Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

V3 L'air du temps - Chanson & Slam

Chanson & Slam "V3 L'air du temps" est une chanson mise en ligne par "Alex Legrand"..

Venez publier une chanson ! / Protéger une chanson

 

 

V3 L'air du temps

 

Pitch

Il croyait, elle ne croyait plus à des jours meilleurs et pourtant…

Ou alors

Il croyait, elle ne croyait plus à des jours meilleurs. Que va leur réserver la vie ?

 

 

INTRO

Bardé de diplômes Man partit confiant

A la recherche d’un emploi

Qu’il voyait déjà acquis.

Cela lui semblait si facile un temps

Qu’il se proposait des choix

Parmi les offres recueillies.

Bien vite il dut se rendre compte

Que dans l’monde d’aujourd’hui

Rien n’est jamais acquis.

 

C’était… oui c’était

Avant qu’il ne croise

Le ch’min d’une chanteuse de rue.

Avant… oui avant

Qu’il ne croise

La route de Hope.

 

 

Chanson 01

Vas-y man !

 

Je n’aurais jamais cru

Qu’la tâche s’rait si ardue

Qu’le temps serait si long

Pour gravir ces échelons

Devant me permettre

De devenir un maître.

Mais j’ai tenu le coup

Et suis venu à bout

De ces moments de doute

Voulant m’sortir d’la route

Depuis, sacré champion

J’avance mes pions.

 

Vas-y man !

Avec pareil CV

Look BC BG

Saute dans l’arène

Rien qu’aux discours

De tous les jours

Quelqu’un t’attend

Depuis longtemps

Vas-y man !

Pas de souci

Avec tes acquis

Tu s’ras à l’aise

Tu s’ras balèze

Dans les entretiens

Et autres machins

Dans leurs mains.

 

Pour gagner en assurance

Lors du tour des agences

Je n’pouvais qu’m’exhorter

Pour ne pas m’dégonfler

Face à des préposés

Sans état d’âme particulier.

Ils étaient à leur poste

Prêt à annihiler

La moindre riposte

Que j’pouvais commettre

En mettant en avant

Quelque propos dérangeant.

 

Au refrain

 

Ils n’étaient pas insensibles

Resteraient disponible

J’eu même la promesse

Qu’ils m’enverraient des SMS

A la première offre d’emploi

Allant dans ma voie.

Entre temps bien sûr

Tout en vivant à la dure

Je faisais les entreprises

Pour ne pas qu’je m’enlise

Dans ce ras le bol

Qui lentement me colle.

 

Au refrain

 

Chanson  02

Il ne me noiera pas

 

Il sait très bien

Que si aujourd’hui

Je suis chez lui

C’est qu’ailleurs

J’n’ai pas preneur

Alors !

Quel que soit mon savoir

Ecrit ou verbal

Il serait illusoire

De crier victoire

Dans son bocal

 

 

Dans son bocal comme un poisson

Il me fera tourner en rond

Dans son bocal comme un poisson

Je f’rais des bulles en guise de mots

Dans son bocal comme un poisson

Je ferais des gros yeux tout ronds

Mais c’qui est sûr, dans son bocal

Il ne me noiera pas.

 

Il sait très bien

Que mes recherches

Sont autant de cris

Attendant la perche

Qui m’sauvera la vie

Mais voilà

Dans sa lecture

Pas de d’mi mesure

J’suis pas motivé

Du moins pas assez

Il n’va pas s’mouiller.

 

Au refrain

 

Il sait très bien

Qu’avec ou sans lui

Je réaliserai

Mes plans, mes projets

Fussent-ils à minima

De cela

Il en est si sûr

Qu’il passe sous silence

Sa crainte, sa méfiance

D’une candidature

Sans expérience.

 

Au refrain

 

Chanson  03

C’est la crise

 

Pas d’expérience

Pas de travail

Disent en substance

Ces non dits

Que je devine

Entre les lignes

D’un récit

Que je subis

Et qui me laisse

En pleine détresse.

Mais qui s’en soucie ?

Qui s’en soucie ?

 

C’est la crise

Qu’on se le dise

C’est la crise

Pas de panique

Rien n’est fatidique

C’est la crise

Quoi que l’on dise

Pour vaincre cette mouise

Réduire la voilure

Est la seule cure

Pour voir venir

Et ainsi agir.

 

Que je crois ou pas

Au discours adroit

Dans les demi-mots

Se précisent mes maux

Et quoiqu’il en soit

Je n’ai pas d’autre choix

Que d’accepter

Cette réalité

Où les conseilleurs

N’ sont pas les payeurs.

