Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Se relever coute que coute - Journal intime

Journal intime "Se relever coute que coute " est un journal intime mis en ligne par "nadege25000"..

Venez publier un journal intime ! / Protéger un journal intime

 

 

Se relever  coûte que coûte

 

Mon histoire commence le jour de ma naissance, le 7 juillet 1997, à ce moment je n’aurais jamais pensé que ma vie serait aussi chaotique, j’étais une petite fille pleine de vie, je n’étais pas une enfant voulue des le début, mais à cette époque je ne savais pas ce que cela voulait vraiment dire. Les premières années de ma vie se déroulèrent normalement, je n’avais pas de problèmes, j’avais une grand-mère et un grand père qui veillaient sur moi presque tout le temps, mes parents eux travaillaient pendant ce temps, mais quand on est enfant, on ne comprend pas vraiment ce qui se passe autour de nous. Mais en grandissant on commence à comprendre ce que font les adultes quand ils haussent la voix et qu’ils se hurlent dessus, on commence à ce moment à voir ce qui se passe vraiment autour de nous. Des parents qui se hurlent dessus à chaque fois qu’ils sont ensemble, à ce moment les sorties en famille n’existent plus, un week end on sort avec maman et l’autre week end avec papa. Malgré que cela peut faire mal on ne dit rien en pensant que c’est la vie qui est faite comme ça, mais la vérité c’est que à ce moment alors que nous enfants on relativise en pensant que c’est rien, les parents eux préparent des papiers de divorce. Puis le jour arrive ou le papa déménage laissant l’enfant avec sa mère, au début une garde partagée est mis en place et vous espérez que votre père retourne avec votre maman, que ce n’est qu’une dispute sans grande importance et que l’amour la surmontera, jusqu’au jour ou une autre femme rentre dans la vie de votre père, a ce moment vous comprenez que cet espoir que vous aviez venait de tomber en ruine. Votre père vous explique que cette femme est comme une deuxième maman, et qu’elle prendra soin de vous comme si on était son enfant, mais  malheureusement la nouvelle maman n’était pas du tout comme ça, chaque fois que j’étais avec eux et que mon père partait elle trouvait toujours un moyen de me punir. Quand mon père rentrait j’essayais de lui en parler mais a ces yeux je n’étais plus qu’une petite menteuse, à partir de ce moment j’ai commencé à devenir une petite fille renfermée qui gardait tout  pour elle, je ne disais plus ce qu’elle me faisait derrière leurs dos, je subissais en silence en espérant qu’un jour il rentrerait plus tôt et qu’il verrait ce qu’elle faisait mais cela n’arriva jamais. Personne ne vit ce qu’elle faisait, puis vint l’époque ou la marâtre tomba enceinte, une fois la nouvelle petite fille née  ils décidèrent de déménager loin de chez mère, à ce moment je me retrouvais a temps complet chez ma mère n’allant que des fois en vacances chez eux jusqu’aux jours ou je dis a mon père de ne plus venir. J’avais besoin d’essayer de vivre ma vie comme une petite fille normale même si mon père ne faisait plus partie de cette vie a ce moment cela m"était bien égale je voulais juste vivre sans avoir peur. J’ai donc vécu avec ma mère et mon beau père, restant une grande partie du temps enfermée dans ma chambre, je n’allais que très rarement a l’école et quand j’y allais c’était pour subir l’harcèlement des autres élèves, j’étais petite fille ronde voir même obèse et tout le monde sait que les enfants entre eux ne sont pas tendres, j’ai été traitée de plusieurs noms tous plus méchants que les autres mais je n’ai jamais été me plaindre je subissais en silence et faisais semblant d’être heureuse devant ma famille pour ne pas les inquiéter plus qu’ils ne l’étaient déjà, je ne voulais pas qu’ils soient malheureux par ma faute. Quelque temps après, un soir, j’étais dans ma chambre, ma mère m’avait dis qu’il était l’heure que je dorme et j’avais obéi, j’étais montée me coucher sans pour autant réussir a dormir, je me contentais de tourner dans mon lit en recherchant le sommeil qui n’avait pas décidé de se montrer tout de suite, quelque temps après j’entendis un bruit sourd, quelque chose venait de tomber et se casser, je me levai alors et sortis de ma chambre, je devais savoir si ma maman allait bien si ce n’était pas quelque chose de grave malheureusement quand je commençai a descendre je vis ma mère allongée sur le sol, mon beau père agenouillé prés d’elle a tenir son bras, il était affolé et ses mains étaient pleine de sang. Je suis descendue rapidement et commençais a hurler  a mon beau père d’appeler les pompiers, mais ils n’arrêtaient pas de dire non que c’était rien alors je me suis mise a courir hors de la maison pour aller voir notre voisin, je devais a tout pris prévenir quelqu’un, devant la maison j’ai cogné de toute mes forces, j’étais en larmes mais j’essayais tend bien que mal de me calmer, quand il a ouvert et qu’il ma vue en pleure je lui ai dit d’appeler les pompiers il n’a passe hésité. Un peu après j’entendis les sirènes arriver, les pompiers et la police étaient arrivés un policier vint me voir pour me poser des questions, et pour savoir qui il pouvait joindre pour qu’on vienne me chercher. Mes grands parents sont alors arrivés, et il m'ont emmenée chez eux. Ma mère avait été emmenée a l’hôpital et moi j’allais passer devant le juge des enfants, après ça j’ai été confiée a mes grand parents, j’ai vécu mon enfance chez eux, j’ai pu m’épanouir comme une enfant de mon âge sans que les autres me trouvent différente, pour une fois j’étais appréciée, je n’étais plus critiquée pour mon physique, j’ai pu avoir de vrais amis, je n’étais plus seule.

