Connexion : supprimer Ou

L'oiseau - Texte

Texte "L'oiseau" est un texte mis en ligne par "Deogratias"..

Venez publier un texte ! / Protéger un texte

78c00d5fd0f41f208a38ddaa847ff49064117afe.jpg

L'oiseau

L’oiseau s’est envolé et mon chiot le regarde tête levée vers le ciel.

L’oiseau est parti loin d’ici, je ne sais où. J’ignore tout de sa destination.

Je ne peux que rester là, avec mon chiot, le regard figé.

 

L’oiseau a décollé comme s’envolent toutes mes pensées et mes chagrins aussi.

Je les imagine en grandes arabesques à la rencontre des nuages cotonneux.

Est-ce que les oiseaux pleurent eux aussi ? Ont-ils la chance d’essuyer leurs yeux d’un coin des cieux ?

Toutes les larmes qui pleuvent sur les branches des arbres. Les ont-ils consolées ?

 

L’oiseau ne suspend pas ses vols. Il vole. Rien ne l’arrête pas même les glycines des jardins endormis dans la douleur.

L’oiseau virevolte dès le matin. Il chante l’aurore qui se lève. Il aime les concerts de l’aube. Elle est experte en renouveau, jamais ne se lasse ni ne fatigue. Légère comme les plumes des petits moineaux. Elle se lève dans la poitrine des fleurs ouvertes.

 

L’oiseau se pose quelquefois comme la neige en flocons sur les bords des fenêtres. Elle est là, délicate et vierge, innocente de tout mal. Comme l’oiseau. Comme l’enfant. Comme la vie abrupte, nature et sans faute. L’oiseau est parfait qui protège son nid dans les gouttières. L’hiver s’en ira, à chaque fois, avec l’oiseau.  Le monde est un envol, il cherche l’air dont il manque.

 

L’oiseau repart toujours en son aéroport magique. Fier de ses tours de contrôle, il n’a besoin de rien. Hormis de mes yeux qui le regardent. Et d’un peu d’eau aussi. Avec le parfum des fleurs en feu d’artifice sur son passage, l’oiseau se rit de nos pensées. De nos tragiques. De nos drames. Il fredonne le cantique des bourgeons en devenir.  Il y croit, il est sûr. Un oiseau ne doute pas du printemps revenu.

L’oiseau s’en va, s’en vient. Les oiseaux dansent en vérité. Je les ai vus dans les courbes savantes de nos cris retenus. Ils ne s’agitent pas. Ils valsent. Ils traversent l’espace sans s’annoncer. A-t-on déjà vu leurs cohortes précédées de leurs drapeaux ? Pas d’éclaireur. Jamais il ne prévient. Un oiseau ne siffle pas. Il chante. J’entends parfois ses vocalises dans l’oubli de nos cœurs froids.

 

L’oiseau connaît son chemin. Il avance tout droit. Je l’ai remarqué. Sa boussole au-dedans, j’envie sa légèreté parée de douceur. Ses plumes onctueuses sont la caresse des anges. Il salue l’univers par un seul de ses battement d’ailes. Sa vie au présent s’envole dans la fumée de nos villes en errance.  C’est un Ave Maria entonné sans les mots. Un hommage à la grandeur de l’amour.

 

L’oiseau sourit qui me voit juste au-dessous de lui. Il s’amuse. Il joue aux jeux de cache-cache. Je l’observe pris au piège dans la ronde des enfances immortelles. Il ne vieillit pas. Il vit. Sa vie dans l’instant ne projette ni futur ni passé. Il a la grâce du sourire du nourrisson, endormi dans le berceau de l’aujourd’hui. Sa candeur innocente mon cœur lourd. L’oiseau soulève tant de fardeaux dans les regards qui le contemplent.

 

L’oiseau, je ne le vois plus. Mon petit chiot non plus qui me regarde à son tour. Nous partons. Plus d’oiseau. Plus de moi. Plus de chiot. Plus de nous. Tout est là-haut, dans le ciel, avec l’oiseau. Jusqu’à la prochaine fois. On revient toujours à la saveur contemplative de l’oiseau face à nous. Au-dessus. En dessous. Si près. Si loin.

 

L’oiseau a emporté mon cœur. Il reviendra me le rendre. Il n’y manque jamais. Il n’y a que moi qui manque à l’amour.

Partager

Partager Facebook

Auteur

Blog

Deogratias

29-02-2024

Téléchargement

PDF Certifié Ebook gratuit
"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
L'oiseau appartient au recueil textes

 

Texte terminé ! Merci à Deogratias.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.