Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Le Conte de la Princesse Kaguya ... - Critique de Film ou Série

Critique de Film ou Série "Le Conte de la Princesse Kaguya - Takahata Isao" est une critique de film ou série mise en ligne par "Ushionohanashi"..

Venez publier une critique de film ou série ! / Protéger une critique de film ou série

Le Conte de la Princesse Kaguya / Kaguya Hime no Monogatari - TAKAHATA Isao (2014)

Rappels 

Petit dernier des Studio Ghibli, le film d'animation de Takahata Isao (Le Tombeau des Lucioles, Pompoko, Mes Voisins les Yamada, etc ...) co-fondateur de la maison Ghibli avec Miyazaki Hayao, est sorti en salles mercredi 25 juin.

Son dernier long métrage remontait à la fin des années 90, sa notoriété s'étant précédemment établie avec Le Tombeau des Lucioles - 1988 (illustrant la vie d'errance de deux enfants après le bombardement de Kôbe en 1945). Le revoilà éclatant avec la réalisation de Princesse Kaguya.

Takahata avait déjà pour habitude de puiser dans des ouvrages les histoires et les lignes directrices de ses créations. La Princesse Kaguya ne fait pas exception : ce conte aurait été écrit par la première écrivaine japonaise Murasaki Shikibu, au dixième siècle de notre ère (Le Dit du Genji, c'est elle aussi).

 

L'intrigue de l'animation reste très proche de la version originale ... Un coupeur de bambous découvre une petite princesse céleste à l'intérieur de l'un de ceux-ci, et décide de l'élever avec sa femme comme si elle avait été leur propre fille. Cette petite princesse grandit très vite et se complait énormément dans les travaux des champs, batifole dans la nature avec ses amis ... jusqu'au jour où le coupeur de bambou, après de nombreux allers retours à la capitale, lui annonce son changement de situation. Elle vit désormais dans un palais somptueux et revêt des tenues ouvragées. Kaguya est contrainte à se plier à l'étiquette des nobles, sème la zizanie dans le palais en signe de protestation, semble ne rien apprendre alors qu'elle est en réalité extrêmement douée.

La terre de son enfance lui manque, sa mère adoptive l'autorise à créer son propre jardin, mais son père, aveuglé par l'ascension sociale, ignore les sentiments et les peines de la jeune Kaguya.

Commentaire

C'est par un tracé évocateur et poétique que la légende de la princesse Kaguya, au voyage éphémère sur Terre, est amenée à l'écran. La candeur de l'image submerge le spectateur qui suit la croissance de cette dernière, le trait devient hilarant lorsqu'elle imite une petite grenouille.

L'évolution psychologique de Kaguya est très bien retranscrite, tantôt visage figé alors que, tel un oiseau dans sa cage, elle calligraphie; tantôt cheveux tourbillonants et sourire éclatant quand elle découvre un cerisier en fleur. 

De ce film d'animation émane une réalité touchante, on rit des cinq grotesques prétendants de Kaguya, le désespoir de la jeune fille errant dans la neige nous cueille dans notre fauteuil et les larmes d'amour des parents adoptifs nous achèvent.

Takahata Isao nous fait vibrer au même tempo que son héroïne, pourtant âgée de onze siècles. La bande son est d'une rare beauté, notons le générique de fin "Inochi no Kioku" interprêté par Nikaido Kazumi. L'absence de couleurs symbolisant l'oubli de la vie sur Terre de la jeune princesse nous rappelle alors l'importance de se sentir vivant, dans la joie et la douleur. La "princesse lumineuse", ôde à la nature et surtout, ôde à la vie.

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+10

Auteur

Blog

Ushionohanashi

29-06-2014

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Le Conte de la Princesse Kaguya - Takahata Isao n'appartient à aucun recueil

 

Critique de Film ou Série terminée ! Merci à Ushionohanashi.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.