Connexion : supprimer Ou

Critiques (Films, Théatre, ...) en ligne - Bibliothèque

Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Les couleurs de l'incendie

Critique de Film, Théatre, série...

Clovis Cornillac porte à l’écran « Couleurs d’incendie », le second volet de la trilogie, « Les enfants du désastre » de Pierre Lemaître qui en a signé le scénario. A la fin des années folles, sur un fond de crise économique et de montée du nazisme, le film raconte l’histoire d’une vengeance. Il s’ouvre sur les obsèques grandioses de Marcel Péricourt, riche et respecté banquier, auxquelles assistent du beau monde des affaires et de la politique. Depuis le second étage, Paul, son petit- fils, ...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Les Femmes du Square

Critique de Film, Théatre, série...

Le film est porté par Eye Haïdara - Il était une fois Angèle, une tigresse ivoirienne, vendeuse à la sauvette sous le périphérique à la Porte de Clignancourt, au culot sans pareil, baratineuse à la langue bien pendue, affublée comme pour attirer le client. Contrainte de fuir la violence de mafieux à qui elle doit de l’argent, elle devient « nounou » du côté de la Tour Eiffel. Outrée de la manière dont sont traitées ses consœurs et compatriotes, Angèle s’impose en justicière pour défendre leur...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Mascarade

Critique de Film, Théatre, série...

Le dernier film de Nicolas Bedos - Une mascarade c’est un défilé ou une réunion de gens costumés et/ou masqués mais aussi une comédie hypocrite, une mise en scène trompeuse. Et c’est bien ce à quoi nous assistons deux heures durant. Tous évoluent dans de somptueuses villas azuréennes où tout brille d’un éclat excessif, des bijoux à la décoration intérieure, sont en permanence affublés de tenues de gala, vivent dans le faux semblant, noient leur misère affective dans le champagne, le caviar et...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... L'innocent de Louis Garrel (2022)

Critique de Film, Théatre, série...

Critique du film - La fracture entre plusieurs mondes est le thème général du film. Le film présente une mère de famille sexagénaire qui donne des cours de théâtre à des prisonniers (Anouk Grinberg). Cette dernière tombe amoureuse d’un ancien repris de justice (Roschdy Zem). Le jeune couple se heurte au rejet et à l’incompréhension du fils de la professeure de théâtre nommé Abel (Louis Garrel). Abel est conseiller scientifique dans un Accompagné de sa meilleure amie (Noémie Merlant), le fils ...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Simone, le voyage du siècle

Critique de Film, Théatre, série...

le film d’ Olivier Dahan sorti dans nos salles à la mi- octobre 2022 retrace la vie de Simone Veil (1927-2017), icône des droits des femmes. Les avis des critiques professionnels sont très controversés. Pour ma part j’ai beaucoup apprécié le film. Je l’ai trouvé très intéressant, fort bien documenté, émouvant et interprété avec brio par Rebecca Marder et Elsa Zylberstein. Rébecca Marder incarne Simone Veil jeune, de sa jeunesse à la quarantaine puis Elsa Zylberstein prend le relais pour jouer...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Une belle course - 2022

Critique de Film, Théatre, série...

Une belle course de Christian CARION, 2022 Le tandem Dany Boon/Line Renaud que l’on avait découvert dans « Bienvenue chez les Ch’tis » (2008) se reforme à l’écran pour le plaisir des spectateurs. Charles (Dany Boon) a pour mission d’accompagner Madeleine à sa dernière demeure : la maison de retraite. Il s’agit d’un film qui a la particularité de croiser les temporalités. Le spectateur est régulièrement transporté dans des flash-backs qui détaillent le passé de Madeleine Keller, 92 ans (interp...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... "Yes Man" de Peyton Reed (2008)

Critique de Film, Théatre, série...

"Yes Man" de Peyton Reed (2008) J’ai vu ce film au cinéma quand j’étais adolescent. Il m’avait profondément marqué. Plus de dix ans après sa sortie, je le regarde régulièrement. Je trouve que le film a un scénario original, avec des situations et des gags qui continuent de me faire rire. Scénario : Carl Allen (interprété par l’inégalable Jim Carrey) est un modeste employé de banque. C’est un homme qui est replié sur lui-même car il a très mal vécu sa séparation. Il refuse les sorties proposé...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Thor Love and Thunder

Critique de Film, Théatre, série...

S’il est un personnage au traitement inégal au sein du MCU, c’est bien Thor, le dieu du Tonnerre. Après deux premiers film solos très médiocres, Thor Ragnarok a su redorer le blason du prince d’Asgard grâce à un humour et un scénario qui ont su faire oublier son arrogance initiale. Après les événements d’Infinity War et d’Endgame, Thor est perdu, complètement à la dérive et il a besoin de trouver un but pour avancer. C’est pour ça qu’il quitte la Terre en rejoignant les Gardiens de la Galaxi...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Marie des Poules, gouvernante de George Sand

Critique de Film, Théatre, série...

