Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Trois Nuage au pays des nénuphars - Chronique

Chronique "Trois Nuage au pays des nénuphars" est une chronique littéraire mise en ligne par "Marcel Moreau".. Vous aussi, n'hésitez pas à proposer vos chroniques littéraires sur l'une de vos lectures.

Venez publier une chronique littéraire ! / Protéger une chronique littéraire

Trois Nuage au pays des nénuphars

Auteur : Nuage Rose

 Autobiographie

*

 

 

Pas d’s à Nuage, puisqu’elles sont trois : Nuage Rose, la benjamine (l’auteure), Nuage Doré, l’aînée, 12 ans et Nuage Bleu, 10 ans.

Titre poétique… mais la guerre aurait-t-elle une poésie particulière ? Le vécu au quotidien de Nuage Rose et les siens, sous les pluies de bombes meurtrières des B52 américains, n’était sûrement pas un poème lyrique. J’appelle cela, ondées de mousson destructives ! La leçon d’Hiroshima et Nagasaki n’a-t-elle pas suffi ? Les séquelles au Viêtnam subsistent encore : Les munitions qui n’ont pas explosées, l'agent orange. On se souvient de l’image de cette petite fille qui court, hurlant de douleur, vient d'être grièvement brûlée dans un bombardement au napalm…

Un petit mot sur l’agent orange.

Entre 1965 et 1973, les avions de l’US Air Force ont largué 80 millions de litres de l'agent orange au-dessus du pays. Ce puissant défoliant contenait une substance particulièrement toxique appelée dioxine. Il s'agissait d’éliminer la végétation dans laquelle se cachaient les combattants du Viêt-Cong.

Entre 3 et 4 millions de personnes ont été exposées au défoliant et un million d’entre elles souffrent toujours de ses conséquences. Fabricant : MOSANTO. Je ne dis rien de plus.

Rappel :

Cette guerre a duré 15 ans (1960 à 1975). C’est la plus longue guerre du XXème siècle. Après la fin de la guerre d'Indochine en 1954, l'Indochine française est divisée en 4 États : Laos, Cambodge, Nord-Vietnam et Sud-Vietnam. La guerre du Vietnam oppose ces deux derniers pays. Le Viêt Nam est donc scindé en 2 par une ligne imaginaire, le 17ème parallèle. Le nord, devenu la République Démocratique du Viêt Nam, communiste. À sa tête, le président Hô Chi Minh, Pham Van Dong, Premier ministre et Gap, ministre de la Défense et vice-président. Ce dernier étant le vainqueur de Diên Biên Phù.

Au sud du 17ème parallèle, s’établit le République du Sud-Viêtnam, gouverné par Ngo Dinh Diêm qui organise un référendum en 1955 avec l’appui des Américains ; le scrutin truqué donne la majorité à Diêm avec 98,2 des voix. Ces élections ne tenaient pas compte des accords de Genève. Le dernier empereur Bao Dai éliminé s’en va. La dynastie des Nguyen ne règne plus et laisse la place à un dirigeant austère…

Habitant d'un pays limitrophe et conscient du désastre, j’ai eu un coup de cœur pour ce roman autobiographique, dans lequel, ma compatriote, Nuage Rose (Hong Van) aborde un thème peu connu du Nord Viêt Nam pendant la guerre.

***

En général, les couvertures des livres parlant de guerre, révèlent à première vue la teneur. Celle de Nuage Rose semble destinée à une conte charmant, vu le nom de l’auteure, le titre et les enfants… Ce sont des apparences bien trompeuses car le récit de l’ouvrage nous amène dans les années 60 à Hanoï où l’auteure a vécu une enfance sous les bombardements intenses de l’aviation américaine.

Quatrième de couverture

Années soixante... Le Viêt Nam, déjà scindé par la guerre d'Indochine, vit alors sous le feu américain. Opprimé par un régime totalitaire, prônant le fanatisme et le collectivisme aveugle, le Nord sombre désormais dans le chaos sanglant des bombardements. Plongées dans cette guerre, trois sœurs, trois Nuage, flottent, voient le monde, puis dérivent et survivent... Hanoi, la capitale et leur ville natale fut évacuée dès le début de la guerre et resta quasi vide pendant dix ans. Au gré de leurs exodes, Nuage Rose, la petite dernière, déroule la guerre, raconte son pays, leur vie au milieu des paysans ; une survie que les Nuage, arrachées à leur mère, apprennent sous l'égide d'un grand-père maternel amoureux clandestin de la culture française et d'un père médecin, dévoué à ses blessés. Une cellule familiale terriblement fragile face à la démence de l'époque, mais qui affronte dans l'unité, entre espoir et abnégation, les séparations et la folie destructrice. Au-delà du quotidien à fleur de nerfs, Nuage Rose croque le paradoxe d'une vie menacée d'être sans lendemain, d'une enfance meurtrie par la guerre, par la faim, et pourtant heureuse, grâce à la puissance des liens familiaux qui triomphent de la Mort et des déchirements.

Avec ce récit, Nuage Rose ressuscite une guerre vécue à travers son regard de fillette et livre dans le même temps une déclaration de gratitude et d'amour à celles et ceux qui l'ont sauvée... Et plus particulièrement à un père, à une mère "absente" et à un grand-père, envers qui s'exprime une adoration authentique et sans limite. Tout autant qu'une foi en ces êtres et la fierté d'avoir été aimée, chérie et protégée par eux, donnant à ce témoignage sa sonorité si particulière et émouvante.

