Connexion : supprimer Ou

Un Homme Idéal - Critique de Film, Théatre, série...

Critique de Film,  Théatre, série... "Un Homme Idéal" est une critique de film, Théatre, série mise en ligne par "Paulette Pairoy-Dupré"..

Venez publier une critique de film, Théatre, série ! / Protéger une critique de film, Théatre, série

 

 

Un Homme Idéal

 

« Un homme idéal »,   film de Yann Gozlan, un bon thriller à la façon Chabrol !

 

Matthieu Vasseur est un piètre écrivain. Pour survivre, il travaille avec son oncle dans une entreprise de déménagement. Alors qu’il vide l’appartement d’un homme décédé sans héritier, il découvre un manuscrit : le journal d’un soldat pendant la guerre d ‘Algérie. Il s’approprie le manuscrit et le recopie presque à la lettre pour en faire un roman qu’il intitule « Sable noir ». Son roman est non seulement édité mais il obtient également le Prix Renaudot, la notoriété qui va avec,  et les émoluments qui lui permettent de mener grand train et séduire la fille d’une famille bourgeoise aisée.

Trois ans après ce vif succès, il n’a rien écrit de nouveau. Son éditeur s’impatiente, sa banque le menace  de ne plus couvrir ses dettes. Il  tente vainement d’écrire,  dans le cadre idyllique de la propriété de ses futurs beaux parents sur la Côte  d’Azur (Hyères, ou Nice ?). A l’occasion d’une séance de dédicaces, il est démasqué par l’ami intime de celui dont il a  « violé la mémoire ». Celui-ci va le faire chanter.

A partir de cela, il est  totalement prisonnier  de ses mensonges  dont il ne pourra plus sortir, et plonge dans une spirale de catastrophes, de vols  et d’un  meurtre involontaire, puis d’un second volontaire celui là.

La naïveté d’un meurtrier qui n’en n’a pas l’étoffe, car rien ne l’avait préparé à pareils actes est parfaitement rendue.

Les premières images laissent supposer la fin : un suicide. Mais non, la fin est plus qu’inattendue !

Pierre Niney interprète merveilleusement ce rôle. Sa partenaire, Ana Girardot joue dans la sincérité, pour assurer le pendant de son compagnon et réussit remarquablement bien.

Les scènes tournées dans la propriété méridionale sont d’une grande  luminosité et en contrastes parfaits avec les scènes glauques de meurtres, d’échanges de matériel  volé,  etc.…

La scène du sang qui s’écoule du plafond (un corps sanguinolent caché dans les toilettes) est calquée sur celle d’un film de Polanski  « Tess d’Uberville », mais on ne pourra  reprocher à un réalisateur de s’imprégner de moments forts de ses maîtres.

Ce film est plein de rebondissements. A tout moment,  et jusqu’aux dernières minutes, le spectateur s’attend à ce que le héros expie  enfin sa faute, mais tel  Sisyphe, il purgera  sa peine de manière interminable. Il a signé dès le départ un pacte avec Satan, Satan va le poursuivre et ne le laissera jamais en paix !

Le titre du film est toutefois inapproprié. Matthieu est loin d’être un homme idéal ! C’est un être faux qui vit de faux semblants, comme son seul, sincère et véritable roman dont il ne goûtera pas des fruits, enfermé définitivement dans le piège qu’il s’est tendu lui-même.

A mon avis, un bon film qui ne cesse de vous faire palpiter et frémir. N’est ce pas là la définition du « Thriller » ?

Dimanche 24 mars

PPD

Partager

Partager Facebook

Auteur

Blog

Paulette Pairoy-Dupré

28-03-2015

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Un Homme Idéal appartient au recueil Chroniques

 

Critique de Film, Théatre, série... terminée ! Merci à Paulette Pairoy-Dupré.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.