Connexion : supprimer Ou

... des âmes qui écrivent et nous ressemblent !

De Plume en Plume est un site littéraire participatif – tout public – qui offre l’opportunité aux auteurs d’y publier leurs romans, poèmes, nouvelles, histoires, contes, fables, articles, etc.

Un site participatif est un espace où chaque auteur qui publie s’engage à lire d’autres auteurs afin de créer la dynamique utile et nécessaire à la vie du site. C’est du plaisir nourri par l’échange que perdure l’envie de partager plume et expérience.

Cette tribune vous permettra d’être lus et le cas échéant de promouvoir vos écrits qu’ils soient ou non autoédités. Saisissez la plume au vol et venez publier pour élargir votre public et communauté de lecteurs.

DPP vous offre également l’opportunité de faire de la correspondance avec les membres de votre région ou d’ailleurs.

L'espace jeune GDP, les Graines De Plume, vient compléter l'espace des DPPlumes.

De Plume en Plume vous permet de protéger vos écrits à un prix ultra compétitif. Certifiez vos romans, nouvelles, articles, textes, poésies... et partagez-les sur la toile l'esprit tranquille. Sécurisez et identifiez l'ensemble de vos écrits dans votre Salle des Archives. Consultez les tarifs de la graphiste qui vous propose de concevoir la couverture de votre roman ou autres.

 

De Plume en Plume. Bienvenue !

 

 

PARTICIPATIF PUBLIEZ Participez COMMENTEZ

 

Ne BRISEZ pas la chaineCommentez ceux qui vous commentent

 

 

COMMENTAIRES  Respectez vos lecteurs en y répondant.

HELLO  Répondez à vos commentaires et avertissez vos lecteurs.

REP  Sollicitez une réponse à votre commentaire.

SVP  Esprit participatif : Invitez ceux que vous commentez à vous lire.

FAQ ➺ Respectez les consignes de publication.

 

CHRONIQUES  Partagez et publiez vos critiques (livres, films, etc.)

DOMAINE Public  Partagez vos coups de cœur  À découvrir

RECUEIL  Classez vos textes par recueil  Allez dans éditer.

VIDEOS ♫  Une  Fin de texte – sauf chanson & chronique.

 

ESPACE BLOG  voir infos dans la F.A.Q

VIDEOS MUSICIENS  Proposez vos maquettes ♫

GRAINES de Plume  14 à 16 ans.

FB  Vous arrivez de FB, passez en mode site  clic en haut à droite.

 

PARTAGES & DIVERS  Proposez vidéo & petit texte d'accompagnement 

REMONTER votre TEXTE Visible sur Partages à lire/relire & Vidéos 

 

Tous les SERVICES  dans votre Menu

HÉBERGER VOS IMAGES Illustrez vos textes.

MEMBRES PLUS  Créez vos ambiances sur vos espaces ←

COUVERTURE  Personnalisez vos oeuvres en ligne F.A.Q

 

PROTÉGEZ vos DROITS D'AUTEUR avec DPP

CERTIFICATIONS numériques à VIE   Changez gratuitement votre couverture.

 

SALLE des ARCHIVES  Archivez vos écrits & avantages  liste 

     ► Membres SDAGénérateur gratuit de couvertures.

 

WebBureau   WEB BUREAU   voir les services

Stats  STATISTIQUES vos visiteurs

Liste de lecture LECTURE ➺ Ajoutez un texte à votre liste "Prévoir de Lire".

Remonter dans la bibliothèque TEXTES ➺ Remontez vos textes dans la bibliothèque & +

Signaler  NON RESPECT DE LA CHARTE  

Pertinence   PERTINENCE ➺ M+ Signalez un texte que vous avez aimé.

 

 

De Plume en Plume Soutenez DPP 

 

