Connexion : supprimer Ou

En Altitude - Commentaires

Navigation : > En Altitude > Voir les commentaires
kiosho

kiosho Le 15-01-2024 à 14:33

Je suis agnostique, car dans toutes les religions, nous retrouvons des similitudes. J'ai un profond respect pour les croyances de chacun, et j'ai une affinité particulière pour la pensée bouddhiste. Je ne te donne pas de leçon, je ne me permettrai jamais, et j'ai bien pris cela comme une page joliment écrite. comme je te le dis plus bas "comme une brise légère caressant l'âme, est une expérience particulièrement agréable." Charles.

Deogratias

Deogratias Le 15-01-2024 à 12:25

Bonjour Charles, je vous remercie pour ce partage concernant d'autres spiritualités que la mienne. Nous trouvons toujours en effet des points communs et des points de rencontre formidables dans les autres religions des uns et des autres. Je suis amie depuis plus de 7 ans avec une femme d'origine marocaine qui est voilée de la tête aux pieds. Avec elle, je ne parle pas de politique ni de religion. Quand cela nous arrive, cela se fait dans un profond respect et je n'ai pas besoin qu'on me fasse de leçon pour me guider sur la façon dont je dois respecter les autres sensibilités. Il me semble que c'est ce que j'essaie humblement de faire. J'ai par ailleurs d'autres personnes de mon entourage qui se sentent plus près du bouddhisme. Cela ne me pose aucun souci. ..A mon amie musulmane, je lui ai donné des cours de français qui se sont arrêtés avec le Covid. Mais j'espère bien reprendre. .. Une autre encore est plus proche de la mouvance New Age...Mon texte ne visait qu'à raconter un récit d'émerveillement devant la nature magnifique qui est comme un appel au divin. Rien de plus. Rien de moins. Aucune intolérance. Aucun appel. Aucune contrainte...Juste un partage. Je vous souhaite une bonne journée. Sylvie.

kiosho

kiosho Le 15-01-2024 à 10:10

Dans le vaste océan des croyances, où les vagues de la spiritualité embrassent les rivages de l'âme, je me permets de t'inviter à une réflexion partagée. Comme les mots s'entrelacent dans les poèmes de Jalal Ad-Din Muhammad Rumi, de même nos pensées se tissent en un kaléidoscope de foi et d'interrogations. La religion, tel un livre ouvert, raconte des histoires de transcendance et d'humanité, offrant des réponses à certains et des questions à d'autres. À travers les siècles, les textes sacrés sont des phares guidant les voyageurs de l'esprit. Ils résonnent comme des chants mystiques, invitant chacun à se perdre dans les méandres de la spiritualité. Rumi, ce poète soufi, éclaire les voies de l'âme avec des vers qui dansent entre les lignes des dogmes, embrassant la diversité des chemins vers la vérité. Dans ce monde où les étoiles religieuses scintillent au firmament de l'esprit humain, il est fascinant de voir comment chaque constellation révèle sa propre lumière. La foi devient un voyage, et chacun trace son itinéraire au fil des prières et des méditations. N'oublions pas que la beauté de la spiritualité réside dans la quête commune de sens, dans la compassion partagée et l'acceptation de la diversité des chemins vers la transcendance. Puissions-nous, à travers nos échanges, élever nos âmes vers des horizons où la compréhension mutuelle et la paix intérieure guident nos pas. Je te confie que la lecture de ces textes, comme une brise légère caressant l'âme, est une expérience particulièrement agréable. Puisses-tu trouver autant de réconfort et d'éveil spirituel dans ces mots que moi-même. Que tes pensées soient comme des prières silencieuses, empreintes de sagesse et de respect. Bien à toi,Charles

Deogratias

Deogratias Le 28-12-2023 à 5:58

Bonjour Laurence, je suis très contente que tu aies aimé mon texte.. Dorénavant il y aura aussi d'autres textes qui ne seront visibles que sur mon blog... Parce que j'écris beaucoup en ce moment... Esther m'a aidée à traverser Noël cette année... Aujourd'hui je dois shampouiné un tapis.. Dernier travail avant de revenir chez moi après plus de 2 mois chez ma mère suite à sa dernière opération.. Et aussi rester un peu chez elle me fait faire des economies d'énergie. Le chauffage c'est très cher... Après retour chez moi le 2 janvier !! Avec mon Tagada... Ma couture... Passe un bonne fin d'année Laurence. Dans le Ruah qui opère toujours ni par puissance, ni par force... Mais par l'esprit... À 20 ans, je ne chantais que cela !! Bizz

