Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Bibliothèque : Toutes les Détentes

Navigation : > Bibliothèque > Toutes les Détentes
Rechercher :
Parcourir Coup de gueule Les réfugiés/immigrés; une question de point de vue

Coup de gueule terminé | Pages 1 | Vote 2

Les réfugiés/immigrés Une question de point de vue Aujourd'hui Il parait que c'est la journée mondiale des réfugiés, alors j'ai eu envie d'en parler. Je sais même pas ce que je veux dire, je crois que je vais juste étaler les lettres et vous envoyer ça comme ça sort, histoire de pousser une petite gueulante sur ce sujet. Je vais pas vous faire d'histoire de géo de politique, d'économie, de pourcentages, non je ...
Parcourir Coup de gueule De ce qu'il convient d'avoir lu...

Coup de gueule terminé | Pages 1 | Vote 5

« Ce qu’il faut avoir lu ». C’est tout de même curieux cette injonction, cette impérative formulation. Toujours l’impression d’avoir à faire aux diktats de l’édition. Par nature, s’installe illico chez moi un mécanisme de méfiance sinon de rejet. Le sentiment qu’on veut me refourguer de l’émotion préfabriquée, de la réflexion prémâchée. Plus qu’à avaler, digérer, recracher. Mécanique de consommation habilement déguisée par l’alibi culturel. Imparable.
Parcourir Coup de gueule Plaidoirie pour une société meilleure

Coup de gueule terminé | Pages 1 | Vote 2

Dans ma vie j’ai eu l’occasion de rencontrer des voleurs, des violeurs même des violeurs d’enfant et des assassins. et la plupart d’entre eux, pris individuellement avaient plus d’éducation, de savoir-vivre et d’humilité que bien des enseignants ou des chefs d’entreprise que la société vénère parce qu’ils ont des métiers dits respectables. L’on dit ; quand un riche fait des choses que...
Parcourir Fable Le Corbac et le Roublard

Fable terminée | Pages 1 | Vote 2

Une fable de Jean de La Fontaine (Le Corbeau et le Renard) revue par: Jack de La Cascade (mon pseudo de Fabuliste) Le Corbac et le Roublard Un Corbac en virée sur les Champs-Elysés, tenait dans son clapet un calendo bien fait. Un Renard aux aguets, par là battait la dalle. Trouvant que ça fouettait, mais il avait la dalle, doucement il s’avance, et pour tenter ça chance, dégoise sans ambages au Corbac ce langage: «Salut mon pote ailé...
Parcourir Fable Le Loup et l'Agneau

Fable terminée | Pages 1 | Vote 6

Une fable de Jean de La Fontaine revue par Jack de La Cascade (c´est mon nom de fabuliste ) Le loup et l’agneau Voici venir l’été. Il faut en profiter. Le loup se fait bronzer au bord de la rivière. Il est très bien musclé, ce dont il est très fier. Et aime être entouré de gens pour l’admirer. Mais l’agneau son voisin, tranquille prend son bain. Il n’en a rien à faire du roi de la muscule, qui, a...
Parcourir Histoire L'automate

Histoire terminée | Pages 1 | Vote 3

. L'automate, je ne connaissais pas avant. À vrai dire, je n'en avais jamais entendu parler. J'ai dû merenseignerd'abord, avant de melancerdans quoi que ce soit de dangereux. Alors je te l'aidemandé, à toi. Parce que à mes yeux, tu étais une personne intelligente, cultivée ! Maistues décidément bête comme un chou ! Tu m'asditqu'il m'aiderait à imiter n'importe quel mouvement...Patate !Tu n'as pashonte ?Tu m'asditqu'ils...
Parcourir Histoire La maîtresse de l'idiot

Histoire terminée | Pages 1 | Vote 4

«Nous l'avons fait trois fois, arrêtons» Dit-elle. Elle est mariée, il ne l'est pas. Et pourtant tous les soirs ils se retrouvent dans une chambre, seuls, coupés du reste du monde. Elle est incroyablement belle, forte, courageuse, confiante, d'une extrême intelligence. Lui, est comme un éclat de verre, aussi fragile qu'un morceau de cristal, trouillard, naïf et surtout idiot ! Et pourtant tous les soirs, ils se retrouvent tête à t...
Parcourir Pause-Café Un beau Dimanche à Ermenonville

Pause-Café terminée | Pages 1 | Vote 5

Par ces beaux jours, fuyez la ville, Allez donc faire un tour à Ermenonville! Nul besoin de s’appeler Héloïse ou Emile, Pour dans un parc à l’anglaise faire pèlerinage. Arbres majestueux en font un décor romantique, Bucolique et sauvage, on y fait même du canotage. Depuis l’ile des Peupliers où il fut inhumé Avant de partir côtoyer d’autres classiques Dans ce lieu de renom qu’est le Panthéo...
Parcourir Coup de gueule Tueur en Syrie

Coup de gueule terminé | Pages 1 | Vote 6

Il est le combattant d'un pays dans la haine, Où tous les habitants cultivent bien leur peine. Il tue tous les matins l'ennemi de la veille, Il brise le destin des enfants qui sommeillent... Au nom de "Liberté", il l'interdit aux autres. Il assassine l'été, il tue en porte à porte, Il viole bien des lois, les femmes et les apôtres, Et impose sa foi à tous ceux qu'il exhorte... Il est le suicidaire qui se fout de la vie. Au nom de ses crit&egrav...
Parcourir Pause-Café Le piano à 9 queues

