Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Textes en ligne - Bibliothèque

Parcourir Texte Joyeux Noël

Texte terminé | Pages 1 | Vote 8

Joyeux Noël « Arrête de courir partout et viens essayer ta robe ! » Je suis excitée, les préparatifs de Noël battent leur plein. C’est toujours en grand que les choses se font ici. Les tables sont en train d’être disposées en forme de T dans la grande salle. Le bas de l’immense sapin est décoré depuis des jours, le sommet est de toute façon inaccessible, Papa a comme d’habitude pris le plus grand du magasin. La voix se fait plus insistante, plus en colère, ma petite sœur a déjà mis sa jolie r...
Parcourir Texte Ah, si...

Texte terminé | Pages 1 | Vote 5

Ah, si l’amour ne me jetait pas la pierre tous les quatre matins, j’aurais moins de blessures au cœur et j’aurais construit un sanctuaire à son honneur et composer un hymne à sa gloire. Mais je me garde bien de déployer de sentiments hostiles à son égard car je sais bien, malgré tout, que l’éloge du désir, de la passion et de l’intimité est une philosophie. Pour moi, il est capable de tout et de rien. Avec lui, ma vie s’appuie sur des pointillés, de l’effluve du printemps et de la difformité ...
Parcourir Texte Comme si...

Texte terminé | Pages 1 | Vote 3

J’étais assis au café, entrain de siroter un mielleux verre de thé à la menthe, quand un jeune homme, de mine assez lourdaude, vint s’asseoir juste en face de moi. Il semblait perplexe, comme s’il voulait se faire entendre. Je le vis, tout d’un coup, sursauter sur place, étirer son noir son pull-over et déposer sa jaquette sur les rebords de ma chaise. Il me dit, aussitôt, sans trop bien me reconnaître : « Je m’excuse de t’avoir dérangé, hier, à une heure tardive, frère. Quand tu comprendras ...
Parcourir Texte En hommage au vieux Paul

Texte terminé | Pages 1 | Vote 4

Hommage au vieux Paul Vous savez? Ceux qui vous bombardent de l’expression consacrée: -De mon temps…avec un sourire malicieux au coin de l’œil. Ceux qui vous interpellent parés de leur sésame favori, bardés pour effectuer leur baroud d’honneur. -De mon temps…avec la moustache épaissie d’un beau blanc roussi tombant sur les lèvres. Ils n’ont pas besoin de bavoir pour parler. Alors, si pour leur bonheur ...
Parcourir Texte Une journée d'écrivain

Texte terminé | Pages 1 | Vote 4

Bruce est un écrivain, il va vous faire vivre une journée qui pourra vous paraître extraordinaire. Je m’appelle Bruce, je suis écrivain professionnel depuis maintenant 8 ans. Je vais vous raconter une journée banale, typique, pour vous faire découvrir un peu le monde de l’écriture. D’abord, je me lève le matin, comme à peu près tout le monde, je déjeune tranquillement, des céréales, ma...
Parcourir Texte Mauvaise humeur toi-même

Texte terminé | Pages 1 | Vote 6

Ce gars-là vient de me foutre de mauvais poil. Ce gars-là est un vieillard mais c'est pas ça qui va m'empêcher de lui rentrer dans le lard. D'ailleurs c'est pas un vieillard, c'est un médecin retraité, également propriétaire de la mini chambrette toulousaine où j'aurai vécu deux années 2003 / 2004 d’émouvantes et splendides aventures. Splendides grâce à moi, pas grâce à cet abru...
Parcourir Texte Lieu d'échanges littéraire

Texte terminé | Pages 1 | Vote 2

Lieu d'échange littéraire des pensées rêveuses de TESS Avant de conter son chemin, je vais vous décrire Tess. Son visage est légèrement rond, les traits sont doux et très fins. Son sourire discret, est présent. Elle sourit à quoi ! à qui ! A tout ce qui se présente, la nature, les bêtes, aux gens qu'elle croise dans la rue. Quand elle rentre dans un magasin c'est un bonjour chantant qui fait se retourner ...
Parcourir Texte Marseille - Istambul

Texte terminé | Pages 1 | Vote 3

Mémé n’aime pas bien voyager seule: on l’aura bien compris après ce qui va suivre. Dans le hall d’embarquement hors Schengen de l’aéroport de Marseille, le regard acéré, elle assiste aux allées et venues et à la grande pagaille dans ce hall immense et vitré. Des petits groupes de voyageurs cherchent, se pistent, se reniflent, se dévisagent aux quatre coins du hall gigantesque. Impavide, elle partici...
Parcourir Texte 2067 : Au temps des juristes disparus

Texte terminé | Pages 1 | Vote 4

La Faculté de droit de Nantes en 2067 par Jérémy Hervot Nous avions fait du droit l’apothéose de notre intelligence politique, nous avions construit un monde à notre image, monumental, un univers de certitudes, nous avions fait du droit notre ultime horizon et pourtant. Ô confrère, ô toi mon frère, souviens toi, nous étions si fiers, le torse bombé, la voix haute, sapé comme jamais. Ô souvenez vous, ...
Parcourir Texte L'espoir

Texte terminé | Pages 1 | Vote 10

L’espoir Dirigeants, princesses et fous du roi. Joli monde certifié. Vous: chères élites, intellectuels et artistes, vous qui spéculez au-delà de toutes les contingences humaines, à cet instant tout est possible. -Ce n’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule, n’est-ce pas?. Vous qui manœuvrez vos bons mots comme une armée pour une guerre de séduction. Depuis toujours vous p...
Parcourir Texte Autocritique

