Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Pauses-Cafard en ligne - Bibliothèque

Un coup de blues : envie ou besoin de le partager, c'est ici !
►Passez en mode « pause » dans la catégorie non littéraire
Une pause-café doit faire entre 1200 et 5000 caractères.

Publier Pause-Cafard N'hésitez plus, venez publier une pause-cafard ! Publier Pause-Cafard

Parcourir Pause-Cafard Foutu

Pause-Cafard terminé | Pages 1 | Vote 4

Qui êtes-vous ? Quand êtes-vous ? Ou plus simplement êtes-vous ? Moi je suis 60 ans et je suis au début du chemin. Je suis un débutant à l’âge où les regrets, ignorés jusque-là, se pointent. Tous ces amours passés à côté. Ces amours si importants, ces amours si criants, ces amours qui parfois décident d’une vie. De plusieurs vies. Putain qu’est-ce que j’ai été con, abruti, immature, aveugle. Je n’ai rien compris, j’ignorai tout, la jeunesse, la beauté, la liberté… tout ça m’est passé par-des...
Parcourir Pause-Cafard Elvira (le mépris)

Pause-Cafard terminé | Pages 1 | Vote 3

Elvira (le mépris) J’ai encore rêvé de toi. Encore. Pourquoi ne me l’as-tu pas dit que tu pouvais tout quitter pour moi ? Comment l’aurais-je su ? Oui j’ai encore rêvé de toi. Dans mon rêve si proche de la vérité, tu étais d’un milieu friqué, jeune, très belle, très rebelle. Tellement forte de ton rire, tellement réelle et irréelle. Ta mère tentait sans succès de te ramener à la maison, à la raison. Rien à faire. Tu avais des potes, forts et virils. Dédaigneux. Eux aussi essayaient de te réc...
Parcourir Pause-Cafard Mélancolie

Pause-Cafard terminé | Pages 1 | Vote 4

Mélancolie J'en éprouve un cafard de jour comme de nuit. De quoi je parle ? Top motus, bouche secrète. Qui me file donc le cafard permanent et profond. Et pourquoi j'arrête pas ? Parce que si je fais ça, je vais me taper 2 ans d'enfer, de silence, de vide, de dépression. Et ça j'ai pas envie. Qui en aurait envie ? Qui peut décider qu'il va passer 2 ans dans un désert noir et blanc ? 2 ans c'est rien, mais c'est tout ce que j'ai devant. Des fois que mon .22 long riffle me ferait de l'oeil. Pa...
Parcourir Pause-Cafard Apprends

Pause-Cafard terminé | Pages 1 | Vote 5

Apprends la patience. Apprends la limonade. Apprends le silence. Apprends à ne rien attendre et ne rien vouloir. Toute ta vie apprends. Apprends à te taire, sourire, mourir. Apprends à parler aussi. Quoi tu peux pas ? Je te jure que tu peux. Aime et parle. Avec la sincérité tu ne pourras jamais te tromper, même si Dieu n'existe pas et qu'on te taxera toujours de naïveté. Apprends le Dieu d'en bas. Le Dieu d'en haut, d'en bas, c'est toi. Apprends à hurler sur les bancs vides d'une église. App...
Parcourir Pause-Cafard Quand as-tu trahi ?

Pause-Cafard terminé | Pages 1 | Vote 2

? Je t'ai connue, tu avais 23 ou 24 ans. Tjep je t'appelais, rapport à tes racines néerlandaises. Tu étais belle et complètement rebelle. Moi, mon âge ? un peu moins que toi. Tu bossais comme moi dans la même grosse agence de pub à Paris. Créatifs, c'était notre métier. Payés des ponts d'or pour pondre des idées en or. Tu étais comme moi, ça te faisait rigoler ce soi-disant métier. Sauf que toi tu prenais ça à la légère, les idées tu les trouvais sous tous les cailloux, sous les petits pavés...
Parcourir Pause-Cafard Quand karma fâché

