Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Zootopie - Critique de Film

Critique de Film "Zootopie" est une critique de film mise en ligne par "Paulette Pairoy-Dupré"..

Venez publier une critique de film ! / Protéger une critique de film

« Zootopie »

Qui n’est point parent ou grand parent, n’aura pas eu l’idée de prendre un billet et de s’installer dans une salle obscure pour y voir « Zootopie ».

Appartenant à la seconde catégorie j’ai vu le film, ou plutôt le dessin animé : excellent, intelligent, drôle.

« Zootopia » est une grande mégalopole  où vivent des animaux de toutes espèces, une ville où tout est en apparence possible, où l’on peut réaliser ses rêves, s’accomplir et s’épanouir, réussir, quelque soit son origine, un paradis où tout le monde est supposé vivre en harmonie et où tout est fait pour qu’il en soit ainsi. (Préambule de la constitution américaine !)

Zootopia n’est pas implantée quelque part, mais partout dans le monde, les paysages y sont variés et l’on y retrouve reliefs et flore de tous  les continents.

L’intrigue met en scène une  jeune lapine ambitieuse, Judy Hobbes, astucieuse, intelligente et persévérante qui rêve de devenir inspecteur de police. En dépit de sa petite taille, de ses origines campagnardes et des freins familiaux,  elle réussit brillamment et franchit toutes les étapes des concours et sélections. Elle prend son premier poste dans ce monde machiste qu’est la police et se trouve affectée au stationnement !! !  La jeune recrue accepte de mauvaise  grâce la mission mais fera tout, avec la complicité d’un renard,  pour mener une enquête à laquelle elle n’a pas été affectée,  mais qui fera sa notoriété.

L’enquête  est pleine de rebondissements, d’humour,  de jeux de mots subtils et de critiques de faits sociétaux qui échappent au jeune public mais régalent leurs aînés.

Tout est brillamment amené : racisme et peur de l’autre, sexisme et préjugés, solitude des plus démunis, machinations  politiques, laxisme des services d’état,  moralité douteuse de certains membres de la police,  sans compter une remarquable parodie du « Parrain » où la taupe numéro 1 de la Mafia, consent à ne pas « refroidir » quelques individus le jour des noces de sa fille !

Le bestiaire  est remarquablement humanisé et n’a rien à envier à celui de Georges Orwell dans sa fable « Animal Farm ».

Le maire de la ville est bien entendu un lion, son adjointe, un mouton, dévouée corps et âme à son autorité. Les paresseux  travaillent tous à la préfecture. Les pingouins en costumes cravates sont aux postes clés de l’administration et de la finance. Le renard est un filou, indic de surcroît.  Quant aux policiers, bœufs et rhinocéros se partagent les  meilleurs  postes.

Mais c’est aussi  un hymne à la tolérance, au   respect de l’environnement (au sortir du bureau et après avoir dégusté leurs esquimaux, tous ces « messieurs» pingouins jettent leurs bâtonnets dans les poubelles vertes !) à l’acceptation du handicap (le TGV est conçu de manière à accepter les plus petits mais aussi les plus grands), à la reconnaissance de la méritocratie …

Fin en conte de fée, bien sûr : la lapine fera route vers le futur en compagnie du renard.

Un excellent film d’animation, un graphisme exceptionnel, à voir par tous, petits et grands !

PPD 28/02/2016

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+15

Auteur

Blog

Paulette Pairoy-Dupré

28-02-2016

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Zootopie appartient au recueil Chroniques

 

Critique de Film terminée ! Merci à Paulette Pairoy-Dupré.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.