Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Le ciel attendra - Critique de Film ou Série

Critique de Film ou Série "Le ciel attendra" est une critique de film ou série mise en ligne par "Benadel"..

Venez publier une critique de film ou série ! / Protéger une critique de film ou série

 

 

Le ciel attendra

 

« Le ciel attendra », le film de la réalisatrice Marie-Castille Mention Schaar, suit les vicissitudes de deux ultras. Engluées dans la fange de l’extrémisme, Sonia (Noémie Merlant), et Mélanie (Naomie Amarger) empruntent des voies de sens opposés. Quand la première citée fait son chemin de croix, au sens figuré, la deuxième prend réellement le chemin auquel elle croit.

Sous la forme de tableaux successifs capturant soit l’image de Sylvie (Clotilde Coueau), la mère de Mélanie, pétrifiée dans son désarroi soit celle de Catherine (Sandrine Bonnaire), la maman de Sonia, débondant en larmes son cœur maternel, le film met en lumière les détresses intimes de deux mères qui ne se sont guère doutées de la bombe placée par un scélérat religieux au cœur de leur fille.

La réalisatrice cadre aussi avec justesse les moments les plus significatifs des deux adolescentes. La verve rebelle de Sonia emprisonnée chez elle sur ordre de la justice, la nonchalante rêverie de Mélanie incarnée dans la musique qu’elle joue sur un violoncelle sont saisies à plein corps. Elles le sont tout aussi les scènes où Sonia, sous l’emprise d’une voix extrémiste la tirant à nouveau vers elle, prise de panique, gagne, une nuit, le lit de sa mère et se pelotonne contre celle-ci, ou quand, par exemple, Sylvie attablée dans un café se lamente devant son ex-époux, Samir (Zinedine Soualem), de n’avoir pas senti ce qui se tramait en son enfant.

Les séquences de rencontres entre les parents d’enfants radicalisés et Dounia Bouzar, interprétant son propre rôle d’animatrice du Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l'islam (CDSPI), même si elles débordent vers le documentaire, n’en sont pas moins puissantes d’authenticité. Le sont également les échanges épistolaires et les courts messages, pourtant si peu cinématographiques, entre Sonia et le prosélyte dont elle tombe amoureuse, véhiculés sur l’autoroute de l’information.

Je tire un grand coup de chapeau à Marie-Castille Mention Schaar pour avoir su avec un minimum de mise en scène mais avec une bande de son grandiose, faire chavirer les esprits de maints spectateurs. Sous sa houle, les actrices et acteurs sont plus vrais que nature. Leurs talents siéent à un film coup de poing sur le rapt intellectuel des enfants par des illuminés.

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+4

Auteur

Blog

Benadel

16-10-2016

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Le ciel attendra appartient au recueil I - Chroniques

 

Critique de Film ou Série terminée ! Merci à Benadel.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.