Connexion : supprimer Ou

Textes en ligne - Bibliothèque

Textes humoristiques, satiriques, sarcastiques...
Tous les styles sont permis, toutes les plumes s’y amusent ! Vous aimez les jeux de mots : publiez ici !
Un "Texte détente" doit faire entre 1500 et 7500 caractères.
La catégorie "Pause café" vous permet de publier des textes entre 750 et 2500 caractères.

Publier Texte N'hésitez plus, venez publier un texte détente ! Publier Texte

Parcourir Texte La première chose

Texte

Quelle est la première chose que vous faîtes en arrivant chez vous après une rude journée de travail ?* - Arracher ma cravate, ma chemise amidonnée, mon pantalon repassé et mes pompes cuir bien cirées et enfiler un jean dégueu et un tee-shirt blanc cassé. - Me faire couler un bain brûlant et m’y glisser avec une tonne de gel moussant. - Me rincer la gueule au chalumeau et virer ces putains de prothèses dentaires qui me font un mal de chien. - Chanter en boucle Carglass répare Carglass rempla...
Parcourir Texte Une fois qu'il a eu le goût...

Texte

En septante-cinq, maman nous a mis en pension à Soignies, mon frère et moi. Heureusement, ça n'a duré qu'un an. Jusqu'alors, on était à l'école des garçons à Lessines. Mais là, j'allais rentrer en première secondaire dans un établissement mixte, y'aurait des filles ! En réalité, ça n'a pas changé grand-chose. Nous, les petits mecs, on restait entre nous, et les nenettes restaient entre elles. Je me rappelle juste d'une certaine Nathalie, blonde et aussi Graziella Lazzerino avec un drôle de ne...
Parcourir Texte Godfinger

Texte

Z ‘êtes perspicaces tous tant que vous z’êtent, z’avez sûrement pas été sans remarquer que chaque Président ricain boucle ses discours d’un systématique « God bless America ». C’est même inscrit sur les billets de banque. Et la laïcité dans tout ça ? Vous n’allez pas me dire qu’il y a 335 millions de croyants là-bas ! D’autant que la réalité pencherait plutôt vers un Gold bless America pas prolétaire pour tout le monde, ranchs et villas, yachts, cartes premium etc…What’s your business man ? C...
Parcourir Texte Pagaille au pays des fromages

Texte

Pagaille au pays des fromages Fromages, fromages … Le pays des fromages est devenu ingouvernable. Ce n’est pas bien nouveau. Dans les années 60, un chef d’état l’avait déjà dit. Il avait alors dénombré un peu moins de trois cents fromages. De nos jours ils sont plus de mille deux cents et l’on compte cinquante-trois appellations. Le désordre est donc multiplié par quatre. Rivalités entre régions, prises de becs entre les fromages à croûtes fleuries et ceux à croûtes lavées, entre les crus et ...
Parcourir Texte Pourquoi la pie qui chante chante ?

Texte

 ? Il y a quelques mois de cela, j’avais proposé pour thème à plumes Pourquoi la vache qui rit rit, ce qui avait obtenu un certain consensus. Cette fois-ci je me vois dans l’obligation de traiter ce nouveau thème seul car il s’agit d’un sujet bien trop sensible pour être laissé à la merci de quelques imaginations politiquement incorrectes alors que pour une fois, et n’en déplaise à Donald Duck Trump*, il n’y a qu’une seule et même vérité. Bon. Que d’emblée ce soit bien clair : la pie qui chan...
Parcourir Texte Panne de patrie

Texte

Miséricorde ! Quand le Chef de l’Etat et Garant des Institutions essayât de faire démarrer la République ce matin, il trouvât la patrie de son véhicule en panne. Complètement à plat. La patrie s’était déchargée pendant la nuit, ou alors petit à petit voilà. Il est vrai que depuis un moment déjà les choses ne tournaient plus vraiment correctement, inflation galopante et baisse conséquente du pouvoir d’achat, flux migratoires incontrôlés, pollueurs non taxés, insécurité, corruption à son combl...
Parcourir Texte Morphée

Texte

« Je suis tombée dans les bras de Morphée ! ». Le nombre de fois où j’ai entendu cette expression dans ma vie sans jamais m’interroger sur qui était réellement ce « Morphée » dont les bras sont si connus et si attirants ! Il doit être très sympathique ce type de la Mythologie grecque ! Alors cette nuit, lasse, j’ai regardé sur le net et voilà ce que j’ai trouvé : « Morphée est un homme. Il s’agit plus exactement du fils d’Hypnos, dieu du Sommeil, et de Nyx, déesse de la Nuit...Morphée est un...
Parcourir Texte Pertinence les Machas attaquent…

Texte

Une rumeur circulerait qu’une organisation secrète baptisée les : MCLMF (Militants contre les Machos femelles) se réunirait fréquemment pour se débarrasser discrètement de nuisibles qu’ils croiseraient de plus en plus au détour de chaque fourré. Tapies dans l’ombre, elles avanceraient invisibles à l’œil nu, et feraient de sérieux ravages. Alertée, je m’empresse d’expédier mes papiers de moindre intérêt pour passer à l’économe tout ce qui concerne le sujet. Mais qui sont donc ces créatures ? J...
Parcourir Texte De "Bill en boule" à...

