeur Anthony était las. Après quelques petits boulots çà et là, il décida d'inventer un nouveau métier : "Accélérateur de bonne humeur". Avec l'aide de sa petite soeur, il se mit à construire un engin qui pourrait bien l'aider... * * * Anthony, 27 ans, se levait le plus souvent de mauvaise humeur. Il accumulait les petits boulots depuis plus d’un an, las, il ne trouvait p...suite
Elea Laureen
Rosière de Lumière Vestale Enfant de Marie Belle âme Qui souvent prie Protège la flamme De cette bougie ⚘ Aucun souffle, aucun drame Sur les roses de la vie Jamais ne t'éloigne De cette douce alchimie ⚘ Si quelques larmes Te purifient Rien ne désarme Cette magie Qui enflamme Ton esprit ⚘ Vestale Enfant de Marie Belle âme Qui souvent prie ⚘ Protège la flamme De cette bougie Ascensionnel filigrane...suite

Actus du plus long au moins long

  • Texte Texte
    Sous le mélèze

    Texte

    Elle commence toujours par les volets de la fenêtre nord, celle qui s’ouvre sur la table en bois, rustique, taillée sur mesure pour l’alcôve dédiée aux repas. Elle attend l’obscurité déjà installée, son reflet dans les vitres. Première station de son chemin qui en compte six. Son regard est attiré par la sombre masse des épicéas. Le ciel, pas encore noir, laisse apparaître le vol chaotique des chauves-souris, leurs ultrasons n’atteignent plus ses oreilles. « Allez-y, mes belles, c’est votre ...
  • Histoire Courte Histoire Courte
    Jean

    Histoire Courte

    La pluie redoublait en ce jour printanier de 1978, Jean était sous un réverbère, dans son bleu de travail paraissant faire office de matière à infuser. De temps à autre, il haussait les épaules en observant l’ombre dans la gueule ouverte du porche de l’église qui finissait toujours par l’effrayer. Alors il rabaissait ses deux yeux sur ses godillots, regardant avec insistance ses lacets défaits et détrempés.
  • Roman Roman
    Tutelaris: La dernière porte

    Roman

    Préparez vous à entrer dans un monde où la fin n'est que le début d'une grande aventure. Perdu dans les méandres de la mort, se trouve une bibliothèque millénaire. Baignée dans un épais brouillard fourmillent de terrible créature, la bâtisse sert de sanctuaire aux Tuteurs et aux enfants qui ont brutalement perdu la vie. Morts à différentes époques, ces êtres squelettiques sont condamnés à guider et protéger ces jeunes âmes dans La Lande Grise. Armé de leurs armes rouillées et d'une vielle lan...
  • Nouvelle Nouvelle
    Accélérateur de Bonne Humeur

    Nouvelle

    Anthony était las. Après quelques petits boulots çà et là, il décida d'inventer un nouveau métier : "Accélérateur de bonne humeur". Avec l'aide de sa petite soeur, il se mit à construire un engin qui pourrait bien l'aider... * * * Anthony, 27 ans, se levait le plus souvent de mauvaise humeur. Il accumulait les petits boulots depuis plus d’un an, las, il ne trouvait plus vraiment sens à sa vie. Hier encore, il lavait les vitres des magasins de sa ville pour quelques euros dérisoires. Il portai...

  • Texte Texte
    Mes larmes sur ton front

    Texte

    Comme chaque matin, je tourne dans la petite route isolée qui mène à mon bureau en passant par la gare. Mon regard accroche une anomalie. Ma voiture s’arrête. Je l’abandonne pour me précipiter auprès de la forme allongée là, sur le bas-côté. Une jeune fille étendue, comme alanguie, inconsciente, son sac posé près de sa main. Elle semble dormir, la tête sur le goudron, si proche de la bordure du trottoir. Je m’accroupis, son visage sous le mien, je lui parle, bientôt rejointe par deux femmes,...
  • Journal intime Journal intime
    Tes bras

    Journal intime

    Tu es tant pour moi. Un partage, un échange en profondeur, un regard et des bras. Tes bras. Ils sont : Grands ouverts comme les ailes des grands oiseaux au moment de l'envol. Pureté souveraine tel un enfant tourné vers la grandeur du ciel. Une valise où déposer mes pesanteurs, Un ascenseur qui ne s’arrête jamais. Une grotte où cacher mes secrets, Un arc en ciel que les oiseaux traversent. Un horizon où poser mon regard. Une fenêtre illuminée par le soleil. Une oreille si grande, autant que le...
  • Pause-Mélancolie Pause-Mélancolie
    Les Civilisés