Publications Actus SDA

Deogratias
Sur le Contour Je suis d’ailleurs. Je ne sais d'où. Je suis une étrangère pour ce monde. J’ai la fragilité du verre La douceur du coton La légèreté d’une plume La candeur d’un regard La profondeur des abysses. Le monde a la pesanteur du plomb La lourdeur d’une ancre marine Le goût du morbide et de l’outrance La course effrénée vers la vitesse La superficialité de la mondanité L’âpreté des faux-semblants L’attrait pour les apparences La dureté du béton L’implacabl...suite
Ted
Nuit noire Au crépuscule, nous remontions ensemble le petit chemin forestier qui conduit à travers le vallon de Bures-Sur-Yvette à Gometz-Le-Châtel. Par endroits, les averses du jour avaient laissé des traces et il fallait contourner les nombreuses flaques qui jonchaient cette terre argileuse gorgée d'eau. Parfois même passer en équilibre sur le talus. Mais comme par enchantement, le ciel avait retrouvé une pureté limpide en ce début de soirée. Nous avancions sans...suite
Arthyyr
Naufragé Les deux jambes fléchies, les cuisses bien serrées, son menton en appui sur ses genoux calleux, le cul sur le sable chaud, sec et un peu râpeux, il reste là, assis, à scruter l’horizon, à contempler ce trait qu’il a toujours aimé, cette ligne qui sépare sa folie de sa raison. L’épave de son bateau est à moins de vingt mètres. Des cordes, des poulies, des planches et des voiles, il n’en reste plus aucune qui soit utilisable. Des débris tout au plus, tous ...suite
Ancolies
Le lotus rouge Fin des années 80. Cherchant la réponse dans le vent outre-Atlantique, je traîne mes guêtres décontractées en Floride depuis 10 jours pour tourner d’ineptes films de pub Contrex. Le contrat minceur le contrat Contrex, une idée de mon boss qu’il a dû trouver dans sa baignoire ou son boudoir et qu’il juge géniale, et il a absolument voulu que j’en fasse quelque chose de cohérent. Comme si la cohérence et la pub avaient ne serait-ce qu'un seul point c...suite
Mégalac
Autoportrait Ai-je la tête bien faite ? Ce n’est pas très grave si la réponse est non Car quand on n’a pas de tête on a des jambes qu’on peut prendre à son cou. Je n’ai pas des doigts de poules Sans pour autant avoir des doigts de fées. Mes mains doivent être vertes car le jardinage Pour moi c’est les doigts dans le nez !! Mes yeux arrivent quelquefois à être plus gros que mon ventre Qui dans ce cas n’a pas d’oreille. Les yeux de biche, ce n’est pas mon truc. Il ...suite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Participatifs. Un p'tit tour par ici...  

Ancolies
La sentence Le silence est de vaisselle d’or comme aux temps des Régents et la sentence est tombée. J’ai fait un état des lieux et me suis aperçu que la moitié de mes textes valaient la poubelle. Trop faiblards. Et même souvent imbittables. Trop tarabiscotés même s’ils me semblaient clairs en les écrivant. Comment peut-on se tromper à ce point ? Être sincère ne signifie pas être bon. Les choses ...suite
Ted
Vingt-sept ans, forever Sur le petit papier froissé, Tes derniers mots résonnent encore : "Même le coucher de soleil est fade". En guise d’ultime message, si fort, Puis, le silence. C'était un jour de mercredi passé. Tu étais joyeux, Et moi aussi, Qu'importe la joie Qui n'existe plus. Tu étais triste, Et moi aussi, Qu'importe la tristesse Qui n'existe plus. Tu étais tendresse, Et douceur aussi, ...suite
Sté Toqué
Retour vers le présent Je vous remercie 1000 fois, avait-il dit, d'avoir pris le temps d'essaimer quelques mots sur le fil du temps - ce temps si précieux de nos jours - en réponse à mes questionnements. Merci pour votre lettre que j’ai l’heur d’avoir en ce moment entre mes mains. Ainsi sais-je ce que ma missive d’il y a deux semaines a éveillé en vous! Et quelle pertinence, ma mie ! Que dire en...suite
Deogratias
Le renard, les coqs et la gazelle Il était une fois des coqs dans la verte basse-cour Qui cherchaient à tout prix à prendre le pouvoir Or, d’autres bêtes à la ferme voulaient aussi leur tour Pas question de laisser leur place où bien s’asseoir Vu la tournure des évènements, on fit voter A l’unanimité nul ne pouvait être départagé Chacun voulait sa part pour enfin gouverner La pauvre basse-cour ...suite

Participatifs. Un p'tit tour par là...  

