Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Mars - Chronique

Chronique "Mars" est une chronique littéraire mise en ligne par "Ushionohanashi".. Vous aussi, n'hésitez pas à proposer vos chroniques littéraires sur l'une de vos lectures.

Venez publier une chronique littéraire ! / Protéger une chronique littéraire

MARS - Fritz ZORN

Extraits

"Je suis jeune et riche et cultivé; et je suis malheureux, névrosé et seul. Je descends d'une des meilleures familles de la rive droite du lac de Zurich, qu'on appelle aussi la Rive Dorée. J'ai eu une éducation bourgeoise et j'ai été sage toute ma vie. Ma famille est probablement dégénérée, c'est pourquoi j'ai sans doute une lourde hérédité et je suis abîmé par mon milieu. Naturellement, j'ai aussi le cancer, ce qui va de soi si l'on en juge d'après ce que je viens de dire. (...) Je veux dire par là qu'avec ce que j'ai reçu de ma famille au cours de ma peu réjouissante existence, la chose la plus intelligente que j'aie jamais faite, c'est d'attraper le cancer."

"Non, en vérité, tout allait toujours bien et même beaucoup trop bien. Je crois que c'est justement cela qui était mauvais  : que tout aille toujours beaucoup trop bien. Dans ma jeunesse, presque tous les petits malheurs et, principalement, tous les problèmes m'ont été épargnés. Il faut que j'exprime cela encore plus précisément : je n'avais jamais de problèmes, je n'avais absolument aucun problème. Ce qu'on m'évitait dans ma jeunesse, ce n'était pas la souffrance ou le malheur, c'étaient les problèmes et, par conséquent, la capacité d'affronter ces problèmes. Paradoxalement, on pourrait formuler la chose ainsi : le fait que je me trouvais dans ce meilleur des mondes possibles, c'était justement cela qui était mal; le fait que dans ce meilleur des mondes tout n'était jamais que délices, harmonie et bonheur, c'était justement cela le malheur."

"Je suis le fils névrosé d'un père névrosé et d'une mère névrosée; ma famille est pour moi la quintessence de tout ce que j'abomine, et pourtant, en tant que membre de cette famille, je suis nécessairement aussi un névrosé; je m'efforce de m'arracher à mon passé, mais mon passé m'aura dévoré sous la forme concrète du cancer avant que je sois parvenu à m'en délivrer. (...) Dès lors que je lutte aussi afin de n'être pas comme eux, mais que mes parents sont logés en moi, pour moitié corps étranger et pour moitié moi-même, et me dévorent, tout comme aussi le cancer qui me dévore est pour moitié une partie malade de mon propre organisme et pour moitié un corps étranger à l'intérieur de mon organisme."

Avis

C'est vachement gai, y a pas à dire. Ce livre a été pour moi, avec quelques autres, une révélation au cours d'une période de transition dans ma petite existence. A tout juste dix neuf ans, je suis entrée en deuxième année de lettres à l'université, et ce livre figurait dans la biblio de l'un de mes TD. 

Je n'avais jamais lu un bouquin comme ça, si moderne, si incisif, si vrai, si horrible aussi, sans doute. C'est une traduction, l'ouvrage a été écrit en allemand. Je suis restée scotchée par ce personnage qui tente d'échapper à lui-même, à son conditionnement qui est terriblement malsain, et qui reçoit comme signe d'évolution, le diagnostic d'un cancer. S'il avait continué sa route dans sa névrose, sans doute n'aurait-il jamais été touché par la maladie.

Ce qui me parlait surtout à l'époque, c'était cette furieuse envie de changement, qui va de pair avec de nombreuses pages où le narrateur s'enlise dans un marécage profond, parasite inlassablement les couloirs de l'université de Zurich, stagne en somme, pour enfin repartir.

A mon échelle, j'avais aussi besoin d'un énorme coup de pied au cul pour commencer à naviguer sans crainte dans le monde. Et pour cela je devais apprendre à me connaître un peu mieux.

Je ne remercierai jamais assez mon ancien chargé de cours pour cette découverte inespérée.

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+11

Auteur

Blog

Ushionohanashi

20-01-2014

Auteur public

Fritz Zorn

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Mars n'appartient à aucun recueil

 

Chronique terminée ! Merci à Ushionohanashi.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.