Petit extrait du chapitre 2

« Pour les trois petites Nuage, immergées dans la réalité extravagante de leur patrie, l’hôpital devient tout naturellement leur maison et leur aire de jeu. Au lieu d’éloigner ses filles des malades, des blessés, du sang, Bố (son père) préfère les confronter à la réalité de leur existence. Quand, sous l’écrasante avancée de la guerre, doublée du poids d’un régime totalitaire, on ne peut que subir les coups répétés de cette machine de mort, sans pouvoir les empêcher ni s’en protéger, quelle meilleure façon de préserver ses enfants des traumatismes que de leur apprendre à accepter la vie comme elle vient ? Les Nuage jouent dans la cour de l’hôpital, font la course dans les couloirs, vont et viennent librement d’un bâtiment à un autre. Le personnel médical s’habitue à les voir fureter partout et leur donne à elles aussi un surnom, « la Septième flotte », allusion à la marine américaine, patrouillant sans trêve ni vergogne au large des eaux nord-vietnamiennes. »

Chronologie :

1954 : 7 mai, chute de Dien Bien Phu.
1954 : 21 juillet, accords de Genève, fin de la guerre d’Indochine. Indépendance du Vietnam, du Laos, du Cambodge. Partition du Vietnam en deux États, de part et d’autre du 17è parallèle.

1955 : 23 octobre, un referendum instaure la république au sud Vietnam (République démocratique du Vietnam, RDV), avec Ngo Dinh Diem pour président.

1956 : retrait anticipé des derniers soldats français du Vietnam.

1960 : dans la RDV, formation d’un front de libération national(FLN). Naissance de Nuage Rose (Hong Van).
1961 :14 décembre, le président Kennedy autorise l’envoi de conseillers militaires américains au sud Vietnam.

1963 : 1er novembre, putsch militaire et assassinat de Ngo Dinh Diem.  22 novembre : assassinat de John F. Kennedy.

1964 : incident du golfe du Tonkin et premiers raids aériens américains contre la RDV. Évacuation de Hanoi - Exode des trois Nuage.

1965 : 2 mars, début de l’Opération Rolling Thunder, campagne de bombardements intensifs contre le Nord Viêtnam et le Laos. Cette opération dura jusqu’au 1er novembre 1968.

1968 : 31 janvier, offensive du Têt.
1969 : Juillet, constitution du gouvernement révolutionnaire provisoire du sud Vietnam. 2 septembre : mort de Ho Chi Minh à Hanoi.

1972 :  Décembre : Bombardements particulièrement meurtriers de Hanoi et des villes environnantes par les B52 américains.

1973 : les accords de Paris de janvier vont quand même y mettre fin.

1975 : 30 avril : chute de Saigon.

 

 

Biographie.

Nuage Rose est née à Hanoi en 1960, au moment où la guerre d’Indochine cède le pas à la guerre contre l’armée américaine. Après avoir obtenu une maîtrise de français, lettres classiques, elle quitte Hanoi, sa ville natale, pour vivre à Aix-en-Provence, puis à Paris jusqu’en 1990.

Par une étrange, mais bienheureuse, "coïncidence" de l’histoire, elle est alors nommée à l’ambassade de France au Viêt Nam, successivement à Hanoi, puis à Saigon, avant de rejoindre l’ambassade de France à Singapour.

Depuis 2000, elle vit de nouveau à Paris, tandis que ses deux enfants nés à Paris, ont choisi de vivre désormais à Ha Ni, à l’instar de leur grand-père maternel, un demi-siècle plus tôt Nuage Rose a exercé divers métiers fort différents les uns des autres, mais curieusement, au cours de sa carrière atypique, elle n’est jamais très loin des hôpitaux, aussi bien vietnamiens que français. Pour demeurer proche de son médecin de père.

Nuage Rose a exercé divers métiers fort différents les uns des autres ; mais curieusement, au cours de sa carrière – atypique –, elle n’est jamais des hôpitaux, aussi bien vietnamiens que français.

Bien que n’étant pas écrivain de métier, Nuage Rose, ou Tran Thi Hong Van, l’auteur de « Trois Nuage au pays des nénuphars » a séduit des milliers de lecteurs occidentaux avec un livre qui retrace ses souvenirs d’enfance au Vietnam dans les années 60 durant la guerre. Qu’est-ce qui a fait de ce livre un tel succès ? Qu’est-ce qui distingue ce livre des milliers d’autres qui traitent le même sujet ?

 

 « Quand j'avais commencé mon récit, je n'avais pas la moindre intention de publier. Puis, les uns et les autres, les amis proches, surtout mes enfants, m'ont poussée à le faire. » m’a-t-elle confié.

Merci Hong Van pour l’exemple de ta maitrise de la langue de Molière que tu me donnes par ce livre. J’écris aussi, mais je ne suis pas sûr d’être, un jour, à ton niveau. À lire ton livre, je vois qu’il n’est pas si simple de mettre en place une écriture parfaite.

 

 

 

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+6

Auteur

Blog

Marcel Moreau

12-11-2017

Auteur public

Nuage Rose

Téléchargement

PDF Certifié Ebook gratuit
"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Trois Nuage au pays des nénuphars n'appartient à aucun recueil

 

Chronique terminée ! Merci à Marcel Moreau.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.