Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Un monde vrai - Article

Article "Un monde vrai" est un article mis en ligne par "seva"..

Venez publier un article ! / Protéger un article

Un monde vrai



En questionnant les gens sur la vie, au cours de simples dialogues entre amis ou de discussions entre inconnus, je me suis rendu compte que la majorité qui parle est convaincue que l'état du monde est un fait, une fatalité, une réalité à laquelle il faut s'adapter... C'est comme ça et c'est tout!

Depuis toujours, ces mots ont résonné, et ça n'engage que moi, comme une sorte de résignation, à mi chemin entre l'inconscience de sa propre responsabilité et le sentiment frustrant de ne rien pouvoir y faire.

Assez jeune déjà, et plus particulièrement ces dernières années, je me suis évertué à vérifier cette information, cette façon de vivre disant qu'il faut au maximum tirer profit du système car il tire profit de nous. J'ai essayé différents modes de vies, différentes philosophies, ... j'ai expérimenté! J'ai observé et analyser cette éducation que l'on nous donne et j'y ai vu une ligne directrice à tous les niveaux. En fait, école, parent, société,... nous enseignent à vivre de manière à pouvoir "faire avec" du mieux possible, à tirer sur la corde sensible autant que possible...

Je me suis donc demandé, mais qu'est ce au juste que le mieux possible? C'est une notion bien relative que je n'oserai pas trop développer ici. Mais il faut au moins comprendre que cela a un lien avec ce que l'on estime comme étant personnellement réalisable ou non. En quelque sorte c'est la ligne juste avant les limites que l'on nous a dit avoir, les limites que nous nous sommes imposées. Sa grandeur, son ampleur est proportionnelle à l'énergie que l'on déploie, que l'on met en mouvement pour atteindre nos buts, pour atteindre une autre réalité.

Car le possible ne dépend pas plus de notre capacité à imaginer et croire que de notre capacité à se résigner et baisser les bras. Il est situé entre les deux! Plus ou moins proche d'un pôle ou de l'autre en fonction de nos modes de vies, de nos tendances émotionnelles et psychologiques, de nos habitudes et façons de penser, ...

De là, revenait la question: comment est il possible que l'on en soit arrivé là? Comment est il possible que nous ayons pu laisser le monde atteindre un tel niveau d'insatisfaction et de frustration? Comment se fait il, qu'avec autant de gens qui voudraient que les choses changes, qu'elles n'ai toujours pas changé?

Après de longues réflexions, des culs de sacs et des révélations, il m'a semblé y avoir un axe central, le point de fuite dans ce tableau de vie moderne. Ce noyau de cause, cette graine de réalité, c'est la prise de responsabilité!

Les choses se passent tout autour de nous, nous les voyons, ou au mieux/pire, nous tournons la tête en se disant "je ne peux rien y faire". Chacun est au courant que les gouvernants mentent, que les corporations exploitent, que les banques volent, ... qui peut encore le nier?

Nous savons qu'ils ne veulent en aucun cas aller dans notre sens. Ils ne veulent pas nous aider mais simplement continuer à tirer un maximum de profits et intérêts personnels. Pourtant, nous continuons à les élire et consommer le poison qu'ils nous tendent et à acquiescer bien gentiment.



Crises, maladies, faillites, dettes, guerre et autres infamies non citées, tout cela n'est que le produit de notre passé, conséquences des actes d'hier. Nous sommes les fruits du passé, les conséquences des évènements que l'on veut nous faire oublier. Et les prochaines générations n'auront d'autre choix initial que de prendre ce que nous leur laisseront, ils marcheront sur la Terre que nous leur lèguerons, comme nous le faisons en respect à nos ancêtres. Respect me semblant un mot un peu déplacé dans ce cas.



Le monde actuel n'est pas ce que j'appèlerai un monde idéal! Ce n'est pas vraiment un endroit où l'on développe le bien être, où l'on aide tout un chacun à s'épanouir, dans l'intérêt commun. C'est plutôt un champ de guerre où chacun fait de son mieux pour en tirer le maximum en détournant le regard de ceux que l'on écrase.

Maintenant, il en est presque un devoir commun à tout un chacun que de se poser la question, est ce le monde dans lequel je souhaite vivre? Est ce le monde que je souhaite laisser derrière moi? Il me semble que peu acquiesceront, peu diront "oui, je le veux comme ça!"



Si nous sommes donc si nombreux à souhaiter un changement, pourquoi en sommes nous encore à ce stade?

Pour clarifier les pessimistes, "ce stade" est déjà une évolution! L'envie de changer ou à défaut, le refus de l'actuel, c'est le premier pas vers ce changement, cette transformation!

Si nous avons hérité du monde tel quel, cela ne veut en aucun cas dire que l'on doit continuer ainsi, rien ne nous oblige à courir à notre perte.

Ce changement, pour l'instant intérieur, se reflète à l'extérieur dans chacun de nos actes. Le monde que nous voulons voir surgir, survient tout d'abord à l'intérieur. Changer ses désirs, ses envies, ses façons d'agir et de réagir. Changer notre façon de consommer mais aussi et avant tout, notre vision de la consommation.

Laisser jaillir ce désir latent qui souhaite que vous viviez, pleinement, que vous vous exprimiez, librement. Cette vibration intérieure tant et tant réprimée, cet élan de bonheur, de joie, cette envie de donner, de partager, ce besoin d'être entier! Tout cela est le stimuli universel vers le changement, vers l'évolution.

