Connexion : supprimer Ou

Textes, Poèmes en prose en ligne - Bibliothèque

Texte ; Poème en prose ; Prose poétique → Précisez en haut de votre page.

Publier Texte N'hésitez plus, venez publier un texte ! Publier Texte

Parcourir Texte Jeu de mots

Texte

Nous voilà devant l'eau, regardant ce poisson qui se débat face à tant de courant. Plus fort que jamais il n'a de cesse de le ramener vers le rivage, laissant au loin le large, horizon infini. Il n'y a de fin au large que le début du long. La grandeur de la découverte et de l'aventure en ce monde n'a de fin que celle du corps, le long de la vie comme seule entrave au plan large qui s'offre à nous. Nous voilà devant le feu, les yeux rougis de la lumière sanglante de l'écran. Les militaires tir...
Parcourir Texte Melian

Texte

Je leur raconterai la petite scène en bois face à la mer, promesse de folles ambiances nocturnes et excuse parfaite pour prolonger les nuits chaudes de l'été, comment l'air lourd et électrique a gagné les rues et nous a traqués jusqu'à l'obscurité nous faisant fuir la ville, les gens, la musique, nos démons jusqu'à nous retrouver seuls, enfin seuls, complètement seuls. Épuisés par la vie, exaltés par l'amour, comment nous avons poursuivis l'insomnie aux quatre coins de la ville endormie, nos ...
Parcourir Texte Mon île

Texte

À toi... qui m'a vu naître, grandir et évoluer Durant ces trente cinq années, À toi... qui a été mon berceau, mon fort, mon identité, Tu m'as inspiré tant de fois "luxe, calme et volupté". À toi.... Qui m'a accueilli tant de fois au creux de tes cryptomerias Où l'air est si enivrant, rafraîchissant et délicat. Sur ton sable, parfois doux, parfois rugueux, parfois brûlant Où je me suis posée, évadée, assoupie, innombrablement. Dans tes sentiers ardus, boueux, poussiéreux, aux vues majestueuse...
Parcourir Texte Eb(o)che

Texte

Eb(o)che La nuit est tombée sur les océans bleus drapés déjà d'un voile noir... Ecoutez mon chant avant qu'il n'expire Avant le réveil des cils dans l'ouragan des voiles Bien trop loin si tôt il me faut trouver des mots Et l'orgueil humain d'un chant qu'il faut boire Me jette dans le ciel abîmé de mes songes... Et je vois! Des Lyres et des Orphées Et je les retrouve! Mes mots en les perdant... Nous sommes-là oui...bientôt il faudra que les verres brillent et ne tintent plus Alors nous irons ...
Parcourir Texte La danse du retournement

Texte

J’eus vent de ces trois-là après bien des évènements, d’inutiles débats à chercher le pourquoi du comment. Les hivers s’étaient empilés, fondant l’un dessus l’autre, radotant comme patenôtre en un bégaiement dérisoire. Chacun de nous bon an mal an avait suivi sa route et le temps de se retourner les bleus flocons de la mémoire voltigeaient en disparaissant dans les ambiguïtés du doute.
Parcourir Texte EHPAD

Texte

On la sent partout On la voit qui se traîne derrière tous ces déambulateurs Elle n’a que faire de ces jeunes qui poussent la porte des visites. Non elle tout ce qui l’intéresse ce sont ces vieilles personnes, courbées sous le poids des années et des souvenirs que viennent leur rappeler de nouveaux inconnus, visages arrachés à leurs mémoires défaillantes, dans laquelle ne s’inscrit plus que le menu du jour ou de laquelle ils ne voient plus émerger que les visages de leur jeunesse. On la sent c...
Parcourir Texte La lune

Texte

Je me vois marcher, pieds nus au bord de l’eau, les vagues dans un mouvement de va et vient, viennent mouiller la broderie de ma longue robe, le soleil s’est enfui depuis quelques heures déjà, je me retrouve éclairé de la lune, cet astre perçant le ciel de sa lumière, m’accompagnant au fil de mes pas, elle tente de me conseiller, d’attirer mon attention, mais mon regard est vide, et mon esprit semble loin, flânant dans des contrées plus colorées, je me vois lutter, lutter contre ce mental, ce...
Parcourir Texte Désorientés

Texte

Perdus, abattus, courbatus par des situations inattendues , Souvent désemparés et désorientés pour ne pas dire désespérés, nous avons subi et vécu ces grands moments de solitude ou malgré nos sollicitudes , la vie a peint sur nos visages le masque de l’incertitude. Le vide est venu en prélude, priver nos coeurs de latitudes. Nous avons alors adopté de bien curieuses attitudes, laissant corps et âmes s’imprégner, d’une certaine lassitude. On nous a souvent conseillé de ne plus faire de calculs...
Parcourir Texte Regard et Image de Soi