Mais qui s’en soucie ?

Qui s’en soucie ?

 

Au refrain

 

Je suis un prolo

Bientôt sans le sou

Un peu intello

Sens dessus dessous

Je suis un prolo

Perdant à chaque coup

Dans ce jeu d’l’emploi

Je joue et rejoue

Pour l’énième fois

La même séquence.

Mais qui s’en soucie ?

Qui s’en soucie ?

 

Au refrain

 

Chanson 04

Rayon de soleil

 

Je m’étais assis sur ce banc

Le temps de refaire le bilan

D’un matin

Au gris dominant.

Saturé par un beau parleur

J’aurais pu m’arrêter ailleurs

Ou ne pas

M’arrêter du tout.

Ben non ! des mots évocateurs

Un son et une voix enchanteurs

Firent l’effet

D’un  baume au cœur.

 

C’était comme un rayon de soleil

Après un orage

Comme le chant d’un oiseau qui s’réveille

Dans un matin sage

Il ne m’en fallait pas davantage

Pour me croire ailleurs.

Non ! pas davantage

Dans c’monde sans partage

Pour que cette douceur

Tant apprécier

Me fasse oublier

Tout c’qui pu m’contrarier.

 

Entre les bruits de la ville banquise

Et le mouvement des têtes grises

Se faufilaient

Des notes exquises.

Elles voulaient briser la routine

De cette curieuse vie citadine

Qui avait

Le cœur en sourdine.

Bien sûr il y eut des gestes timides

Egal’ment quelques arrêts rapides

Mais le plus grand nombre restait speed.

 

Au refrain

 

En tous points d’vue c’était autre chose

Autre chose qui m’sortait du morose

Autre chose

Qui me laissait tout chose.

Pour une fois depuis bien longtemps

Je me sentais disons vivant

Je me croyais

Dans un autre temps.

Et j’restais là m’soulant sans gêne

Avec ces bouffées d’oxygène

Ressemblant

Au chant d’une sirène.

 

Au refrain

 

Chanson  05

Ecoutez-moi  (Hope)

 

Braves gens arrêtez-vous un instant

Qu’on se parle pour créer un lien

Fut-il éphémère

Parlons de la pluie et du beau temps

Parlons de tout et de rien

Comme jadis naguère

Le firent nos parents et grands parents

Dans le respect de l’humain

Parlons sans manières.

 

De temps en temps

Comme maintenant

Un p’tit moment

Ecoutez-moi

Je donne d’la voix

J’vous ouvre la voie

Comprenez les mots

Ce sont des joyaux

Pour vous en cadeau

De temps en temps

Comme maintenant

Un p’tit moment

Ecoutez-moi.

 

Braves gens regardez-moi un instant

Nos regards ne s’croiseront pas en vain

Du moins je l’espère

Faites donc ce geste sans rester distant

Vous verrez que ce ne sera qu’un bien

De zapper  les frontières

Qui ne servent qu’à l’isolement

Des classes se toisant avec dédain

Dans la même lumière.

 

Au refrain

 

Brave gens un mouvement dans l’instant

Pour une fois serrons-nous la main

Sans chercher d’mystère

Un vrai un bon contact simplement

Un geste généreux comme entre copains

Serait une première

Contre les barrières et autres carcans

Qui nous minent le caractère humain

Hérité de nos pères.

 

Au refrain

 

Chanson  06

Je serais là (Hope)

 

Bien le bonjour 

Merci de m’recevoir

Dans ton temps qui court

Merci pour cet égard

Cet instant amical.

Bel acte social

Qui n’a rien d’banal

Tu verras que ce soir

Je serais au détour

De ton compte à rebours.

 

Je serais là

En tant qu’amie

Au pied de ta Bastille

Je serais là

Dans le train-train

Dans ton triste quotidien

Je serais là

Comme un répit

Dans tes soucis

Je serais là

Pour adoucir

Ton avenir

Je serais là

Chaque lendemain

Au sortir du souterrain.

 

Alors laisse

Ta tour d’ivoire

Où se meurt l’espoir

L’unique allié

A qui tu te confies.

Tu n’as pas la clé ?

Prends sur toi

Fais sauter les verrous

De ces devoirs

Qui nous séparent.

 

Au refrain

 

Aller viens

Laisse-moi te conter

Te chanter c’ personnage

Retenu en otage

Par de beaux mirages.

