Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Textes Courts en ligne - Bibliothèque

Parcourir Texte Court C'est Noël

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 4

C'est Noël Des prières sont suspendues aux rosaces, Des litanies pendent aux voûtes, Le kyrie s’élève, elle les décroche Et les balance sur une mélodie. La pitié du Seigneur résonne dans l’église, Elle enflamme la terre entière ; C’est Noël. La messe frappe aux fenêtres de l’amour. Elle introduit l’union divine A l’intérieur des cœurs brisés, Et le gloria, l’acmé de l’adoration, A l’intérieur des plates raisons. S’attachant aux chairs couvertes d’éphémère, L’alléluia pénètre la joie jusqu’au...
Parcourir Texte Court L'amour dans les mains d'un répondeur

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 6

L'amour dans les mains d'un répondeur «Belle inconnue, bonjour ! Je vous ai aperçue il y a peu de temps. Je rentrais de mon travail entre chien et loup. Le train était bondé, et vous vous teniez à quelques pas de moi. Vous me paraissiez si sombre et si lumineuse à la fois. Je vous imaginais à travers vos cheveux d’ébène reflétant des brindilles d’amour calciné, mais je vous envisageais aussi à travers vos yeux de biche, d’un noir profond, diffusant une passion étoilée. Comme le soleil s’appr...
Parcourir Texte Court Leilani

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 15

Leilani sourit, mais ses lèvres ont disparu sous les froncements de ses rides. C’est dans ses yeux fripés que se dessine son plaisir. Ma question, mon étonnement, de la voir ainsi courbée en deux, à son âge, l’ont amusé. D’un rire d’oisillon, d’une voix fluette, mais tonique, elle explique, à ses trois amies qui l’accompagnent dans cette rizière, quelques mots qui déclenchent l’hila...
Parcourir Texte Court Pluie annoncée

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 6

Quand le ciel se déchire, que l’horizon s’assombrit. Que les nuages menacent, le regard se ternit, la peau s’électrise et l’on court se mettre à l’abri. Le temps se déchaîne et le vent vocifère son souffle aux relents de terre. Les gouttes frappent alors le sol et comme un Tam-Tam, une musique scande un rythme qui fait danser les herbes et les cultures. Les oiseaux se tassent dans leur repère mais surveillent les s...
Parcourir Texte Court Le destin, le hasard et la chance

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 3

-Le hasard fait bien les choses…mais quelle phrase fausse et vide de sens… Ça, c’est Zac qui divague encore. -Je l’aime bien, moi, cette phrase. Ça, c’est moi, Malcolm, votre humble narrateur. -Oui, je comprends, Mal, elle est très poétique. Mais la poésie peut être fausse. La beauté est souvent fausse. À preuve, un jour, elle se fane et nous trahit. Zac aurait dû être écrivain. Pensif, je me suis répété cette phrase dans ma tête jusqu’à plus soif. Puis, j’ai compris (je crois) ce qu’il voula...
Parcourir Texte Court Et la mer tu t'en souviens?

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 7

Et la mer, tu t'en souviens ? Par Jérémy Hervot Quelques minutes avant 6 heures du matin, enfin peut-être. Imaginez le, la douceur d'une soirée achevée, apaisé sur une plage d'été martyrisée par les mégots et les bouteilles vides . Cigare bon marché en bouche, du Aznavour en accompagnement, le brouhaha a laissé place au silence salvateur. Libération. Trente minutes pour décompresser d'une soir&eac...
Parcourir Texte Court Des espoirs attendus

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 8

Un petit nid d’amour où la vie n’aurait plus cours Enfermés dans une tour, espérant que c’est pour toujours Si la vie n’est pas trop chienne, j’ai envie que tu sois mienne Il faut aujourd’hui éloigner les hyènes et la routine quotidienne Je veux te voir rire et pleurer, et t’entendre soupirer De plaisir ou de tristesse car cela ne crée que de la tendresse Je veux sentir ton souffle, sentir ton corps qui s&rsq...
Parcourir Texte Court Les dernières rimes

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 8

L’automne dernier a vu dans un petit village, d’un nom qui ne me vient pas à l’esprit, la mort d’un homme inconnu jusqu’à ce jour. Dans le tiroir d’un bureau au milieu de la petite cuisine, on dénombra une centaine de pages, tachées d’encre et d’huile, remplies de poèmes. Dans la salle obscure du séjour, s’imposaient un grand lit, une table et quelques chaises. C’était le succinct mob...
Parcourir Texte Court Chaos

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 5

Les heures défilent, calmement, oubliant d’entraîner avec elles le fil de la vie, ne nous laissant qu'un sentiment d'inertie. L'impression que tout bouge dans cet univers, filant à grande vitesse, avançant vers un but qui nous dépasse, et qui pourtant est essentiel. Et nous, nous restons là, immobiles, à observer cette immuable frénésie, incapables de nous y mêler, d'en faire partie. Nous observons et nous déses...
Parcourir Texte Court Une enquête très, très spéciale

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 6

Accompagnée de son limier, elle arpente une surface restreinte de la rive du lac à la recherche d'un indice probant qui lui permettrait de vérifier ses hypothèses. Une enquête aussi ardue qu'intéressante, qui la tient en haleine depuis la veille. D'habitude, elle est beaucoup plus efficace! Mais cette fois-ci, elle s'englue dans les suppositions qui tombent toutes à l'eau, une après l'autre! Elle a beau retourner le problème dans ...
Parcourir Texte Court Pauvre Jean-Patrick

