Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Colère - Tranche de Vie

Tranche de Vie "Colère" est une tranche de vie mise en ligne par "Ecriture"..

Venez publier une tranche de vie ! / Protéger une tranche de vie

 

 

Colère

 

Je t’écoute et tu parles. 

Tu hausses un peu le ton et chaque décibel supplémentaire est un coup de poing que je reçois. Un, puis un autre, et un autre encore. 

Je t’écoute et tu cries.

Mon pouls s’est accéléré. Je sens une chaleur désagréable emplir tout mon corps. Comme une montée de tension, un afflux de sang jusque dans mon cerveau. 

Je t’écoute et tu hurles.

Mes oreilles sifflent et bourdonnent. Je sens que le contrôle m’échappe. Je voudrai que tu t’arrêtes avant qu’il ne soit trop tard. 

Arrêtes… maintenant… arrêtes, te dis-je… stooooppp !

Trop tard.

Les mots à ne pas dire, les paroles inutiles, quelques grossièretés vaines, beaucoup de mauvaise foi.

A cet instant précis où tu maltraites le plus profond de mon être sans vergogne, je te déteste, je te méprise. 

Je ne t’écoute plus, je ne t’entends plus. Il n’y a plus que cette violente émotion qui m’assaille et fait écho. Je tente de construire un mur des briques de mes propres mots, dures et violents. Un mur infranchissable sur lequel les propos que tu déverses telle la haine viendront se broyer.

Pour un instant, le monde s’est refermé sur nous. Il nous a emprisonnés dans une bulle étanche et hermétique dont l’air pur se raréfie au profit de cet air vicié que nous recrachons et ravalons avant de le recracher plus vicié encore. 

Je n’en peux plus. Je tourne les talons et claque la porte. La bulle éclate. Encore quelques mots lancés à la volée, comme pour flatter son égo et être le dernier à parler. Comme si le dernier était celui qui avait raison. 

La porte claque et la bulle qui se suffisait à elle même éclate avec elle. Tu te retrouves pitoyable au milieu de rien, juste une atmosphère pesante dans laquelle flotte encore les fantomatiques effluves de paroles odieusement jetées sur la scène. 

Je boue de l’autre côté de cette porte, enveloppé dans le nuage d’un morceau de cette atmosphère que j’ai malgré moi emportée. 

Elle se dissipera petit à petit laissant une trace amère de son passage avant de rejoindre tout là haut le nuage radioactif de toutes les colères de la Terre. Elle contribuera à creuser davantage la couche d’ozone. Les particules impures de l’espace traverseront alors cette brèche et viendront alimenter d’autres disputes, d’autres colères, d’autres haines. Encore et encore, jusqu’à ce que nous soyons capable de poser sereinement les choses. 

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+8

Auteur

Blog

Ecriture

03-12-2017

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Colère appartient au recueil L'antre obscur

 

Tranche de Vie terminée ! Merci à Ecriture.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.