Texte

Regard, image, amour Le regard crée une image de soi, le seul « véritable » miroir de soi, qui est nécessaire au développement de chaque personne, ce regard peut être en négatif ou retranscrire des valeurs négatives, ce qui dans le temps peut amener à refouler l’image de soi et toutes images rendant impossible l’initiation à la pensée et surtout à l’action. L’action sans initiation est le propre de la folie, de plus sans image il devient difficile d’aimer. Dans ce contexte sans changement, il...
Parcourir Texte Adepte du présent

Texte

Adepte du moment présent, sans cesse dérangé par des médias stressants , messagers alarmants sur des futurs clivants, des lendemains glaçants, Je conjugue ma vie sur un seul de ces temps . Simples sont mes besoins, sobres sont mes desseins . Profitant de richesses accessibles à l’envie, je croque tous ces instants avec grand appétit . Absorbé par l’instant, je scrute l’horizon, seulement limité par mes inspirations. Le temps n’existe plus, mes pensées se sont tues. Mon esprit s’est calmé, je ...
Parcourir Texte Oserai-je ? … Oui… !

Texte

Apprêtez-vous au pire, et de moi, et ici . Et je vais préciser, si vous continuez à lire, après ces premières lignes, quoi que vous en pensiez ou que vous ressentiez, quoi que vous en disiez A propos de paix et de sérénité, il est plus de manières de l’imposer que de vouloir la faire, sauf à constater que « tout le monde préfère la paix , chacun veut la sienne » Passé ces généralités, et arguments d’autorités des siècles passés à ceux du présent, individuelles et collectives, tout n’est que c...
Parcourir Texte De la liberté d'expression

Texte

Sincèrement, pour l'instant, je ne sais par quoi commencer ni ou donner de la tête après cette tempête cybernétique qui m'a fait subitement découvrir les hauts et les bas de ce monde virtuel, que de multiples remous gèrent, me semble-t-il, au jour le jour. Au gré de nos multiples besognes, entre les mailles de cet immense réseau, nous ne nous rendons pas compte que des naufragés paient les frais de leur déphasé équipage. L'orage a pris naissance en Egypte, quand un jeune internaute, Abdelkar...
Parcourir Texte L'être de l'eau

Texte

J'ai parcouru bien des mondes depuis ma naissance , sous bien des formes. Sur terre, mon origine reste incertaine, peut-être THEIA....ou pas , mais fille de GAÏA! J'ai parcouru tant d'espèces depuis l'océan primordial.... de corps. Et pourtant, je suis toujours rester la même, quel que soit mon état physique. Amante aimante, berceau de vie. Une fois, j'avoue avoir tout submergé dans un déluge biblique . Je suis Vie , je suis Mort . Vivifiante, douce et câline au sein de vos palais. Certains ...
Parcourir Texte Question de choix ?

Texte

? A l'âge de huit ans, dès que je me réveillais, à quelque heure de la journée, je me procurais de grandes quantités de pépites de tournesol, auprès d’un vendeur ambulant, toujours de noir vêtu, qui étalait ses diverses pacotilles, au coin de notre ruelle. Ce modeste paysan, pour lequel je garde encore quelque sentiment d’affabilité, mêlée de je ne sais quelle appréhension, traînait l’ensemble de sa camelote, jusqu’à notre porte silencieuse, où il subvenait à nos besoins, avec une joyeuse co...
Parcourir Texte Téléréalité

Texte

Au milieu des années 80 J'eus l'opportunité de demander à une star des infos télévisées Est-ce l'évènement qui crée l'information ? Ou l'information qui crée l'évènement ? Je pense qu'aujourd'hui la question plus que jamais mérite d'être à nouveau posée Avec ces chaines qui tournent en boucle (en rond ?) et qu'il faut bien alimenter ! Crash, obscènité, violence, audace immodérée Au nom de la création, de la nouveauté, tout cela ayant désormais droit de cité, sera sélectionné et un jour, pourq...
Parcourir Texte L'acteur en question

Texte

De par sa nature, une œuvre théâtrale n’est pas écrite pour être lue, d’autant plus que son système formel constitue déjà en lui-même un discours clos d’une extrême complexité. Elle est destinée essentiellement à être représentée sur scène, devant un public, par des acteurs. Par le truchement de la dramatisation, elle se voit donc arrachée de la fixité des pages et mystérieusement ressuscitée. Comme par magie, c’est l’acteur qui se charge de la transmuer en spectacle, selon un mouvement intér...
Parcourir Texte Culbuto

Texte

rigolo se nomme le vieux clown Des godillots trop grands, un pantalon bouffant tenu par deux bretelles, une fleur en boutonnière, un sac en bandoulière. Des lèvres dessinées, une bouche démesurée, mimiques à la pelle, Le voir déambuler m’a fait me questionner Quel est donc le rapport entre l’énergumène et la foule qu’il entraîne ? Facéties, pitreries sont dans sa panoplie , maladresses aussi. Mime aux discours réussis, son arrivée suffit pour déchaîner souvent le rire des enfants. Contagieux,...
Parcourir Texte Bonbons, esquimaux, rubis, carats