Texte

Humour... ou …ironie s... et l’ insolence alors ? je- ramais - à me préciser, et cordialement aux autres, en quoi, la seconde, ( sauf celle de Voltaire et d’Autres, de Swift à Molière Aristophane Shakespeare, déjà, ) m’est toujours apparu comme une erreur de parallaxe sur soi, sa place ,et les bienfaits de sa participation au monde . Voici, en l’état, le début.
Parcourir Texte Donner

Texte

Premièrement, donner c’est comprendre. Faut-il que j’explique, neuneus que vous êtes ? Donner c’est savoir écouter vraiment l’autre et alors partager réellement ses peines ou hélas plus rarement ses joies. Ainsi cette personne est pour quelques instants moins seule, réellement avec quelqu’un plutôt que justement seule à vivre et parler dans le manque de sens et le vide, physiquement seule dans son salon ou alors installée à un rade avec une autre personne qui n’écoute que d’une demi-oreille, ...
Parcourir Texte Pertinence M'avez-vous lue ?

Texte

« C’est que ça prend du temps ! » Au secours, ce temps depuis le temps qu’il manque autant J’ai comme le temps de lui laisser tout le temps ! Moralité : Je ne demanderai plus : « M’avez-vous lue ? » Ils sont si occupés, c’est peine perdue Mieux vaut manger mes chocolats devant un bon bouquin Qui m’fera oublier tous leurs bidules et leurs machins Qui vous racontent toutes leurs excuses et baratins.
Parcourir Texte Oésie

Texte

La poésie je n’y comprends rien. Sauf quelques exceptions, lorsque cela raconte une histoire (Le dormeur du val), ou une sensation comme dit très justement Rimbaud. Sinon, incapable de dire si c’est du génie ou de la daube. Je ne comprends pas de quoi cela parle. D’ailleurs y a-t-il quelque chose à comprendre dans la poésie ? Ne doit-on pas juste se laisser prendre par la musique et le rythme des mots, des vers ? Mais on me dit que moi-aussi je suis poète. Diable, me voilà embarrassé. Embarq...
Parcourir Texte D’ailleurs (totalement teur)

Texte

D’ailleurs, je suis d’ailleurs. J’ te l’ai pas dit ? Je suis pas tell’ ment, pas tout l’ temps d’ici. Différent. Je le sais. J’ai eu et j’ai maintes fois l’occasion de le constater, attrape-moi si tu peux, disait Leonardo Di Caprio, marginal chez les personnes intégrées, marginal chez les marginaux. D’ailleurs les filles me le disaient : toi tu n’es pas comme les autres, toi tu es différent. Oui je suis d’ailleurs, je suis un capteur. Dans l’air transparent je vois et saisis des formes qui pa...
Parcourir Texte Dissertons sur les chats sans prêchi-prêcha

Texte

. Dans la vie, il y a des cactus, Il faut rester vigilant avec le "Coronavirus", Les canards solitaires dans la mare dormante ont l'air doux, Eux, ils sont délaissés, mais au moins ils ne risquent pas de choper une quinte de toux. Les chats ne sont pas logés, À la même enseigne, eux. Ils sont habitués à être choyés, Par la maisonnée, bande de paresseux! Ce sont des félins, Mais attention, ils sont malins. Ils font mine de ne pas faire attention aux humains, Mais ils aiment bien recevoir des c...
Parcourir Texte Pertinence Biaiser n'est pas tromper

Texte

Classé Humour — Que celui qui n’a jamais eu le regard oblique me jette la première pierre ! Ainsi disait l’apôtre quand il prêchait la sagesse aux animaux dont il avait la garde. Un boulot ingrat que d’élever au plus haut rang des bestiaux qui broutaient l’herbe plus verte chez leurs voisins. Nan ! N’allez pas brouter l’herbe de la voisine, elle est chasse gardée par son 'saigneur' qui a réservé (de Droit) toutes les options ! Allons, allons mes agneaux, je sais que vous pouvez être d’adorabl...
Parcourir Texte Pertinence Gare aux surprises !

Texte

Il faut bien le reconnaître, les surprises, les vraies, les bonnes ne nous surprennent que rarement. Les mauvaises, je n’ai jamais su pourquoi, nous poursuivent le gourdin à la main. Il faut cavaler très vite pour les semer. Aussi, ai-je décidé de leur filer le train. Ces bestioles ne souffrent pas l’inversement des rôles. Se faire surprendre par-derrière, oblige à pédaler plus durement ! Eh oui, tel est pris, qui croyait prendre – ainsi réplique la cruche qui en a marre d’aller à l’eau ! Si ...
Parcourir Texte Qu’il est bon d’être comprise !