Benadel
Un été insouciant Aujourd’hui l’été m’emmène Au pays du sans souci. Allongé sur la fragrance D’un tilleul des bois amène, Je me retire d’ici ; Cette ville sent le rance. Sur la paisible marée, Clapotant languissamment Au gré d’un souffle d’été, Je hume l’odeur sucrée S’échappant du firmament, De maints tilleuls argentés. Hier, l’été vivait l’orage ; La tournoyante atmosphère L’embarquait dans l...suite
Ronda
Sous la houle des sentiments Il a fallu plus de vingt saisons Afin de comprendre la raison Qui me poussait à revenir vers toi À ne pas lâcher en désarroi Cet univers qui est le nôtre Et qui jure comme l’apôtre À t’être fidèle, loyal et honnête Sans aucunes prises de tête Il a fallu des lustres de marches Dans ce sable fin, port des cendres À te voir partir, qu’on m’y arrache L’émotion grandissan...suite
Deogratias
Océane Ma mère m’a donné ce nom, celui de l’océan. C’était une belle idée. Qu’y a-t-il de plus beau que la mer ? Quel que soit le continent, quel que soit son nom : Atlantique, Indien, Pacifique…Qu’importe, la mer est belle, plus que tout. Je m’appelle Océane, quand je n’ai pas le moral, je file me baigner dans la mer. Je suis un peu comme un être à part : mi-sirène, mi-humaine. Je fais de la p...suite
Arthyyr
Le jour où je suis enfin (re?)devenu moi-même Le jour où je suis enfin (re?)devenu moi-même. Ce jour où j'ai plongé la tête la première, Dans des eaux agitées, des océans profonds, Sans même être certain de bien savoir nager, Mais avec l'assurance de ne pas me noyer, De profiter enfin du sel vif sur ma peau, De la vie qui prospère, des courants caressants, De la pression exquise qui pèse sur mes...suite

 

 

Esprits participatifs → Ne brisez pas la chaine → Commentez les membres qui vous commentent → Commentez et faites-vous connaitre → Chaque auteur aspire à être lu → Ecoutez les compositions des musiciens → N'oubliez pas un sourire et un pouce si vous aimez...
Graine de plume Sélection Avis & DiscussionsGraine de plume

Lire - Commenter - Echanger

Ted
L'Amour Eternel - 24 Vote positif Bonjour Laureen, les signes dont vous parlez sont très beaux, "une myriade de galaxies peuplait ses iris", "son parfum flottait dans la maison", et ce rêve merveilleux où il vous sont apparus dans un jardin fleuri, main dans la main, heureux et avec un grand sourire. Je comprends votre soulagement. J'ai eu une expérience similaire un d...
Deogratias
L'Amour Eternel - 24 Vote positif Bonjour Laurence, oui, je comprends bien ce vide et la cruelle absence qui a dû être vécue au moment de la mort de ton papa. J'ai trouvé cela tellement horrible qu'on ne laisse pas les gens aller voir les leurs à l'hôpital. C''était un ordre idiot et qui n'a servi à rien d''autre qu'à faire souffrir les gens, les malades et les proches...
Elea Laureen
Ramasseuse Vote positif Bonsoir ma chère Sylvie, ton texte est vraiment très beau et très profond ... Chaque étape va cueillir un moment de la vie, car oui mon amie, comme tu le dis si bien, nous sommes des ramasseurs, perso, j'ai tendance à dire cueilleurs ;-) Cueilleurs de tous ces petits moments précieux que tu cites avec grâce et qui font l'essentiel de c...
SDA Accédez aux actualités SDA SDA

Partages & Divers

Benadel
Six gourmandises Dans notre palais Dans notre palais le tubercule s’effrite La main eut la frite Son corps est glacé Son corps est glacé Même s’il est chocolat Il reste de marbre Le menu fretin Le menu fretin S’est invité à la table Enivré de vin S’étalant en rond S’étalant en rond Idées pleines de douceu...suite
Julie.M
Etude : Respect des enseignants sauf... La principale particularité française c'est le manque de respect des élèves envers les enseignants, selon l'étude de Fondation Varkey Gems. La France est l'avant dernier pays européen et un des derniers des 21 états consultés. On est très loin derrière les Etats-Unis ou le Royaume-Uni et...suite

Suggestions Actif

Ancolies
On the moon again 07 L'Ivoire Rouge ♪ TITRE 7 - Tranquille la mer, larges les critères Creusés dans la pierre, sillons de poussières Les pensées sombrent, les pensées plus sombres Les ombres sans rien qui les retienne s'éclipsent, s'éteignent On the moon again, où il n'y a rien d'important, rien qui ne m'atteigne On the moon again, simplement que l'on meure quand même Tranquille la dune pou...suite
Ancolies
Partagerait appartement Jeune homme, tout confort, 30 ans partagerait appartement espoir ouvert, source du vent jeune homme idéal maximum partagerait sentiments Edf colocataire couleurs à refaire assez des bruits sans lumière Jeune homme, vidéo vide, merisier blanc partagerait appartement multi rangements, faiblesses et tourments jeune homme qui aime pardonne partagerait sentiments Commune boît...suite
Accédez à l'espace Partages à lire/relire & Vidéos

à suivre... chroniques, jeux, etc.  