Texte

(apocalypse chamallow) Bonbons, esquimaux, chocolats ! criaient-on d’un côté de la place. Rubis, saphirs, diamants, carats, criaient-on de l’autre. Décidemment le fossé des inégalités sociales ne décreusait pas, même si tout ce petit monde cohabitait cahin-caha sur la seule langue de terre qu’avait encore laissée émergée le dernier déferlement en date des océans. La Garde Républicaine se trouvait en permanence debout entre les 2 parties et nul bonbon acidulé ou chocolat même truffé ne se ris...
Parcourir Texte Comment Te l'avouer ?

Texte

? Après avoir écrit "Croire ou ne pas croire" je confesse ici avoir vécu l'alternance... Né au paradis Confronté à la nature dans toutes ses indicibles beautés Par Toi imaginées Ayant très tôt au lever comme au coucher du soleil pu assister Ayant vu à l'horizon le ciel bleu ou gris se confondre avec la mer calme ou agitée Ayant subit le soleil de midi de toute sa force me brûlant Comme la pluie elle si douce ou même me fouettant avec ou sans vent d'ouest à d'autres moments... Et je pourrais p...
Parcourir Texte Le couple

Texte

Il y a Jean. Il y a les rêves de Jean. Il y a l’Aventure avec un grand A. Il y a Jeannette. Il y a le travail de Jeannette. Il y a la famille avec un grand F. Il y a la rencontre. Jean montait à l’abordage. Une femme dans chaque port. Jeannette concevait une relation : c’est pour la vie sinon …. Puis il y eut l'enfant. Il fût chaviré. Elle s’organisait. A 6 heures du matin, titubant ou pas, Jean donnait le biberon. Vînt le temps de l’éducation. Jean était-il un père, un frère, le futur meill...
Parcourir Texte Un fait

Texte

A l’époque, je devais me soumettre aux examens de fin d’études primaires. Le premier jour, l’épreuve de langue arabe, qui se le disputait aux religieuses questions, où il fallait faire montre d’une excellente mémoire, fut pour moi un jeu d’enfant. Maître des règles de base d’une dogmatique toute rébarbative, je connaissais les formules de passation. Tout heureux de ma bonne prestation, où il me fallait rafler le maximum de points, je rapportai l’information à ma mère qui déposa ses mains fro...
Parcourir Texte Les Voyages de Madame Annabelle

Texte

, une vieille gamelle Suspendue au crochet d’un vieux sac rapiécé, j’ai ainsi voyagé, parcouru, traversé, plein de belles contrées . J’ai souvent abreuvé, ce randonneur poète , allant puiser de l’eau dans d’infimes ruisseaux, humectant, arrosant le fichu sur sa tête, et dans certains endroits j’ai arrosé ses fêtes. Au cours de ces années de périples curieux, j’ai apprécié des lieux, rendu à des sourires, leurs reflets malicieux Ma fonction est multiple, je peux tout à l’envie et en fonction d...
Parcourir Texte Le flash

Texte

“Veux-tu devenir ma femme?” Cette question reste coincée dans un coin de ma tête, ne cessant de m’infliger regrets et incompréhension. La veille, l’homme de ma vie m’a posé cette requête et étrangement, je n’ai pas su répondre. Non pas parce que je ne l’aime pas, je vous le répète, c’est ou plutôt maintenant c’était l’homme de ma vie… On était heureux, un bébé en route, tout pour réussir, et pour chacun le job parfait. Lui barman chez “J’bois l’amer” et moi, professeur d’histoire dans un coll...
Parcourir Texte Tu retrouveras ton nom

Texte

Un monstre tentaculaire enserrant un cou qui se brise dans un bruit sec. Si seulement quelques mots sortaient de ma bouche, ma grande bouche, qui coupe sans arrêt la parole des autres , qui veut rire plus que tout. Mais cette bouche est aussi un tombeau. Lourde comme le marbre, froide, poussiéreuse et sèche. Toute une vie à apprendre les rouages du langages et de la société humaine, toute une petite vie de jeune pousse à lire ce que les autres ont dit pour nous, à apprendre à ordonner les mo...
Parcourir Texte La bougie

Texte

Une bougie devant le soleil s’extasie, Comment toi maître de lumière peux-tu éclairer de cette manière tour à tour les moitiés de la terre et mettre en valeur tant de choses ? Ô astre inaccessible, On ne peut t’approcher sans craindre l’overdose . Certains ont essayé, ont tenté l’impossible, sans atteindre leur cible. Tu diffuses sans fin parfois jusqu’à l’excès, laissant pour seul répit nuits, orages et ciels gris De la genèse à la photosynthèse, tu as créé la vie D’essences particulières, ...