Connexion : supprimer Ou

Veiller sur elle - Chronique

Chronique "Veiller sur elle " est une chronique littéraire mise en ligne par "Deogratias".N'hésitez pas à proposer vos critiques littéraires sur des Auteurs, Artistes, Artisans d'art...

Venez publier une chronique littéraire ! / Protéger une chronique littéraire

25a71961f92d8d0e9ab10fc1ebfcffc36b1cb505.jpgefcef2fbb3eeddf02205f2a2d7e8d22458b26348.jpg

Veiller sur elle

(Goncourt 2023)

4ème de couverture

Au grand jeu du destin, Mimo a tiré les mauvaises cartes. Né pauvre, il est confié en apprentissage à un sculpteur de pierre sans envergure. Mais il a du génie entre les mains. Toutes les fées ou presque se sont penchées sur Viola Orsini. Héritière d'une famille prestigieuse, elle a passé son enfance à l'ombre d'un palais génois. Mais elle a trop d'ambition pour se résigner à la place qu'on lui assigne.
Ces deux-là n'auraient jamais dû se rencontrer. Au premier regard, ils se reconnaissent et se jurent de ne jamais se quitter. Viola et Mimo ne peuvent ni vivre ensemble, ni rester longtemps loin de l'autre. Liés par une attraction indéfectible, ils traversent des années de fureur quand l'Italie bascule dans le fascisme. Mimo prend sa revanche sur le sort, mais à quoi bon la gloire s'il doit perdre Viola ?
Un roman plein de fougue et d'éclats, habité par la grâce et la beauté.

***********

Ce roman est très beau, passionnant et très touchant. Une fresque qui raconte la vie de deux personnages hors du commun : un homme de petite taille 1.40 m, d'origine très pauvre et une femme Viola Orsini qui a grandi dans un palais génois, riche héritière. 

Ces deux destins vont traverser la grande histoire du XXième siècle en Italie : les deux guerres mondiales mais aussi l'imprégnation dans les mentalités de l'époque du fascisme instauré par Mussolini. On est emporté par le caractère très latin des italiens. 

Viola Orsini est une femme au caractère bien trempé, très originale. Je dirai même, personnellement, atypique et doté d'un haut potentiel intellectuel. J'ai beaucoup aimé ce tempérament fort, mystérieux et sincère. Sans ce personnage, je crois que ce récit aurait moins attiré mon attention. Viola donne à cette histoire un relief tout particulier. 

Elle aime les cimetières, la littérature, la politique. Enfant, elle aime s'allonger sur les tombes et réfléchir à l'existence. Elle adopte un ours blessé qu'elle soignera et élèvera en cachette. Elle a des réparties incroyables et une audace à toute épreuve. 

Mimo de son côté est son ami de toujours. Il est pauvre, handicapé par sa très petite taille, sans grande culture, séparée de sa mère et apprenti sculpteur chez un maitre violent et alcoolique.. C'est Viola qui va le former à la lecture et va lui ouvrir l'esprit par toutes sortes de livres qu'elle prendra soin de lui prêter en cachette. Mimo et Viola font toute la richesse de cette oeuvre. Des personnages très originaux, bien campés. J'ai beaucoup aimé.

On les suit dans la traversée de ce siècle marqué par le fascisme, les trahisons, l'antisémitisme. On voyage avec eux dans toute l'Italie. On suit les premiers pas de Mimo dans sa vie de jeune homme maladroit et gauche jusqu'à son plein succès reconnu comme sculpteur de grands chefs d'oeuvres taillés dans les plus belles pierres. 

On suit aussi la vie de Viola, plus austère, marié avec un homme violent, très cupide et malhonnête dont elle finira par se séparer. Une femme au destin unique qui finira par être candidate après la guerre pour être députée.

Je ne raconte pas l'histoire de ce livre. Je trouve qu'il vaut mieux vous dire ce qui m'a le plus frappée : la grande originalité des deux personnages principaux.

C'est cela, qui, à mon sens, fait la beauté et la richesse de cette oeuvre. La grande histoire aussi nous est racontée : celle du fascisme. On y entrevoit la naïveté des personnes, la duplicité puis la révolte du peuple.

J'encourage vraiment la lecture de cette fresque qui s'inscrit dans l'Italie et ses tourments d'alors. Surtout ces deux destins sont très bien racontés, hors du commun avec une trajectoire de résilience formidable. Vous passerez un bon moment. Il y a beaucoup de souffle dans ce livre, beaucoup de fougue. On ne s'ennuie pas un seul instant.

Partager

Partager Facebook

Auteur

Blog

Deogratias

28-02-2024

Auteur public

Jean Baptiste Andréa

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Veiller sur elle n'appartient à aucun recueil

 

Chronique terminée ! Merci à Deogratias.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.