Connexion : supprimer Ou

Constructions naturelles - Commentaires

Navigation : > Constructions naturelles > Voir les commentaires
Christiane Bonnavion

Christiane Bonnavion Le 11-10-2022 à 13:20

Valérie bonjour. Je ne pouvais pas rêver mieux comme fin : un ange gardien ! Combiens d'entre nous aimerions en avoir un pour nous éviter les pièges de la vie. En même temps un texte nous donnant l'espoir de belles âmes autres qui protègent, de solidarité, de légende. J'ai adoré ce moment de balade sans être touriste. Mes amitiés Christiane

Benadel

Benadel Le 28-09-2022 à 20:48

Merci Valérie pour cette nouvelle fort plaisante et dépaysante. En vous lisant, je n’ai pu m’abstenir de faire le rapprochement entre cette périphérie marginalisée de Salvador de Baya et certains quartiers de bien des villes françaises qui son devenues des zone de non droit, et où la police n’ose pas entrer.
Toutefois, le charmant petit Jorge que vous décrivez avec charme et empathie ne s’y trouve pas, Peut-être que oui, et suffit-il d’avoir le courage de Vanille de s’y attarder.Parmi toutes les pourritures de ce ba-monde se trouve certainement un être gentil et sincère. Amicalement. David
PS Ravi de vous trouver parmi les membres de DPP.

Judith 17000

Judith 17000 Le 28-09-2022 à 11:23

Bonjour Valérie et bienvenue dans la famille de DPP. En lisant ce texte émouvant, je suis retournée dans les rues de Rio de Janiero il y a 20 ans, où j'ai été accueillie avec bienveillance dans la famille d'une amie brésilienne. J'ai suivi leurs conseils en observant de loin ces favelas sans jamais les approcher. Aujourd'hui, beaucoup sont pacifiées et des visites touristiques sont organisées. La fin enchante ce récit. A travers les rues, on suit l'ombre du petit Jorge qui nous apparaît sous les traits d'un enfant ayant servi à la pacification de ces constructions naturelles. Très beau récit, joliment écrit. Belle journée. Judith

Elea Laureen

Elea Laureen Le 28-09-2022 à 10:48

Bonjour Valérie, voilà une histoire superbement construite, qui nous emmène dans les bidonvilles du Brésil, tristes et sombres à la rencontre de ce petit garçon protecteur ... Un récit qui nous tient jusqu'au bout grâce au mystère et à l'émotion que vous y avez laissé au travers de cet écrit ! Bravo, j'ai adoré ... Belle journée, amicalement, Laureen