Connexion : supprimer Ou

Blog littéraire de Deogratias

Navigation : > Accueil > Deogratias > Blog de Deogratias
Blog bannière

A mon amie imaginaire

Chère amie imaginaire, Tu n’existes pas. C’est pour ça, je ne te connais pas. Toi, tu ne m’as pas encore déçue. C’est le côté pratique. Je peux t’inventer. T’imaginer. M’ouvrir à toi sans risque et sans peur. C’est bien n’est-ce pas ? Ma chère amie inconnue, puisque tu ne vis pas « pour de vrai », j’ai donc tout loisir pour me confier à toi. Ce qui est fort, vois-tu, c’est que je peux être audacieuse avec toi. Je n’aurai pas de retour négatif, imprévisible ou même agressif. Je ne connaitrai p...

... lire la suite

Recueil : Lettres Catégorie : Lettre Perdue

Réécriture

Réécriture J’étais bien décidée. J’allais suivre les conseils d’une amie de plume : reprendre l’écriture du récit de ma rencontre avec la première psychologue de ma vie. Il fallait intégrer le lecteur à ma narration, le rendre plus proche, lui communiquer davantage les émotions qui furent les miennes. Soucieuse de progresser dans l’exercice de l’écriture que j’aime tant, je me suis mise au travail. Je recommençais à écrire mon histoire : celle de l’adoption d’une mère qui aurait dû rester, se...

... lire la suite

Recueil : Tranches de vie Catégorie : Journal intime

Noël

Noël J’ai peur de la foule, peur de la mort, peur du temps qui passe, peur des autres, peur de la vie, peur de grossir, peur de maigrir, peur des gros chiens, peur du froid, peur du monde. J’ai peur de tout. Dis-moi, c’est comment qu’on fait quand on n’a pas peur ? Me dit l’enfant candide à l’intérieur. Je ne sais pas. Je ne sais plus. Peut-être que c’est comme courir dans le vent même quand il fouette en plein sur le visage. Peut-être que c’est comme les fleurs qui poussent malgré l’hiver, l...

... lire la suite

Recueil : textes Catégorie : Texte

Vive les râleuses !

Vive les râleuses ! J’aime bien Saint Nicolas Mais je hais le père Noel Bien sûr les rêves d’enfant Ne sont pas tous méchants Mais ce père Noel aie aie aie ! Pas un jour, pas une heure Sans qu’on nous rabâche « Achetez Tassimo, Cookeo, Kobo Ninja friteuse et photos Famileo » Mais ce père Noel aie aie aie ! Il me défrise, il me débobine, Il me fatigue, il me bêtifie, il me chagrine Pas un jour, pas une heure Sans qu’on nous redise « Achetez Albums, bijoux, Voyages, chocolats et liqueurs » Oh c...

... lire la suite

Recueil : coups de gueule Catégorie : Coup de gueule

Les bras du temps

Les bras du temps Je pleure ce soir toutes les larmes retenues depuis le début du jour. Mon cœur se tord de douleur sous le poids du manque. Ou de l’excès. Je ne sais pas, je ne sais plus. Tout me coûte, tout m’essore, tout me ploie. J’ai mal comme on a mal quand on aime sans retour. Quand on se donne en vain. Quand tout partage vous revient comme un écho vide de sens. Je pleure ce soir, ne m’en voulez pas, je voulais ne pas être triste mais ce que je veux n’est pas en mon pouvoir. Les larmes...

... lire la suite

Recueil : textes Catégorie : Pause-Mélancolie

Elle est avec moi !

Elle est avec moi ! Mon amie est peut-être en train de mourir et je ne le sais pas. Sa fille est auprès d’elle, je ne peux avoir de nouvelles, elle lui prodigue les bons soins que j’aurai tant voulu lui apporter. C’est bien normal. Je ne suis pas de la famille. Ils n’ont même pas mon numéro de téléphone. Et je n’ai pas le leur. Je reste là sans informations, sans le moyen d’en obtenir. Mon amie est peut-être en train de mourir et je ne le sais pas. Comme à chaque fois que la Vie emporte une a...

