Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

La ligne verte - Critique de Film

Critique de Film "La ligne verte" est une critique de film mise en ligne par "Paradise"..

Venez publier une critique de film ! / Protéger une critique de film

La ligne verte

(Film de 1999)

 

 

Synopsis

 

Edgecomb, pensionnaire centenaire d'une maison de retraite, est hanté par ses souvenirs. Gardien du pénitencier de Cold Mountain en 1935, il était chargé de veiller au bon déroulement des exécutions capitales en s'efforçant d'adoucir les derniers moments des condamnés. Parmi eux se trouvait un colosse du nom de Coffey, accusé du viol et du meurtre de deux fillettes. Intrigué par cet homme candide et timide aux dons magiques, Edgecomb va tisser avec lui des liens très forts.

 

 

**         **

**

Très bonne adaptation du roman éponyme de Stephen King qui a reçu 4 oscars et un Golden Globe. Ce quasi-huis clos se passe dans un centre pénitentiaire des Etats-Unis en 1935, dirigé par le gardien Paul Edgecomb, un homme respectueux (Tom Hanks). Celui-ci essaie de rendre "serein" le passage des condamnés à mort dans ce couloir nommé « la ligne verte ». On lui impose un nouveau gardien, Percy, arrivé grâce à ses relations, dans le seul but d’assouvir de cruels instincts.

Dans ce pénitencier se croisent divers condamnés bien différents. L'un d'entre eux a dressé une petite souris : Mister Jingles qui apporte quelques notes de douceur à leur enfermement. Si un autre condamné n'est qu'un monstre de cruauté, Coffey, colosse noir, accusé du viol et du meurtre de deux jeunes fillettes contraste radicalement. On peine à imaginer Coffey, ce géant bon enfant, en un monstre terrible tant il émane de lui bonté et bienveillance. Je ne dirai rien de plus de l’intrigue. L’atmosphère qui règne dans ce centre est extrêmement bien rendue. Les interprétations des acteurs sonnent incroyablement juste, et l’acteur qui joue le rôle de Coffey est absolument bouleversant de vérité et d'humanité.

Ce film se déroule lentement mais sans longueur (excepté les scènes au domicile de Paul Edgecomb) tant les drames qui s'y déroulent sous nos yeux tiennent le spectateur en haleine. Attention, il y a quelques scènes difficilement soutenables notamment celle de la chaise électrique d’un des condamnés (film indiqué: interdit au moins de 12 ans).

Ce film dramatique de 3h est grandiose !

Un chef-d’œuvre bouleversant.

Partager

Partager Facebook

Point(s)

+15

Auteur

Blog

Paradise

05-12-2016

Couverture

"Soyez un lecteur actif et participatif en commentant les textes que vous aimez. À chaque commentaire laissé, votre logo s’affiche et votre profil peut-être visité et lu."
Lire/Ecrire Commentaires Commentaire
La ligne verte appartient au recueil Films

 

Critique de Film terminée ! Merci à Paradise.

Tous les Textes publiés sur DPP : http://www.de-plume-en-plume.fr/ sont la propriété exclusive de leurs Auteurs. Aucune copie n’est autorisée sans leur consentement écrit. Toute personne qui reconnaitrait l’un de ses écrits est priée de contacter l’administration du site. Les publications sont archivées et datées avec l’identifiant de chaque membre.