Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Bibliothèque : Tous les Textes

Navigation : > Bibliothèque > Tous les Textes
Parcourir Réflexion Libre penseur

Réflexion terminée | Pages 1 | Vote 1

Avez vous déjà fait la constatation que vous ne pensiez pas comme les autres ? Remarqué que votre logique était extérieure au monde et en totale contradiction avec celle des autres ? Pour une obscure raison mon shéma de pensée vient d'un autre univers. Cela me fait penser à une citation de Sartre du livre huit clos " l'enfer c'est les autres". Horrible non ?! Mais logique. Aprés tout nous sommes si différents les uns des a...
Parcourir Poème Classique Point final !

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 1

Point final! Pas un bruit, tout est calme, on entend le néant ! Il est partout autour, l'assourdissant silence. La dense brume ajoute à ce tout inquiétant La spectrale impression d'invisible présence. L'humus rendu humide par la brume qu'on hume Dégage des senteurs qui encore alourdissent L'oppressante atmosphère, un sentiment d'abysse : Le vide s'est drapé de son plus beau costume. Le seul bruit de ses pas vient troubler la quiétude Et ...
Parcourir Texte 2067 : Au temps des juristes disparus

Texte terminé | Pages 1 | Vote 1

La Faculté de droit de Nantes en 2067 par Jérémy Hervot Nous avions fait du droit l’apothéose de notre intelligence politique, nous avions construit un monde à notre image, monumental, un univers de certitudes, nous avions fait du droit notre ultime horizon et pourtant. Ô confrère, ô toi mon frère, souviens toi, nous étions si fiers, le torse bombé, la voix haute, sapé comme jamais. Ô souvenez vous, ...
Parcourir Poème Ravines

Poème terminé | Pages 1 | Vote 3

*** Les rides sont des lits de rivières en larmes, Creusées par les soucis et les chagrins d’amour, Elles sont les non-dits, la reddition des armes, Les chemins de la vie avec tous ses détours. Les cals sont les cailloux que la vie a semé, Ils tracent le parcours d’un chemin de servage, Ils sont les porte-poux des espoirs égarés, Qui ont, non sans bravoure, aboli l’esclavage. Et puis les courbatures au carrefour des os Qui grincent ...
Parcourir Tranche de Vie Miskin

Tranche de Vie terminée | Pages 1 | Vote 4

"" Tu pensais que j’allais le faire? Je m’appelle Léo. J’ai 20 ans, bientôt 21. Le 4 mars. Je n’ai pas hâte. Ce que je vais écrire va être chelou, inspiré et réel. Vous ne pouvez pas imaginer ce que ce texte va me faire. On va commencer par un truc inutile c’est de là où ça commence. Tu sais, on nous demande toujours où est ce qu’on est né mais on en vrai on en a rien à ...
Parcourir Poème Classique Un rêve inaccessible

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 4

Se pourrait-il qu’un jour un esprit diablotin Vienne troubler un peu l’immuable apparence ? Statu quo de façade, harmonie du destin Ne seraient plus alors que chimères en errance. Se pourrait-il qu’un jour par un très grand hasard L’équilibre précaire se meuve en cataclysme, Résurgence première insolite et bizarre De monstres légendaires gorgés de barbarisme ? Le monde en mouvement malgré les appare...
Parcourir Journal intime L'égoïste

Journal intime terminé | Pages 1 | Vote 4

L'égoïste Je ne crois pas que je sois égoïste. Au contraire, je ne suis qu'amour et gentillesse. Et tant pis si vous ne le croyez pas. Mais vous ne pourriez trouver personne à qui j'ai fait du mal. Personne que j'ai blessé. Je me suis toujours attaché à comprendre les gens, sans les juger, et à voir le meilleur en eux. Mais ce soir, ce soir est différent. Ce soir je veux être égoïste. Écarter tous les a...
Parcourir Chanson & Slam EPluribus Unum - Clément Bonpoil

Chanson & Slam terminée | Pages 1 | Vote 6

  E Pluribus Unum, c'est marqué sur les dollars et le grand sceau des Etats-Unis. Un parmi tant d'autres. ePluribus Unum, c'est en 2017. Si la vie est une cerise, la mort est son noyau? On Prévert pas y penser. Rouge sang, vert espoir. Bonjour Bonsoir. Texte: Son regard se vide, son sang coule dans la baignoire, Ce soir c’était le soir de trop il en avait trop marre Il voit dans ses larmes défiler le générique de fin, Il aperçoit tou...
Parcourir Poème Ô mes lettres d'amour

Poème terminé | Pages 1 | Vote 3

Ô mes lettres d’amour, Qui s’étouffent dans le temps De l’aurore au grand jour Qui se font porter par les vents Ô mes lettres d’amour Blessés par mes maux Un désespoir de toujours Comblés par des mots Ô mes lettres d’amour Que j’écris à foison Des vers sourds Qui deviennent poison Ô mes lettres d’amour Mon âme qui s’éteint Je lui fait la cour Cette femme, pour demain...
Parcourir Poème Les paroles d’automne

Poème terminé | Pages 1 | Vote 2

En automne, les arbres pleurent, sans tristesse. Leurs robes s’effilent, le vent s’y déguise, Chacun perd son regard, en des messes A Ceres qui fait la vie plus grise Le soleil est à l’abri, dans ses noirs éternités, Les cœurs s’essoufflent peu à peu, Vidés de l’astre qui les rend gais Ils crient en l’absence d’un feu: «Tout est terne!Tout est nuit! Les parfums de l’été sont par...
Parcourir Poème Le rabbin, la pluie et le jeune homme juif