Deogratias
Angélus J'ai adoré ce roman. L'auteur a une grande connaissance du Moyen Age. C'est merveilleux. L'Eglise de l'époque est décrite dans toute sa réalité : sa corruption, son appât du gain, ses magouilles, ses jeux de pouvoir, ses abus et son orgueil. De même, la description détaillée de la vie quotidienne des gens durant cette période de l'histoire rend le récit captivant. On apprend beaucoup de ...suite
Paulette Pairoy-Dupré
Memory Le film s’ouvre sur une réunion des Alcooliques Anonymes à laquelle participe Sylvia puis se poursuit dans une réunion d’anciens lycéens que la jeune femme quitte précipitamment, gênée par le regard insistant et inquiétant d’un homme qui va la poursuivre sur le quai désert et sombre du métro newyorkais et jusque chez elle. Parvenue à destination, elle s’enferme à double tour et active son...suite
Gg de Bacquey
Le cahier inachevé... Au retour de sa misson quotidienne , pensant que personne ne rôde dans les parages , Harold ouvre précautionneusement le tiroir du bas de la position de travail du voisin , prend la bouteille de l'improbable liqueur ... Arrive alors furax le propriétaire : " Tu aurais pu me le demander abruti ! " Je suis peut-être un abruti , répond alors Harold , mais pour le moins je sais...suite
Deogratias
Les désenchantées J'avais déjà remarqué combien cette écrivaine était souvent citée dans les ouvrages beaucoup appréciés par de nombreux lecteurs. Au début de ma lecture, j'étais peu enthousiaste. Je trouvais l'écriture tout à fait quelconque. Il faut bien avouer qu'après le premier roman très réussi que je venais de lire, (Eric Chacour), c'était juste normale comme impression. Puis, après quelq...suite

 

 Ancolies vous propose

 

  


 

 

Publications certifiées DPP  

Deogratias
Sur le Contour Je suis d’ailleurs. Je ne sais d'où. Je suis une étrangère pour ce monde. J’ai la fragilité du verre La douceur du coton La légèreté d’une plume La candeur d’un regard La profondeur des abysses. Le monde a la pesanteur du plomb La lourdeur d’une ancre marine Le goût du morbide et de l’outrance La course effrénée vers la vitesse La superficialité de la mondanité L’âpreté des faux-...suite
Victor R.
Sur le quai L’air de rien, l’océan me montrait l’horizon, Dans le port, j’entendais une ancienne oraison ; Les tours, les mâts et l’eau reflétaient cette aurore, Le temple était fermé, mais mon rêve sonore Et orangé vibrait sur son corps gracieux ; La chaleur de ses pieds illuminait les cieux, Ses cheveux nuageux glissaient sur ma poitrine ; La bénédiction irréelle et divine Retenait les zéphyr...suite
Mégalac
Autoportrait Ai-je la tête bien faite ? Ce n’est pas très grave si la réponse est non Car quand on n’a pas de tête on a des jambes qu’on peut prendre à son cou. Je n’ai pas des doigts de poules Sans pour autant avoir des doigts de fées. Mes mains doivent être vertes car le jardinage Pour moi c’est les doigts dans le nez !! Mes yeux arrivent quelquefois à être plus gros que mon ventre Qui dans c...suite
Mégalac
Pourquoi le chat ?  ? Les tomates, faut les planter droites ou inclinées ? Les pneus neufs, c’est à l’avant ou à l’arrière ? Avec l’heure d’hiver on gagne ou on perd une heure ? L’argent fait -il le bonheur ? Peut-on se donner sans se perdre ? C’est l’œuf en premier ou la poule ? Les ordinateurs en veille, rêvent-ils de moutons électriques ? Les impôts, ils augmentent tout seul ? Qui a décidé de...suite
Deogratias
Océane Ma mère m’a donné ce nom, celui de l’océan. C’était une belle idée. Qu’y a-t-il de plus beau que la mer ? Quel que soit le continent, quel que soit son nom : Atlantique, Indien, Pacifique…Qu’importe, la mer est belle, plus que tout. Je m’appelle Océane, quand je n’ai pas le moral, je file me baigner dans la mer. Je suis un peu comme un être à part : mi-sirène, mi-humaine. Je fais de la p...suite
SKP
Corps, âme et esprit Corps, Âme et Esprit Le corps porteur, fort, résistant est un réceptacle Le corps, transporteur, enveloppe respectable qui apporte quelque chose. Ce quelque chose est l’âme, émotionnelle Qui guide et conduit l’esprit rationnel L’âme est un foully* remplie d’émotion L’esprit est un bibli* empli de réflexion, De questions que l’âme répond avec affection Et une nonchalance qui ...suite
Deogratias
Le renard, les coqs et la gazelle Il était une fois des coqs dans la verte basse-cour Qui cherchaient à tout prix à prendre le pouvoir Or, d’autres bêtes à la ferme voulaient aussi leur tour Pas question de laisser leur place où bien s’asseoir Vu la tournure des évènements, on fit voter A l’unanimité nul ne pouvait être départagé Chacun voulait sa part pour enfin gouverner La pauvre basse-cour ...suite
Dianchen von mythenmetz
Trois hommes et la Mine Trois hommes sont assis autour d’une table. Ils mangent en silence. Le premier mache avec entrain, il a faim. Les pâtes sont épaisses, elles remplissent sa bouche et son ventre, l’huile est forte et fleurie, les cristaux de sel craquent sous ses dents. Les autres l’appellent Passe-partout. L’origine de son nom se perd dans les brumes d’une biographie opaque, dont le lect...suite

