Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Être dans le « Je » - Commentaires

Navigation : > Être dans le « Je » > Voir les commentaires
Hannie

Le 01-08-2016 à 6:29

Un texte très sage et qui donne à réfléchir. Je commencerai par ce que vous appelez par les "jugeants négatifs" qui inhibent le "Je" le forçant à se cacher derrière un masque alors dans son épanouissement, il est amour et compassion. D'ailleurs, il ne faut pas confondre effectivement la recherche du "Je" avec l'égoïsme "sans amour ni compassion"... L'amour et la compassion, il faut déjà commencer par soi, en avoir pour soi avant de pouvoir donner à autrui. Je croyais qu'il suffisait d'aimer pour éprouver cette plénitude du bien-être. En réalité, c'est en luttant contre trop de jugeants négatifs que je me suis trouvée, en m'accordant avec bienveillance amour et compassion. Il paraît que je commence à être enfin sereine. Difficile de le croire quand on sait ce qu'est ma vie aujourd'hui... Mais, la sérénité est au-dessus de ces petits tracas passagers. Merci pour cette lecture.

Silence éloquent

Silence éloquent Le 17-02-2016 à 3:50

J'aime bien cette réflexion, trop de gens vivent effectivement pour paraître et non pour être, ce qui va à l'encontre même de la nature humaine et de l'harmonie entre l'âme et le corps qu'elle habite. Merci pour ce petit texte, qui me donne envie de me pencher sur la question à mon tour.

Tiki

Tiki Le 01-09-2014 à 22:32

@Fredd/B C'est tout à fait cela Fred, il faut avoir passer la chaîne de montagne et redescendre dans la vallée pour y cueillir les fleurs de la sagesse. Merci de ton passage ;-)

Fredd/B

Fredd/B Le 01-09-2014 à 22:13

Superbe réflexion, et pour le coup elle fait germer une question dans mon esprit. Ce fameux "je" je me demande si finalement on ne le trouve pas une fois avoir gravi le premier versant de notre vie. Tu sais cette fameuse colline que l’on redescend après une certaine tranche d’Age, tu vois ce que je veux dire ?

Tiki

Tiki Le 20-08-2014 à 9:22

@Yzalba 1 + 1 = 1 dans certains cas, tout du moins c'est ce que nous espérons. Il m'a fallut attendre l'âge de 53 ans pour me rendre compte de cela et éveiller ma conscience. "On vit, les uns avec les autres On se caresse, on se cajole On se comprend, on se console Mais au bout du compte On se rend compte Qu'on est toujours tout seul au monde" Starmania Alors soyons nous même et pensons "je" et "nous" lorsque cela est possible. Merci Isabelle ;-)

Yzalba

Yzalba Le 20-08-2014 à 7:55

Quel magnifique sujet de réflexion...Comme dit jenny, on en parlera encore dans 1000 ans et plus... sourire... Pour ma part, je pense que le "nous" se positionne tout seul et avec une grande facilité quand le "je" est harmonisé... Tu as raison je pense, Eric, de dire que la recherche du "je" harmonieux est plus facile en 2ème partie de vie, mais je ne pense pas que ce soit parce que les contraintes extérieures se font moins pesantes... A mon sens, c'est surtout qu'on a alors la maturité nécessaire pour oser s'assumer sans plus craindre le regard des autres... Pour ma part, il m'a fallu 48 ans pour trouver mon "je" et oser l'assumer, mais aujourd'hui, mes relations aux autres, ce "nous" indispensable, tu as raison, Jenny, devient une évidence, même face à des gens qui n'ont pas fait le chemin. S'accepter soi-même, s'autoriser l'indulgence et l'amour que chacun de nous mérite, permet ensuite d'être indulgent et aimant avec autrui. C'est alors qu'on fait des rencontres essentielles. même avec des gens qu'on croyait connaître déjà... Pour aimer les autres, autorisons-nous à nous aimer nous-même... Merci Patrick pour ce très beau texte dans lequel je me suis vraiment retrouvée... Il prouve, par la prise de conscience qu'il porte, que tu es en route vers ce "je" merveilleux, et déjà bien avancé sur le chemin... Parfois douloureux, mais ô combien incontournable...

Tiki

Tiki Le 15-07-2014 à 19:46

@Jenny Personnellement, je n'ai vécu jusqu'à présent que pour les autres, en ce moment je découvre mon "Je" en m'appuyant sur une démarche spirituelle, ce qui me met en désaccord avec mon entourage. Mais hier, j'étais en accord avec un autre "Je" mais il ne me convenait pas, je m'en rend compte. Il n'est jamais trop tard pour évoluer, grâce aux autres je me suis construit et je continuerai dans cette voie en n'oubliant pas que "Je" suis un être à part entière dont il faut préserver l'âme et l'esprit. Merci Jenny pour ce commentaire, à bientôt ;-)