Ne plus faire les choses par habitude mais par envie, ne pas suivre la masse mais votre intuition, ne pas accepté les sois disant vérités mais les expérimenter. Expérimenter la vie! Vivre!



Beaucoup de textes sacrés, d'anciennes traditions, parlent de sentir l'autre en nous et nous en l'autre. Le côté mal interprété religieux en a rebuté et refoulé plus d'un, mais pas besoin d'être mystique pour comprendre et appliquer cette logique. Ne pas confondre le message et le messager. Les contemporains l'on adapté avec le slogan "ne fais pas aux autres ce que tu ne souhaites pas que l'on te fasse". En fait, cela va un peu plus loin, c'est un peu plus vaste. Il ne s'agit pas de se "voir" en l'autre et vice versa, genre osmose parfaite dans une orgie géante, mais simplement de vivre ensemble. De comprendre que le bonheur du Tout contribue au bonheur de l'un. Ainsi, il faut simplement commencer par y comprendre une règle de vie commune, une base de la vie en société.



Vivre ensemble! Voilà une notion que les dirigeant essaient d'enterrer ou du moins, de dénaturer. Vivre ensemble signifie simplement partager nos vies. Comprendre l'interaction entre les masses comme entre les individus et faire du mieux possible pour que chacun y trouve son compte. Comprendre que l'on peut TOUS vivre en harmonie, en respect de nos différences autant que de nos ressemblances.



Au fond, personne ne souhaite la guerre, la malnutrition ni l'exploitation des autres peuples. Je n'en ai pas fait l'expérience concrète, mais j'imagine guère que si l'on pose la question au public, il en vante les mérites! Certes, ils se peut que certains disent que si, que la guerre peut être utile, mais n'est ce pas plutôt leurs peurs et conditionnements qui les poussent à penser ainsi? N'est pas une erreur d'assimilation entre leur propre paix et le besoin de faire la guerre pour cela?

Si vous avez ce dont vous avez besoin, si le monde qui vous entoure est accueillant et rassurant, pourquoi voudriez vous voler ou tuer le voisin? Que pourriez vous y prendre, y gagner?



Tous les actes que les masses critiquent silencieusement ne sont pas nos décisions sinon celles d'un système via des dirigeants, légitimées grâce aux peurs qu'ils gravent dans nos têtes, au quotidien, depuis notre tendre enfance, à l'aide de propagande et de manipulation de toutes sortes!



Maintenant, si vous voulez du changement, si vous estimez que cela en vaut la peine, comprenez bien que cela est possible! Ce n'est pas une utopie ou un rêve naïf, c'est juste une possibilité qui dépend de chacun. Si vous ne voyez pas par où commencer, voila un bon point de départ: Essayez d'imaginer le monde différemment.

Fermez les yeux un moment, détendez vous et propulsez vous dans une sorte de rêve éveillé. En dedans, construisez et voyez le monde tel que vous souhaiteriez qu'il soit. Juste un petit effort d'imagination, de visualisation. Depuis ce tableau idyllique, développez en les caractéristiques. En peindre les contours comme les détails, voir, sentir ce qui vous remplit et vous comble, abreuvez vous à cette source de bonheur. Quelles sont les différences avec votre réalités? Comment vous y sentez vous? Imbibez votre mémoire de ce paradis, empreignez vous de son gout et de son odeur... Une fois une image globale ou détaillé en tête, il suffit de le concevoir comme étant possible pour que déjà vous le touchiez du bout des doigts...

Du moment que vous y avez gouté, vous ne pouvez plus nier! C'est votre réel désir, commun à tous, bien que différent chez chacun. Ne faite pas de cela une raison pour vous déprimer ni pour être pessimiste sur l'état du monde en raisons des différences et du travail à faire. Au contraire, utilisez cette force motrice pour vous propulser vers vous même, pour créer votre réalité, notre réalité! Vous savez au fond de vous que c'est un monde comme cela que vous désirez, vous savez que au delà des peurs, des doutes et des habitudes, c'est à cela que vous aspirez!

Cela commence par y croire, peut être pas pour demain, je vous l'accorde, mais pour "un demain"! Y croire et le vouloir, développer l'idée, la raffiner, la partager... faire naitre cette germe dans d'autres cœurs et têtes... y penser, en parler, en rire, en apprendre... Dresser un tableau personnel et commun d'un monde meilleur. Faire grandir l'envie, mais surtout la foi que c'est possible. Plus que possible, que c'est ca le futur vers lequel vous marchez! C'est votre choix!



Si cela vous semble peu? Inutile? Je vous invite doublement à essayez pour voir de vous même! Comme beaucoup d'autres, j'ai testé cette façon de faire, de penser, de voir... le résultat est là: je vous le conseille!!! ne me croyez pas, prouvez le par vous même!



Le monde est ce que l'on en fait! Soyez intelligent et faites les bons choix, à la racine, dans votre cœur. Notre vie dépend de ce que l'on porte pour important et réel... tout change tout le temps, à vous de donner votre énergie non plus à ce que vous craignez mais à ce que vous souhaitez du plus profond de vous même... demain est à porté de main.



Partager

Partager Facebook

Point(s)

+8

Auteur

Blog

seva

30-01-2014

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Un monde vrai appartient au recueil pour demain, dès aujourd'hui

 

Article terminé ! Merci à seva.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.