Poème terminé | Pages 1 | Vote 1

Un jeune homme, coiffé d'une kippa, comme un kangourou tressautant, me saisit dans son flux de paroles "C'est bien Charpennes par ici ?", juste en face du trottoir, où un rabbin, par un jour pluvieux de derrière les fagots lyonnais, devant ma mine austère et dépitée, yeux exorbités vers le ciel gris, m'a persuadé que ce n'est que de l'eau, si bien qu'à moins de trombes avérées je ne prends plus désormais de p...
Parcourir Texte L'espoir

Texte terminé | Pages 1 | Vote 7

L’espoir Dirigeants, princesses et fous du roi. Joli monde certifié. Vous: chères élites, intellectuels et artistes, vous qui spéculez au-delà de toutes les contingences humaines, à cet instant tout est possible. -Ce n’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule, n’est-ce pas?. Vous qui manœuvrez vos bons mots comme une armée pour une guerre de séduction. Depuis toujours vous p...
Parcourir Poème Mon Amour

Poème terminé | Pages 1 | Vote 3

*** Elle serait si belle et vêtue d’orchidées, Avec ses seins Rebels et son corps échancré, Ell’ serait ma bouillotte entre ses draps de soie Sans petite culotte froissée entre mes doigts. Je l’aimerai si fort avec tant d’enthousiasme, Qu’en validant ses tords je deviendrai fantasme. Je ferai de l’amour son poème quotidien, Et dans mon cœur tambour résonnera le sien. Et je l’enfermerai dans une ci...
Parcourir Poème Poètes

Poème terminé | Pages 1 | Vote 11

Si j’avais pu te dire je t’aime Comme pouvait l’écrire Verlaine Avec des rimes si bien trouvées Que le silence serait troublé. Si j’avais pu choisir des mots Aussi grands que ceux de Hugo Qui donnait un sens plus profond A tout ce qui porte un nom. Si ce n’était pas le hasard Aussi subtile que Ronsard Chercher enfin à te convaincre Qu’en moi il n’y a rien à craindre. Si je m’approchais du sublime Autant...
Parcourir Chanson & Slam De la violence à la délivrance

Chanson & Slam terminée | Pages 1 | Vote 6

* C'est un trait mal tracéQuelques mots déplacésUn cahier oublié ...Sources de cicatrices révélatricesD'une violence Des lacets détachésUn hiver sans manteauUn goûter sans gâteau ...Des cicatrices invisibles résultantD'une négligence Pleurer, le dessinerNe pouvant pas le définirDes pages raturéesDes pages déchiréesReste seulement cette page Sans visage, immaculée Elle repr&eacu...
Parcourir Poème Classique La poésie sur un nuage

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 4

Il abandonne ma plume Occupe ma page blanche Je le remets sur l’enclume Mon quotidien s’endimanche Sur la musique des mots Et au rythme de ma main L’hymne sublime mes maux Le discours chante l’humain J’aperçois les premier vers D’un ouvrage embryonnaire Puis je les guide au travers D’une langue millénaire Mes chagrins et mes espoirs Ont confectionné sa forme Du bout de mon désespoir Suinte une allégresse énorm...
Parcourir Poème Classique Musique

Poème Classique terminé | Pages 1 | Vote 2

Il fait sombre déjà et son corps se détend. L'ambiance est au repos dans ce lieu silencieux. Elle choisit alors en un geste gracieux son disque préféré qui la chavire tant. La musique s'élève et remplit tout l'espace. Sur fond de cordes graves une voix monte alors et son lent crescendo plane sur les accords. Masculin ? Féminin ? Les frontières s'effacent. Splendide papillon s'échappant vers l'azur, le timbre de ce c...
Parcourir Poème Folie passagère / Pluie d'étoiles.

Poème terminé | Pages 1 | Vote 1

Folie passagère Furibondes passions Ou tourments de l'esprit Lourdement se déchaînent,Incendiant mon âmeEt parlant à ma tête Pour me dicter mes actesAfin de tout brûlerSans trop savoir pourquoi,Sans trop même comprendre :Ablation du bon sens,Gangrène des pensées,Ère de la folieRetenue si longtempsEnfin exorcisée ! Pluie d'étoiles Pour une mort humideLuisant de mes malheursUn jour je couleraiInvitant l'eau &a...
Parcourir Chanson & Slam Meurent les murs

Chanson & Slam terminée | Pages 1 | Vote 4

Voici une nouvelle chanson extraite de mon opéra L'Ivoire Rouge. Je vous mets le texte en entier, tel que je l'ai enregistré. Mais après je me suis ravisé et l'ai découpé en morceaux, pour en faire une intro et une fin, avec une autre chanson (Nos vies sont un jour) casée au milieu. Bon, c'est un peu bizarre mais c'est comme ça. meurent les murs meurent, meurent les murs, les armées, les armures meurent les alarmes obscures meure...
Parcourir Poème Portrait de forêt

Poème terminé | Pages 1 | Vote 4

Je parcours les moindres recoins de cette forêt, Car elle ne m'a pas livré tous ses nobles secrets. Une douce musique prend place dans ma tête, Rien de mieux lors d'un nouveau jour sans fête. La pluie amène au paysage ce teint verdoyant, Cette palette de couleurs au teint resplendissant. Des oiseaux s'hydratent près d'une petite source, Je m'approche en évitant de leur filer la frousse. Un vieux cerf recherche avec hardeur son repas, Il semble bi...