Jenny

Jenny Le 10-07-2014 à 1:21

Nous sommes à la première personne ; à la troisième, c’est un étranger ou un intrus qui nous gouverne. Difficile d’être en accord avec soi-même s’il faut vivre en désaccord avec ce qui nous éloigne de nous-mêmes, de nos valeurs et de nos besoins vitaux. Cependant, nous sommes génétiquement conditionnés pour nous enrichir auprès de ceux qui ne sont pas nos clones. C’est de la diversité que jaillit l’énergie, source nécessaire pour nous permettre de résister aux assauts des intempéries de l’existence. Je + Je = Nous, et le nous est le socle qui nous rend plus combatif. Je crois qu’il est plus difficile de dépasser son propre je/jeu pour gagner la vraie partie de ce « nous », sans qui la survie n’existerait pas.
Faire le point sur soi pour se retrouver est nécessaire à un moment de sa vie, je te l’accorde. Néanmoins, il faut savoir refermer le livre, une fois qu’on l’a parcouru ou… écrit (pourquoi pas…). Une réflexion que nous aurons encore dans mille ans ;)

Tiki

Tiki Le 09-07-2014 à 20:57

@Valtaria et Demens Merci beaucoup pour vos commentaires analytiques, à bientôt ;-)

Demens

Demens Le 08-07-2014 à 13:44

Être en harmonie avec soi-même, un travail de toute une vie... Probablement plus facile en 2ème partie de vie lorsque les contraintes professionnelles, familiales se font moins pesantes. Mais bien sûr que le "Je" en vaut bien la chandelle ! Merci et au plaisir !

Valtaria

Valtaria Le 06-07-2014 à 20:55

La recherche du ''soi'', du ''je'', comme tu le dis ici, est un chemin obligatoire pour tous les êtres humains. Durant toute notre vie, nous sommes confrontés à toutes sortes de situations, de personnes et d'expériences qui sont prévues pour nous révéler sous notre vrai jour, à partir du moment où on les appréhende avec sincérité et droiture, et sans utiliser de détour ou en maquillant de traits qui ne sont pas les nôtres.
Je dirai que cette réflexion est assez bien menée, surtout dans le début. La fin par contre me laisse un peu plus tatillon. Par exemple, tu dis que deux personnes vibrant sur deux ondes harmoniques différentes apporteraient un déséquilibre. Je ne pense pas que ça soit entièrement vrai. Dans certains cas, ce serait justement le fait que ça soit deux fréquences qui définissent les personnes qui apporteraient un équilibre, une complémentarité.
La différence peut rapprocher et il me paraît impossible d'être à 100% sur la même longueur d'onde avec son conjoint. C"'est ça qui doit ajouter du piment à la relation: le débat et l'ouverture à ce qui est différent.
Ce qui est évident, c'est que c'est un chemin tortueux que nous devons parcourir chacun à son rythme, mais seul

Tiki

Tiki Le 05-07-2014 à 18:46

@Jeanne "être ou ne pas être..." Il faut être soi si l'on veut trouver le bonheur et vivre dans la joie. Le regard des autres n'a que peu d'importance. Merci

A quai (Jeanne)

A quai (Jeanne) Le 05-07-2014 à 12:44

Le "je", la quête de sa propre identité intérieure, celle qui se trouve enveloppée dans la chair, rongée par les regards des autres et certainement par notre propre regard. C'est une quête qui doit être bien longue. Tu as raison en disant qu'il ne faut persévérer. On a vite fait de croire qu'on se trompe et que les autres ont raison, écrasé par le poid des autres. Merci pour cette réflexion.

Tiki

Tiki Le 05-07-2014 à 8:27

@Vincent Merci Vincent, tes commentaires me sont très précieux, je les lis avec une attention toute particulière, ils me guident dans mon écriture. En ce qui me concerne, tu es un référent sur lequel je peux compter pour m'améliorer. Il y a bien sûr d'autre commentateurs sur lesquels je m'appuies pour avancer et progresser, ils se reconnaissent j'en suis certain. A bientôt Vincent ;-)

Vincent

Vincent Le 05-07-2014 à 0:27

Une réflexion rondement menée, la boucle est bouclée lorsqu'on lit la phrase finale. C'est très aérien comme texte, je trouve, même si le thème a été bien souvent traité. Mais il n'en demeure pas moins qu'il reste fascinant. La quête de soi a un prix : celui de l'acceptation. L'acceptation pour soi et celle des autres. Difficile pour certains de vivre dans un univers que les autres créent et qui n'est pas en adéquation avec sa personnalité. Merci Patrick pour ce partage plein d'esprit.

Tiki

Tiki Le 04-07-2014 à 21:41

@Amandine Roux Merci Amandine de partager cette vision. A bientôt ;-)

Amandine Roux

Amandine Roux Le 04-07-2014 à 12:26

Un texte tout à fait vrai Patrick, il faut rester soi-même et ne pas se mentir sinon on est condamné à souffrir en nous-même x) Merci du partage !