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 6

Je vous présente mon bon pote Jean-Pat, et voici tout plein de blagues idiotes rien que pour sa pomme. Jean-Pas-Triste s'il est de bonne verve, Jean-Patraque s'il a mal au bide, Jean-Pratique quand il a une idée de génie question chaudière ou plomberie. Ou encore Jean-Partout quand c'est lui qui fait tout dans le village, Jean-Patriiiick s'il fait sa starlette, Jean-Piattt pour son côté Lagardère (ira à toi). Nous avons également ...
Parcourir Texte Court Nous vivons à crédit

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 6

Nous vivons à crédit 02.08.2017: J’ai reçu un message. Ce matin je me suis levé un peu en colère, il s’agit du jour où nous vivons à crédit? Vu qu’il faudrait plus d’une terre pour s’épanouir comme nous l’entendons. Je me suis posé une question de légitimité, par exemple: nous utilisons des litres d’eaux potables pour évacuer nos excréments, allez expliq...
Parcourir Texte Court Mon plus beau souvenir

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 3

Ce beau dimanche à la plage ! L'eau pleine de sable chatouille mes pieds . Je vois les autres enfants qui se disputent un seau d'eau avant de s'en reverser partout en criant. Aujourd'hui je n'ai rien à faire, tout est mis sur la nappe jaune, le bon gâteau au gout sucré, et les fourchette rouge. Ca parlait de tout et de rien mais surtout du temps qu'il faisait, il faisait très chaud alors on m'a mis en maillot de bain. Il était bleu avec des ronds, mai...
Parcourir Texte Court Tant que l'herbe pousse

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 6

Se sentir vivre, libre. Je regarde l’herbe pousser. Une sorte de coléoptère me fait bien planer, il se pose grossièrement à mes pieds, à peine atterri, il grimpe sur la plus haute brindille qui se trouve à proximité. Il y a un peu de bise, pas de quoi me décoiffer mais suffisamment pour faire balancer l’insecte cramponné dans tous les sens. Les oiseaux piaffent, le calme est puissant et pourtant… Ce petit insec...
Parcourir Texte Court La passion et la raison

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 1

«On fait ce que l’on peut avec les moyens qu’on a». C’est vrai, on ne peut pas aller contre cet adage. Or, chacun ne peut pas se satisfaire de ça. Si la fin justifie les moyens, parfois les moyens nous manquent ou la fin est tellement surélevée… Donc il faut arrêter de nous abreuver de phrases toutes faites et nous laisser atteindre nos objectifs selon possibilités. Les Miss de tout pays rêvent de la paix dans le mo...
Parcourir Texte Court Cauchemar estival

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 5

i. vivant mais mort. ii. printemps. Je sème les graines, et les regarde s'épanouir. Mais il n'y a jamais de pétales colorés. Je ne peux voir de couleurs, elles se retournent contre moi, me fusille du regard. Pourtant elles sont joyeuses, bruyantes comme des enfants plein de vie qui gazouillent. Sauf que la vie j'en ai plus, l'envie non plus d'ailleurs. Je suis un enfant plein de mort et puis c'est tout. iii. été. Le pollen s'envole chatouiller sensue...
Parcourir Texte Court Réflexion profonde sur la vie

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 2

Réflexion profonde sur la vie L'humain a tendance à vivre aujourd'hui pour ses semblables, la plupart d'entre nous agissent de sorte que l'action aie un rebondissement sur autrui. Le concept même de l'amour a changé les gens s'aiment non pas pour créer un lien profond mais pour faire paraître cette image d'affection aux autres et s'attirer de la compassion ou pour prouver leur bon côté et leur âme pure qui ne cherche que la paix et le bonheur mais ils oublient le sens pur de leurs actes c'es...
Parcourir Texte Court Et si tu m'oubliais...

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 34

Et si tu m’oubliais… Depuis quelque temps cette idée me lamine. Je la rejette au plus loin que je peux dès qu’elle vient ronger mes pensées. À chaque fois, elle revient plus pressante, plus collante pour que je ne l’oublie pas. Va-t’en, laisse-moi... Je ne veux pas de tes mots qui voudraient m’ôter tout espoir. M’entraîner dans tes couloirs sombres où les portes restent closes. Je te fuis, je t’ign...
Parcourir Texte Court Écrire une histoire

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 3

J’ai toujours voulu écrire des histoires; je n’ai jamais réussi. Pas que je n’ai jamais réussi à écrire, non, ça, je l’ai déjà fait. Je parle ici d’écrire une histoire si bonne, si touchante, si sentie, qu’elle nous semblera réelle. Petit à petit, cette histoire ouvrira une brèche. Fine, légère au début, elle deviendra de plus en plus grande, de plus en ...
Parcourir Texte Court Pertinence Le grenier

Texte Court terminé | Pages 1 | Vote 40

Je passais à la loupe chaque parcelle de ces têtes aussi raides que la mort qui me pétrifiait. Parfois un enfant enrubanné retenait mon attention. Son regard vide fixait le petit oiseau du photographe et moi je cherchais à capter l’instant où l’oiseau sortant, l’enfant esquisserait, enfin, son sourire. Pourtant il n’y avait pas de sourire, seules des lèvres pincées ; un front fier et dégagé livrant d'immenses yeux aussi sombres que la robe de celle qui s'érigeait, inerte, derrière lui.