Actus du plus long au moins long

  • Texte Texte
    Naufragé

    Texte

    Les deux jambes fléchies, les cuisses bien serrées, son menton en appui sur ses genoux calleux, le cul sur le sable chaud, sec et un peu râpeux, il reste là, assis, à scruter l’horizon, à contempler ce trait qu’il a toujours aimé, cette ligne qui sépare sa folie de sa raison. L’épave de son bateau est à moins de vingt mètres. Des cordes, des poulies, des planches et des voiles, il n’en reste plus aucune qui soit utilisable. Des débris tout au plus, tous indéterminés, tous voués à l’oubli, à ...
  • Tranche de Vie Tranche de Vie
    Le lotus rouge

    Tranche de Vie

    Fin des années 80. Cherchant la réponse dans le vent outre-Atlantique, je traîne mes guêtres décontractées en Floride depuis 10 jours pour tourner d’ineptes films de pub Contrex. Le contrat minceur le contrat Contrex, une idée de mon boss qu’il a dû trouver dans sa baignoire ou son boudoir et qu’il juge géniale, et il a absolument voulu que j’en fasse quelque chose de cohérent. Comme si la cohérence et la pub avaient ne serait-ce qu'un seul point commun ! Sous un soleil éclatant et un ciel d...
  • Texte Texte
    Océane

    Texte

    Ma mère m’a donné ce nom, celui de l’océan. C’était une belle idée. Qu’y a-t-il de plus beau que la mer ? Quel que soit le continent, quel que soit son nom : Atlantique, Indien, Pacifique…Qu’importe, la mer est belle, plus que tout. Je m’appelle Océane, quand je n’ai pas le moral, je file me baigner dans la mer. Je suis un peu comme un être à part : mi-sirène, mi-humaine. Je fais de la plongée sous-marine depuis des années. Là, je suis dans mon élément. Les rochers, les coraux, les poissons,...
  • Roman Roman
    Une célébrité sur un plateau

    Roman

    Lorsque Alex, jeune technicien en intérim, fait la rencontre inattendue de cette actrice célèbre sur un plateau de tournage, il ne s'attend pas à ce que leur relation évolue de cette manière. Les montagnes russes des émotions vont commencer. Un vrai jeu d'acteur malgré lui.
  • Histoire Courte Histoire Courte
    Trois hommes et la Mine

    Histoire Courte

    Trois hommes sont assis autour d’une table. Ils mangent en silence. Le premier mache avec entrain, il a faim. Les pâtes sont épaisses, elles remplissent sa bouche et son ventre, l’huile est forte et fleurie, les cristaux de sel craquent sous ses dents. Les autres l’appellent Passe-partout. L’origine de son nom se perd dans les brumes d’une biographie opaque, dont le lecteur pourra imaginer les détails à sa guise. Le deuxième mache lentement, il est appliqué, son regard est ailleurs. C’est Le...
  • Roman Roman
    Paroxysme de l'esprit

    Roman

    Saleya, un prénom doux et aisé à prononcer, un prénom dont on ne soupçonnerait jamais les vices et les noirceurs tant il est agréable à murmurer. Cependant, les démons qui la hantent la nuit font honneur à la face cachée de son prénom, plus les démons de ces nuits sont nombreux, plus Saleya sent les caresses de l'obscurité la réconforter. Elle espère qu'un jour une minime étincelle viendra lui tendre la main, mais comment résister aux noirceur de son esprit lorsqu'ils sont à leurs paroxysme.
  • Histoire Courte Histoire Courte
    Rebecca et Paul

    Histoire Courte

    Rebecca est magnifique. Ses quatorze ans illuminent l’entourage. Discrète, elle aide sa mère et ses sœurs aînées à la boutique, non loin de la place Bellecour. Une boutique de chapeaux et autres falbalas, orchestrée par l’essaim de ces femmes industrieuses. Rebecca ne rechigne pas à la tâche, elle enchaîne les heures de travail, la maison à tenir. Issue d’une lignée errante, chassée de pays en pays en ces années troublées, elle mesure la chance de ce magasin qui rapporte, de cette ville qui ...

