Connexion : supprimer Ou

Les citations de Benadel

Venez déposer dans cet espace vos citations, aphorismes, proverbes...

Navigation : > Accueil > Toutes les citations > Citations de Benadel > Parcourir
Benadel
L’homme est singe quand il singe dieu, mais il est dieu quand il commet des actes divins.

(il y a 7 mois)

Benadel
Les femmes sont parfois les bougies de l’homme qui à travers de féminines effigies slalome.

(il y a 11 mois)

Benadel
La parole peut être une bombe à retardement pouvant exploser à tous moments

(il y a 11 mois)

Benadel
"Il y a quatre âges qui se nomment dans la vie de l'homme" : Le printemps où le temps s’étend L’été où le temps varie tant L’automne où le temps devient embêtant l’hiver où le temps éternel nous attend

(il y a environ 1 an)

Benadel
La mémoire, c'est comme une armoire à tiroirs. Il suffit d'y tirer ce qui doit perdurer.

(il y a environ 1 an)

Benadel
Le merle chante les désirs d’un matin ; la corneille croasse aux peurs d’un soir. Benadel

(il y a plus de 6 ans)

Benadel
L'amour c'est la prose de l'âme s'écrivant en lettres ensoleillées sur la blanche innocence. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
La jeunesse se contemple dans les vagues du temps se déferlant en éternités. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
Entre l’amour et la haine, entre l’humour et la peine, la frontière est traversée dans le sens de nos pensées. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
La mort c'est la poubelle de la vie, et la vie c'est le réservoir de la mort, en conséquence, la mort est sa propre poubelle. C'est une manière d'affirmer que la mort, elle-même mourante, ne peut que donner naissance à la vie. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
Les flots de nombreuses vies affluent vers la rivière de la mort se déversant dans l'océan éternel ; en automne, l'autan souffle sur elles, il y creuse maintes rides et les recouvrent de l'écume des vieux jours. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
Il faut prévenir le mal en amont pour ne pas avoir à lutter en aval contre nos propres démons. Ainsi, nous les privilègiès n'aurons pas à refouler les réfugiés.Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
Mettre de l'ordre dans son écrit range parfois les rancœurs retenues dans son esprit. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
Le nu horripile certains bien-pensants, en revanche les crimes s'empilent au moindre coup de sang. Benadel.

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
Les pensées fleurissent en toutes saisons, colorées de tendresse elles nous réchauffent. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
Le cul-de-sac de la croissance économique débouche dans une pollution endémique. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
Ô Dieu! invoquent-ils, avant de commetre des actes odieux. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
Dieu n'a pas crée l'homme à son image, c'est l'homme qui a crée Dieu à son image. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
Belles, magnifiques choses, je prends avec vous ma pause lorsque je deviens morose ; en vous j’ai trouvé la rose. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
La volonté c'est le muscle de la raison, la molesse c'est la faiblesse de la déraison. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
Si le dialogue est un flot de paroles, le dialogue de sourds est un océan d'incompréhension. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
La colère est la fille de l'amour, car la foudre l'a enfantée. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
La foi c'est la voie qui peut nous mener vers l'injustifiable cruauté ou vers l'irrationnelle bonté. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
Si les yeux sont le miroir de notre âme, autrui, lui, se reflète dans le miroir de nos yeux. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
La pluie c'est les larmes d'un certain beau quand il est recouvert de nuages. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
Au summum de toutes choses, nous nous enflammons ou nous nous consumons au feu de nos étés. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
La note est la larme du perfectionniste quand l’ardeur physique convertit en charme les vagues à l’âme d’un compositeur. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
Au summum de la nature, on récolte les moissons de ce que l'on a semé, on dénoue les ligatures de ce que nous amassons sur nos étés enflammés. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
 Si la rumeur diurne de la rue est la clameur des pensées citadines, le tapage nocturne d'un arrière ban est l'aboiement de la déraison urbaine. Benadel

(il y a plus de 7 ans)

Benadel
Etre sans emploi ou crever en plein emploi ? A l'ère de la pollution, la question n'a pas de solution. Benadel

(il y a plus de 7 ans)