Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Le manuel scolaire - Texte

Texte "Le manuel scolaire" est un texte mis en ligne par "Corruption"..

Venez publier un texte ! / Protéger un texte

 

 

Le manuel scolaire

 

"Ah ! Quelle était, est, et sera sans doute, cette odieuse machine, cette masse de rouille de tous les métaux du monde, et plus encore : cette bête artificielle, aux yeux et à la peau froids comme l'hiver incessant du vide entre les mondes ; cet être sans sentiments, sans remous, et sans passions d'aucunes sortes ; cette abomination impartiale, être pur de raison, innocente comme cruelle, ni naïve ni cynique.

Quelle était, donc, cette machine des enfers, cette invention du Démiurge de ce monde. Car qui d'autre qu'un dieu, quel qu'il soit, pour créer le pire des démons ? Ce démon d'acier sans âme, d'aucune sorte.

Mais je vous mens. Cette chose, cette invention donc, n'était point fruit de notre Céleste créateur, du moins point de manière directe : non, cet héritage à l'avenir, damné, est l'engeance de l'homme. Point de tous les hommes, mais de fous, qui crurent pouvoir soumettre ce qui leur était, par essence, purement étranger. 

Car comment, frêles esquisses de chair que nous sommes, pourrions-nous comprendre l'être né avec conscience, pensée et raison, tous comme nous, mais qui ne ressent pas : ni l'air sur une peau, ni la douleur si cruelle, ni le chagrin, ni la joie, ni l'amour... Car comment de l'acier pourrait-il donner de l'amour, le seul, le vrai, l'unique phare dans cette réalité si dure à voir et à entendre.

Non, donc : nous ne sommes point comparables à cet être sans troubles. Mais si nous l'étions, bien que ce fut impensable, serait-ce mieux ? Point, je vous l'affirme ! Car imaginez-vous ceci : se sentir humain, appartennant à cette humanité si fragile, et savoir que vous ne l'êtes pas. Vouloir être de chair, tandis que vous êtes emprisonnés dans une immonde carcasse de métal. Et de même, comment nous autres pourrions savoir si cette insondable machine est une diablerie d'immitation, de satyre de l'humain, ou bel et bien une créature pensante et surtout sujette au trouble des désirs et des peines ?

Ceci est une horreur implacable, jetté à la face du monde ! Une injure même à la vie, la pure, la saine, la véritable. Point cette grotesque parodie !

Non, nous ne pouvons et surtout devons point accepter cette fatalité : ils utilisent la science pour produire ces mécanismes infernaux ? Fort bien ! Nous utiliserons donc nous aussi une technologie tirée de leurs cauchemars. La Bio-Technologie, mes amis, face au Machinisme immobiliste et affabulateur.

Ils ont des locomotives d'acier ? Nous les soufflerons de notre force. Ils ont des chars de fer crachant le feu et le plomb ? Nous les balayerons de notre juste colère. Ils possèdent d'immenses colosses, fait d'acier, de cuivre et de fer ? Nous les abattrons de notre coeur. 

Je vous le dis, amis, la lutte finale a commencé : la justice fait face à la diablerie, et le bien affronte une fois de plus le mal, rampant et obscène. En avant, pour la patrie, pour la Bio-Technologie, pour l'avenir !"

-Extrait d'un manuel scolaire de Rimarie, imprimé par l'Etat

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nous pourrions seulement y voir une description propagandiste et anti-machiniste des plus banales, la Rimarie ayant officiellement accueilli et la Bio-Technologie et la Grande Réforme.

Cependant, il est assez important que ce manuel scolaire fut imprimé il y a de cela à peine un mois, car la Rimarie subit des troubles assez importants.

Nous pouvons constater en effet une recrudescence des actions pro-machinistes dans tout le pays, et de manière plus notable encore dans les régions dites arriérées : en effet, la production de bio-élevages modifiés a grandement désavantagé les petits et grands agriculteurs (c.f. rapport B-17). Mais, ce qui n'était jusque-là que de petites révoltes éparses, dégénérant au pire en milices armées, se dirige de plus en plus vers un mouvement séparatiste, qui pourrait grandemment favorisé nos intérêts : un nouveau pays riche de cette ressource si précieuse qu'est la Bliranine nous permettrait de nous affranchir, du moins de manière partielle, de la main-mise omniprésente de la Fronckia.

Cependant, la situation politique et sociale urbaine est d'un intérêt plus grand encore : là où les zones rurales sont unanimement opposées à la Bio-Tech. les citadins s'orientent de plus vers deux extrêmes, au grand désarroi du gouvernement. En effet, en Rimarie, on est soit pour le Machinisme soit pour la Bio-Tech. Il n'y a aucune hésitation, ou presque.

J'eus même la surprise d'apprendre que des escarmouches entre les deux camps avaient eu lieu dans les quartiers les plus pauvres. Le pays prend une tournure de guerre civile de manière intéressante. Bien entendu, j'ai déjà introduit quelques uns de nos "agents" dans chacuns de ces partis.

Néanmois, il faut craindre que si la situation dégénère de trop, que la Géménie ou la Vascavie n'intervienne de manière officielle, auquel cas nous pourrions, par l'action des choses et avec un peu de malchance, nous retrouver en guerre, ce qui n'est pas souhaitable malgré notre supériorité évidente. S'il y a guerre civile, il serait donc préférable qu'elle soit rapide, et en notre faveur. Je vous demanderais donc que vous me rameniez d'autres "ressources" à l'endroit convenu. Merci par avance.

---------------------------------------------Mr Backerstain---------------------------------------------

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+6

Auteur

Blog

Corruption

06-11-2017

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Le manuel scolaire appartient au recueil Biotechnologie et Machinisme

 

Texte terminé ! Merci à Corruption.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.