Texte

Chaton, l’heure est grave, je n’ai plus envie de rire !! Je constate qu’indépendamment de mon bon vouloir, tu viens d’entrer dans ta dixième année. Soit ! je ne peux aller à l’encontre de ta décision, je prône sans cesse le droit à la liberté ; j’accepte la tienne même si elle contrarie la mienne. Pour que les choses soient claires entre nous, tu dois te rendre à l’évidence qu’à chaque fois que tu prends un an, tu me vieillis de deux. Ne discute pas, on n’est plus dans le calcul mental, mais ...
Parcourir Texte Valentin le dépité

Texte

C’était un 14 février Jour où l’amour est sublimé Où les fleurs n’ont de valeur Que celle qui émane du cœur Sauf pour les fleuristes Dont les prix ont doublé. Il en faut des matérialistes ! Mais l’amour n’a pas de prix Pour ceux qui sont épris ! Dans l’échoppe d’une fleuriste, Un jeune homme entra Il ne savait que choisir. A la demoiselle, carte blanche lui laissa Pour un bouquet ambassadeur de son cœur Et témoignant de tous ses désirs Peu importe le débours. Des roses bien sûr, cela s’impos...
Parcourir Texte Aime ton prochain comme toi-même

Texte

Dire du mal de son prochain, en voilà une occupation qu’elle est plaisante. Accabler en son absence son voisin, le critiquer, se moquer, éh pourquoi s’en priver. Ce ne sont ni les mots ni les motifs qui manquent : Dîtes, vous avez vu sa moustache ! De Dieu quelle tache ! Railler, mépriser, ah mépriser, qu’il est bon de mépriser ! Le bien que ça fait ! Poignarder les autres dans leur dos, putain c’est si beau et qu’est-c’ que ça nous élève ! Nous sommes les biens élevés de ce troupeau de berg...
Parcourir Texte Histoire imaginaire de l'espace... vert

Texte

Un jour extraordinaire, je me promenais au bord de la route, quand, soudain, j'aperçus un camion qui s'engouffrait dans le flux de la circulation. Cette dernière formait une sorte d'entonnoir. Il grilla la politesse à tous les autres véhicules en mordant sur la bande d'arrêt d'urgence, sans demander son reste. "Imbécile !!! Ca devient la norme maintenant de dépasser effrontément de manière aussi cynique les limitations de vitesse", pensais-je. D'ailleurs, non loin de là, je remarquais une ca...
Parcourir Texte Madame Dieu (le Paradis Terrestre)

Texte

 La femme de Dieu (le Paradis Terrestre) Ça, vous pouvez bien inscrire un chiffre compris entre 1 et 9 suivi d’autant de 0 que vous le souhaitez, ma réponse est non. Jamais. Jamais je n’accepterai de recommencer, de remettre le couvert, de renaître, me réincarner et recommencer une vie. Une fois c’est bon, si ce n’est déjà trop. Oh oui, j’aurai bien à la longue, arrivé au stade, pétales perdus, de me faner et me courber et ternir, trouvé deux trois trucs pour traverser ce temps immobile avec ...
Parcourir Texte Un mariage sans amour

Texte

Plus ça va et vient, plus hier devient chaque jour qui passe plus vaste que demain, plus l’impitoyable horloge égrène ses imperturbables mesures, plus la forme de ma pensée prend celle de l’écriture. Près des deux tiers de mes pensées apparaissent comme le début d’un texte, vers libres ou prose. C’est dire dans quelle prison rose je me suis seul enfermé. C’est dire le vélodrome de ma névrose. C’est dire aussi l’ordre des choses, tandis que ma vie durant j’ai défendu le désordre des choses. L...
Parcourir Texte Paix, Pets...

Texte

Est-ce de la science fiction ? Sous prétexte que certaines lois de la physique nous coincent nous ne pourrions pas agir ? Ici mes amis, je vous propose une petite séance de gymnastique, parfaitement adaptée pour les jeunes, les rouillés, les cassés, les tristes et les joyeux. Aimez-vous les statistiques ? Moi non. Sauf quand celles-ci me mettent en joie, dans ce cas, je les ressors à tout bout de champ, je les adapte dans mes récits, je m’en sers pour convaincre Sirius à qui j’apprends que t...
Parcourir Texte Le cadeau promotionnel

Texte

(gogos à gogo) Quoique publicités et promotions déroulassent leurs promesses impies dorénavant majoritairement sur la Toile, Corinne et Julien reçurent un courrier nominatif de propagande commerciale dans leur boîte aux lettres. S’ils se rendaient le dimanche 13 avril au magasin d’ameublement de l’avenue Daumesnil indiqué, un cadeau leur serait remis sans obligation d’achat. Quoique la première réaction de Julien qui avait relevé le courrier fût de le bazarder aussitôt dans la poubelle bleue...
Parcourir Texte Nom d’une pipe ! (que sont-ils devenus ?)

Texte

Nom d’une pipe ! (Que sont-ils devenus ?) Nom d’une pipe de nom d’une pipe, c’est catastrophique ! songea Tintin regardant le cendrier, comme d’habitude plein à craquer. Putain, si Olivia voyait ça, elle allait encore une fois en faire tout un plat. Le vider vite fait bien fait d’accord mais forcément son appart puait à mort le tabac. Aérer n’y changerait quasi rien, l’odeur était partout, sur les tissus du canapé, des rideaux, sur ses fringues... Et Olivia était trop finaude pour se laisser ...