Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Visions - Poème

Poème "Visions" est un poème mis en ligne par "czerny31".non classique, moderne, libre, prose poétique...

Venez publier un poème ! / Protéger un poème

Visions

J’ai usé mes genoux sur quelques vieux prie-dieu.                                               

Le cœur de mes dix ans ne demandait qu’à croire,                                                  

Mes mains jointes, mon regard vers les cieux,

A chercher la lumière en de sombres ciboires.

 

J’ai franchi des remparts à mon esprit d’enfant,

Des pieux, des labyrinthes, des supplices pour l’âme,

J’ai cherché, j’ai crié à tue-tête, sonné de l’olifant,

L’écho n’a renvoyé que les chants des soutanes.

 

J’ai voulu te trouver, te connaître, et à ta source boire.

A chaque fois perdu, tes sbires m’ont chassé, m’ont détourné de toi.

Je t’avais pressenti mais ne te voyais pas, dans des nefs trop noires

Gardées par des Judas, s’érigeant en soldats, en mâtons de la foi.

 

Plusieurs fois cependant, me trouvant effondré, vaincu, anéanti,

J’ai pu t’apercevoir, ne sachant plus que dire, d’avoir trop à te dire.

Tu as touché ma joue, as attrapé ma main et puis tu as souri.

Et dans ce bref instant, j’avais appris bien plus que je ne saurais lire.

 

Ma première vision fut celle d’une femme, toute de blanc vêtue.

Elle portait en présent, la somme de mes prières, la moindre de mes demandes.

Et mettait à mes pieds en une ultime obole, l’offrande d’un dieu nu,

A ma merci livré, dans sa fragilité, pour effacer mes doutes qu’il fut une légende.

 

Elle m’offrit plus encore, mais je fermais les yeux, ne me sentant pas fort.

Je voulais alors fuir ce que, de toutes mes forces, j’avais tant espéré.

Encore aujourd’hui, je ne peux en parler, de peur que ma pensée n’altère un tel trésor.

J’étais un prétentieux, ces dieux étaient cachés pour d’eux nous protéger.

 

La seconde fois qu’il croise mon chemin, c’est sur le bord d’un lac

Il grille des poissons, résultat de sa pêche, il se tourne vers moi, et m’invite au festin.

Je ne l’ai jamais vu, mais je le reconnais, je partage la chaleur de ce petit bivouac.

Je me sens enlevé, aspiré vers les cieux à l’instant ou mes yeux auront croisé les siens.

 

Il tente de m’enseigner la totale puissance, celle dont on dit qu’elle bouge des montagnes

Je le regarde faire, comme on est au spectacle, puis c’est à moi de faire…

Tout est dans le regard, se concentrer, sans haine, sans violence mais avec de la poigne.

Les flammes qui jaillissent m’effraient et encore je m’enfuis, comme on fuit de l’enfer.

 

Plus récemment encore, c’est pour soulager l’homme, qu’il est intervenu,

Lors de mes prières, je m’étais étonné que nous ne portions plus ce don de guérison.

Il m’a montré comment voir au travers de lui, une lumière bleue alors m’est apparue

Epouser son regard n’est pas chose facile, est-ce réalité ou bien est-ce fiction ?

 

Je suis devenu vieux, d’ici quelques instants, à l’échelle du temps, mes yeux se fermeront.

Maintenant je t’attends, je suis en pleine paix, je n’ai plus peur de rien.

Mes pensées sont guéries de toute perversion, je ne crains plus le feu, les flammes, le tison

Cette lumière bleue a jailli de mes mains, a soulagé les maux, … quand est-ce que tu reviens ?

 

Tu m’as parlé de ce voyage que nous ferons, du nord au sud, de l’est en ouest.

Tu m’as parlé de ces contrées boisées, de ces déserts, et de ces terres gelées,  

Tu m’as parlé des océans, de leurs colères, de ces plages célestes,

Tu m’as parlé de ces fous, de ces sages, des souffrances, des joies et de la paix.

 

Mais pourquoi tout cela, quel est donc ton dessein ?

Tu sembles me préparer comme ton héritier…

Non ne me laisse pas, sans toi je ne suis rien.

A l’école des dieux, je suis le bon dernier.

 

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+14

Auteur

Blog

czerny31

20-08-2014

Téléchargement

PDF Certifié Ebook gratuit
"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Visions n'appartient à aucun recueil

 

Poème terminé ! Merci à czerny31.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.