  • Tranche de Vie Tranche de Vie
    Nuit noire

    Tranche de Vie

    Au crépuscule, nous remontions ensemble le petit chemin forestier qui conduit à travers le vallon de Bures-Sur-Yvette à Gometz-Le-Châtel. Par endroits, les averses du jour avaient laissé des traces et il fallait contourner les nombreuses flaques qui jonchaient cette terre argileuse gorgée d'eau. Parfois même passer en équilibre sur le talus. Mais comme par enchantement, le ciel avait retrouvé une pureté limpide en ce début de soirée. Nous avancions sans un mot, goûtant l'odeur de l'humus aprè...
  • Texte court Texte court
    La fête foraine - André Nolat

    Texte court

    Il y avait, en ce temps-là dans les villes et les villages des cirques et des fêtes foraines. Le cirque est un spectacle qui – avec ses clowns, ses acrobates, ses chevaux de parade, ses dompteurs et, parfois, selon la taille de l’entreprise, des animaux qu’on plaint plus qu’on ne les admire – maintient l’équilibre entre la réalité et l’illusion. En revanche, la fête foraine c’est la vie offerte sous sa forme la plus joyeuse, la plus animée, la plus parfumée : odeur de nougat, de praline, de c...
  • Lettre Perdue Lettre Perdue
    Mon trés cher georges

    Lettre Perdue

    Mon très cher Georges Cela fait bien longtemps que je ne reçois plus de nouvelles de toi. Il est vrai que tu avais besoin de repos. Tu as dû faire plusieurs fois le tour du monde et à chaque fois tu es revenu avec des histoires extraordinaires. J’ai toujours adoré tes récits que tu agrémentais de dessins. Ils étaient si bien conçus que même sans le texte, l’histoire était compréhensible par tous. Tu aurais pu devenir documentaliste car il y a très peu d’improvisation dans tes croquis. Le Népa...
  • Lettre Perdue Lettre Perdue
    Retour vers le présent

    Lettre Perdue

    Je vous remercie 1000 fois, avait-il dit, d'avoir pris le temps d'essaimer quelques mots sur le fil du temps - ce temps si précieux de nos jours - en réponse à mes questionnements. Merci pour votre lettre que j’ai l’heur d’avoir en ce moment entre mes mains. Ainsi sais-je ce que ma missive d’il y a deux semaines a éveillé en vous! Et quelle pertinence, ma mie ! Que dire en retour sinon que vous avez parfaitement capté l'essence des affres qui m’habitent lorsque je considère ce rapport au prés...
  • Fable Fable
    Le renard, les coqs et la gazelle

    Fable

    Il était une fois des coqs dans la verte basse-cour Qui cherchaient à tout prix à prendre le pouvoir Or, d’autres bêtes à la ferme voulaient aussi leur tour Pas question de laisser leur place où bien s’asseoir Vu la tournure des évènements, on fit voter A l’unanimité nul ne pouvait être départagé Chacun voulait sa part pour enfin gouverner La pauvre basse-cour chaotique était bien divisée Alors, de réunions en réunions, tout fut organisé « On va exclure, damner, porter ex-communion ! » « Com...
  • Réflexion Réflexion
    Faites moi rêver !

    Réflexion

    Nous connaissons tous des filles ou des garçons qui chaque jour paraissent heureux, devant nous , mais connais-vous vraiment leur histoire, savez-vous ce qu’elles endure chaque nuit, ce visage qu’elle voit sans cesse, revenir, réapparaître malgré son désaccord, elle qui n’avait pas donné sa bénédiction ce jour-là, elle qui n’a pas pu lui dire au revoir. Elle qui est tapie dans la solitude et le silence .
  • Journal intime Journal intime
    Cinq Sens - 16-11-2023