    Pause-Mélancolie

    Dans mon regard s’est dévoilée une sinistre réalité, Une séance au ciné, une danse qui me fait culpabiliser, voir l’environnement asphyxié par les nanoparticules, les déchets Que créer l’homme & le plastique de la conserve aux textiles Autrement dit pas de panique nous les civilisés, les civilisés, On plaide tous coupables Oui, tous coupables, Puisque ce monde est fou, Puisque tout le monde s'en fout Bande d’incapables, trop bien minable Aucun irréprochable, tous responsables, On lui a m...
  • Histoire Très Courte Histoire Très Courte
    Retour à la "civilisation"

    Histoire Très Courte

    Un homme était assis là, sur la terrasse d’un bar dans un quartier de la ville, il n’était pas à l’aise et regardait simplement le plus loin possible au fond de la rue. Celle-ci lui paraissait bien trop grise, la demeure qu’il venait de quitter la veille lui manquait déjà. Ici tout était trop sombre, le bitume recouvrant le sol, la peinture sur les murs, les gens déambulant... Et les regards de ces gens... Beaucoup étaient vides, certains étaient comme morts tandis que les autres étaient empl...
  • Texte Texte
    La première chose

    Texte

    Quelle est la première chose que vous faîtes en arrivant chez vous après une rude journée de travail ?* - Arracher ma cravate, ma chemise amidonnée, mon pantalon repassé et mes pompes cuir bien cirées et enfiler un jean dégueu et un tee-shirt blanc cassé. - Me faire couler un bain brûlant et m’y glisser avec une tonne de gel moussant. - Me rincer la gueule au chalumeau et virer ces putains de prothèses dentaires qui me font un mal de chien. - Chanter en boucle Carglass répare Carglass rempla...
  • Histoire Courte Histoire Courte
    Le lien entre Frédéric et Charles Trenet

    Histoire Courte

    Il était retraité, natif de l’Aude et avait jadis été le centre d’une histoire originale. Embauché afin d’accomplir une tournée quotidienne de cinq heures en tant que remplaçant a la poste de Quillan le 13 janvier 1981, alors âgé de 25 ans. Il prit poste au sein du service public postale français. Il tenu son poste à Quillan jusqu’au 21 décembre seulement. La commune de Narbonne en sous-effectif avait fait un appel à l’emploi demandant des auxiliaires occasionnels afin de combler son manque d...
  • Texte Texte
    Tempête

    Texte

    Il arpente le pont d'un vieux bateau en bois, ses pas bien définis, légers et sans tension font craquer le sloop d'orme, de cèdre, de châtaigner. Lorsqu'il effleure à peine les appuis disponibles, bôme, filière et hauban, chandeliers et taquets, c'est par pure symétrie, pour s'opposer au vent, à la houle et au rhum, dans une juste harmonie, un parfait équilibre. Quand il a pris la mer il ne cherchait qu'une chose : ne jamais perdre de vue la ligne d'horizon. Il aurait pu aussi parcourir les g...
  • Article Article
    La plaie qu'il porte au flanc

    Article

    En 1979, lorsqu'il parut à la télévision dans six émissions de Raoul Sangla, Aragon portait des masques qu'il posait et remettait sans discontinuer, et rien n'est plus révélateur que cette ultime parade de l'itinéraire tourmenté de l'auteur de Théâtre/Roman. Enfant illégitime, jeune homme révolté par la guerre de 14-18, dandy, poète et déjà romancier qui anima au côté d'André Breton le mouvement surréaliste, compagnon d'Elsa Triolet qu'il ne cessera de célébrer avec le flot sacré du couple, j...
  • Texte Texte
    Au beau milieu de la foule

    Texte

    Hormis celui bien connu de chacun des 36.529 villages hexagonaux, quoi de plus idiot qu’une foule ? Un foule idiote, en voilà un de chouette pléonasme, souligne la prof de français. Dans les concerts c’est ahurissant. Déjà dans les années 60, les petites anglaises (sans l’aide d’aucunes substances stimulantes) étaient raides hystériques devant les Beatles ou les Stones, tout spécialement Mick Jagger et Brian Jones, allant jusque faire pipi dans leur petite lolotte d’excitation. Lorsque l’on ...
  • Lettre Perdue Lettre Perdue
    Farandole des psychotropes

    Lettre Perdue

    Chers amis, avez-vous, ou l'un de vos proches, reçu un diagnostic de schizophrénie? Alors cette farandole vous rappellera peut-être certains souvenirs. Chers psychiatres, j'ai aussi pensé à vous. Permettez-moi de revisiter vos prescriptions et d'y apporter un complément d'objet direct sur ce dont vous ne parlez guère : les effets secondaires... Je vous comprends, pourquoi ajouteriez vous de la détresse là où il y en a déjà bien assez... Et vous avez raison, Il suffit de regarder sur la notice...
  • Tranche de Vie Tranche de Vie
    Pas un son. Pas un bruit !

