Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Poèmes classiques en ligne - Bibliothèque

classique, néo-classique... Précisez le choix de votre catégorie.

Publier Poème Classique N'hésitez plus, venez publier un poème classique ! Publier Poème Classique

Parcourir Poème Classique La poésie sur un nuage

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 3

Il abandonne ma plume Occupe ma page blanche Je le remets sur l’enclume Mon quotidien s’endimanche Sur la musique des mots Et au rythme de ma main L’hymne sublime mes maux Le discours chante l’humain J’aperçois les premier vers D’un ouvrage embryonnaire Puis je les guide au travers D’une langue millénaire Mes chagrins et mes espoirs Ont confectionné sa forme Du bout de mon désespoir Suinte une allégresse énorm...
Parcourir Poème Classique Musique

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 2

Il fait sombre déjà et son corps se détend. L'ambiance est au repos dans ce lieu silencieux. Elle choisit alors en un geste gracieux son disque préféré qui la chavire tant. La musique s'élève et remplit tout l'espace. Sur fond de cordes graves une voix monte alors et son lent crescendo plane sur les accords. Masculin ? Féminin ? Les frontières s'effacent. Splendide papillon s'échappant vers l'azur, le timbre de ce c...
Parcourir Poème Classique Le mépris

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 6

Le mépris est un dardPerfide et insidieuxSous divers étendardsIl s’avère odieuxUn regard méprisantEnfonce en un instantUn poison malfaisantIl assassine tantPar des yeux orientésVers le rabaissementDe l’humaine entitéQue par des sentimentsQui vont jeter autruiAu rang des abrutisSans fracas et sans bruitL’esprit anéantiLa bouche dédaigneuseAu sourire chameauRend l’âme acrimonieuseEt est source de mauxQui vont...
Parcourir Poème Classique Commémoration.

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 6

Les regrets sont tenaces quand le mystère sombre Dans les affres du temps, que la vie semble vaine. En se remémorant, on aperçoit des ombres Inquiétantes parfois, aux formes inhumaines. Traditionnellement en fêtant l’armistice On glorifie les morts et tous les innocents, Ceux qui sans rechigner ont fait le sacrifice D’une vie tout entière et ont donné leur sang. Ils étaient fiers et droits, rayonnant d’enthousiasme Pr&e...
Parcourir Poème Classique Outrage

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 9

La beauté du moment habitait tout son corps. Les couleurs de la mer, les mille petits bruits de la vie et du port, le souffle de la terre ont calmé le ressac de ses pensées de mort. Mais là-bas à ses pieds, l'eau se change en drap noir et le soleil couchant, rougi par son déclin, disparaît dans le soir. L'opacité descend sur les flots infinis pour un sombre au-revoir. Silhouette isolée au bout du quai livide, la jeune femme pense. ...
Parcourir Poème Classique Un bonheur simple.

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 9

La confiance sereine est une alternative Qui fait surgir en soi toutes les forces vives. On peut y croire enfin, lorsqu’un simple sourire Nous procure une joie et beaucoup de plaisir. Le bonheur, paraît-il, n’arrive jamais seul ; Cependant, attention aux farces en trompe-l’œil ! Celles-ci sont souvent mauvaises conseillères, Et peuvent nous leurrer d’une étrange manière. Élan mystérieux, fougueux et frénétiqu...
Parcourir Poème Classique Flamenco

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 8

Silence sur fond noir qu'une lumière perce. Des accords de guitare émergent du néant pour une mélodie qui doucement nous berce. Puis une voix brisée sélève en vacillant et le chant qu'elle porte lentement nous traverse. C'est l'Espagne qui crie dans un coeur sévillan pour raconter la vie et l'amour comme ivresse, l'impossible désir et la fin des amants. Entrent alors les danseurs au son des percussions ! Le tempo a changé ...
Parcourir Poème Classique Rouge

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 1

C'est au fond de cette bouteille, Rempli de son poison vermeil, Que j'ai croisé Joie et Tristesse, Dont l'une excelle dans l'ivresse. Un jour Joie écrasa La Belle, Mais ce doux plaisir artificiel, Naquit seulement dans un rêve, Où tu me retirais ce glaive. Ces fois où je croisais les roses, Elles ne demandaient qu'une chose: "-Qu'as-tu donc fait de notre soeur ?"; Baudelaire savait pour ces fleurs ! Dans le feu ardent de tes yeux, J'ai pu verser mon sang bil...
Parcourir Poème Classique Ballade

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 1

J'allai, soleil couchant se baignant dans l'aurore, M'allongeant lentement à travers ce décor, J'eus écho des étoiles et leur mort silencieuse Sonnait comme une voix violente et fallacieuse. Lorsque le paisible crépuscule fit surface Et les lampadaires coupant en deux ma face, On eut dit que la joie et la mélancolie Prirent en mon vilain coeur la place de l'oubli. Et ce bonheur succinct, trop oublié des hommes, Enivra mon âme d'un amour ...
Parcourir Poème Classique Les brumes

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 7

La brume descend sur la plaine Enveloppant d’un manteau gris Un océan de porcelaine L’homme est de tristesse pétri Les eaux aux couleurs de l’été Se sont perdues dans le brouillard Les flots si savamment teintés Ont las dévissés leur billard Mais le soleil les fait revivre L’onde reprend sa carnation Son bleu céruléen se livre Aux regards épris d’émotion L’esprit s’embrume d...
Parcourir Poème Classique Elle vit chez moi