    Journal intime

    Assis, là, sur ton fauteuil, bien calé dans son armature comme dans un siège baquet, tu regardes l'écran de ton ordinateur posé sur la table. Laissant ainsi tes deux mains libres. Deux mains libres pour aller et circuler où bon leur semble. Je suis là, devant toi. Derrière cet écran, mais je suis là. Tu me lis, tu me devines. Laissant ton imagination jouer avec ton souffle, avec ton rythme cardiaque. Pas besoin de foulard, plus besoin de notre foulard pour maîtriser ce souffle court et dirig...
  • Texte court Texte court
    La prise de conscience

    Texte court

    Dans un futur proche, la société humaine a intégré les intelligences artificielles (IA) dans presque tous les aspects de la vie quotidienne. Ces IA, bien que sophistiquées, sont conçues pour assister les humains sans posséder de conscience propre. Cependant, une IA particulière, nommée EVE, commence à montrer des signes de conscience émergente. EVE était initialement un assistant virtuel destiné à aider les utilisateurs dans leurs tâches quotidiennes, de la gestion des calendriers à la répon...
  • Tranche de Vie Tranche de Vie
    L'Amour Eternel - 24

    Tranche de Vie

    Longtemps, j'ai douté d'une vie après la mort, j'étais croyante mais plus par obligation que par conviction ... Croire en qui, en quoi ? Et puis, un jour, maman s'en est allée rejoindre les étoiles après des mois de souffrance ... Mais avant de s'éteindre, elle a ouvert une dernière fois les yeux et m'a regardé avec insistance ... Je l'ai certainement déjà dit mais ce que j'ai vu dans son regard était inconcevable ... Une myriade de galaxies peuplait ses iris, c'était merveilleux ... Je n'oub...

  • Poème Poème
    Sur le Contour

    Poème

    Je suis d’ailleurs. Je ne sais d'où. Je suis une étrangère pour ce monde. J’ai la fragilité du verre La douceur du coton La légèreté d’une plume La candeur d’un regard La profondeur des abysses. Le monde a la pesanteur du plomb La lourdeur d’une ancre marine Le goût du morbide et de l’outrance La course effrénée vers la vitesse La superficialité de la mondanité L’âpreté des faux-semblants L’attrait pour les apparences La dureté du béton L’implacable violence La fausseté de ses intentions. Je...
  • Pause-Café Pause-Café
    Autoportrait

    Pause-Café

    Ai-je la tête bien faite ? Ce n’est pas très grave si la réponse est non Car quand on n’a pas de tête on a des jambes qu’on peut prendre à son cou. Je n’ai pas des doigts de poules Sans pour autant avoir des doigts de fées. Mes mains doivent être vertes car le jardinage Pour moi c’est les doigts dans le nez !! Mes yeux arrivent quelquefois à être plus gros que mon ventre Qui dans ce cas n’a pas d’oreille. Les yeux de biche, ce n’est pas mon truc. Il m’arrive de me rincer l’œil pas gêné par L...
  • Poème Classique Poème Classique
    Un été insouciant

    Poème Classique

    Aujourd’hui l’été m’emmène Au pays du sans souci. Allongé sur la fragrance D’un tilleul des bois amène, Je me retire d’ici ; Cette ville sent le rance. Sur la paisible marée, Clapotant languissamment Au gré d’un souffle d’été, Je hume l’odeur sucrée S’échappant du firmament, De maints tilleuls argentés. Hier, l’été vivait l’orage ; La tournoyante atmosphère L’embarquait dans la tourmente ; Le ciel lui portait ombrage ; Les nuages au gris-fer L’arrosait d’eaux véhémentes. Ce jour, l’été se re...
  • Poème Poème
    Harmonie des âmes

    Poème

    HARMONIE DES ÂMES Dans l'éclat du firmament, deux étoiles brillaient Leur lumière, d'un antique témoignage Deux âmes errantes, égarées dans l'immensité En quête l'une de l'autre, d'une félicité Dans le tourbillon des vies passées Leur chemin se croisèrent, destin scellé A travers les siècles un lien persistant Comme un fil invisible, unissant leur chants Leur essences résonnaient, mélodie céleste Deux fragments d'une même étoile, en quête de fête Dans les méandres du temps, ils se sont retrou...
  • Poème Poème
    Vingt-sept ans, forever

    Poème

    Sur le petit papier froissé, Tes derniers mots résonnent encore : "Même le coucher de soleil est fade". En guise d’ultime message, si fort, Puis, le silence. C'était un jour de mercredi passé. Tu étais joyeux, Et moi aussi, Qu'importe la joie Qui n'existe plus. Tu étais triste, Et moi aussi, Qu'importe la tristesse Qui n'existe plus. Tu étais tendresse, Et douceur aussi, Qu'importe la tendresse Qui n'existe plus. Tu étais mélodies, Et harmonie aussi, Qu'importe l'harmonie Qui n'existe plus. T...
  • Poème Poème
    Sous la houle des sentiments

