Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Mon sexe, dites-vous, déshérité ... - Domaine Public

Domaine Public "Mon sexe, dites-vous, déshérité des cieux (Victoire Babois )" est un texte du domaine public mis en ligne par "Victoire Babois".Vous voulez partager avec la communauté de DPP, un texte appartenant au domaine public. C’est ici !
Chacun peut ressentir l'envie de faire découvrir les œuvres de certains auteurs.
Alors n'hésitez pas à le faire, les auteurs et textes à découvrir seront mentionnés sur votre profil.

Venez publier un texte du domaine public ! / Protéger un texte du domaine public

 

 

Victoire BABOIS 

Recueil : Élégies et poésies diverses (1828)



 

 

Mon sexe, dites-vous, déshérité des cieux


 

Mon sexe, dites-vous, déshérité des cieux,
Ne sait juger ni vers ni prose.
Un style clair et pur, obscur ou vicieux ;
Du bon ou du mauvais : c'est pour lui même chose.
Jamais de l'analyse il ne prit le compas,
Enfin de l'art d'écrire il ne se doute pas.
Hé bien, passe pour l'art d'écrire :
Mais il faut nous permettre au moins de savoir lire.
Si vous tenez rigueur, si vous n'accordez rien,
Nous lirons malgré vous, et nous lirons très bien.
On a vu, grâce à la sottise,
On voit et l'on verra pédants lourds et diffus
Ecrire sans s'entendre et sans être entendus,
Et s'admirer surtout quoi que la raison dise.
Mais femme en l'art des mots est beaucoup moins apprise :
De la clarté du sens elle fait plus de cas,
Et n'admire jamais ce qu'elle n'entend pas.
Bien il est vrai pourtant que l'austère analyse
Ne procède pas à sa guise.
Elle s'en va décomposant,
Recomposant et détruisant,
Sur l’avenir, sur le présent,
La douce illusion que la nature a mise.
Cette méthode exacte a pour nous peu d'appas ;
Messieurs, ne vous en fâchez pas :
On peut être, je crois, sans vous faire une injure,
Du même avis que la nature.
Et puis, la vérité qui marche pas à pas,
Bientôt nous conduirait peut-être
A vouloir juger notre maître ;
Et quel serait votre embarras,
Si nous allions vous bien connaître !
En vous analysant sans nous laisser charmer,
Le résultat bien net d'une telle science
Ne nous offrirait pas, je pense,
Trop de raisons pour vous aimer.

 

 

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+18

Proposé par

Séléné

Auteur

Blog

Victoire Babois

20-02-2016

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Mon sexe, dites-vous, déshérité des cieux (Victoire Babois ) n'appartient à aucun recueil

 

Domaine Public terminé ! Merci à Séléné.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.