Pause-Café terminée | Pages 1 | Vote 9

C'est à l'instant du rasoir à 9 lames que les outils commencèrent à se retourner contre leurs ingénieurs et leurs propriétaires. Les ingrats ! Car pour raser, le rasoir à 9 lames on pouvait pas nier ça rasait. 9 fois plus près, 9 fois plus frais ça rasait, et chacun des 2 sexes s'en réjouissait. L'outil à l'agréable ! annonçaient avec entrain et conviction les affiches. Et jamais les peaux n'ava...
Parcourir Pause-Café Du bruit dans le gazon

Pause-Café terminée | Pages 1 | Vote 2

Orchestre de printemps, orchestre dominical, Orchestre fleuri d'une balade bucolique au parc de la Mozaïk. Le rendez-vous champêtre des oisillons...merles, tourterelles, geais, grives et hirondelles..qui répondent au débordement cacophonique d'un jardin d'enfants. Le bruit du tourniquet mal huilé de son hiver rouillé, contre-mesure le tintamarre des coin coin, wouaf wouaf et autres cui cui. Les Ouins ouins de bébé éveillent à...
Parcourir Histoire A boire, patronne!

Histoire terminée | Pages 1 | Vote 3

J’ai soif. Je crève littéralement de soif. A l’aide! Houhou!! …Merde! Je vais mourir là, si ça continue! Mais qu’est ce qu’elle fout, la patronne? Elle ne le voit pas que je vais crever ?? Elle m’a oubliée? D’habitude, j’ai droit à mon eau tous les Jeudi! Ca fait plus de deux semaines que j’attends! J’ai soif. Je flétris à vue d’œil, clouée dans ce pot en te...
Parcourir Coup de gueule Humanité

Coup de gueule terminé | Pages 1 | Vote 4

J'ai cette peur en moi. Une peur dans mon misérable corps de femme. Ce corps qui ne vaut rien aux yeux de certains monstres. Ils seraient prêts à le sentir du bout de leurs narines fumantes, à le déchiqueter. Tout cela, avec ce sourire déformant leur face, tuant toute humanité qui peut être subsistait encore quelque part, au fond de leur chair pourrie. La loi du plus fort existe, c'est vrai. Mais elle ne détruit pas le plus faible ...
Parcourir Coup de gueule Si j'avais à soutenir ce qui pour moi est insoutenable

Coup de gueule terminé | Pages 1 | Vote 7

Si j’avais à soutenir ce qui pour moi est insoutenable A la manière de Montesquieu Si j’avais à soutenir notre droit de continuer notre mode de vie actuel, voici ce que je dirais. Il fallait bien que les agriculteurs et les éleveurs s’endettent pour se mécaniser, pour acheter des engrais, des pesticides, qu’ils enferment leur bétail pour le nourrir de granulés à la viande, qu’ils se ruinent à vendre &...
Parcourir Histoire La liqueur de tante Angèle

Histoire terminée | Pages 1 | Vote 5

Mon père avait quatre sœurs, dont une s’était retirée du monde et vivait cloitrée dans un couvent très éloigné du village familial. Les trois autres, Marie, Angèle et Lilly, s’étaient mariées et recevaient à tour de rôle leur frère et sa femme, de même que leurs sœurs et leurs maris, à l’occasion de la fête patronale rehaussée par la kermesse du vi...
Parcourir Coup de gueule Pertinence Les méchants

Coup de gueule terminé | Pages 1 | Vote 51

« La force des méchants, c’est qu’ils se croient bons, et victimes des caprices d’autrui. » Alain La confiance, elle s’acquiert difficilement et se perd facilement ! J’ai souvent observé la méchanceté se répandre ici ou là formant d’immenses flaques poisseuses sous les pieds des âmes sensibles.
Parcourir Coup de gueule La foi

Coup de gueule terminé | Pages 1 | Vote 9

Plus j'avance dans la vie et plus je me sens perdu, plus j'y pense et plus j'oublie, plus mon coeur bat et plus je ne le ressens pas.Mais je ne suis pas mort ma conscience est la, j'observe silencieux ici bas mais mes idées sont la bas dans ce qui m'attend après tout cela.Je n'ose plus parler ça ne changera pas, mes semblables ont déserté la cours de la liberté les voici enchaînés aux illusions, je ne les reconnais pas,c'estainsi me dise...
Parcourir Coup de gueule Ma vie

Coup de gueule terminé | Pages 1 | Vote 7

Je pense donc je suis. Cette pensée implique que ce qui ne pense pas n'existe pas. Qui est capable de penser ? Une interrogation importante pour tous ceux qui ne font vivre que ceux qui à leurs yeux sont capables de penser. C'est un peu court quand même ! "je pense", "je suis" ! Autant dire "j'ai raison parce que je sais". Un paralogisme à écarter. Par exemple, quand je dis "j'entends' c'est parce que j'entends une chose ou une autre, quand je dis "j'aime", ...
Parcourir Histoire La mort du Hetre

Histoire terminée | Pages 1 | Vote 7

La mort du hêtre Veste et pantalon de protection anti coupures, gants de travail, bottes à semelles antidérapantes, casque à visière, c’est dans la tenue du parfait bûcheron professionnel que Marco part vers sa mission, mission oh combien délicate, douloureuse, complexe et même dangereuse. Avec la conscience d’un médecin chevronné, il examine à nouveau son feuillu. Il ne le décapitera pas et n’a...
Parcourir Histoire Imrane...

Histoire terminée | Pages 1 | Vote 1

sp;! Assmae, avait eu comme première naissance, un adorable petit garçon , Imrane. C’était le fruit d’ un amour intense qu’elle éprouvait envers Jilali, jeune diplomé à l'époque. Même à la campagne on s’aime! Même à la campagne l’amour peut être combattu. Et férocement par la pauvre mère d’Assmae. Sa génitrice croyait quand à elle qu’on peut c...