Connexion : Ou
Mode Application Mode Site

Domaine Public en ligne - Bibliothèque

Vous voulez partager avec la communauté de DPP, un texte appartenant au domaine public. C’est ici !
Chacun peut ressentir l'envie de faire découvrir les œuvres de certains auteurs.

Alors n'hésitez pas à le faire, les auteurs et textes à découvrir seront mentionnés sur votre profil.

En droit de la propriété intellectuelle le domaine public désigne l'ensemble des œuvres de l'esprit et des connaissances dont l'usage n'est pas ou n'est plus restreint par la loi.
En France, une œuvre entre dans le domaine public 70 ans après la mort de tous ses auteurs.

Publier Domaine Public N'hésitez plus, venez publier un texte du domaine public ! Publier Domaine Public

Navigation : > Bibliothèque > Tous les A découvrir > Domaine Public > Complets
Rechercher :
Parcourir Domaine Public De la brièveté de la vie

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 5

Sénèque (4 av. J.-C. – 65 ap. J.-C.), penseur stoïcien, souligne ici férocement la vacuité des hommes affairés en regard du temps qui passe. Prisonniers de l’immédiateté leur esprit est sous le joug du temps présent. Ils redoutent plus que tout les résurgences du passé et leurs propres souvenirs dans lesquels ils ne perçoivent qu’occasions ratées, moments gâchés, entreprise...
Parcourir Domaine Public Melancholia

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 7

Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit?Ces doux êtres pensifs que la fièvre maigrit?Ces filles de huit ans qu'on voit cheminer seules?Ils s'en vont travailler quinze heures sous des meules;Ils vont, de l'aube au soir, faire éternellementDans la même prison le même mouvement.Accroupis sous les dents d'une machine sombre,Monstre hideux qui mâche on ne sait quoi dans l'ombre,Innocents dans un bagne, anges dans un enfer,Ils travaillent. Tout...
Parcourir Domaine Public La Maison du Berger

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 4

Alfred de Vigny (1797-1863) Extrait: , vers 64-98. Les chemins de fer Que Dieu guide à son but la vapeur foudroyante Sur le fer des chemins qui traversent les monts, Qu'un Ange soit debout sur sa forge bruyante, Quand elle va sous terre ou fait trembler les ponts Et, de ses dents de feu, dévorant ses chaudières, Transperce les cités et saute les rivières, Plus vite que le cerf dans l'ardeur de ses bonds ! Oui, si l'Ange aux yeux bleus ne veille sur sa route,...
Parcourir Domaine Public Le Criminel c'est l'électeur !

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 7

Albert Libertad (1875-1908) (Mars 1906) Le Criminel, c'est l'électeur ! C’est toi le criminel, ô Peuple, puisque c’est toi le Souverain. Tu es, il est vrai, le criminel inconscient et naïf. Tu votes et tu ne vois pas que tu es ta propre victime. Pourtant n’as-tu pas encore assez expérimenté que les députés, qui promettent de te défendre, comme tous les gouvernements du monde présent et passé, sont des menteur...
Parcourir Domaine Public Chant de Suzanne au bain

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 7

De l'époux bien-aimé n'entends-je pas la voix ? Oui, pareil au chevreuil, le voici, je le vois. Il reparaît joyeux sur le haut des montagnes, Bondit sur la colline et passe les campagnes. O fortifiez-moi ! mêlez des fruits aux fleurs ! Car je languis d'amour et j'ai versé des pleurs. J'ai cherché dans les nuits, à l'aide de la flamme, Celui qui fait ma joie et que chérit mon âme. O ! comment à ma couche est-il donc enlev&eacu...
Parcourir Domaine Public Petit traité de poésie française

