Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Bibliothèque : Tous les A découvrir

Navigation : > Bibliothèque > Tous les A découvrir
Rechercher :
Parcourir Domaine Public Les Tuileries

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 15

• Victor Hugo (1802 - 1885 ) 1847 _________________________________________________________________ Les Tuileries Nous sommes deux drôles,Aux larges épaules,De joyeux bandits,Sachant rire et battre,Mangeant comme quatre,Buvant comme dix.Quand, vidant les litres,Nous cognons aux vitresDe l’estaminet,Le bourgeois difformeTremble en uniformeSous son gros bonnet.Nous vivons. En somme,On est honnête homme,On n’est pas mouchard.On va le dimancheAvec Lise ou Blanc...
Parcourir Domaine Public La Dormeuse

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 4

A Lucien Fabre. Quels secrets dans mon coeur brûle ma jeune amie, Âme par le doux masque aspirant une fleur? De quels vains aliments sa naïve chaleur Fait ce rayonnement d’une femme endormie? Souffles, songes, silence, invincible accalmie, Tu triomphes, ô paix plus puissante qu’un pleur, Quand de ce plein sommeil l’onde grave et l’ampleur Conspirent sur le sein d’une telle ennemie. Dormeuse, amas doré d’ombres et d’abando...
Parcourir Domaine Public L'avertisseur

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 4

Tout homme digne de ce nomA dans le coeur un Serpent jaune,Installé comme sur un trône,Qui, s'il dit : " Je veux ! " répond : " Non ! "Plonge tes yeux dans les yeux fixesDes Satyresses ou des Nixes,La Dent dit : " Pense à ton devoir ! "Fais des enfants, plante des arbres,Polis des vers, sculpte des marbres,La Dent dit : " Vivras-tu ce soir ? "Quoi qu'il ébauche ou qu'il espère,L'homme ne vit pas un momentSans subir l'avertissementDe l'insupportable Vip...
Parcourir Domaine Public La vie antérieure

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 7

La vie antérieure J'ai longtemps habité sous de vastes portiquesQue les soleils marins teignaient de mille feuxEt que leurs grands piliers, droits et majestueux,Rendaient pareils, le soir, aux grottes basaltiques.Les houles, en roulant les images des cieux,Mêlaient d'une façon solennelle et mystiqueLes tout-puissants accords de leur riche musiqueAux couleurs du couchant reflété par mes yeux.C'est là que j'ai vécu dans les voluptés ...
Parcourir Chronique J'étais là avant

Chronique terminée | Pages 1 | Vote 11

J’étais là avant Katherine Pancol Elle est libre. Elle offre son corps sans façons. Et pourtant, à chaque histoire d’amour, elle s’affole et s’enfuit toujours la première. Il est ardent, entier, généreux. Mais les femmes qu’il célèbre s’étiolent les unes après les autres. Ces deux-là vont s’aimer. Il y a des jours, il y a des nuits. Le bonheur suffocant. Le plaisir. Le...
Parcourir Chronique Belle du Seigneur

Chronique terminée | Pages 1 | Vote 12

Albert Cohen «Eux, les fous, enterrés vivants dans leur amour.» Belle du Seigneur est un roman qui raconte une histoire d’amour entre Ariane Deume, née d’Auble, et Solal des Solal, dans les années précédant la Seconde Guerre mondiale en Europe. Il a été écrit entre les années 1930 et 1960 par Albert Cohen., puis le roman a été publié en 1968. «Tu es belle, lui disait-il. Je suis l...
Parcourir Domaine Public La Voie lactée (Théodore de Banville)

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 12

Théodore de Banville: La voie lactée Les Cariatides (1843) La voie lactée Déesse, dans les cieux éblouissants, la Voie Lactée est un chemin de triomphe et de joie, Et ce flot de clarté qui dans le firmament Jette parmi l’azur son blanc embrasement Semble, dans sa splendeur en feu qui s’irradie, Produit par un foyer unique d’incendie. Mais quand notre regard dans l’éther empli d’yeux Monte vers l’Oc&eac...
Parcourir Domaine Public Le pardon

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 5

Pour peu que votre image en mon âme renaisse, Je sens bien que c'est vous que j'aime encor le mieux. Vous avez désolé l'aube de ma jeunesse,Je veux pourtant mourir sans oublier vos yeux,Ni votre voix surtout, sonore et caressante,Qui pénétrait mon coeur entre toutes les voix,Et longtemps ma poitrine en restait frémissanteComme un luth solitaire encore ému des doigts.Ah ! j'en connais beaucoup dont les lèvres sont belles,Dont le front est ...
Parcourir Domaine Public Stances

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 13

• Théophile Gautier (1811-1872) Recueil - Espana (1845) _______________________________________________ Maintenant, dans la plaine ou bien dans la montagne, Chêne ou sapin, un arbre est en train de pousser, En France, en Amérique, en Turquie, en Espagne, Un arbre sous lequel un jour je puis passer. Maintenant, sur le seuil d'une pauvre chaumière, Une femme, du pied agitant un berceau, Sans se douter qu'elle est la parque filandière, Allonge entre ses doi...
Parcourir Domaine Public L'épreuve du talent

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 12

• Henri-Frédéric Amiel (1821-1881) Grains de mil, 1854 ____________________________________________________________________ Oui, l'Art est grand ! Ses bois sacrés Te sont ouverts ; courage, adepte ! Comme néophyte il t'accepte, Tu peux franchir tous ses degrés. Sa grandeur n'est point dans la pompe ; Il ennoblit chêne et fétu, Et sourit au turlututu Comme au large accent de la trompe. Mais sois prudent, crainte d'affront ; Pèse ta fo...
Parcourir Domaine Public La vipère et la sangsue