... lire la suite

Recueil : textes Catégorie : Texte

Un amour qui brûle

Un Amour qui brûle Quand l’artiste a salué pour la dernière fois de la soirée tous les spectateurs et que le rideau tombe, il n’y a plus personne alors pour l’applaudir. Plus personne pour le siffler, pour lui rendre les honneurs, pour le féliciter ou le blâmer. Quand l’acteur a goûté aux joies des vivas du public, à son enthousiasme, à ses louanges, quand tout est fini, il n’y a plus personne pour se lever, pour en redemander ou pour le remercier. Quand la journée est finie, quand toutes les...

... lire la suite

Recueil : Textes et poésies Catégorie : Texte

Une balancelle

Une balancelle « Longtemps je me suis trompé de bonheur », Olympe commença d’écrire sa lettre par ses quelques mots qui en disaient long sur son état d’esprit. Depuis son arrivée chez son amie âgée de 95 ans, (elle avait posé ses bagages deux jours plus tôt), elle n’en finissait pas de savourer chaque instant passé au cœur de cette région. Elle n’était jamais venue jusqu’ici dans ce décor du Beaujolais, elle en était enchantée. Tout lui plaisait : l’odeur de la nature, les grands arbres, les ...

... lire la suite

Recueil : Histoires courtes Catégorie : Histoire Courte

Chère humeur matinale

Chère humeur matinale, Je pensais me lever, ouvrir ma fenêtre et vous écrire que la vie est belle avec les feuillages des arbres aux couleurs de l’automne. J’aurai aimé vous raconter combien la nature environnante m’octroie, rien que pour moi, des bienfaits surprenants. Par exemple, contempler la beauté du vent tout secoué par son rire qui passe sur ma peau alors que je me lève à l’instant. J’aurai été douée pour vous raconter l’aurore, réveillée par le chant des oiseaux. Je vous aurai décrit...

... lire la suite

Recueil : Lettres Catégorie : Lettre Perdue

Lettre ouverte à une chapelle

Chère Chapelle, J’ai gardé de toi un étrange souvenir. Tu étais perdue au milieu d’un terrain quelconque. Un peu d’herbe apeurée et quelques arbres en questionnement. Je ne me suis pas méfié. Ce n’est pas mon genre. Je me promenais dans ce pré anonyme qui ne demandait rien. Rien d’autre que de me voir déambuler sereine au gré du vent. C’était un dimanche après-midi. Comme pour beaucoup de gens, le jour de la semaine que je déteste le plus. Ce n’est pas normal d’ailleurs, en général, on dit q...

... lire la suite

Recueil : Lettres Catégorie : Lettre Perdue

La volière des mots

La volière des mots Je voudrais écrire tout ce que mon cœur contient. Impossible. Les mots m’échappent comme les oiseaux s’enfuient de leur volière. Je voudrais te dire combien mon âme est pleine de vie. Traversée par des tempêtes que personne ne voit. Mais tout s’envole comme la mélodie esseulée d’un concerto. Ô comme est vain le tumulte de la terre en débats de mots ! Comme j’ai mal aux bruits du siècle ! Alors que, là, logée au creux de nous, se cache le plus beau : L’indicible qui s’ébat ...

... lire la suite

Recueil : Textes et poésies Catégorie : Poème

J'ouvre ma fenêtre

J’ouvre ma fenêtre, un horizon d’immeubles devant moi, Une cour en béton aux voitures stationnées. Sans compter les poteaux, les traits dessinés sur le sol Et bien sûr les déchets des gens trop pressés qui s’en moquent. J’ouvre ma fenêtre, le ciel bleu fait peine à voir Peuplé de nuages qu’il n’a pas convoqué, il a l’air ennuyé. Quelques murs en pierre fatiguées Et des oiseaux qui se posent égarés. J’ouvre ma fenêtre, des chagrins pleuvent sur le bitume en manque. En vérité, je ne vois rien d...

