Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Le dernier Loup - Critique de Film

Critique de Film "Le dernier Loup" est une critique de film mise en ligne par "Sébastien Asperger"..

Venez publier une critique de film ! / Protéger une critique de film

 

 

Le dernier Loup

 

Le dernier loup, vu en avant-première.

 

Nous connaissions les films américains à grand spectacle précédés d’une avalanche de publicité annonçant un produit exceptionnel qu’il vous est impossible de manquer.

Et qui ne répondent pas exactement à ce que vous attendiez d’eux.

Notre monde évolue, l’Asie et particulièrement la Chine y impriment une marque économique, culturelle et politique plus déterminante.

Le cinéma chinois nous offre désormais des œuvres admirables allant par exemple de In the mood for Love de Wong Kar-wai (2000) à Black Coal de Diao Yi'nan (2014).

Avec Le dernier Loup de Jean-Jacques Annaud tourné en Chine avec des acteurs chinois, nous voici dans l’univers du film chinois à grand spectacle annoncé selon les techniques hollywoodiennes, une performance actuelle d’1 million d’entrées par jour en Chine et dont le résultat n’est pas exactement au rendez-vous.

 

A l’actif du film, les décors somptueux des steppes mongoliennes et la technicité du tournage avec des loups de Mongolie.

Au passif, la pauvreté du scénario, à aucun moment je n’ai compris ni adhéré à l’attachement du héros pour le jeune loup qu’il décide d’élever. Les incidents décrits sont médiocres, les personnages sans profondeur et leurs réactions peu plausibles.

Par ailleurs le film traite de la société de l’époque avec une totale complaisance politique qui l’affranchit de tout risque de censure. Les deux étudiants pékinois sont volontaires pour ce grand bol d’air frais que représentent deux années de travail en lointaine Mongolie et le commissaire politique a tout loisir d’y expliquer la difficulté de sa tâche.

 

En dehors du message principal que constitue le rapport homme-loup que le film se proposait de transmettre, apparaissent des éléments bien négatifs pour un regard occidental : les colons qui défrichent et saccagent un territoire jusque là vierge continueront à le faire sans que rien ne les arrête, le serment que fait l’ étudiant de Pékin à la jeune veuve mongolienne de vouloir s’établir avec elle en Mongolie se juxtapose avec son retour final pour Pékin sans que le scénario traite une seule seconde du sujet. Au final, les actions individuelles s’avèrent avoir peu de poids sur l’histoire d’une humanité en marche avec son lot de destructions écologiques et sociétales.

 

Vous ne trouverez pas le génie d’un Wong Kar-wai ou d’un Diao Yi'nan dans ce film, et de fait Jean-Jacques Annaud n’a pas leur talent. Mais cette fiction rafraichissante tournée dans de somptueux décors n’est pas déplaisante à voir.

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+10

Auteur

Sébastien Asperger

27-02-2015

Blog

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
Le dernier Loup n'appartient à aucun recueil

 

Critique de Film terminée ! Merci à Sébastien Asperger.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.