Connexion : supprimer Ou

L'eau du fleuve juste à côté - Poème

Poème "L'eau du fleuve juste à côté" est un poème mis en ligne par "Deogratias".non classique, moderne, vers libres,

Venez publier un poème ! / Protéger un poème

88675d7e4f87c979626bb306d9687bec4a96bc5d.jpg

L'eau du fleuve juste à côté

Je la regarde, l’eau couler du fleuve ami juste à côté

Sa transparence jaillit de son flanc jusqu’à nous

Je la vois ruisseler sans se fatiguer de nos pensées

Qui les emporte dans le tourbillon de ses remous

 

Dans sa pureté, nous voilà transportés nous aussi

Dans le bruit sourd de son silence qui jaillit

Il vient en nous ce « sans-mot » bavard qui étourdit

Il s’installe au-dedans comme l’œuvre d’un génie

 

Je la vois, cette eau claire dans un mouvement gracile

Qui s’élève dans l’espace comme l’oiseau habile

Je la vois l’enfant gracieuse qui court bien plus vite

Que ces peurs immenses qui nous habitent

 

Je l’entends, cette eau qui chante le refrain des moineaux

Ces petits frimeurs racontent leurs histoires sur les branches

Des grands arbres aux feuillages ombragés du dimanche

Petites ailes farceuses qui se jouent dans l’air tout en haut

 

Je la respire, cette eau fraîche qui s’écoule comme le jour

Qui emporte avec elle les tourments d’un monde sans amour

Son odeur naturelle sans parfum extasie les moindres recoins

Des êtres malheureux sans lumière qui viennent de si loin

 

Je l’observe, cette eau qui irradie de son soleil tous les chemins

Elle illumine de ses éclats les reflets discrets de nos matins

Elle éclate en multitude de gouttes bondissantes et joyeuses

Elle éclabousse dans un rire avec élan nos vies frileuses

 

Je l’écoute, cette eau qui s’envole sans détour sous nos yeux

Elle qui chante énamourée la joie d’exister sans questions

Elle se gonfle du vent de nos vides et de nos creux

Puis nous retire de la lourdeur de nos passions

 

Je l’observe, cette eau cristalline qui poursuit son chemin

Dans la joie humble et fière de son illustre destin

Elle oxygène nos cellules et nos esprits chagrins

Elle ébouriffe nos idées et nos choix incertains

 

Cette eau amène en un instant fugace, à l’incandescente

A la splendide, à la seule, à l’unique, à la brûlante

Cette eau qui creuse souterraine jusqu’à la plénitude du silence

Tout simplement au cœur du cœur de toute contemplation intense

 

Je l’aime, cette eau orante qui console nos âmes esseulées

Qui prie pour nous privés du ciel et de beauté

Qui abreuve nos manques avides et sans compter

Nos appels et nos soifs vers plus grand….jusqu’à l’éternité

Partager

Partager Facebook

Auteur

Blog

Deogratias

24-06-2023

Téléchargement

PDF Certifié Ebook gratuit
"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
L'eau du fleuve juste à côté appartient au recueil Textes et poésies

 

Poème terminé ! Merci à Deogratias.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.