Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Réforme de l'orthographe ? - Réflexion

Réflexion "Réforme de l'orthographe ?" est une réflexion mise en ligne par "Evzone"..

Venez publier une réflexion ! / Protéger une réflexion

Réforme de l’orthographe :

évolution nécessaire ? Laxisme ou facilité ?

Une fois n’est pas coutume, je vais prendre position sur une information d’actualité dont je viens de prendre connaissance ce matin.

Il semblerait qu’à la rentrée prochaine une évolution dans l’orthographe va avoir lieu concernant certains termes de vocabulaire écrit et/ ou certains signes de ponctuation.

Je suppose que ces transformations sont « la trouvaille » d’un aréopage d’éminents universitaires, d’enseignants soucieux de pédagogie réaliste ou d’académiciens chevronnés ? Toujours est-il, que j’attends l’application de ces règles nouvelles pour en juger de façon plus objective.

Je vais cependant vous donner mon avis à chaud. Cette annonce qui n’est peut-être que superficielle et médiatique me déplaît fortement, et je vais m’en expliquer.

Beaucoup d’avis ont déjà été donnés à ce sujet, y compris sur DPP, car la déliquescence de la langue est en marche et cette dévalorisation n’est qu’un aspect de l’évolution inéluctable des modes et des mœurs.

Certains se sont insurgés voire révoltés de la place grandissante faite au franglais et à la langue parlée, voire à la langue phonétique qui à de rares exceptions, frise le charabia et l’amphigourisme.

Sans vouloir aucunement être un inconditionnel du « c’était beaucoup mieux avant » et sans remettre en cause une nécessaire mutation car la langue doit évoluer et s’adapter à un monde moderne, j’estime que faire évoluer l’orthographe de cette façon, par petites touches imperceptibles, est de nature à polluer la langue française encore plus. Car à mon avis, ces changements mêmes ponctuels, vont avoir des conséquences perverses et irréversibles.

Exemple : le fait d’écrire nénuphar = nénufar , avec un f, va-t-il apporter quelque chose en plus? Ne pas mettre de traits d’union aux mots composés, est-il de nature à faciliter l’enseignement de l’orthographe et de la langue aux élèves, en soulageant le travail des professeurs ?

À quoi bon simplifier et écrire : « nénufar » si l’on doit maintenir : un phare, à moins qu’on écrive : un « far » sans fard –, …auquel cas les Bretons, profondément soucieux de leur patrimoine linguistique et …gastronomique ! revendiquent le droit de ne plus parler la langue française ?... et que sans nul doute leurs petits élèves ou enfants, y perdront leur « latin »… langue qu’ils n’ont jamais apprise et n’apprendront jamais !

Autre exemple, supprimer les signes « diacritiques » comme l’accent circonflexe, apportera-t-il une simplification dans la rédaction et la compréhension d’une dictée ?

La langue française est un support merveilleux mais aussi complexe et remarquable, qui est le reflet d’une évolution justement mais surtout d’une histoire sémantique, littéraire, artistique etc. avec laquelle il ne faut pas jouer au risque de lui faire perdre son « âme ».

Alors que le ministère de l’éducation nationale préconise à juste titre l’apprentissage des langues, a-t-on pensé que l’évolution de la langue maternelle peut être néfaste également dans cet apprentissage ? Car pour posséder une base minimum en langue étrangère, c’est un truisme de dire qu’il faut maîtriser d’abord parfaitement sa propre langue.

Par ailleurs, on conseille également le retour à la lecture et à la culture. Est-ce possible avec ces multiples changements qui apparaissent le plus souvent comme des velléités et tombent comme des « cheveux sur la soupe », alors qu’à mon avis il y a des réformes autrement plus importantes à faire?

À moins qu’il ne s’agisse que d’un effet d’annonce, comme on lance une bouteille à la mer, en espérant qu’elle n’arrivera jamais à bon port.

A-t-on pensé par ailleurs que ces changements qui, mêmes présentés sous forme de nécessité, vont peut-être encore plus induire en erreur des enfants qui n’ont jamais lu ou presque un livre de leur vie ou qui sont dans l’incapacité de distinguer et surtout de comprendre deux homophones? Car en faisant évoluer la langue écrite, on va également modifier la compréhension de la langue parlée et c’est en cela je crois, que ces changements qui peuvent paraître anodins et minimes rendront l’acquisition du français à de jeunes élèves encore plus difficile.

Il est évident que pour celui ou celle qui voudra approfondir par la suite la langue littéraire, l’étymologie, les règles grammaticales et orthographiques etc. sont d’un précieux secours car elles sont le plus souvent les supports incontournables à la compréhension au développement et à l’enrichissement de la culture. Qu’en adviendra-t-il avec ces fluctuations orthographiques?

Enfin mais ceci est un avis purement personnel, ces changements programmés ou non, plutôt que de favoriser l’intelligence et la culture pour tous, ne vont-ils pas au contraire créer une ségrégation parmi les élèves ? Car les plus intelligents et les plus doués s’en sortiront toujours alors que les moins aisés se tourneront vers encore plus de facilité voire de paresse, car parfois par souci du moindre effort et par manque de possibilité et de jugement, on en oublie que le véritable progrès réside dans la réflexion personnelle.

 

Qu’en pensez-vous ?

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+13

Auteur

Blog

Evzone

04-02-2016

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Réforme de l'orthographe ? n'appartient à aucun recueil

 

Réflexion terminée ! Merci à Evzone.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.