    Tranche de Vie

    Je me réveille, 3 heures du matin. Pas un son, pas un bruit. Tout est calme. Mon petit chien dort près de moi. Je n’entends à cette heure que le rythme de mon cœur. Le noir de l’obscurité envahit tout décor. Je ne vois rien. Rien d’autre que des formes autour de moi. Pas un son. Pas un bruit. Pas même un pas, pas un murmure, pas d’agitations, rien. Dans ce désert de la nuit, j’entends le chant du silence à jamais vierge de toute souillure. J’écoute la mélodie de mes pensées, elles aussi sembl...
  • Texte Texte
    Années Noires

    Texte

    J’ ai « pioletté » un homme ce soir. Parce qu’il sentait mauvais Mais je ne me suis pas posé la question : « Pourquoi sent-t-il aussi mauvais? » Moi aussi, je sens mauvais ! Et je ne me suicide pas pour autant ; Parce que ma puanteur est différente. Je l’ aime bien. Il y avait deux témoins, enfin je crois, De mon acte citoyen. Un homme et une femme. Elle avait un nez épouvantable... Que l’ homme trouvait magnifique du bout des doigts.

  • Poème Poème
    Dans la tourmente de l'âme

    Poème

    Sous un ciel de tourments, mon cœur en détresse, Les mots s'envolent, emportant ma tristesse. Dans l'océan de mes larmes, je me perds, Échos d'une souffrance que je garde en travers. Les rivières de douleur coulent sans fin, Emportant mes rêves, brisant mon destin. Je cherche en vain la lumière, un espoir, Dans ce monde sombre où règne le désespoir. Les émotions en moi tourbillonnent, déferlent, Comme des vagues furieuses qui me submergent. Je crie dans le silence, espérant être entendu, Que...
  • Poème Poème
    Et cela change tout

    Poème

    Adulte Pour une fois, Tu me parles sans heurts. Quel bonheur ! Ta colère est douce, Dans cette nuit propice, M'aimes-tu quelquefois ? Je t'écoute jusqu'au bout, Sans un mot, sans un bruit, Dans cette nuit calme, Il me vient une larme, Et cela change tout. Mais à la première heure, Tu as tout anéanti. Quel malheur! ~⚛~ Enfant Cette photo jaunie, En noir et blanc, De toi petite, À peine dix ans, La tristesse dans tes yeux, Un immense gouffre, Ton cœur qui souffre, Bien malheureux. Coiffe carrée...
  • Poème Poème
    Tu le fais express

    Poème

    Federal express Ben quoi mon gars, prends ton temps Rien sauf la solitude ne presse Pourquoi que t’as le feu aux fesses T'as vu le loup alors tu stresses Trans-Europe express Pas l’ temps de voir les vertes campagnes Pas l’ temps de voir paître les vaches Faut traverser ça vite fait Pour arriver à l’heure à la messe De Pétaouchnock ou Bourg-en-Bresse American express T’as plus de sous dans les caisses Plaie d’argent n’est pas mortelle Disent ceux qu’ont les poches pleines La dèche ils ne conn...
  • Poème Poème
    Belle , Christiane

    Poème

    Belle, Christiane Belle, ce mot semble être né pour elle, Quand elle danse, libérant son essence telle Un oiseau qui déploie ses ailes pour s’élever, Sous moi, les cèdres du Liban semblent trembler. Mes yeux captifs sous sa robe de bohème, À quoi bon les prières, même à Notre-Dame ? Qui donc Oserait lancer sur elle une pierre amère ? Un tel ne mériterait pas de fouler notre terre. Ô Jesus ! Permets-moi, juste pour une fois, De passer mes doigts dans ses cheveux dorés d'Elle. Belle, serait-ce...
  • Pause-Café Pause-Café
    L'aile d'une plume

    Pause-Café

    Ma plume trépigne d’une soif dont je ne sais ou l’abreuver ! Elle court, je l’espère... Je m’égraine, elle s’active... Ainsi j’entre dans l’oubli pour mieux m’y fondre. Alors je disparais... Puis transparait, translucide, prenant corps de son huile ou une perle dans une huitre... Enfin la nuit tombe. Le bois s’obscurcit, le feu crépite, la théière hurle des parfums suaves dansants en volutes et je quitte ma terre, mon écuelle vide et ce chevreuil qui s’attarde au loin. La forêt ce balance da...
  • Poème Poème
    Un sensuel oreiller (une fiction)