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 7

CONCLUSION Parmi les lecteurs qui m'ont suivi jusqu'ici, il en est un peut-être, jeune fille ou jeune homme, que Dieu a destiné à devenir poëte. C'est à cet être désigné et choisi entre tous que j'adresse les paroles suivantes, comme le conseil fraternel qu'on donne à un ami bien cher partant pour un combat incertain et périlleux. ******************* Comme, en somme, ta poésie exprimera ton âme, on y verra se refl...
Parcourir Domaine Public Déjà la nuit en son parc amassait

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 5

LXXXIIIème sonnet du recueil l'Olive (1549 et 1550) de Joachim Du Bellay. Ce recueil est le premier de Joachim Du Bellay, après sa "Défense et illustration de la langue française" fondateur de la Pléiade, il est composé de sonnets et inspiré de la poésie italienne, notamment de Pétrarque. Ce poème est une varitation du thème de la "belle matineuse", initié par Antonio Rinieri et récurrent à cette...
Parcourir Domaine Public Discours parlementaire Alphonse de Lamartine(1848)

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 9

L’art de l’éloquence parlementaire 1848, l'avènement de la République et du suffrage universel « Désormais le bulletin de vote doit remplacer le fusil» Alphonse de Lamartine (1790-1869) «Ayant joué un rôle éminent dans la Révolution de février 1848 - il fut membre du gouvernement provisoire - Lamartine, député à l'Assemblée nationale élue les 23 et 24 avril 1848, inte...
Parcourir Domaine Public Tristesse

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 3

J'ai perdu ma force et ma vie,Et mes amis et ma gaieté;J'ai perdu jusqu'à la fiertéQui faisait croire à mon génie.Quand j'ai connu la Vérité,J'ai cru que c'était une amie ;Quand je l'ai comprise et sentie,J'en étais déjà dégoûté.Et pourtant elle est éternelle,Et ceux qui se sont passés d'elleIci-bas ont tout ignoré. Dieu parle, il faut qu'on lui réponde. Le seul bien qu...
Parcourir Domaine Public Des dispositions divines pour le bien être...

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 6

Des dispositions divines pour le bien être du royaume des humains Attributs de la Raison La justice est sa personne, l’austérité son vêtement, l’entendement sa cape, l’humilité sa couronne, la piété sa guirlande, l’intuition son cœur, la connaissance son esprit, l’Etre sa science, la convivialité sa demeure, la tolérance son sceptre, la volonté sa tête, la beauté son visage, l&...
Parcourir Domaine Public Le verger (Anna de Noailles)

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 10

Le verger Dans le jardin, sucré d’œillets et d’aromates, Lorsque l’aube a mouillé le serpolet touffu, Et que les lourds frelons, suspendus aux tomates, Chancellent, de rosée et de sève pourvus, Je viendrai, sous l’azur et la brume flottante, Ivre du temps vivace et du jour retrouvé ; Mon cœur se dressera comme le coq qui chante Insatiablement vers le soleil levé. L’air chaud sera laiteux sur toute la verdure,...
Parcourir Domaine Public Le joujou du pauvre

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 11

Charles Baudelaire (Le spleen de Paris 1869) Je veux donner l'idée d'un divertissement innocent. Il y a si peu d'amusements qui ne soient pas coupables ! Quand vous sortirez le matin avec l'intention décidée de flâner sur les grandes routes, remplissez vos poches de petites inventions à un sol, — telles que le polichinelle plat mû par un seul fil, les forgerons qui battent l'enclume, le cavalier et son cheval dont la queue est un sifflet, — ...
Parcourir Domaine Public La reconnaissance du gamin

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 10

Honoré de Balzac (La caricature, 11 novembre 1830) Un jeudi gras, vers les trois heures après midi, flânant sur les boulevards de Paris, j'aperçus au coin du faubourg Poissonnière, au milieu de la foule, une de ces petites figures enfantines dont l'artiste peut seul deviner la sauvage poésie. C’était un gamin, mais un vrai gamin de Paris ! ... Cheveux rougeâtres bien ébouriffés, roulés en boucle d'un côt&ea...
Parcourir Domaine Public Nous verrons (Chateaubriand)

