Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Ma vie est un gâteau - Tranche de Vie

Tranche de Vie "Ma vie est un gâteau" est une tranche de vie mise en ligne par "Mireille Masson"..

Venez publier une tranche de vie ! / Protéger une tranche de vie

 

 

Ma vie est un gâteau

 

Quelques parcelles d'une vie où ma gourmandise et mon goût pour les pâtisseries se découvrent à chaque ligne, ou presque !

          J'aimai, en mes années tendres et innocentes,

          Penser que j'aie pu naître de la rose amarante,

          Que la vie fut donnée à mes frères dans un chou,

          Noël, dans mes chaussons, offrait peu de joujoux.

Les effluves odorants, emplissant la cuisine, sont souvenirs tenaces :

Parfum de caramel sur des fruits cuits en tartes ou des charlottes aux fraises, délices que ma mère, pour notre gourmandise, a mitonné pour nous.

Puis je croquai la pomme, rouge pomme d'amour, alors que, très longtemps, je crus à un destin sacré de religieuse ; mais un souffle aussi bref que celui d'un pet d' nonne, m'entraîna, malgré moi, vers d'autres horizons.

          En un éclair, je fus devant le tableau noir,

          Et devant les visages désireux de savoir,

          D'enfants qui noircissaient, de leur plume indécise,

          les mille feuilles vierges des lumières acquises.

En guise d'évasion, je pratiquai la marche, dessous les frondaisons et dans les craquements des glands à chaque pas, m'enivrant des senteurs de l'humus des sous-bois, des forêts, forêts noires qu'embrasaient les rayons du croissant de la lune, juste quand vient la nuit.

Mes moyens financiers me permirent d'entreprendre voyages et découvertes et c'est la bouche bée, complètement baba, que je pus contempler le patrimoine de France, prestigieux édifices de notre capitale : la Madeleine, l'Opéra et, dans l'impressionnante cathédrale Notre-Dame, j'entrai, pour un instant, en grande conversation avec un sacristain.

          Ô combien de mendiants, combien de sans abri,

          Qui, de leur main tendue, implorent, quémandent et prient,

          A l'huis de Notre-Dame ! Ô combien d'étrangers,

          Combien de Bavarois sont venus admirer

          La grâce sans égale

          De la belle capitale.

D'une traite, Paris-Brest, et nous fûmes, Amandine mon amie, et moi, grisées toutes les deux par les splendeurs de la côte découpée en festons rocheux surmontés de phares élancés, beautés qui me laissèrent sur le flanc !

Avide d'exotisme, le Maroc m'attira ; je m'enflammai pour la quête de la rose des sables. Je revois encore les petites chèvres facétieuses escaladant les arganiers, les cornes de gazelle, les dromadaires au regard hautain.

          Le livret touristique que j'avais feuilleté

          Présentait, sans contexte et admirablement

          Sans chichi les merveilles, les nombreuses beautés,

          Que chacun peut trouver, Chinois ou Allemand,

          Dans ce pays de sable, de rochers et de pierres,

          Ce pays accueillant, vibrant sous le soleil,

          Qui brûle hommes et bêtes comme il brûle la terre,

          Qui vit en ma mémoire à nul autre pareil.

         

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+5

Auteur

Blog

Mireille Masson

10-07-2017

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Ma vie est un gâteau n'appartient à aucun recueil

 

Tranche de Vie terminée ! Merci à Mireille Masson.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.