« » Une pièce écrite par Gérard Savoisien, mise en scène par Arnaud Denis et interprétée par Béatrice Agenin, et en alternance François Nambot et Arnaud DENIS. Présentée au Festival d’Avignon en 2019, la pièce a été reprise au Théâtre du petit Montparnasse. Elle a fait l’objet de quatre nominations aux Molières 2020 : meilleur spectacle de théâtre privé, meilleure mise en scène, meilleur auteur francophone et meilleure comédienne. Le jury du prix « Avignon à l’Unisson » a quant à lui décerné ...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Dr Strange in The Multiverse of Madness

Critique de Film, Théatre, série...

Après le succès phénoménal de Spiderman No Way Home, Marvel poursuit sur sa lancée et continue à développer son Multivers avec Dr Strange in the Multiverse of Madness. Ce second opus des aventures de celui qui n’est plus le Sorcier Suprême constitue un film charnière de la 4ème phase du MCU, et ce, à plus d’un titre. D’abord, au niveau scénario, il s’agit de l’aboutissement de ce qui a été présenté dans Wandavision avec une Sorcière Rouge qui se pose en véritable menace, de même calibre que ...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... The Batman

Critique de Film, Théatre, série...

Après le Batman plus vieux, plus aguerri de Ben Affleck, Robert Pattinson incarne un Batman encore débutant en quelque sorte. Le ton est donné dès le début où il se définit par le terme « vengeance » qui est une notion fondatrice du mythe de Batman. C’est pour venger ses parents, pour se venger des criminels qui ont fait de lui un orphelin que Bruce Wayne s’est forgé son identité de justicier masqué. Dans les comics, le personnage évolue et finit par se détacher de cette image de vengeur mais...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Spider-Man No Way Home

Critique de Film, Théatre, série...

Ça y est ! Il est enfin sorti ! Rarement un film de superhéros aura suscité autant d’engouement que Spider-Man No Way Home. Ce troisième opus du tisseur incarné par Tom Holland était attendu de pied ferme par les fans, et ce, pour plusieurs raisons. D’abord, Peter Parker doit faire face aux conséquences de sa confrontation avec Mystério qui a dévoilé son identité au monde entier. Ensuite, ce film exploite pleinement le concept du Multivers introduit par plusieurs séries Marvel (Wandavision, L...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Les Eternels

Critique de Film, Théatre, série...

Voilà un film intriguant sur le papier : une équipe de super-héros relativement peu connue incarnée par un casting impressionnant (Angelina Jolie, Kit Harington pour ne citer qu’eux) et réalisé par Chloé Zhao. Rien que ça ! Nouveau venu au sein du MCU donc, le film Les Eternels se démarque de tout ce que Marvel a fait jusqu’à présent. En effet, on nous présente une équipe de super-héros soudée comme une véritable famille. Et pour cause, les Eternels sont des êtres immortels créés par des ent...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Ilusions Perdues

Critique de Film, Théatre, série...

Balzac est à l’honneur au cinéma en cet automne 2021. Un film qui semble ne recevoir à juste titre que des critiques positives tant pour l’adaptation du texte par Jacques Fleschi, que par la jeu des comédiens, la somptuosité des décors et des costumes, la musique qui l’accompagne, le rythme effréné de la mise en scène. Mais aussi parce que les thèmes abordés sont très actuels car la comédie humaine se poursuit.
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... La veuve convoitée de Victor HaÏm

Critique de Film, Théatre, série...

Amour et argent sont au centre de l’intrigue. De longue date, l’argent fait tout, vous rend puissant et vous attire les faveurs d’autrui quand vous en avez et vous relègue au pilori quand il vous fait défaut. Voilà qui mène le Comte Orazio, veuf et ruiné, à la tentative de suicide. Mais le hasard fait parfois bien les choses et la grandeur (acte 2) prend parfois la suite de la décadence (acte 1).
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Pour le meilleur et pour le dire

Critique de Film, Théatre, série...

L’intrigue, une comédie de mœurs, un périple amoureux, repose sur un comique de situation voire un comique de répétition. Elle se nourrit de quiproquos avec des personnages quelque peu caricaturés, de beaux brins de fille en déshabillés sur des tenues aguichantes, d’hommes et de femmes qui se croisent sans se voir ou qui refusent de se voir se cachant dans la salle de bains faute de placard disponible, enfin un vocabulaire parfois grivois où l’on n’hésite pas à appeler « une aristochatte », u...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Le Fantôme et Madame Muir

Critique de Film, Théatre, série...

