Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Le racisme - Réflexion

Réflexion "Le racisme" est une réflexion mise en ligne par "Marianne13"..

Venez publier une réflexion ! / Protéger une réflexion

 

 

Le racisme

 

Ceci s'est vraiment passé, je vous relate un cours qui m'a marquée.

Le racisme et les discriminations

En cours d'histoire du collège, on a fait éducation civique. Le prof s'est levé et a annoncé un nouveau chapitre : le racisme et les discriminations. Nous avons travaillé, comme dans un cours classique. Mais si c'en était un, je ne vous en parlerais pas. Peu après, il nous a expliqué à quel point le racisme est grave, qu'il est puni par la loi et tout le tralala. Un élève a posé cette question :

"En France, est-ce qu'il existe encore du racisme ?"

Le prof allait faire son discours habituel que certains continuent de faire, mais qu'il faut se plaindre, et qu'il sera puni, etc. Mais il se trouve que cet élève ne voulait pas s'arrêter là, il voulait comprendre.

"Pourquoi quand on dit que je m'appelle Djamila ou Fatoumata, ça ne fait pas le même effet que si je disais que je m'appelle Florence ou Françoise ?". Le prof était embarrassé, puis a essayé de mettre son avis de côté pour répondre comme il est écrit dans le programme de l'Education Nationale, celui avec tous les mots compliqués. Il a répondu que ce n'est pas forcément pareil avec tout le monde, même si lui même pensait autrement. L'élève ne semblait pas convaincu, et il attendait encore une réponse.

La classe était intéressée, car ça changeait des documents ennuyeux et du questionnaire qui va avec. Le dialogue a suscité l'intérêt des autres élèves, et bientôt beaucoup de doigts se levèrent. Le prof était hésitant, lancer un débat et interrompre le cours ou continuer le cours en ignorant les questions qui fusaient par-ci et par-là. Finalement, il a écouté quelques questions.

Un autre élève a dit : "Ma mère a dit a son amie un jour : dans le privé, il y a les français intellos,  dans le public, il y a les noirs et arabes des cités qui s'entassent là-bas. C'est du racisme ?". D'autres élèves encore lancèrent plein d'exemples qui étaient pour le moins réalistes. Le prof était perdu, puis il s'est dit qu'il allait répondre de la façon la plus franche qui soit. Tant pis pour l'éducation nationale, après tout, ces élèves avaient treize ans, non ? Et puis, il va bien falloir leur dire à quel point le monde est cruel, et que l'on habite pas chez les bisousnours, non plus.

Alors, il a réclamé le silence, s'est éclairci la voix et a dit.

" Ecoutez, la télé aujourd'hui dit beaucoup de choses, qui, en soi, ne sont pas spéciales, mais que les personnes peuvent comprendre dans un autre sens. Par exemple, pour les attentats terroristes, au lieu de dire que ce sont des personnes qui, je sais pas moi, appartiennent à un groupe, à une organisation spéciale, les infos font bien savoir que ces personnes le font au nom d'Allah, le Dieu dans la religion musulmane. Certaines personnes comprennent bien que cette religion n'a rien à voir avec cela, mais d'autres non. Et ça crée des malentendus. Les personnes commencent à éviter les musulmans, les critiquent ... Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Les femmes enceintes, par exemple. La télé fait bien comprendre que les femmes veulent être égales aux hommes, qu'elles sont pareilles, eh bien certaines personnes comprendront cela comme il le faut, tandis que d'autres, pas. j'étais dans le métro, une fois, et une femme à demandé une place à un homme, car elle était enceinte. L'homme lui a répondu qu'il était égal à elle, enceinte ou pas, et qu'il avait droit à cette place comme elle. J'ai été choquée. Mais même si vous voulez vous plaindre, c'est à peine si la justice lit votre plainte. Elle a bien d'autres chats à fouetter, et puis, un refus de place, c'est pas la fin du monde, vous diront-ils.

Mais en fait si, ça commence par un refus de place, mais ça pourrait se finir en une guerre contre différentes croyances et cultures. Nous vivons dans une société qui est bien cruelle, et les beaux textes de justices, c'est bien beau, mais rien que pour décorer le mur. La liberté d'expression, par exemple. Les églises ont-elles le droit de sonner leurs cloches à chaque heure pour les chrétiens ? Non. Les mosquées ont-elles le droit à leur appel à la prière ? Non.

Si j'allais chez le ministre de l'éducation, et que je lui disais que je trouve son programme pas assez bon ou autre, ils me mettrait à la porte, pas vrai ? Toutes ces lois, toutes ces promesses de liberté et de bonheur, c'est que des paroles en l'air. La France est laïque, mais tout le monde sait qu'elle est chrétienne. Le calendrier commence à la naissance de Jésus, personne importante dans la tradition chrétienne. Pâques, Pentecôte, Noël est férié.

Est-ce que Pourim chez les juifs, Holi chez les hindous ou l'aïd chez les musulmans est férié ? Non.

Il y aura toujours du racisme, toujours. Maintenant, exprimez vous librement." Le prof s'est rassis, comme libéré d'un grand poids. Les élèves étaient très motivés, et les paroles fusaient de partout et moi j'étais là, silencieuse, et je réfléchissais. J'ai longtemps réfléchi à la question, des semaines après ce fameux cours. Et je me pose encore la question. Le racisme existe-t-il encore en France ?

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+8

Auteur

Blog

Marianne13

28-06-2017

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Le racisme n'appartient à aucun recueil

 

Réflexion terminée ! Merci à Marianne13.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.