En CM1 un midi en sortant de l’école, je vis mon père, il était enfin revenu, il était enfin la pour moi, il était venu me voir, j’étais heureuse de le voir mais mon bonheur fut de courte durée, il repartit très rapidement… Mais ma vie continua sans que j’y fasse plus attention, je faisais comme si il ne me manquait pas, comme si ça m’était totalement égale mais en réalité je lui en voulais d’être reparti en me laissant derrière lui. Pendant 7 ans je réussissais à avoir des nouvelles par téléphone, il m’appelait de temps en temps et j’en étais heureuse quand je pouvais entendre sa voix, mais ça n’a pas duré. Après les 7 années, il m’a appelé pour me dire qu’il était la, qu’il voulait me voir, je suis alors allée le voir, il est resté 30 minutes avec moi, je pensais qu’il serait intéressé de savoir se que je devenais mais pendant les 30 minutes on a parlé que de lui et la marâtre, il a quand même accepté de me donner quelque nouvelle de ma petite sœur, cette petite sœur pour qui je n’ai et je ne pourrais jamais être présente puis après ça il est reparti et je  n’ai plus eu de nouvelles.

Ça fait maintenant 2 ans que je vis sans avoir la moindre nouvelle de mon père. Je savais que ça allait arriver, je savais qu’il m’abandonnerait définitivement mais au fond de moi, j’espérais encore un peu qu’il n’était pas si faible et qu’il ne laisserait pas tomber sa fille, mais maintenant je sais qu’il ne me désirait pas.

En 2015 je suis partie de chez mes grands parents, j’ai pu trouvé du travail loin de la ou j’habitais, j’ai fait croire a tout mon entourage que je partais pour le travail, mais au fond je sais que la vraie raison c’est que j’avais besoin de fuir cette vie, j’avais besoin de partir très loin de ma famille pour pouvoir me retrouver seule et pour enfin réfléchir a ce que je veux vraiment faire de ma vie, ce que je veux moi et non ce que voudrait ma famille, je ne veux plus vivre pour eux, je veux vivre pour moi, surement que je suis égoïste mais je n’y prends plus d’importance maintenant, se n’est plus quelque chose d’important pour moi, maintenant l’important c’est que je puisse vivre a ma manière même si cela dérange les gens et c’est ce qu’on devrait tous faire, vivre a notre façon, vivre pour nous et pas pour les autres.