... lire la suite

Recueil : Textes et poésies Catégorie : Poème

Un monde étrange

Un monde étrange J’habite un monde étrange. Si. Si. Je vous assure. Je vais vous expliquer. Dans ce monde, il y a des spots publicitaires qui ponctuent les émissions télévisées. Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais, en ce qui me concerne, je n’y comprends rien. Les plus abscons pour moi sont celles qui cherchent à vendre des voitures. Les implicites, les postures, les dialogues, tout est bizarre. Celle que l’on peut voir en ce moment à la télévision a provoqué chez moi nombre d’inte...

... lire la suite

Recueil : Textes et poésies Catégorie : Texte

Mes pensées profondes

« Tu as oublié ma fête ! » Ah oui ? Ah parce que tu es croyant à tes heures maintenant ? Pourquoi célébrer le jour de ton saint patron puisque tu t’en fous comme de ta dernière chemise ? Tu ne crois à rien mais le jour de ta fête, il faudrait à tout prix se souvenir. Surtout ne pas oublier de te dire : « Bonne fête ! ». Mais qu’est-ce que tu célèbres ? Toi ou le Saint dont tu portes le nom ? La vérité c’est que tu veux être aimé, choisi, choyé, regardé. Ton prénom c’est une excuse. Si c’était...

... lire la suite

Recueil : Textes et poésies Catégorie : Texte

La première fois

La première fois Il était une fois, ainsi commence les histoires pour les enfants. Oui, il était une fois et je ne me souviens plus. Quand pour la première fois j’ai vu la feuille de l’arbre que le vent balaye, Quand la grille de l’égout sur le trottoir formait comme un trou noir à regarder. Quand le caillou gris juste devant moi était tombé alors que je le ramassais… Oui, il était une fois toutes les premières fois dont je n’ai plus le souvenir. Mes yeux sur les feuilles que le vent balayait...

... lire la suite

Recueil : Textes et poésies Catégorie : Texte

Bon Week-end !

Bon Week-end ! Bon, alors, je sais, on va me répondre : « La langue est en perpétuelle évolution » T’es ringarde vieille branche, faut-y faire, va voir ailleurs ou change de direction ! Bon, alors, je ne suis pas préparée à ce qui m’arrive en ce moment Je regarde des vidéos sur l’éducation des chiens et j’en apprends ! Le mec sur mon écran me dit : « Faut passer au training 10 mn par jour » Moi, pas bête, je me rappelle mes stages d’anglais, ce fut le désamour ! J’en ai fait des dialogues, de...

... lire la suite

Recueil : Textes et poésies Catégorie : Texte

Tagada

TAGADA J’attends mon nouveau petit compagnon de vie, Un bichon maltais miniature et tout joli Tout blanc c’est une race absolument mignonne La vie est là, qui revient, j’entends la joie qui sonne TAGADA TAGADA TSOIN TSOIN TIMELA PAN PAN PFFFFFT ! Il arrive, dans 10 jours à peine, et déjà je bous On dirait que l’énergie remonte dans mon corps Alors que fatiguée, je n’étais plus qu’un chiffon mou Mais voilà, près de moi, bientôt la vie encore TAGADA TAGADA TSOIN TSOIN TIMELA PAN PAN PFFFFFFT ! ...

... lire la suite

Recueil : Textes et poésies Catégorie : Poème

Chère Mappemonde

Chère Mappemonde, Tu tournes devant moi. J’ai tant à te dire. Dis-moi ton secret. Je vois défiler tous tes pays, tes continents et tes mers. Je les vois ces millions d’indiennes qui s’en vont se faire couper les cheveux, leurs longs cheveux entretenus avec tant de soins pendant des années. Elles les offrent dans un temple consacré à l’une des incarnations de Vichnou. Pour obtenir sa protection et l’assurance d’un avenir meilleur. Dans ce même pays si grand, si peuplé, si coloré, des hommes vi...

... lire la suite

Recueil : Lettres Catégorie : Lettre Perdue

Screugneugneu

Alice a parfois une fâcheuse tendance à être négative. La vie va se charger de l'éduquer à la joie. Est-ce qu'elle va y arriver ? Est-ce que c'est possible ? Pas sûr ! Petite nouvelle amusante sur nos humeurs "Sreugneugneu". Alice était de mauvaise humeur ce matin-là, entre la pluie de la veille qui avait duré toute la journée, une nuit d’insomnie, des voisins bruyants, non décidément, elle s’était levée du « pied gauche ». Ce n’était pas le moment de venir l’embêter, elle disait d’ailleurs d...

