Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Domaine Public en ligne - Bibliothèque

Vous voulez partager avec la communauté de DPP, un texte appartenant au domaine public. C’est ici !
Chacun peut ressentir l'envie de faire découvrir les œuvres de certains auteurs.

Alors n'hésitez pas à le faire, les auteurs et textes à découvrir seront mentionnés sur votre profil.

En droit de la propriété intellectuelle le domaine public désigne l'ensemble des œuvres de l'esprit et des connaissances dont l'usage n'est pas ou n'est plus restreint par la loi.
En France, une œuvre entre dans le domaine public 70 ans après la mort de tous ses auteurs.

Publier Domaine Public N'hésitez plus, venez publier un texte du domaine public ! Publier Domaine Public

Parcourir Domaine Public L'albatros

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 4

L'albatros Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers, Qui suivent, indolents compagnons de voyage, Le navire glissant sur les gouffres amers. A peine les ont-ils déposés sur les planches, Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux, Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches Comme des avirons traîner à côté d'eux. Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule ! Lui, naguè...
Parcourir Domaine Public Air Froid (2 pages)

Domaine Public terminé | Pages 2 | Vote 6

Howard Philips Lovecraft Vous me demandez de vous expliquer pourquoi je crains l’air froid, pourquoi je tremble plus que les autres dès que j’entre dans une pièce froide, et parais malade, pris de nausées, lorsque la fraîcheur du soir s’insinue sous la chaleur d’un aprèsmidi de fin d’automne. Il y en a qui disent que je réagis au froid comme d’autres à une mauvaise odeur ; je suis bien le dernier à les ...
Parcourir Domaine Public Je suis d'ailleurs

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 7

Howard Philips Lovecraft Malheureux celui auquel les souvenirs d’enfance n’apportent que crainte et tristesse. Misérable celui dont la mémoire est peuplée d’heures passées dans de vastes pièces solitaires et lugubres aux tentures brunâtres et aux alignements obsédants de livres antiques, et de longues veilles angoissées dans des bois crépusculaires composés d’arbres absurdes et gigantesques, charg&eac...
Parcourir Domaine Public Le modèle de Pickman (2 pages)

Domaine Public terminé | Pages 2 | Vote 6

Howard Philips Lovecraft Pensez ce que vous voulez Eliot, je ne suis pas fou. Je connais bien d’autres personnes qui ont des manies plus bizarres que la mienne. En quoi le grand-père d’Oliver qui refuse de monter en voiture serait-il plus ridicule que moi? Je n’aime pas ce maudit métro, c’est mon affaire; de toutes façons, c’est plus rapide en taxi. Autrement nous aurions dû grimper la colline à pied depuis Park Street. Je sais,...
Parcourir Domaine Public L'Appel de Cthulhu (3 pages)

Domaine Public terminé | Pages 3 | Vote 5

Howard Philips Lovecraft (Manuscrit retrouvé parmi les papiers de feu Francis Wayland Thurston de Boston) «Il est possible que des pouvoirs ou des créatures si puissantes aient perduré… perduré depuis une époque inconcevablement ancienne, où la conscience existait peut-être sous des formes aujourd’hui disparues, bannies par la déferlante de l’humanité… Ces êtres ne sont plus évoqué...
Parcourir Domaine Public Le coeur innombrable

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 6

Le cœur innombrable Anna de Noailles / Comtesse M. de Noailles Extraits. Je remercie Séléné de DPP qui m’a fait découvrir cette poétesse et son trésor poétique. J’ai parcouru «Le cœur innombrable» que j’ai trouvé sur BnF et j’ai choisi ces 12 poèmes pour cette anthologie qui, je pense, fera un plaisir de lecture à partager. *** Aux paysages de L’Ile de France, Ardents et...
Parcourir Domaine Public La patrie allemande

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 3

Chant millitaire conçu en 1813, tandis que l'Allemagne était encore divisée entre de multiples duchés et petits états, avec trois grands états germanophones seulement : la Prusse, l'Autriche et la Confédération du Rhin contrôlée par l'Empire français. L'auteur, farrouchement opposé à la France et pour le pangermanisme, l'unification allemande, millite à travers ce chant pour celle-ci. L'unificatio...
Parcourir Domaine Public Mon sexe, dites-vous, déshérité des cieux (Victoire Babois )

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 18

Victoire BABOIS Recueil : Élégies et poésies diverses (1828) Mon sexe, dites-vous, déshérité des cieux Mon sexe, dites-vous, déshérité des cieux, Ne sait juger ni vers ni prose. Un style clair et pur, obscur ou vicieux ; Du bon ou du mauvais : c'est pour lui même chose. Jamais de l'analyse il ne prit le compas, Enfin de l'art d'écrire il ne se doute pas. Hé bien, passe pour l'art d'écrire : Mais il faut...
Parcourir Domaine Public C'est le vrai moment de me marier, ma chère mère

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 13

NdL : À l’âge de 26 ans, Jules Verne, aîné d’une famille de cinq enfants, considère que le moment est venu de convoler en justes noces. Amoureux éconduit par de nombreuses jeunes-filles, il en est affecté. Finalement, c’est le 10 janvier 1857 qu’il décide de renoncer à sa vie de bohème en épousant Honorine du Fraysne de Viane, 26 ans, veuve et mère de deux fillettes. Elle lui donnera un ...
Parcourir Domaine Public Enivrez Vous