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 11

• Jean-Pierre Claris de Florian (1755-1794) Fables, 1792 ___________________________________________________________________ La vipère disait un jour à la sangsue : Que notre sort est différent ! On vous cherche, on me fuit, si l'on peut on me tue ; Et vous, aussitôt qu'on vous prend, Loin de craindre votre blessure, L'homme vous donne de son sang Une ample et bonne nourriture : Cependant vous et moi faisons même piqûre. La citoyenne de l'éta...
Parcourir Domaine Public Le miroir de la vérité

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 12

• Jean-Pierre Claris de Florian (1755-1794) Fables, 1792 __________________________________________________________________ Dans le beau siècle d'or, quand les premiers humains, Au milieu d'une paix profonde, Coulaient des jours purs et sereins, La vérité courait le monde Avec son miroir dans les mains. Chacun s'y regardait, et le miroir sincère Retraçait à chacun son plus secret désir Sans jamais le faire rougir ; Temps heureux, qui ne du...
Parcourir Domaine Public Aux femmes

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 10

• Germain Nouveau (1851-1920) La doctrine de l'amour, 1881 __________________________________________________________________ Et vous, l'ancienne esclave à la caresse amère, Vous le bétail des temps antiques et charnels, Vous, femmes, dont Jésus fit la Vierge et la Mère, D'après Celle qui porte en ses yeux maternels Le reflet le plus grand des rayons éternels, Aimez ces grands enfants pendus à votre robe, Les hommes, dont la l&egrav...
Parcourir Domaine Public à Victor Hugo

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 11

• Andréa Lemoyne (1822-1907) Chansons des nids et des berceaux, 1896 ___________________________________________________________________ Ô grand charmeur du siècle et des peuples nouveaux, Pourquoi te reléguer dans ces pâles ténèbres, Sous l'oblique faux jour de ces étroits caveaux, Pour les morts d'autrefois classiquement funèbres ?Pourquoi donc t'exiler dans ce froid Panthéon ? Sur la montagne chauve on ne passe plus g...
Parcourir Domaine Public A travers les étés...

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 7

(A une jeune filleA une maisonA Francis Jammes)AttendueA travers les étés qui s’ennuient dans les coursen silenceet qui pleurent d’ennui,Sous le soleil ancien de mes après-midiLourds de silencesolitaires et rêveurs d’amourd’amour sous des glycines, à l’ombre, dans la courde quelque maison calme et perdue sous les branches,A travers mes lointains, mes enfantins étés,ceux qui rêvaient d’amouret qui pleura...
Parcourir Critique de Film ou Série Les délices de Tokyo

Critique de Film ou Série terminée | Pages 1 | Vote 5

«Les délices de Tokyo», est un film japonais réalisé par Naomi KAWASE, adapté d’un roman de Durian SUKEGAWA et interprété par Kirin KIKI (TOKUE), Masatoshi NAGASE (Sentarô) et Kyara UCHIDA (Wakana). Les «dorayakis», ce sont des pâtisseries traditionnelles japonaises, crêpes fourrées à la pâte de haricots rouges confits. Dans son échoppe, Sentarô les fabrique chaque matin...
Parcourir Critique de Film ou Série Zootopie

Critique de Film ou Série terminée | Pages 1 | Vote 15

«» Qui n’est point parent ou grand parent, n’aura pas eu l’idée de prendre un billet et de s’installer dans une salle obscure pour y voir «Zootopie». Appartenant à la seconde catégorie j’ai vu le film, ou plutôt le dessin animé: excellent, intelligent, drôle. «Zootopia» est une grande mégalopole où vivent des animaux de toutes espèces, une ville où tout est en ...
Parcourir Critique de Film ou Série The Danish Girl

Critique de Film ou Série terminée | Pages 1 | Vote 12

«The Danish Girl» est un film biographique, réalisé par Tom Hooper d’après l’histoire vraie du couple Wegener, artistes peintres danois, lui paysagiste et elle portraitiste à Copenhague, au début du XXème siècle. Avec en toile de fond, les créations des deux artistes, les expositions et les vernissages, au Danemark puis à Paris, le réalisateur aborde le thème du transgénérisme. ...
Parcourir Domaine Public La Chanson du Mal-aimé

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 15

• Guillaume Apollinaire (1880-1918) Recueil Alcools (1913) - La chanson du Mal-aimé (1909) à Paul Léautaud. _______________________________________________________ La Chanson du Mal-aimé Et je chantais cette romance En 1903 sans savoir Que mon amour à la semblance Du beau Phénix s'il meurt un soir Le matin voit sa renaissance. Un soir de demi-brume à Londres Un voyou qui ressemblait à Mon amour vint à ma rencontre Et le regar...
Parcourir Domaine Public Ode

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 10

• Valery Larbaud (1881-1957) Les Poésies d'A.O. Barnabooth, 1913 __________________________________________________________________ Prête-moi ton grand bruit, ta grande allure si douce, Ton glissement nocturne à travers l’Europe illuminée, Ô train de luxe ! et l’angoissante musique Qui bruit le long de tes couloirs de cuir doré, Tandis que derrière les portes laquées, aux loquets de cuivre lourd, Dorment les millionnaires....