Texte terminé | Pages 1 | Vote 10

Je retiens que vous étiez le témoin incontestable et incontesté d’une période de l’Histoire, dans ce XIX e siècle tumultueux. Oh, vous savez, rien n'a changé : il y a toujours, la richesse, les morts, les barbares, les traumatismes de la vie. Les soldats sont, continuellement, alignés à l'horizon de la bêtise humaine. Sous ce firmament aux orages inattendus, nul ne peut prévoir d'accalmie… Il n’y a pas de siècle sans guerre, il n’y a pas de période sans haine. Après votre discours sur la misè...
Parcourir Texte Résurrection blues

Texte terminé | Pages 1 | Vote 6

Sale temps sur la lande: là-bas, l’océan charrie des déferlantes gris-vert. Quelques rares touristes en Lacoste et bermuda prennent des photos. Il y en a même qui filment lorsque la ligne d’horizon sort un peu de son cadre habituel. Sacrés touristes: plus leur champ de vision s’agrandit, plus leur univers virtuel les rapetisse. Une photo pour le souvenir, l’émotion viendra plus tard. Les hommes sont tellement étrangers &a...
Parcourir Texte Oiseau fou de bassan

Texte terminé | Pages 1 | Vote 8

Cet enfant que je ne t’ai pas fait ! Qu’est-ce qui m’a pris ? Fou de bassan que j’étais. Sifflotant tellement haut avec mes amis les oiseaux, dérivant insouciant entre la course des nuages, décrivant de facétieuses arabesques avec les avions acrobates, les mirages personnels, les sages nénuphars, les sirènes et les fées. Si loin si loin de la réalité. Qu’est-ce qui m’a pris, j’ai rien compris. Cet enfant que je ne t’ai pas fait, pardon mon chou j’étais à mort distrait. Oiseau fou de bassan qu...
Parcourir Texte Ocean

Texte terminé | Pages 1 | Vote 4

Les yeux dans le brouillard tu avances au hasard dans l'océan de la vie. Dans cet océan avec ce brouillard qui te cache la vue et qui peut mener ton bateau dans les mers les plus noires, dans ces vieux coins souillés par le goudron et les marées noires, qui usent le paysage et défigurent tout ce que la nature a mis tant de temps à construire. Dans ces endroits où personne ne veut aller, laissés, abandonnés, désertés ...
Parcourir Texte Harcèlement pixels

Texte terminé | Pages 1 | Vote 9

(état des lieux) En ce temps-là, les animateurs télé faisaient l'objet de mesures de protection rapprochée permanentes. Ce qui avait débuté à la façon d'un simple quoique choquant fait divers - un animateur de second ordre lynché sur un marché populaire - avait viré à la vitesse de l'éclair au phénomène de société. Bien que désormais hors d'usage, l'animateur r...
Parcourir Texte Shakespeare's birthplace

Texte terminé | Pages 1 | Vote 7

Shakespeare’s birthplace Lors d’un stage dans la région d’Oxford, j’ai eu l’occasion de visiter le village de William Shakespeare et sa maison à Stratford-upon-Avon avec ma responsable de stage. J’ai pris quelques notes suite aux commentaires très compréhensifs de la conservatrice du petit domaine bien entretenu. J’ai remanié ces notes et rédigé ce texte qui ne pourrait être une biographie. *** Ap...
Parcourir Texte Une histoire de cigarette

Texte terminé | Pages 1 | Vote 2

La nuit sombre s'abat sur moi tandis que j'allume une cigarette taxée à l'instant à un zonard de la rue d'à côté. Assise par terre dans le noir, sans aucun lampadère pour éclairer mes craintes, je me mets à songer à lui. Où est-il ? Que fait-il ? Avec qui ? Tant de questions sans réponses que ma fierté mal placée m'empêche de combler en lui envoyant un simple message. D'ailleurs, je ne fume...
Parcourir Texte Aimer est egoïste

Texte terminé | Pages 1 | Vote 13

Aimer estune chose simple, tellementcompliquée. Simple car il est facile d'aimer. Il suffit d'être touché. Il suffit qu’une personne arrive à un moment où une porte de nous-même s’ouvre pour y entrer et s’y installer. S’il est simple d'aimer,il est compliqué de bien aimer. D'aimer avecson cœur et non pas avec sa peur. Nous aimons bien souvent égoïstement. Nous aimons pour nous. Nous aimons notre propre i...
Parcourir Texte Elle

Texte terminé | Pages 1 | Vote 8

. Je suis l'homme aux vices. L'homme torturé qui choisit, joue et consomme sans modération. Je suis cet homme perdu et empli de solitude que vous pourrez croiser, à qui vous parlerez, dans un bar ou dans la rue, rigolant entouré de ses amis. Ce garçon dont les envies ne sont jamais assouvies, dont les désirs sont poussés aux extrèmes, pour qui la rencontre est monnaie courante. Je suis ce goujat présomptueux sans aucun respect pou...
Parcourir Texte Une personne sans nom

Texte terminé | Pages 1 | Vote 10

J’avais trente et un an en ce début du mois d’avril. L’hiver, cet artiste, n’en terminait pas de découper le tapis céleste en lamelles. Les fines tranches de nuages blancs ne cessaient de tomber sur la parure décatie d’une terre encore somnolente. Je marchais d’un bon pas sur un sentier qui traversait un champ de blé. Eloigné de toute habitation, il reliait la maison où j’habitais, à un village ...