Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Le Lion et la Fourmi - Fable

Fable "Le Lion et la Fourmi" est une fable mise en ligne par "Opal"..

Venez publier une fable ! / Protéger une fable

"Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s'il perd son âme?"

-- La Bible, Marc 8 verset 36 --

Le Lion et la Fourmi

 

Il était une fois, dans la contrée des animaux

Un Roi, Léon le Lion – de loin le plus puissant et beau –.

Aucun autre royaume ne lui faisait franche concurrence

Car disons-le, sa Majesté baignait dans l'opulence :

Un océan de richesses inondait tous ses palais

Or, bijoux, pierres rares, perles précieuses, tout y coulait.

A longueur de journée il se noyait dans les plaisirs

On accourrait de part en part pour combler ses désirs.

La foule toute éblouie par sa splendeur sans pareille

(On en venait à la confondre pour l'éclat du soleil!)

L'acclamait et l'adulait à corps et âme perdus

Et ainsi aveuglées, les pauvres bêtes n'avaient rien vu :

Leur bon Roi dissimulait un grand vide, qu'il cachait bien

Si bien qu'on ne pouvait que croire qu'il ne manquait de rien.

Malgré le glorieux amas de toutes ces richesses

Léon le Roi Lion se sentait rongé de tristesse :

Un vide

Emplissait son cœur

Lourd

Dans sa discrète solitude.

 

Au couchant, il prit donc l'habitude

De errer dans l'étendue des plaines

Pour bannir ce lourd voile de peines.

Une fois, marchant à l'abri des regards

Soudain un chant l'atteint, par pur hasard :

Il le traque – quelle gaie mélodie ! -

Et conclut, tout à fait ahuri

Que cet air provient d'une petite tache

Qui s'affaire au sol, s'agite,  sans relâche.

C'était la Fourmi, prise par son labeur,

Et sa chanson renforçait sa vigueur !

 

Le Lion, ainsi parla : « Pauvre fourmi ! Quel est ton crime

Pour qu'à cette heure reculée, voici donc que tu trimes ?

-  Sa Majesté, dit la Fourmi, c'est là toute ma fonction.

Je travaille jour après soir pour faire vivre ma maison !

-  Ah ! Quel malheur ! La Nature ne t'as point fait cadeau.

Vois comme tu es pauvre et faible, et moi, comme je suis beau !

-  C'est vrai qu'étant fourmi, je ne suis pas née Lion

Capable par la force de régner sur les nations.

La précarité de mon sort me fait vivre humblement

Alors que du confort, vous, vous jouissez pleinement !

Au kilomètre à la ronde on distingue vos palais

Votre gloire rayonne d'un bout à l'autre de la contrée –

-  Très juste, coupa le Lion, personne en ce monde n'a d'égal

Ce glorieux héritage me procurant si grand régal !

- Et pourtant, M'sieur Lion, nullement je ne vous envie

Vous avez beau posséder les terres, les mers aussi,

Je me demande quand même : la vraie joie, l'avez vous, franchement?

Car je vois dans vos yeux dorés comme un profond tourment

A quoi bon tout vos biens, sans la richesse du partage ?

Moi, le peu que j'ai, profite à tout mon entourage...

Et qu'en est-il du trésor que sont amour, paix, bonté ?

A trop accumuler les biens vous les avez chassés

Adoré, certes, par la foule, mais troublé en vous-même

Cet exil dans l'abondance vous retombe en problème

C'est vrai que rien de tout cela ne m'a été donné

Mais malgré ma vie pénible, celle-ci me fait chanter

Danser comme une cigale, bonheur intarissable, que

Ma foi, vous n'avez pas. Faibles et frugaux : ainsi vivent

Ceux de mon espèce. Car dans les valeurs simples,

C'est là que trône la vraie richesse»

 

La Fourmi, pensant au lendemain

Se remit calmement à l'ouvrage

Le Lion, lui, d'un pas incertain

S'en alla, tout en prenant bien soin

D'afficher sur son  impérial visage

De l'indifférence, et un poil de dédain.

 

Mais une fois chez lui, tous les dires de la fourmi

Le travaillèrent intensément jusqu'au petit matin.

Horreur ! Le lendemain on apprit qu'il avait mis fin

A ses jours malheureux en se brûlant, lui et ses biens...

 

On se leurrera toujours sur la réussite de la vie

Chaque fois qu'on l'attribuera aux gains de biens mondains ;

La richesse matérielle n'achète pas la joie d'autrui :

Le secret du bonheur, c'est qu'il réside dans les choses simples. 



Opal ☼

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+19

Auteur

Blog

Opal

16-05-2015

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Le Lion et la Fourmi appartient au recueil La société, en vis-à-vis

 

Fable terminée ! Merci à Opal.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.