Pause-Cafard terminé | Pages 1 | Vote 3

Quand karma fâché Salut ! Là j'ai 18 ans et j'entame ma 1ère année d'études supérieures aux Beaux-Arts à Paris, Beaux-Arts que je laisserai tomber 3 mois plus tard pour commencer à bosser et me tirer de chez mes parents. Mais là, nous sommes en début d'année universitaire, et dans mon atelier, il y a Julie. Elle est très belle, a 24 ans, et est déjà mariée. Qu'importe ! Nous sortons ensemble, moi fidèle à mon comportement égoïste et sacripant. Ben ouais, c'est pas une femme mariée qui va ven...
Parcourir Pause-Cafard Surtout le dimanche

Pause-Cafard terminé | Pages 1 | Vote 3

Surtout le dimanche Fin d'après-midi d'un dimanche de fin d'automne ou déjà d'hiver. Il pleuviotte, fait froid et déjà sombre et noir. Comme des millions d'autres, je suis seul, à tenter de ne pas perdre la raison. Personne ne m'appelle, moi non plus je n'appelle personne. Hier samedi, j'ai déjeûné avec mon fils. Joyeux et sympa. Hier soir j'ai dîné avec des amis, maladroits malgré leurs âges et mal dans leur peau. Je me suis réveillé maussade et moi-aussi mal dans ma peau. Un long et seul e...
Parcourir Pause-Cafard Le tourbillon du temps

Pause-Cafard terminé | Pages 1 | Vote 5

Je balaye du regard les objets meublant la table, fixe une vieille photo me représentant enfant, je m’y arrête un moment, un temps. Le temps d’arrêter le temps. Que de nostalgie, de larmes au bord des yeux, de rêves inachevés. À quoi bon pleurer des fantômes. Il faut à tout prix donner vie, vivre, faire revivre, voler ces instants au passé. Paupières fermées, à l’abri du moindre rayon de lumière, porte cloisonnée, je reconstitue le monde à l’abri du monde. Ehden, mon village, le chant du coq...
Parcourir Pause-Cafard Moi aussi

Pause-Cafard terminé | Pages 1 | Vote 4

 J’aimerai bien, Un jour, dire, ça a été dur mais je m’en suis sortie, je me suis enfin relevée. Mais ce n’était pas le cas, ça fait maintenant 2 ans que je sombre comme le Titanic. Pour dire la vérité, j’ai toujours été dépressive. Sans but, sans rien. C’est surement parce que j’ai toujours eu ce que je voulais dans la vie ou peut-être parce que j’ai eu tout ce que je ne voulais pas ? Je me suis souvent posée ces questions: Pourquoi suis-je une instable dépressive ? Un coup je souris, un cou...
Parcourir Pause-Cafard Passé

Pause-Cafard terminé | Pages 1 | Vote 1

Passé Je me sens vide. Comme si plus rien, dans ma vie, n'avait la moindre importance. Ni le passé, ni le présent, ni l'avenir. Ni même les gens. Je reste paralysée dès que quelqu'un fait un geste affectueux dans ma direction. Je ne ressens plus rien quand mon copain me touche ou m'embrasse. Je suis passée en mode « pilotage automatique » et j'ai laissé l'affect le plus loin possible de ma conscience. Je ne parviens pas à me souvenir de ce que j'ai pu ressentir lorsque c'est arrivé. Je sais ...
Parcourir Pause-Cafard La Mal Aimée

Pause-Cafard terminé | Pages 1 | Vote 9

La Mal Aimée Voici encore un de ces moments où l'on se sent seul. On a beau faire tout ce qui est possible pour plaire aux autres, on se rend compte que ce n'est jamais suffisant pour obtenir le respect et l'approbation des autres. C'est comme si depuis votre naissance, un choix sur votre futur aura c'était effectué sans votre avis. Freud avait raison de dire que tout se joue depuis l'enfance, et de celle ci je ne me souviens que de peu de choses sinon d'un fait marquant: le traitement diffé...