Elea Laureen

Elea Laureen Le 28-12-2023 à 2:35

Bonsoir Sylvie, quel bel écrit, j'ai pris beaucoup de plaisir à te lire ... Ta plume est si légère et fluide ... L'altitude donne une impression de grâce, d'envol et cette photo est si belle ! Comme je comprends le ressenti d'Esther, ce que tu décris me fais écho ... Quelle résonnance mon amie ! Bravo pour ce très beau partage, douce nuit, prends soin de toi, bisous, Laureen

Deogratias

Deogratias Le 27-12-2023 à 16:26

Bonjour Ancolies, Merci pour votre retour. J'ai corrigé la faute. Je viens de relire en partie mon second roman et malgré tout mon travail j'ai vu qu'il restait encore bien des coquilles...Pour ce qui concerne Lourdes, je suis étonnée car les marchands se situent tous en dehors du sanctuaire. Mais il est vrai qu'ils sont très nombreux. Cela c'est certain. En même temps, ils ont bien diminué...Quant au sanctuaire en lui même, si, il y a des lieux de silence. Par exemple, de l'autre côté du Gave, il y a une petite chapelle maintenant avec l'adoration perpétuelle. Il y a du silence. Mais Lourdes est un lieu de pélérinage, non pas de retraite. C'est le lieu le plus touristique de France ! Les pélerins les plus nombreux viennent de l'étranger. Lourdes est un lieu que j'aime beaucoup. A 26 ans, j'y ai passé 10 jours en plein mois de janvier. Il n'y a personne à cette époque là de l'année...Dans ces années là, il y avait un petit banc à l'intérieur de la grotte (maintenant il n'y a plus rien). Je m'y rendais chaque matin, j'emmenais ma couverture. Là, je restais un long moment...Dans une ville déserte...En été, c'est une autre histoire : c'est une ballet incessant de pèlerins...les plus extravertis sont les italiens, qui pendant leur chemin de croix, sont très très démonstratifs avec leurs enceintes à fond pour leurs commentaires spirituels...Je ne sais pas si j'y retournerai un jour...pour le moment, j'envisage plutôt un séjour en ermitage dans la forêt ou la montagne...Seule sans personne d'autre. Je veux être en totale liberté...J'ai écrit ce texte en écoutant des chants grégoriens dédiés à Marie. Cela m'a inspirée. Pendant toute cette période de fêtes où je suis seule j'ai fui dans l'écriture. C'est pourquoi j'en ai écrit beaucoup et les gens n'ont pas le temps de commenter. Ils sont sans aucun doute bien plus occupés que moi avec leur famille. C'est normal. Je dois donc me freiner...J'ai aussi pensé à vous en l'écrivant connaissant votre fidélité à me lire...J'espère que j'ai réussi à vous emmener tout là haut en effet...Ici, il s'agit des petites soeurs de Béthléèm. Elles vivent au Mont Voiron. A près de 1300 mètres d'altitude. ...Elles ont aussi quelques ermitages. Mais je préfèrerai de loin retourner en Belgique, (Notre Dame du Désert à Chimay) sans vrai "monastère" et sans toute une communauté. En roue libre dans la forêt...Mais la Belgique est loin et j'ai tant de soucis pour me déplacer que je ne sais pas si je pourrai réaliser mon projet...j'aimerai emmener Tagada avec moi mais je pense que ce ne sera pas possible...Cela me coûte à l'avance...A bientôt Ancolies.. Signé : La forêt qui prie, écrit et rêve.

Ancolies

Ancolies Le 27-12-2023 à 15:07

Telle Esther, le lecteur s'élève haut en ce texte. Vous décrivez parfaitement la rencontre avec le souffle infini du sacré. (Attention, la lumière est à nulle autre pareille). Vous ai-je dit que je suis allé 3 jours à Lourdes il y a quelques années. C'était l'enfer commercial, les marchands du Temple, je n'y ai pas trouvé un cm carré de silence et de piété. J'ai enchaîné avec une retraite dans un prieuré mais cela, je crois vous en avoir déjà parlé, de mes discussions avec le Frère Supérieur et des repas chaleureux pris avec tous les autres Frères. Cela était élevant. A bientôt Forêt.