Capitaine Gregg, sachez que j’étais à Gull Cottage lorsqu’avec Lucy Muir vous avez raconté votre histoire, une histoire couchée sur le papier par une certaine R.A. Dick en 1945 et adaptée au théâtre par Catherine Aymeric dans une mise en scène de Michel Favart. Une bien curieuse histoire, so British et qui en a interpellé plus d’un ! Les Anglais croient aux fantômes, de Canterbury à Inverness en passant par Stonehenge, Hampton Court ou la Tour de Londres, ils sont nombreux à hanter les manoi...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Dans la peau de Cyrano

Critique de Film, Théatre, série...

s’apparente à un conte philosophique et porte une réflexion sur la différence, le regard de l’autre, les relations père/fils, la difficulté à se construire. Nicolas Devort nous fait passer une année scolaire du jour de la rentrée au spectacle de fin d’année, avec le jeune Colin et ceux de sa classe. Colin est nouveau et donc il ne lui est pas facile de s’intégrer quand les autres se connaissent de longue date et de plus il bégaie. Avec l’aide de Maxence, l’intello de la classe, lui aussi diff...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Shang-Chi et La Légende des Dix Anneaux

Critique de Film, Théatre, série...

Suite à la conclusion en apothéose de la phase 3 du MCU avec Avengers Endgame, Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux a la lourde tâche de lancer la phase 4 avec l’introduction d’un nouveau superhéros. Alors, certes, officiellement, la phase 4 a débuté avec Black Widow, mais étant donné qu’il s’agit d’un prequel, le renouveau de la franchise se fait véritablement ressentir avec Shang-Chi. Et quel renouveau ! A la fin d’Endgame et la disparition de plusieurs membres des Avengers, l’avenir de...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Aime comme Marquise

Critique de Film, Théatre, série...

« » Elle a du charme, est fort belle, ambitieuse, et ne manque pas d’audace. Elle en aura fait tourner des têtes ! On l’AIME Marquise ! Marquise avec un grand « M ». « Vos beaux yeux me font mourir d’amour ! » Plus d’un homme de son époque se laissera envoûter et ne se privera pas de le lui dire, que ce soit Corneille, Molière, La Fontaine, D’Artagnan, le Roi Louis XIV ou Racine. A l’exception de ce dernier, elle restera indifférente aux uns et aux autres, profondément attachée à un mari ador...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Quel beau dimanche !

Critique de Film, Théatre, série...

Quel beau dimanche !, une comédie écrite et mise en scène par Elidie Duranton est un tourbillon théâtral amusant et extrêmement bien amené avec rythme et légèreté. Le noir et la musique finale nous font dire « Quoi ? Déjà fini ? » tellement on passe un bon moment et que l’on souhaite rester davantage en compagnie de la famille Michodeau. Tous les personnages sont effectivement convaincants et nous font forcément penser à quelqu’un de notre entourage tant les caractères et préoccupations sont ...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Le Soldat Mérite Le Paradis

Critique de Film, Théatre, série...

Inconnu au bataillon des réalisateurs adoubés par la profession, Richard Delay est avant tout un passionné et un grand rêveur. Sa foi artistique le pousse à croire que tout est possible avec une petite caméra en main. Depuis 2016, il a réalisé plusieurs longs métrages qui lui ont valu un petit succès d'estime dans sa région, la Savoie, qu'il a choisie comme décor central de toutes ses créations. Fin 2018, il planche sur son plus ambitieux film : Le Soldat Mérite Le Paradis. Cette ambition aur...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Michel-Ange et les Fesses de Dieu

Critique de Film, Théatre, série...

Nous sommes en 1508, pendant la 4ème guerre d’Italie, à Rome. Le Pape Jules II commande à Michel-Ange une fresque pour la Chapelle Sixtine représentant les Douze Apôtres. Michel-Ange qui est avant tout sculpteur et préfère manier le burin que le pinceau est sur le point de décliner l’offre, mais, difficile de s’opposer à Sa Sainteté et de plus une somme de trois mille ducats ne se refuse pas. Après avoir éconduit tous les peintres susceptibles de l’aider mais aussi de lui porter ombrage, aidé...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Visa pour l'image - Aux armes citoyens!

Critique de Film, Théatre, série...

VISA pour l’image - Aux armes, citoyens ! À l’heure ou les talibans afghans s’apprêtent à faire régner sur leur pays une terreur digne du Moyen Âge judéo chrétien, pire, du fait des armes mises massivement à leur disposition en fait par une armée en déroute, l’exposition de l’italien Gabriele Galimberti, « The Ameriguns », me laisse dans un état de froide colère… À l’égal des autres années, voire plus, le Festival de photo journalisme de Perpignan joue son rôle de témoin des égarements du mon...
Parcourir Critique de Film,  Théatre, série... Le Troubadour et son Maître

Critique de Film, Théatre, série...

Le Troubadour et son maître est une lecture-spectacle dont nous ont régalés Virginie Bienaimé et Jean Paul Bordes ce premier weekend d’août au Théâtre de la Faisanderie, niché dans le parc du Potager des Princes à Chantilly. Jean Paul Bordes, pensionnaire de la Comédie Française, a joué Beaumarchais, Racine, Shakespeare. Il a chanté Offenbach. A vrai dire, il est à l’aise dans tous les genres, théâtre mais aussi opéra, comédie musicale. Il a été plusieurs fois nominés pour les Molières. Virg...