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 2

Changement considérable qui me fait peur, doucement, je te perds sans le réaliser, pourtant, je m'en rends compte par cette douleur, qui trouble mon cœur et me fait désespérer. Je voudrais te lier à jamais près de moi, une envie que je reconnais futile, car celui que j'aime est libre de ses choix, j'ai fait les miens pour fuir ses idées viles. Ton bonheur, je le sais et rempli de mes pleurs, je sais également, tu es mon âme-...
Parcourir Poème Classique La Vie du Lapin blanc

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 2

Tout comme le lapin blanc du conte des merveilles, Je cours après le temps dès que je me réveille. J'admire dans ce monde,la pureté des naïfs, Et rejette avec fronde,les actes agressifs . Les plus belles douceurs que m'offre ton pelage, Me permettent d'avancer et d'affronter les âges. Tu ne céderas point face à ce grand conformisme, Tu incarneras des valeurs d'exotisme. Cherche donc un endroit où poser pieds à terre, Trouve d...
Parcourir Poème Classique Ballade

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 1

J'allai, soleil couchant se baignant dans l'aurore, M'allongeant lentement à travers ce décor, J'eus écho des étoiles et leur mort silencieuse Sonnait comme une voix violente et fallacieuse. Lorsque le paisible crépuscule fit surface Et les lampadaires coupant en deux ma face, On eut dit que la joie et la mélancolie Prirent en mon vilain coeur la place de l'oubli. Et ce bonheur succinct, trop oublié des hommes, Enivra mon âme d'un amour ...
Parcourir Poème Classique Cri

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 1

Le jour où je l'ai vue pour la première fois J'ai couru dans la rue et j'ai crié, crié Afin que tous entendent et écoute ma voix Pleurante sur mon sort d'amoureux terrifié : "Je t'en prie, aime-moi comme je t'ai aimée D'un amour infini, hors de l'entendement Où seul Dieu comprendrait ce désir enflammé, Ce mélange de feu et d'eau qui certainement Créera un merveilleux être touchant l'azur. Si tu pars pou...
Parcourir Poème Classique Le coeur

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 6

Au sein d’une mère, Le cœur nouveau né Rend déjà service. Vigueurs éphémères, Vous êtes damnées Avant que sévisse L’impérieuse mort Prenant possession D’un cœur valeureux. L’esprit s’évapore A la reddition D’un organe preux. Il ponctue nos peines Et scande nos joies; Le cœur est la montre De maints phénomènes. La tête rougeoie Quand le t...
Parcourir Poème Classique Pertinence Raconte-moi

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 11

Raconte-moi ! Raconte-moi la Source, le berceau de la vie Où des bulles d'Amour ont façonné l'envie, L'envie d'aubes lumière, dans un Eden sacré, Pour des Ames en paix, croyant en la beauté. Raconte-moi ! Raconte-moi les rêves, les secrets, les mystères, Pourquoi, en mille feuilles, les arbres toujours verts Se couvrent de carmin, flamboient de rouge un jour, Et se mettent à nu ! Est-ce pour faire l'amour ?
Parcourir Poème Classique Une plume m'a dit...

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 12

Une plume m’a dit qu’il faut toujours y croire, Même si pour cela on doit lutter souvent Contre l’impéritie, les ragots et brocards, Ces gesticulations ne sont rien que du vent. … Afin de changer d’air, un peu désabusé, Au loin je suis parti en laissant mes pénates. J’ai marché très longtemps, résolu, apaisé, Méticuleusement, en parfait automate. … Faire le vide en soi permet d&rs...
Parcourir Poème Classique Rupture

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 11

Dans un matin d'hiver qui repousse la nuit, il regarde attendri celle qui dort sans bruit. Elle semble flotter comme un roseau sur l'eau, voyageuse immobile au creux d'un blanc ruisseau. Il s'approche en silence au plus près de son lit pour sentir le parfum de la mélancolie. Il voudrait lui parler sans ouvrir des blessures ni jamais avouer toutes ses salissures. La clarté s'enhardit au travers des volets. Allongé au contact de ce corps qu'il aimait, lui reviennent ...
Parcourir Poème Classique Grain

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 1

J'ai envie de nager, Au beau milieu des fleurs Multicolores, c'est l'heure De choir, ce ciel âgé Horriblement noirci. Bonheur évanescent, Des rires, mille et cent, Iront mourir aussi. Mais nous resterons là, Dans les sombres rivages Alarmants monts et plages, À regarder ceux-là. Nous irons contempler Lune, montagnes et sable Ainsi que l'impalpable Perforant ciel et blé. Observons tous ces porcs Se goinfrer de la vie, Leur nectar, leur survie S'...
Parcourir Poème Classique Soir d'été

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 7

Les derniers feux du jour vont quitter l'horizon. Aux confins de la mer, rouge comme un tison, Le soleil a fini sa lente migration Et l'orient noirçit d'une sombre émotion. Les couleurs ont fondu et perdu leurs nuances. L'obscurité s'étend comme un nuage immense. Les flots et les rivages ont mêlé leurs frontières. Le noir avance encore et dilue la matière. Puis les rives s'allument et brisent le néant En éclairant bient&ocir...