Ça fait 1 an maintenant que j’ai déménagé et j’aurais jamais pensé que partir loin ferait changer ma mère bien sur elle voulait un garçon et non une fille mais elle a quand même fini par réagir et désormais je me rapproche petite a petite d’elle, je commence a connaitre ce qu’est une relation mère fille, il lui aura fallu 19 ans pour se rendre compte qu’elle a une fille, vaut mieux tard que jamais et puis au final je ne lui en veux pas, je ne lui en ai jamais vraiment voulu a elle-même si parfois elle a vraiment fait les choses mal, au moins elle ne m’a pas abandonnée.

Mon père lui je n’ai plus eu de nouvelles il est surement trop occupé à s’occuper de la marâtre et de ma chère petite sœur.

Avec le temps j’ai appris a vivre sans lui et maintenant ça m'est égale qu’il ne soit plus a mes cotes, je m'en sors très bien sans lui, je n’ai plus de regret a son propos et je sais maintenant qu’un jour je le retrouverais et que je pourrais lui dire ce que je pense, même si une personne s'en va sans explication, on finit toujours par la recroiser, ma grand mère m'a souvent dit « il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas » et elle a raison. Un jour je pourrais régler mes problèmes avec lui mais en attendant ce jours je vais vivre et être heureuse comme tout le monde devrait l’être.

Alors oui c’est vrai  je n’ai jamais été voulu par mes parents, mais je m'en suis sortie quand même. J’ai réussi a m'en sortir, mais mon passé serra toujours présent et j’aurais toujours quelque problème a cause de lui, je serais surement toujours quelqu’un de renfermée et qui ne dit pas tout ce qu’elle ressent, je cacherai toujours ma tristesse derrière un sourire heureux et je ne dirais jamais a mon entourage ce que je pense vraiment mais même si j’ai encore beaucoup de chemin a faire j’ai compris une chose c’est que mon passé ne sera plus jamais une faiblesse, ce sera ma force.

Vous ne devez pas voir votre passé comme une faiblesse, c’est ce passé qui vous a forgé, ce passé a fait de vous ce que vous êtes aujourd’hui alors ne le gardez pas en vous comme si il était un poids qui vous tire vers le bas mais portez le fièrement et montrez a tout les gens qui vous ont fait du mal que vous êtes toujours la et plus heureux que jamais, montrez a tout ce monde qui vous êtes vraiment ne laissez plus personne vous regarder de haut, vous n’êtes pas plus bête qu’un autre .

N’abandonner pas à cause de vos parents, votre famille ou des gens qui vous ont humilié, soyez fort cela fini toujours par payer, et surtout ne faites pas comme moi, parlez avec votre famille, ne gardez pas tout pour vous ne faites pas cette erreur car une fois qu’on a commencé c’est très dur de changer, pour ma pars je ne pense pas réussir à changer mon comportement, je ne pense pas réussir a dire se que je pense vraiment a ma famille mais au moins peut être que j’aurais pu aidé quelque personne.

Ne laissez personne décider de comment vous devez vivre votre vie, faites vos propres choix et n’ayez pas peur de dire non quand cela ne vous convient pas, vous allez faire des erreurs, vous allez tombez encore souvent mais vous devez vous relevez, ne vous laissez pas aller, relevez vous et continuez d’avancer, vous ne devez jamais arrêter d’avancer sinon c’est comme si les gens qui vous ont fait souffrir gagnaient, vous ne devez pas les laisser gagner, vous devez leur montrer que vous êtes plus forts qu’eux et que rien ne pourra vous arrêter, vous êtes plus forts que ce monde sans pitié mais n’oubliez jamais ce que vous avez vécu car c’est votre plus grande force. 

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+8

Auteur

Blog

nadege25000

19-11-2016

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Se relever coute que coute n'appartient à aucun recueil

 

Journal intime terminé ! Merci à nadege25000.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.