Connexion : supprimer Ou

L'oiseau - Commentaires

Navigation : > L'oiseau > Voir les commentaires
Deogratias

Deogratias Le 05-03-2024 à 21:06

"Personne ne réussit à s'adapter à tout le monde et toutes les situations...Normalité complexe de la vie en société...avec les autres multiples". Cela me fait du bien de lire cette phrase. Merci. Sylvie.

Jenny

Jenny Le 05-03-2024 à 20:52

Je suis ravie de savoir qu'il va mieux. Forcément qu'il te regarde avec tendresse, il sait combien tu prends soin de lui, les animaux sont conscients du bien ou du mal qu'on leur fait. Il a compris les soins et ton inquiétude. Des doudous en laine (lol, j'avais lu doudounes et n'arrivait pas à voir le résultat avec un tricotin). Personne ne réussit à s'adapter à tout le monde et toutes les situations. Tu es donc parfaitement adaptée à la normalité complexe de la vie en société avec les uns ou les autres multiples. Je ne fais pas mieux ! 😉

Deogratias

Deogratias Le 05-03-2024 à 20:44

Bonsoir Jenny, merci pour ton partage. Oui, Tagada va beaucoup mieux ce soir. Beaucoup de soins encore pendant 3 jours et ça devrait aller. Il a retrouvé aujourd'hui le goût de marcher et de jouer. Un vrai soulagement. ...Par contre, encore des soucis avec ma vieille amie qui n'arrive plus à suivre la multitude de mes centres d'intérêt...la couture, l'écriture, la pâtisserie, la broderie diamant et maintenant je me suis lancée dans la confection de doudous en laine avec un tricotin géant. Alors, elle ne comprend pas...Elle est plus ralentie c'est sûr et je devrai en tenir davantage compte...Tagada a déjà repris ses contemplations avec moi. Aujourd'hui après plus de 3 jours très éteints, il m'a de nouveau regardé avec une telle tendresse, j'en étais émerveillée. Il ne garde rancune de rien : ni de mes piqûres, ni de mes soins...J'avais peur que notre relation soit sabotée et non ! C'est tellement pur...Quant à mon amie, je devrai tenir compte devantage de sa grande fatigue. J'en ai marre de moi. Je n'arrive jamais à m'adapter à l'autre personne comme il faudrait. C'est usant...Merci d'être passée par là...Bonne soirée. Sylvie.

Jenny

Jenny Le 05-03-2024 à 20:22

Bonsoir Sylvie, Jolie promenade en compagnie de Tagada qui semble comme sa maîtresse partager les pensées méditatives de sa maîtresse attentionnée. Je lis dans le com' ci-dessous que Tagada souffre beaucoup depuis son intervention chirurgicale chez le vétérinaire. J'espère que ce soir, il va mieux ; il est si petit, si fragile et si important vivant qu'on n'aimerait pas qu'il puisse lui arriver malheur. Vivement qu'il puisse reprendre ses contemplations et ses promenades. Bien amicalement, Jenny 🙂

Benadel

Benadel Le 04-03-2024 à 14:13

Oui, Sylvie, pour moi il est réussi !

Deogratias

Deogratias Le 04-03-2024 à 13:36

Bonjour David, vous trouvez ce texte bon David ? Tant mieux alors. les "gazouillements agrestes" : je vais apprendre ainsi par votre commentaire un nouveau mot. Vous enrichissez beaucoup mon vocabulaire ! J'ai déjà appris grâce à vous le mot : "cacochyme" et d'autres encore...oui, j'aimerai être comme eux, dégagée du poids de l'inquiétude...Tagada va mal. J'en suis à deux rendez vous aux urgences vétérinaires depuis sa castration. J'en ai pour jours à le nourrir à la main et à le soigner avec des anti inflammatoires. Il y a eu un raté : elles ont rasé de trop près. La pauvre bête souffre le martyr. Piqûre morphinique ce matin et d'autres remèdes à lui donner...J'ai passé un week-end à le veiller comme un enfant... J'ai voulu écrire un texte poétique avec l'"oiseau". J'espère avoir réussi...A bientôt David. Sylvie.

Benadel

Benadel Le 04-03-2024 à 12:16

Bravo Sylvie pour cet oiseau décrit sous toutes les coutures. Eh oui, si les humains pouvaient prendre également exemple sur ces oiseaux qui envisagent la vie avec optimisme. Dés l’aube, la gent aviaire chante le jour heureux sans savoir ce que le quotidien lui réservera. Rendons grâce aux oiseaux qui dés le matin nous réveillent avec leurs pépiements célestes, avec leurs gazouillements agrestes. Mes amitiés. David

Deogratias

Deogratias Le 03-03-2024 à 20:22

Oui, Ancolies, votre idée est bonne pour la finale en effet. J'avais remarqué que vous ne dormiez pas. L'autre jour, vous m'avez écrit : "Je vais me coucher" à 6 heures du matin à la fin de votre commentaire...Il y a un certain nombre d'insomniaques sur DPP...:)...J'espère malgré son côté améliorable, que vous avez aimé ce texte. Cela semble être le cas. Tant mieux...Je vais continuer dans ce sens. Personnellement, quand j'ai eu fini de l'écrire, je l'ai trouvé plus beau que je ne l'aurai cru au premier abord. Alors cela m'encourage...Dormez bien Ancolies ! Et Merci ! Sylvie.

Ancolies

Ancolies Le 03-03-2024 à 20:02

En effet Deo, je vous préfère dans ce registre - d'ailleurs c'est celui que je préfère : la prose poétique. Je dois dire que je n'aime pas trop les poèmes. En fait ce que je préfère vraiment c'est lorsque la réalité est racontée avec un élan poétique, voire lyrique, voire carrément épique. Lorsque notre fantaisie parle. Cela donne une sacrée dimension aux choses. Vous dîtes être un peu à l'aveugle sur ce texte. Oui, il est améliorable mais c'est la bonne voie. Attendez je le relis... C'est fait. Oui c'est améliorable. Ce serait encore mieux avec un angle d'attaque, genre c'est l'oiseau qui parle. Si je prends votre fin : J'ai emporté leurs cœurs. Je reviendrai le leur rendre. Je n'y manque jamais. Ce sont eux qui manquent souvent d'amour... Ou autre. C'est marrant parce que parmi tous mes textes en cours il y a Si t'étais un oiseau. Pour le moment je m'arrête là, je tombe de fatigue. Cela fait plusieurs jours que je me couche à 7 heures du matin et dors 2 heures. A +.