Pas le temps ? Dommage !

Je t’attendrais demain

Si cela te convient

Tu me trouveras là

Rappelant la saga.

 

Au refrain

 

 Chanson 07

Juste une place (man)

 

Raconte- moi cette histoire

Que je puisse boire

A la source de ta belle voix

Ces mots du cœur

Cette bonté d’une âme sœur

Qui sait offrir

A mes jours les plus moroses

Tant de belles choses.

 

Je cherche une place

Juste une place

Dans la folle ronde

D’un drôle de monde.

Je cherche une place

Juste une place

Un p’tit espace

Où je s’rais utile.

 

Dans ce jeu des plus cruels

Du chacun pour soi

Dans ce jeu sans appel

Où l’égoïste est roi

Plus de place aux sentiments

Le pouvoir, l’argent

Voient ce que je rapporte

Pour l’humain, qu’importe !

 

Au refrain

 

Je souscris à tes propos

Qui font écho

Dans mes jours de perdition

Sur les récifs

De l’incompréhension

Cherchant l’motif

Comme on cherche une excuse

Un peu confuse.

 

Au refrain

 

Chanson 08

 

Tu verras (Hope)

 

Bienvenue à toi

Au club des laissés pour compte

Bienvenue à toi

Qui viens de te rendre compte

Que t’es un paria

Dans un système saturé

Par l’offre de tous ces bras

Qui aimeraient tellement bosser.

 

Refrain

Tu verras dans tes moments de peine

Que t’as des amis

Tu verras que la chaleur humaine

N’as pas de prix

Tu apprendras à rester debout

Les jours de pluie

Tu verras qu’en dépit de tout

Tu peux compter sur nous.

 

Aller viens, prends place

Sur le radeau d’survie

Aller choisis ton espace

Toi mon frère mon ami

On va se serrer les coudes

Se serrer tout court aussi

Face à tous ceux qui nous boudent.

Pour montrer qu’on est unis

 

Au refrain

 

Dans ces temps si durs

Juste pour rester à flot

Dans ces temps obscurs

Où couve le chaos

Ecoute la voix d’la raison

Cette voix qui sans façons

Rappel’ra l’échelle humaine

A ceux qui tiennent les chaînes.

 

Au refrain

 

 

Chanson 09

Humanité  (man)

 

Aurais-je dû te rencontrer plus tôt

Dans les sentes perdues

De ma mémoire d’où s’estompe le beau

Auquel j’avais cru ?

Aurais-je dû porter plus d’attention

A ceux qui m’entourent

Pour comprendre que mortes sont les ambitions

De mes pauvres jours ?

 

Humanité

Toi qui autrefois

Dans les hauts et bas

Des vies dévouées

Etait c’réconfort

Evitant l’naufrage

Montre ton visage ?

 

(Solo intermédiaire)

 

Bien sûr, prit dans la tourmente des jours sans

Je ne pense qu’à moi

Croyant être seul dans ces mauvais moments

Alors que d’autres s’noient.

Mais que puis-je faire sinon être témoin

Du plus grand gâchis

De cette force vive, de toutes ces petites mains

Qui ont tant servi.

 

Au refrain

 

 

Chanson 10

 

Pouvoir  (Hope)

 

Je ne prétends pas

Détenir la solution

A ton désarroi

Loin de là cette prétention.

J’veux juste t’ouvrir les yeux

Sur ces faits étranges

Que tu ne comprends pas

Parce que c’la t’arrange.

 

Refrain

Je n’ai pas le pouvoir

De la fée Carabosse

N’attends donc pas d’carrosse

Je souhaite faire valoir

Mes humbles notes d’espoir

Dans l’tumulte des idées fausses.

 

Croire ou ne pas croire

A ce que là j’avance

C’est à toi de voir

Mais fais le sans complaisance.

Ne fausse pas ton jug ‘ment

Fais fi des boniments

Sort de ta cage

Je ne peux faire d’avantage.

 

Au refrain

 

Tu es dans l’bouillon

Par instinct de survie

Tu t’accroches aux slogans

Pour gagner en répit

Juste un temps pour souffler

Avant de retourner brasser

Ces phrases qui ont toujours du chien

Mais  ne te servent en rien.

 

Au refrain

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+4

Auteur

Blog

Alex Legrand

08-07-2017

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
V3 L'air du temps appartient au recueil comédie musicale

 

Chanson & Slam terminée ! Merci à Alex Legrand.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.