Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

La Quarante-Haine - Texte

Texte "La Quarante-Haine" est un texte détente mis en ligne par "Simple moi"..

Venez publier un texte détente ! / Protéger un texte détente

La Quarante-Haine

T’as dépassé la quarante-haine ? Moi aussi. C’est arrivé comme ça “Pffuuut !”. Mine de rien, d’un coup d’un seul. Tu sais même pas comment c’est arrivé. T’as même pas besoin de te retourner que tu sens un courant d’air te dépasser. Tu cherches d’où ça vient “Cékiki court de la sorte !?”.

C’est le temps pardi ! Si t’arrive pas à lire plus de deux pages de ton bouquin le soir et que t’arrive plus à dormir le matin au delà de 08h00, t’inquiète moi non plus ! D’ailleurs, j’arrive même plus à faire une nuit sans interruption parce que ça s’ bouscule dans ma vessie.

Alors, tu te retrouves devant le miroir de l’ascenseur, parce qu’il y a un truc qui brille dans ton œil fatigué et tu t’aperçois que le seul cheveux blanc qui était planté là, depuis des années, a subitement décidé de faire des petits. De toute évidence, ils sont tous de mèche ! “Attendez un peu que je vous colle du chocolat à l’ammoniaque là dessus et c’est vous qu’allez pleurer, Tsss !”

Alors, tu te retrouves dans la cabine d’essayage de C&A et tu te rends compte que les fringues, c’est plus ce que c’était. Avant c’était du costaud ! Ça ne bougeait pas et tu trouvais ta taille... “Et pis cékoi ces p’ tain de coutures qui tournent sur les genoux !”... jusqu’à ce que tu assimiles que c’est ton corps qui est costaud et que c’est ton ventre qui passe au dessus de la couture.

OooFff ! Tu savais déjà que t’étais plus une donzelle de 20 ans, face au regard hagard de ton voisin de chambrée. T’as un tas de foin à la place de la tignasse et t’as mal au dos. T’as la bouche pâteuse et tu pue le pâté rance. A l’ occaz, t’as mal au cheveux aussi parce que t’as décidé de sauter d’une classe en noyant tes larmes de croco dans la bouteille de sky.

Oui, tu savais bien que t’étais plus de toute première fraicheur, un peu plus proche du cachalot quand tu venais échouer sur ton canapé en fin de journée mais tout de même ! Quand ta chef te touche le ventre en minaudant en dialecte scrogneugneu “Ohhh un piti bébé !!!” comme si t’étais enceinte ! Pitié ! ... “Non, je vais bientôt accoucher d’un gros caca !”... Ça aura au moins eut le mérite de faire rire. Ceci étant dit, le jour où quelqu’un me propose sa place dans le bus, j’ te jure que je joue le jeu ! Mais sinon, blague à part, ça va, je ne pleure pas non plus. Je commence simplement à regarder le prix des panty. On verra bien céki le plus fort !

Donc, si tu te reconnais un peu dans tout ça (vas-y un p’ tit peu quoi ! Fais au moins semblant, histoire que je me sente un peu moins conne, merci !), si tu commences à faire de la pâtisserie, si tes enfants t’appellent “la vieille” quand ils ont le temps de penser à toi parce qu’ils ont juste encore besoin de t’exploiter avant que tu ne sois plus dans la course, si tu oublies ce que tu allais faire le temps de traverser le salon, si tes idées politiques qui étaient jusqu’alors inexistantes tendent à aller vers le libertaire-anarchiste, si tu ne supportes plus le bruit des klaxons, si tu trouves que les jeunes sont de plus en plus cons, si tu te dis parfois que tu vas devenir une vieille conne toi aussi, si ta libido joue du yoyo plutôt qu'avec zozo, si tu mets trois jours à faire un exercice de math pour aider ton baby dans sa relation avec Pythagore, si tu ne supporte plus, mais plus du tout de pousser un caddy chez Carrefour, si tes premiers ronflements te surprennent au point de te réveiller, si tu commences à préférer les reportages sur l'ornithologie plutôt qu'à rattraper les saisons de Grey's Anatomy, si tu cherche sur internet quelle tisane te permettrait de faire disparaître par miracle les gaz qui squattent ta brioche, T’INQUIÈTE ! Moi aussi je suis passée avec mentions très bien !

