Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Renaissance - Texte Court

Texte Court "Renaissance" est un texte court mis en ligne par "Tiki"..

Venez publier un texte court ! / Protéger un texte court

Renaissance

 

Une lumière d’une blancheur éclatante et bleutée me cerne. Je vole dans une atmosphère d’amour divin. Les sons qui m’environnent me viennent d’un monde de vibrations, leur douceur est agréable. Une chaleur délicieuse m’enveloppe traversant la nuée de matière éthérée, je suis bien. Depuis mon retour, j’aspire à retenter l’expérience. Bientôt un nouveau départ vers ce grain de sable au milieu de nulle part. Je sais ce qui m’attend là-bas, une existence avec ses moments de bonheur et de douleurs. Mais une force m’attire, je ne peux m’y soustraire. C’est mon karma.

 

Pourquoi ai-je choisi cette jeune fille, douce, aimante, espérant le bonheur de devenir femme ? Elle m' accueillera en elle comme un présent inestimable. Son premier enfant lui transmettra une joie incommensurable. Le tunnel éblouissant m’aspire au-delà de la vitesse de la lumière, à travers l’univers noir et glacial. Je traverse le cosmos, les galaxies, les systèmes, je frôle les astres, je double les comètes, j'effleure la surface de la Lune, je traverse l'atmosphère terrestre jusqu’au but attendu. Je suis étourdi mais confiant. Elle m’attend prête à me recevoir en elle. Je traverse son corps charnel pour me blottir entre ses hanches. Je flotte dans ce calice de la vie.

J’entends son cœur battre. Le flux sanguin siffle dans ses veines. Je flotte dans ce liquide source de vie. Il fait noir, elle me rassure. Son humeur traverse mon corps, je ressens ses émotions. Les bruits extérieurs sont assourdis par la paroi de protection souple et fragile à la fois. Ses vibrations entrent en résonance avec les miennes. Une énergie maternelle se diffuse dans ce corps. Elle me nourrit de sa substance la plus intime. Nous ne faisons plus qu’un, nous sommes en symbiose. Par moment, elle me parle en toute intimité, sans dire un mot. Ses confidences me sont réservées, elle m’ouvre son cœur. Elle m’aime comme seule une mère aime son enfant sans l’avoir jamais vu. Je me tourne, elle le sent, je lui fais mal. Son amour l’emporte sur la douleur, elle oublie ce moment désagréable. De la tendresse émane de sa main lorsqu’elle caresse son corps, essayant de percevoir au toucher une partie du mien. De notre relation intime émane une complicité fusionnelle infinie. Elle me protège, je suis l’objet de toute son attention et de tout son Amour.

 

Je sens que le moment est venu de nous séparer. Les mouvements spasmodiques de son corps me bousculent. Il y a du mouvement autour d’elle. Je les entends parler. Elle stresse. Apeurée par cette première expérience, elle se contracte. Sa douleur me transperce. Je suis prêt à revoir ce monde quitté depuis peu. Un autre tunnel à franchir, plus sombre et plus étroit. Je glisse sur les parois, mon corps est comprimé. Des doigts me serrent la tête, me tirent vers l’extérieur. Expulsé sous les contractions du bas-ventre, j’entre dans la salle blanche. Les yeux fermés, je suis ébloui, ensanglanté pendu par les pieds, je suis transi de froid. L'atmosphère me brule, je ne peux respirer, mes poumons me font mal, j'hurle de douleur, j’ai mal. Mon corps se contorsionne, mes membres s’agitent aux rythmes de mes soubresauts. On frictionne chaque millimètre de ma peau si fragile, je suis en feu et frigorifié à la fois.

L’air entre dans mes poumons par saccades, je respire mieux maintenant. Le cordon nourricier est sectionné, je suis délié de cet écrin d’Amour. On m’enveloppe dans un linge chaud, je suis bien. Un bonnet recouvre ma tête. Je sens son corps, la chaleur de sa poitrine, je cherche la fontaine de vie d’où suinte la douce liqueur corporelle. Elle est là, je la suçote, je l’aspire. La paix retrouvée dans ses bras me rassure. Maman, je renais, maintenant, je peux refaire ma vie.

Fin

© 2013

"Toute forme de vie humaine commence par une incarnation.
Le voyage d'une âme qui veut trouver un corps ..." (Flood Veyor)

Ecoutez "A call from the universe" (Flood Veyor)

[bandcamp width=100% height=120 album=3863743587 size=medium bgcol=ffffff linkcol=0687f5]

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+9

Auteur

Tiki

24-05-2013

Blog

Téléchargement

PDF Certifié Ebook payant
"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Renaissance appartient au recueil Poussières de vies

 

Texte Court terminé ! Merci à Tiki.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.