Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Un jour d'automne - Poème

Poème "Un jour d'automne" est un poème mis en ligne par "Joaquim Miranda".non classique, moderne, libre, prose poétique...

Venez publier un poème ! / Protéger un poème

 

 

Un jour d'automne

Tout le long des caniveaux  du vent

s’abandonne en lambeaux

la pâle saison des morts, l’automne.

De soudaines volées de feuilles

mortes en débandade

tourbillonnent dans les rues de Lisbonne

ô  saudade !

 

Je vais à la fenêtre saluer le jour

blafard qui filtre entre les fils

de la toile d’araignée

où le matin indécis prend l’air gris

d’une grimace.

 

J’entends le train qui bruit

dans le brouillard

comme la rumeur de la cascade

qui m’a bercé jadis

quand je ne voyais pas les saisons passer.

 

J’ai l’âme mélancolique

mon cœur se morfond sentant

s’enfuir le temps…

Ô nostalgie parle-moi des chemins

qui m’ont conduit ici

parle-moi de mes amours

avec des mots profonds.

 

Un champ visuel myope met

le monde réel  dans une écuelle

de brume rongé sur les bords.

Dans cet espace fermé

se concentre ma pensée

compensant mes sens

qui s’émoussent dans la grisaille.

 

Debout à ma fenêtre

j’ai dans l’âme l’atmosphère

d’un jour d’enterrement.

Je sens la mélancolie de l’adieu

que le veuf fait à sa bien-aimée

sous la pluie oblique qui ondule

sous les cyprès…

J’entends le bruit

lugubre de la poignée de terre tombant

sur le cercueil

le murmure d’une prière.

 

Repose en paix chérie.

Que l’infinie bonté de Dieu te comble

de joie et que ton âme ailée

soit un papillon voletant

de fleur en fleur au jardin du bonheur

éternel… Pense à moi

tu en as tout le loisir désormais…

Adieu…

Je rentre chez nous le cœur déchiré

et l’âme dénuée de ta lumière.

 

Je vis la réalité de cette heure

monotone avec l’acuité

du cœur qui règle ses pulsations

autour d’un impalpable

écheveau de désirs vitaux

– le cœur qui mêle souvenirs lointains

et projets d’avenir.

 

Dans la trouble clairière du jour

sous  ma fenêtre

je distingue nettement les contours

du paysage  familier.

Le vieux chêne rugueux

jamais élagué

aurait fait honneur aux fûts massifs

de la plus noble chênaie…

 

Un sapin se dresse à quelques pas

le dominant en hauteur

svelte et fier

imposant comme une obélisque verte

et sa grave parure contraste

avec celle du chêne

prête à céder aux assauts répétés du vent.

 

Le manteau jaune

du saule brûle sous le feu de l’érable…

la mort plane dans le bois

une foule de bras suppliants

se tendra bientôt vers le ciel

pour affronter l’hiver en attendant

le printemps.

 

Je regarde le pavillon

coquet de l’autre côté de la rue

propre et lisse. Le maître en sort

contemplant son domaine.

Il lave la cour

lave le trottoir et l’asphalte

lave sa voiture l’œil attendri

avec la volupté qu’on caresse

la peau de la femme aimée.

 

A-t-il jamais regardé les étoiles ?

s’est-il jamais demandé

quel est le sens de sa vie ?

Le bonheur animal

ivre de possession se suffit à lui-même.

On peut se croire immortel.

par le seul fait d’exister.

 

L’illusion du présent

embellit le futur des jouissances rêvées.

Dans l’aisance du souffle

la promesse de vie  repousse

la mort indéfiniment.

La lampe qui vacille

au milieu d’un écheveau de pulsions

obscures

est accrochée à l’étagère de l’instinct.

J. Miranda

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+7

Auteur

Blog

Joaquim Miranda

11-10-2017

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Un jour d'automne appartient au recueil Ciel blafard

 

Poème terminé ! Merci à Joaquim Miranda.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.