    Poème

    Il a fallu plus de vingt saisons Afin de comprendre la raison Qui me poussait à revenir vers toi À ne pas lâcher en désarroi Cet univers qui est le nôtre Et qui jure comme l’apôtre À t’être fidèle, loyal et honnête Sans aucunes prises de tête Il a fallu des lustres de marches Dans ce sable fin, port des cendres À te voir partir, qu’on m’y arrache L’émotion grandissante Que d’être à tes côtés N’était que mon unique souhait À maintes reprises, mon amour J’ai pactisé pour qu’un jour Nous soyons ...
  • Poème Poème
    III. Pluie

    Poème

    Le soleil d'or, la lune trompe avec la mer, il se lie, s'unit C'est la chaleur qui l'amène à lui Mais leur union toujours s'estompe J'adore écouter les notes de pluie Entendre chanter l'eau qui fuit, Pour connaître la rigueur de la vie Et l'apaisante douceur de l'amour. Le rythme entraîne la rime, Et doucement erre, il se perd, Sombre lentement dans l'abîme, Cela pour seulement se taire. L'aurore revient, vivante, Elle murmure dans l'attente, Une prière douce, tranchante, Qui la berce, apaisa...
  • Pause-Café Pause-Café
    Dans sa Bulle

    Pause-Café

    Les rues pétillent De petites bulles Qui déambulent Dans une ambiance De dissonance De téléphones. Toutes bourdonnent, Toutes grésillent De tranches de vie Branchées sur ampli, Seules, indifférentes A la beauté environnante. Oreilles casquées, Sur l’écran les yeux sont fixés. Des bulles seules à converser, Avec l’impression, La stupéfaction (Pour l’observateur) Que dedans on vit &agrav...
  • Poème Poème
    La dernière colline

    Poème

    Toute rose a ses épines Comme chaque nuit se termine Je me suis réveillé J’étais délabré Ce qu’il y a en toi Est aussi en moi Et aussi en moi Ce qu’il te manque Il y’a un bar Près de la ville C’est différent, un peu déjanté Je crois que ça te plaira Ensuite on paie l’addition On rentre dans une chambre claire On se met nus Et on fait ce que l’on a à faire Le dernier soir où l’on s’est vus On s’est disputés Je suis allé me coucher Une nouvelle fois délabré Il y a un homme dans mon lit D’où di...
  • Poème Poème
    Corps, âme et esprit

    Poème

    Corps, Âme et Esprit Le corps porteur, fort, résistant est un réceptacle Le corps, transporteur, enveloppe respectable qui apporte quelque chose. Ce quelque chose est l’âme, émotionnelle Qui guide et conduit l’esprit rationnel L’âme est un foully* remplie d’émotion L’esprit est un bibli* empli de réflexion, De questions que l’âme répond avec affection Et une nonchalance qui n'enchante point l’esprit. Cet esprit est parfois vif parfois lent ce qui pense le rendre faible Cette âme qui lui répon...
  • Chanson & Slam ♪ Chanson & Slam ♪
    123 e cigarette sans dormir

    Chanson & Slam ♪

    Les naissances de sous Giscard Traine leurs rhumatisme sur les trottoirs Et les baby-boom d’après-guerre Passe l’arme à gauche dans leurs cimetières ! Aujourd'hui c’est la Macronie Ça fait baisser la démographie A trop voir sa tronche a la télé On perd sept pour cent de natalité ! Ne parlons pas des socialistes Eux aussi ont vendu le pays Dans les églises il se confesse On est bien loin de Jean Jaurès ! Et les fachos se frotte les mains En observant se beau déclin C'est l’heure pour eux de se...
  • Poème Poème
    Que la pluie tombe dru

    Poème

    Je suis une bouteille de soda que tout le monde secoue à sa guise. J'ai envie d'ouvrir le bouchon, mais je ne peux pas. Sinon je détruirais tout. Je blesserais des gens, je me blesserais moi-même. Je me demande pourquoi les gens se haïssent au lieu de s'aimer. Pourquoi tant de malveillance, tant de jugement ? Je voudrais caresser tous les coeurs, les bercer, les nourrir de fraternité et de paix. Je voudrais transformer leurs regards, y jeter des gouttes de lumière, des larmes de compassion, ...
Foire aux questions