... lire la suite

Recueil : Mes Nouvelles Catégorie : Nouvelle

Une fraction de seconde

En une fraction de seconde Je venais de m’allonger pour la nuit qui tombait du ciel toujours à l’heure prévue Je venais de poser ma tête sur l’oreiller pour rêver d’autres vies vers d’autres vues Je venais de lire un livre qui parle de la fuite Irlandaise pour le Nouveau Monde Je venais, c’est à peine croyable, de penser que la vie n’est pas toujours immonde Je venais de respirer le vent qui soufflait fort en ce soir d’été noyé de chaleur Je venais d’inspirer goulument les vagues d’air fugiti...

... lire la suite

Recueil : Textes et poésies Catégorie : Poème

Je n'ai plus les mots

Je n'ai plus les mots ! Les mères qui bercent leur enfant tout contre leur sein Et les pères qui se penchent pour les regarder émerveillés Les oiseaux virevoltent dans l’espace pour annoncer demain Et les petits du nid qui ne vont pas tomber jusqu’à leur envolée Les fleurs sortent de la terre, étonnées par la lumière Leurs tiges robustes poussent avec effort et restent fières Les pâquerettes ou boutons d’or parmi les fleurs nouvelles Qu’on écrase mais pourtant se redressent en leur élan rebel...

... lire la suite

Recueil : Textes et poésies Catégorie : Poème

Ta gueule la vieille !

« Ta gueule la vieille ! » Madame promène son chien à 9 heures chaque matin. T’as beau lui dire : « En laisse le chien, en laisse ! » Rien à faire, madame préfère promener son popotin Avec son toutou droit devant plein d’allégresse J’en ai marre des crottes à ramasser n’importe où Sur les trottoirs, les rues, les cours un peu partout T’as beau leur dire : « Faut ramasser je vais tomber ! » Un doigt d’honneur si j’insiste à me risquer Monsieur sort son chien, mieux vaut pour moi ne plus râler ...

... lire la suite

Recueil : coups de gueule Catégorie : Coup de gueule

Jules

Jules C’est un petit garçon charmant. 3 ans à peine. De grands yeux bleus qui lui mangent le visage. Un sourire à fendre toutes les armures. Des cheveux presque blonds comme les champs de blé en ce moment. Le temps des bottes de paille, le temps des fourrages à engranger. Le temps des oiseaux opérettes qui chantent écrasés de chaleur. C’est un petit garçon au temps de l’innocence. Il me montre ses dents bien blanches. Elles sont toutes là. Pas une ne manque à l’appel. La souris n’est pas enco...

... lire la suite

Recueil : Textes et poésies Catégorie : Tranche de Vie

Renverser ma tête à l'envers

Renverser ma tête à l’envers Comme les roues crantées d’un cerveau constructeur J’aménage des espaces où mes yeux scrutateurs Cherchent la logique des emboîtements de ma vie Quel est le sens de ces contours bien définis ? Comme l’arbre qui dirige ses branches vers le haut Quel est le soin habile qui décide de leur direction ? Mon esprit plein de ses quêtes jusqu’à saturation Vole jusqu’à s’étourdir dans la danse des oiseaux Comme la complexité d’une logique sans faille Quel est ce besoin de c...

... lire la suite

Recueil : Textes et poésies Catégorie : Poème

Femme des années 80

Femme des années 80 Bérénice, il ne faut pas lui en conter, bientôt 78 ans au compteur des jours, ex – conductrice de bus à Paris, elle a tout connu, tout vu, tout entendu. - Tu crois que je n’en ai pas bavé peut-être dans mon métier ? - Si j’imagine ! - T’as pas idée Sylvie ! Dans les années 80, j’étais parmi les toutes premières femmes à faire ce métier, j’en ai chié des ronds de chapeaux ! - Vas-y raconte ! - J’ai vécu toutes sortes d’histoires. D’abord, faut te dire que c’était un métier ...

... lire la suite

Recueil : Mes Nouvelles Catégorie : Histoire