Connexion : supprimer Ou

Ongles - Tranche de Vie

Tranche de Vie "Ongles" est une tranche de vie mise en ligne par "Deogratias"..

Venez publier une tranche de vie ! / Protéger une tranche de vie

a3c4c7c19f24bae5fdb0b48f06f9de9e5ad935ae.jpg

Ongles

Hier, j’étais dans une grande surface près de chez moi. Un fois arrivée à la caisse pour payer mes achats, la jeune fille qui se tenait là fut l’objet de mes questionnements. Elle avait des ongles immenses avec deux couleurs peintes sur chacun d’eux.

Moi qui ai appris à taper sur les anciennes machines à écrire, je me disais que cela ne devait pas être facile de taper sur son écran pourvu d’une telle longueur à chaque extrémité.

Plus j’observais sa dextérité plus je me disais qu’elle était vraiment habile. En même temps, montaient en moi toutes les interrogations possibles :

 

« Pourquoi s’affubler de la sorte d’une telle longueur au bout de chaque doigt ? Est-ce fait pour être jolie ? Est-ce que cela ajoute quelque chose à sa beauté naturelle ? Pourquoi ce choix et ces couleurs ? Combien de temps y a -t-elle passé ? Est-ce qu’elle a un homme dans sa vie ? Apprécie-t-il une telle fantaisie ?... »

 

Voilà ce à quoi mon esprit était occupé. Je voyais en même temps que toutes les autres personnes devant cette caisse, en file d’attente, étaient comme hypnotisées par ces ongles improbables. Je me suis dit : « Est-ce que cela se fait de parler de ses ongles à cette jeune femme qui travaille, et ce, devant tout ce monde ? », « Est-ce socialement acceptable ? ».

 

L’envie me brûlait les lèvres. Ni une ni deux, je me lançais par un : « Eh bien dis donc, voilà de bien jolis ongles, comment faites-vous pour taper sur votre clavier avec une telle longueur ? ».

Le tout prononcé avec un grand sourire et beaucoup de courtoisie. J’avais conscience qu’il ne fallait pas la vexer. Ce qui s’ensuivit fut assez étonnant, mon audace provoqua toute une conversation sur le sujet avec d’autres personnes qui attendaient leur tour pour payer leurs achats. Je devenais celle qui a osé parler de ce qu’elles se demandaient toutes elles-mêmes.

 

J’appris ainsi que ces faux ongles s’appelaient des « capsules ». Quand j’ai quitté la caisse, tout le monde souriait et en particulier la caissière. J'avais transgressé le silence imposé. Cette fois, j'étais heureuse de n'avoir pas eu les codes de bonne conduite en vigueur dans cette situtation. 

 

Il faut si peu de choses pour rendre le sourire à une jeune femme dont la profession est si pénible. Il en faut peu pour que l’ambiance commerciale du lieu change de  couleur. Il faut juste l’élan d’un cœur qui ose dépasser  les convenances. C’était risqué cependant, selon son humeur à elle et si mon regard n’avait pas été bienveillant, j’aurai peut-être vécu un bien mauvais moment !

 

J’observais ses doigts qui dansaient munis de ces capsules multicolores. Je les voyais s’agiter avec une rapidité étonnante. J’aurai voulu écrire toute une poésie les concernant. Les comparer par exemple aux ailes des oiseaux, aux doigts des sorcières ou aux échasses des montagnards. Mais non. Aucune envolée spirituelle particulière à la suite de cette rencontre.

 

Juste un peu de couleur capsulée sur le cœur d’une femme qui travaille.

Juste un peu d’originalité pour un labeur difficile.

Juste un peu plus d’éclat sur une journée ordinaire.

C’est important de maquiller la vie terne des jours sans lumière.

Juste un peu plus de poésie pour redessiner les contours de sa féminité.

Juste un peu plus de fantaisie de ses ongles à son âme...

 

...Et un peu plus de chaleur de son coeur jusqu'au mien.

Partager

Partager Facebook

Auteur

Blog

Deogratias

01-02-2024

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Ongles appartient au recueil textes

 

Tranche de Vie terminée ! Merci à Deogratias.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.