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 11

«C’est le présent qui, de nos larmes, Matin et soir est abreuvé !» François-René de Chateaubriand (1768-1848) Recueil « Poésies diverses » 1810 Nous verrons Le passé n’est rien dans la vie, Et le présent est moins encor ; C’est à l’avenir qu’on se fie Pour donner joie et trésor. Tout mortel dans ses yeux devance Cet avenir où nous courrons ; Le bonheur est espéran...
Parcourir Domaine Public Aux arbres

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 10

Arbres de la forêt, vous connaissez mon âme!Au gré des envieux, la foule loue et blâme ;Vous me connaissez, vous! - vous m'avez vu souvent,Seul dans vos profondeurs, regardant et rêvant.Vous le savez, la pierre où court un scarabée,Une humble goutte d'eau de fleur en fleur tombée,Un nuage, un oiseau, m'occupent tout un jour.La contemplation m'emplit le coeur d'amour.Vous m'avez vu cent fois, dans la vallée obscure,Avec ces mots que di...
Parcourir Domaine Public Aux modernes (Leconte de Lisle)

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 13

Étonnamment ou tristement moderne! A relire ou à découvrir. Séléné Charles-Marie Leconte de Lisle (1818- 1894) Recueil "Poèmes barbares" 1862 (81 poèmes) Aux barbares Vous vivez lâchement, sans rêve, sans dessein, Plus vieux, plus décrépits que la terre inféconde, Châtrés dès le berceau par le siècle assassin De toute passion vigoureuse et profonde. Votre cervelle est vide autan...
Parcourir Domaine Public Une larme

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 8

Tombez, larmes silencieuses, Sur une terre sans pitié ; Non plus entre des mains pieuses, Ni sur le sein de l'amitié ! Tombez comme une aride pluie Qui rejaillit sur le rocher, Que nul rayon du ciel n'essuie, Que nul souffle ne vient sécher. Qu'importe à ces hommes mes frères Le coeur brisé d'un malheureux ? Trop au-dessus de mes misères, Mon infortune est si loin d'eux ! Jamais sans doute aucunes larmes N'obscurciront pour eux le ciel ; Leur a...
Parcourir Domaine Public Ballade pour prier Notre Dame

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 3

Dame du ciel, regente terrienne, Emperiere des infernaux palus, Recevez moi, votre humble chrestienne, Que comprinse soie entre vos élus, Ce non obstant qu'oncques rien ne valus. Les biens de vous, ma Dame et ma Maîtresse, Sont trop plus grands que ne suis pecheresse, Sans lesquels biens ame ne peut merir N'avoir les cieux. Je n'en suis jangleresse : En cette foi je veuil vivre et mourir. A votre Fils dites que je suis sienne ; De lui soient mes pechés abolus ; Pardonne m...
Parcourir Domaine Public Tempête et calme (Jules Verne)

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 12

Jules Verne (1828 - 1905) Si Jules Verne laisse derrière lui une œuvre considérable dont 64 romans publiés, il est moins connu pour sa poésie. Je vous invite à découvrir l’un de ses 184 poèmes publiés. Tempête et calme (1848) L'ombre Suit Sombre Nuit ; Une Lune Brune Luit. Tranquille L'air pur Distille L'azur ; Le sage Engage Voyage Bien sûr ! L'atmosphère De la fleur Régénère La senteu...
Parcourir Domaine Public Le chêne abandonné

Domaine Public terminé | Pages 1 | Vote 15

• Anatole France (1844 - 1924) LES POÈMES DORÉS (1873) _____________________________________________________ Dans la tiède forêt que baigne un jour vermeil, Le grand chêne noueux, le père de la race, Penche sur le coteau sa rugueuse cuirasse Et, solitaire aïeul, se réchauffe au soleil. Du fumier de ses fils étouffés sous son ombre, Robuste, il a nourri ses siècles florissants, Fait bouillonner la sève en ses ...