Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Les Cerfs-volants - Chronique

Chronique "Les Cerfs-volants" est une chronique littéraire mise en ligne par "Briséis".. Vous aussi, n'hésitez pas à proposer vos chroniques littéraires sur l'une de vos lectures.

Venez publier une chronique littéraire ! / Protéger une chronique littéraire

Les Cerfs-volants

Romain Gary

« Ce qu’il y a d’affreux dans le nazisme, dit-on, c’est son côté inhumain. Oui. Mais il faut bien se rendre à l’évidence : ce côté inhumain fait partie de l’humain. Tant qu’on ne reconnaîtra pas que l’inhumanité est chose humaine, on restera dans le mensonge pieux. »

Cerfs-volants

L'histoire

Un village de Normandie, dans les années 30. Ludo Fleury, orphelin, est élevé par son oncle Ambroise, un doux rêveur qui, en plus d’être le facteur du coin, est connu pour fabriquer des cerfs-volants. Son côté fantaisiste et décalé  lui a valu dans la région le surnom de « facteur timbré », attachant mais un brin ridicule. A dix ans, Ludo découvre qu’il est atteint d’un « excès de mémoire », ce qui inquiète son instituteur mais n’est pour son oncle qu’une variante de la fameuse « mémoire historique » des Fleury…

Une furtive rencontre avec Lila, fille d’une vieille famille aristocrate polonaise, va chambouler l’existence de Ludo et le marquer à jamais. Les deux enfants se retrouveront à l’adolescence, vivront une histoire d’amour puis seront à nouveau séparés par le déclenchement de la guerre. Par conviction autant que pour retrouver l’amour de sa vie, Ludo va alors s’engager dans la Résistance.

 Les thèmes

Le cadre, c’est la France de la Seconde Guerre mondiale, et le thème principal -en apparence du moins- une histoire d’amour entre deux êtres que rien ne semblait rapprocher. Mais Les Cerfs-volants va bien au-delà. C’est un livre qui parle de folie, d’espoir, de fierté, de quête de soi, et qui s’interroge sur ce qui fait l’humanité. Les cerfs-volants sont le symbole de l’histoire, car attirés par le ciel tout en restant rattachés à la terre, ils représentent les rêves, les idéaux et les illusions qui nous sont indispensables dans notre quête de nous-mêmes et d’un monde meilleur, dans notre combat permanent pour la vie. Chacun à leur manière, les personnages résistent à la dure réalité, voire contribuent à la changer, en s’accrochant à leur part de folie. Cette folie qu’on dit contraire à la raison, et qui se révèle finalement le meilleur moyen de survivre.

 Les Cerfs-volants parle de l’être humain dans sa toute sa complexité. Les thèmes du nazisme et de la guerre sont l’occasion d’une réflexion sur le paradoxe de l’humanité, à la fois fragile et forte, généreuse et cruelle, et qui refuse tout manichéisme, à l’image de la citation plus haut.

Mon avis

 Au départ, je n’étais guère enthousiasmée par cette histoire du personnage principal qui tombe amoureux transi, après seulement une brève entrevue, d’une petite fille capricieuse et superficielle. Les personnages me semblaient un peu caricaturaux, et l’histoire un peu mièvre et un peu surfaite. Puis, lorsque la guerre éclate, la réelle portée du roman apparait. Les personnages mûrissent, ils se révèlent, gagnent en profondeur, et nous dépeignent chacun à leur manière une facette d’humanité. Au fil de la lecture, ils deviennent de plus en plus attachants. J’ai été bien vite captivée par l’histoire, et par ce roman riche et lumineux. C’est un livre qui, lorsqu’on le pose, continue à nous poursuivre et à nous faire réfléchir. La plume de Gary, même si elle peut être parfois un peu pompeuse et manquer de simplicité, reste puissante et pleine de poésie, et ce roman vaut incontestablement le détour.

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+15

Auteur

Blog

Briséis

18-06-2013

Auteur public

Romain Gary

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Les Cerfs-volants n'appartient à aucun recueil

 

Chronique terminée ! Merci à Briséis.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.