Et tout ça en ... quoi ? Un ? Deux ans ? C’est finger in the noise ! Je ne vais pas jusqu’à prétendre que ce fût facile à vivre et j’ai pas encore fini de m’ausculter le nombril mais que faire à part accepter ? ... “Attends ma cocotte ! Y a aussi la ménopause qui arrive” (C’est ma chef qui le dit, elle est adorable) ... Chaque chose en son temps. On va pas pousser mémé dans les orties.

Ça sert à quoi d’envier une gamine de 20 ans ? A bien y regarder, moi aussi j’ai eu 20 ans et j’étais pas trop dégueu à l’époque, c’est facile ! Ça sert à quoi de se comparer à une bonne femme de ton âge qui n’a pas un pet de graisse, si tu dois t’ auto-flageller entre régimes et congélation à l’ aqua-gym ? Sans déconner, je n’envie pas une seconde la nana qui se colle un bonnet en silicone sur la tête tout les midis. Je n’envie pas ma chef qui vient chaque midi nous polluer avec un poisson qui a dépassé la date limite de péremption, accompagné de choux-fleur sans-sel-sans-gras-sans-rien, pour la voir se ruer sur les frites de la collègue avant le burn-out.

Ça sert à quoi de flirter avec la jalousie quand ton mec sort ou zieute une pétasse ? Sérieux ! Faut pas oublier que ton keum a vieillit aussi et qu’il ne sera pas en reste du temps qui passe. Je n’envie pas le temps perdu en brushing ou en pose de vernis à ongles. Perso, j’ai pas de femme de ménage et le temps que je gagne, je le passe à siroter mon apéro en photographiant le soleil.

Tout ça n’est rien. Futile et insipide. Le temps passé, tu ne le rattrapera jamais. Rattraper le temps perdu, ça n’existe pas. Tu as été jeune et ça n’a pas forcément été la meilleure période de ta vie parce que tu avais tes parents, tes études. Tu n’étais donc pas libre. Le meilleur reste à venir. Cela dépend de nous. Cela dépend de moi.

Le temps c’est sacré. Ces deux dernières années sont passées à la vitesse de l’éclair et sans que je m’en rende vraiment compte. Un jour tu te réveilles et tu te dis “Mais qu’est-ce que je m’en branle ! J’ en ai plus rien à foutre ! si tu savais... ! ”. C’est comme ça. Le temps est sacré et je n’ai pas de temps à perdre en minauderies. Je te plais, c’est bien. J’ te plais pas, j’ m’ en tamponne ! Le seule personne à qui je dois plaire, c’est moi-même. T’es d’accord, c’est cool. T’es pas OK, c’est pas la fin du monde. Je ne veux plus me torturer l’esprit. Le bien être passe avant tout par la caboche. Je suis seule à pouvoir gérer mon bien être, je l’ai appris. Si je ne t’aime pas c’est tant pis et si je t’aime alors c’est tant mieux pour toi. Je suis comme je suis et toi t’es pas mieux. T’es peut-être pas pire non plus mais t’es pas mieux. Si si j’ te jure.

Voilà le vrai cadeau de mes 42 ans. Je kiffe mes 42 ans. Car si le temps passe vite, les désillusions partent aussi vite. J’ai dépassé la quarante-haine... Car si le temps passe vite, je peux choisir de le ralentir dans mon quotidien. Car plus le temps passe et plus j’ai le choix. Car si le temps passe vite, les choses importantes le sont de moins en moins. Car plus le temps passe et moins je cours.

Moi j’ dis ça, j’ dis rien. C’est juste comme ça. Peut-être que tu te sentais seul(e) et flétri(e), peut-être pas mais je partage ça avec toi au cas où. La quarantaine c’est pas que des rides, des bourrelets ou des larmes, c’est surtout très chouette car tu apprends à t’aimer.

Christelle G - Le 27/09/2016

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+8

Auteur

Blog

Simple moi

09-08-2017

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
La Quarante-Haine n'appartient à aucun recueil

 

Texte terminé ! Merci à Simple moi.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.