    Poème

    Un sensuel oreiller (une fiction) Tourmenté par les vicissitudes Qui ébranlent le cours de ses jours, Il jette les angoissants ténèbres Dans l’hébétude torpide Qu’engendre, son ami, l’édredon, Qui enveloppe ses yeux ensablés. Se délectant des perspectives Apaisantes et câlines Tirant le rideau sur les pensées Il se love dans la tendresse du duvet Celui qui annihilera ses regrets Celui qui séchera les larmes de son âme. Les effluves d’une peau de velours se faufile dans son tourbillon ; Le po...
  • Poème Poème
    Cœur Brisé, Papier Maché

    Poème

    Au cœur de l'insolite Sur papier composite J'ai gravé l'impensable Voire l'inimaginable ❦ Comment recommencer Ce qui a basculé Quand sans l'ombre d'un doute Tracée est notre route ... ❦ Sans jamais s'interdire Le bon et doux plaisir Auréolé d'espoir Lueur de nos mémoires ❦ Oublions la menace Qui fait rancune tenace Au cœur papier maché Véhicule brisé ❦ Audacieux sont les rêves Qui apportent une trêve Au paradis perdu D'une Odyssée vaincue ☙⚝❧ LD © Elea Laureen, 2024 "Cœur brisé, âme écartelée...
  • Pause-Mélancolie Pause-Mélancolie
    Une île

    Pause-Mélancolie

    Une île perdue au milieu de nulle part Je la croyais arrimée, ancrée dans l’océan Etrangère pour mes amis, inconnue pour les autres Je n’ai plus le goût de la rencontre, Je veux juste m’allonger sur le sable Regarder les cimes des arbres s’agiter Et ne plus rien penser. Une île sauvage au milieu de ma solitude J’avais laissé la porte ouverte, j’invitais qui veut entrer Invisible pour mes amis, refermée sans même une poignée Je n’ai plus d’attrait pour le bruit des mots Je veux juste me taire...
  • Poème Poème
    La forme

    Poème

    Comment sépare-t-on la forme d’une femme Qui se détache de la forme d’une flaque Sur l’asphalte mou où spiralent les phares Et les sirènes excitent les résonances Le mois de janvier touche à sa fin La femme touche à ses lèvres Les lèvres embouchent l’air L’air qui s’étale jusqu’aux bords d’un square Qui lui a l’air qui a l’air D’une baignoire où met la nuit venue Le moignon de son bras l’horizon nu Qu’a recouvert le joaillier de Berlin De ses arrondissements comme des guirlandes L’œuvre d’ar...
  • Poème Poème
    Le poème

    Poème

    Le poème est fait De l'encre qui noircit Le papier mais aussi Du blanc qui reste Sur la copie. Le poème harmonise les mots, Il leur donne un sens, C'est aussi un baume Qui adoucit les cœurs, Et les rend plus légers. Mais les mots alors ? Serait-il essentiel de s'en imprégner Pour faire de la poésie !? Les mots en fait, Il conviendrait de ne Les connaître qu'à certaines Heures blêmes de la nuit, Près d'un zinc, flanqué D'un grand verre de whisky. Et là on pose quelques rimes, En toisant loin ...
  • Chanson & Slam ♪ Chanson & Slam ♪
    Assez zappé

    Chanson & Slam ♪

    Assez zappé à / vouloir ga / gner sans li / vrer / la partie à vouloir / arriver / avant / d’être parti vou / loir tout vou / loir ici / le / paradis de la suite / dans la fuite / vite / vite / ratons nos vie a / ssez n’en as / tu pas a / ssez / de zapper de passer / à côté / n’en as tu pas / lassé n’as / n’as tu pas / assez d’a / mour / gaspillé prends de l’air / et du temps / pur / pour respirer avoir les yeux / plus grands et plus heureux / que les cœurs / quelle erreur avoir le cœur / qui...
  • Poème Poème
    Le chat, la souris et le petit lapin

    Poème

    Sous les rayons de lune pâle, Un jeune homme attend sa belle, Un cœur battant, une âme en peine, Prêt à accueillir sa reine. Comme un chat guettant sa proie, Il épie chaque bruit, chaque ombre, Espérant voir surgir sa joie, Et chasser ses tourments sans nombre. Mais la souris, craintive et rusée, Ne se montre point à ses yeux, Le laissant seul, la nuit embrumée, Avec ses soupirs et ses aveux. Un petit lapin alors surgit des bois, Bondissant avec légèreté, Ses yeux brillants, remplis d'émoi, L...
Foire aux questions