Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Les anges - Histoire Très Courte

Histoire Très Courte "Les anges" est une histoire très courte mise en ligne par "Joaquim Miranda"..

Venez publier une histoire très courte ! / Protéger une histoire très courte

Les anges

Ce jour-là, César est pressé, il va retrouver sa maîtresse sur la côte. Il roule vite sur une route de campagne, au milieu des champs de colza. Soudain, il aperçoit une personne habillé d’une tunique rouge, qui recouvre son corps des pieds à la tête.

Il se rapproche rapidement, ralentit sa vitesse, mais l’individu reste impassible au milieu du bitume. Il fait des appels de phares, actionne son klaxon à plusieurs reprises, mais l'étrange personnage ne bouge pas d’un pouce.

Alors, César n’a pas d’autre solution que d’écraser la pédale de frein. La voiture dérape dans un crissement aigu, s’arrête à un mètre environ de l'individu. « Il doit être dérangé, le type », qu'il se dit. Il  sort de sa voiture et l’engueule rudement.

– Tu es cinglé ou quoi ?

– Je suis l'ange du désir. Carpe diem. La vie est brève, profite de chaque instant du temps qui te reste.

César le regarde avec dédain, secouant la tête.

– Mais, ça tourne pas rond dans ta tête, hein ? Tu ne vois pas que j'ai failli t'écraser ?

Il remonte dans son véhicule et reprend sa route. Un peu plus loin, il distingue une personne portant une burqa noire, elle se tient plantée au beau milieu de la chaussée.

Il a beau l’avertir du danger par tous moyens à sa disposition, la personne reste indifférente. César écrase de nouveau la pédale de frein, puis il sort de la voiture et interpelle l’homme en noir.

– Qu’est-ce que vous foutez au milieu de la route ? Vous cherchez à vous faire tuer ou quoi ?

– Je suis l'ange de la mort, ton heure approche. Excédé, César rétorqua hors de lui :

– Que le diable t'emporte, sale terroriste! J'aurais dû t'écraser, ce n'aurait pas été une grosse perte!

 

Il reprend le volant, l'air contrarié, et démarre en trombe. Quelques bornes plus loin, il entrevoit un individu, cette fois habillé en bleu ciel, les bras en croix.

« Il n'y a pas deux sans trois; je me disais bien que j'allais encore tomber sur un autre cinglé, pense César. J'ai le ciel aux trousses. »

 

Il procède comme pour les deux précédents, actionnant les phares et le klaxon. Peine perdue ! L'ange reste immobile comme une statue. César essaie de l'éviter, mais il se replace d'un bond sur la trajectoire du véhicule.

César est à bout, il s'emporte.

– Qu'est-ce que tu veux encore, petit morveux ? Tu vas m'emmerder longtemps? crie César poussant la tête hors de l’habitacle.

– Je suis ton ange gardien.Tire-toi de là vite, ta caisse va exploser !

César se jette hors du véhicule, s’éloigne à quatre pattes aussi vite qu’il peut, et puis cela a fait boum derrière lui ; il a senti le souffle de l’explosion, ses vêtements prennent feu, il se roule par terre pour éteindre les flammes.

Quand il se relève, bien qu’il n’ait rien de grave, il a une apparence pitoyable.

– Qu’est-ce que va penser Susanne en me voyant ? Ah! elle doit se morfondre à m'attendre.

– Ne t’en fais pour ça, César. Elle en profite pour prendre son pied dans les bras de ton meilleur ami.

Joaquim Miranda

 

 

 

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+5

Auteur

Blog

Joaquim Miranda

07-07-2017

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Les anges n'appartient à aucun recueil

 

Histoire Très Courte terminée ! Merci à Joaquim Miranda.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.