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 7

Lecture par Aimé Constant Charles Baudelaire ENIVREZ-VOUS Il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous! Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, vous vous réveillez, ...
Parcourir Domaine Public Ma chambre

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 6

Ma demeure est haute, Donnant sur les cieux ; La lune en est l’hôte, Pâle et sérieux : En bas que l’on sonne, Qu’importe aujourd’hui Ce n’est plus personne, Quand ce n’est plus lui ! Aux autres cachée, Je brode mes fleurs ; Sans être fâchée, Mon âme est en pleurs ; Le ciel bleu sans voiles , Je le vois d’ici ; Je vois les étoiles Mais l’orage aussi ! Vis-à-vis la mienne Une chaise ...
Parcourir Domaine Public Poèmes choisis

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 6

Bonjour. J'ai découvert, il y a peu, la poésie de Cécile Sauvage. J'y aitrouvé à la fois une sobriété et une profondeur qui m'a touché. Les poèmes présentésici sont une sélection personellede quelques courts extraits de ses recueils " Fumées " et " Mélancolie ". Je me suis dit qu'il était préférable d'en proposer plusieurs plutôt que de créer un article pour un ...
Parcourir Domaine Public Le Joueur généreux

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 13

Hier, à travers la foule du boulevard, je me sentis frôlé par un Être mystérieux que j’avais toujours désiré connaître, et que je reconnus tout de suite, quoique je ne l’eusse jamais vu. Il y avait sans doute chez lui, relativement à moi, un désir analogue, car il me fit, en passant, un clignement d’œil significatif auquel je me hâtai d’obéir. Je le suivis attentivement, et bientôt je descendis derrière lui dans une demeure souterraine, éblouissante, où éclatait un luxe dont aucune des habita...
Parcourir Domaine Public Bureau de tabac

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 6

J’ai le plaisir de vous faire découvrir ou redécouvrir un poème en prose célèbre, composé par l’un de mes poètes préférés. Je ne suis rien Jamais je ne serai rien. Je ne puis vouloir être rien. Cela dit, je porte en moi tous les rêves du monde. Fenêtres de ma chambre, de ma chambre dans la fourmilière humaine unité ignorée (et si l’on savait ce qu’elle est, que ...
Parcourir Domaine Public Brise marine

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 7

L'hiver a défleuri la lande et le courtil. Tout est mort. Sur la roche uniformément grise Où la lame sans fin de l'Atlantique brise, Le pétale fané pend au dernier pistil. Et pourtant je ne sais quel arome subtil Exhalé de la mer jusqu'à moi par la brise, D'un effluve si tiède emplit mon coeur qu'il grise ; Ce souffle étrangement parfumé, d'où vient-il ? Ah ! Je le reconnais. C'est de trois mille lieues Qu'il vient,...
Parcourir Domaine Public Discours parlementaire Alphonse de Lamartine(1848)

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 11

L’art de l’éloquence parlementaire 1848, l'avènement de la République et du suffrage universel « Désormais le bulletin de vote doit remplacer le fusil» Alphonse de Lamartine (1790-1869) «Ayant joué un rôle éminent dans la Révolution de février 1848 - il fut membre du gouvernement provisoire - Lamartine, député à l'Assemblée nationale élue les 23 et 24 avril 1848, inte...
Parcourir Domaine Public De la brièveté de la vie

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 8

Sénèque (4 av. J.-C. – 65 ap. J.-C.), penseur stoïcien, souligne ici férocement la vacuité des hommes affairés en regard du temps qui passe. Prisonniers de l’immédiateté leur esprit est sous le joug du temps présent. Ils redoutent plus que tout les résurgences du passé et leurs propres souvenirs dans lesquels ils ne perçoivent qu’occasions ratées, moments gâchés, entreprise...
Parcourir Domaine Public Melancholia

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 10

Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit? Ces doux êtres pensifs que la fièvre maigrit? Ces filles de huit ans qu'on voit cheminer seules? Ils s'en vont travailler quinze heures sous des meules; Ils vont, de l'aube au soir, faire éternellement Dans la même prison le même mouvement. Accroupis sous les dents d'une machine sombre, Monstre hideux qui mâche on ne sait quoi dans l'ombre, Innocents dans un bagne, anges dans un enfer, Ils travaill...
Parcourir Domaine Public La Maison du Berger

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 6

Alfred de Vigny (1797-1863) Extrait: , vers 64-98. Les chemins de fer Que Dieu guide à son but la vapeur foudroyante Sur le fer des chemins qui traversent les monts, Qu'un Ange soit debout sur sa forge bruyante, Quand elle va sous terre ou fait trembler les ponts Et, de ses dents de feu, dévorant ses chaudières, Transperce les cités et saute les rivières, Plus vite que le cerf dans l'ardeur de ses bonds ! Oui, si l'Ange aux yeux bleus ne veille sur sa route,...
Parcourir Domaine Public Le Criminel c'est l'électeur !

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 7

Albert Libertad (1875-1908) (Mars 1906) Le Criminel, c'est l'électeur ! C’est toi le criminel, ô Peuple, puisque c’est toi le Souverain. Tu es, il est vrai, le criminel inconscient et naïf. Tu votes et tu ne vois pas que tu es ta propre victime. Pourtant n’as-tu pas encore assez expérimenté que les députés, qui promettent de te défendre, comme tous les gouvernements du monde présent et passé, sont des menteur...